La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les troubles du langage oral Que sont ils ? Que peut on faire? Catherine Billard. Centre de référence Bicêtre arta-as.com Dvd :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les troubles du langage oral Que sont ils ? Que peut on faire? Catherine Billard. Centre de référence Bicêtre arta-as.com Dvd :"— Transcription de la présentation:

1 Les troubles du langage oral Que sont ils ? Que peut on faire? Catherine Billard. Centre de référence Bicêtre arta-as.com Dvd :

2 Langage Oral Réceptif –Perception : partie immergée Iceberg discrimination des sons : nouveau né « conscience phonologique » ? Perception temporelle ou catégorielle –Compréhension lexicale –Compréhension syntaxique –Compréhension élaborée

3 Langage Oral Expressif –parole Articulation des sons séparément (motricité et coordination) Phonologie articulation séquences sons dans un mot –Langage Connaissance et Évocation des mots (20 mois) Production phrases Développement narratif Sémantique et pragmatique

4 Figure 3 Développement du vocabulaire expressif daprès Kern, 2003 Attention : développement variable jusquà 3 ans

5 Tout trouble du langage oral à 3 ans doit être pris en considération -prise en charge pédagogique- sociale même avant -examen médical nécessaire

6 Les troubles du langage oral Que sont ils ?

7 1. Soit Non spécifiques Soit spécifiques Troubles non Spécifiques Surdité Déficit intellectuel homogène Troubles massifs émotionnels ou comportementaux ou de communication Pathologie neurologique avérée (infirmité motrice, trauma, épilepsie)

8 Trouble spécifique ou non -Signification différente -Orientation des soins différente

9 Trouble spécifique ou non Aujourdhui, la pratique dominante dirige la plupart des enfants vers les orthophonistes Or soins différents selon que le trouble est spécifique ou inscrit dans une pathologie plus complexe (neurologique, surdité, psychiatriques ou pauvreté de lenvironnement linguistique) qui relève dune approche plus large

10 Trouble du langage oral non spécifique

11 La surdité et lésions cérébrales : simple Tout trouble du langage examen laudition Trouble neurologique : –régression du langage ou trouble massif compréhension

12 Les troubles de la communication, relation 300 enfants de 5 ans adressé pour trouble du langage (Noterdaene) : –44% avaient initialement un diagnostic psychiatrique ++ –Rééducation orthophonique améliore le trouble du langage MAIS Pas le trouble psychiatrique Intrication trouble de la relation – trouble du langage étroite

13 Troubles du langage et déficit intellectuel 28% des 60 enfants < 6ans adressés à Bicêtre pour TSLO avaient un déficit intellectuel Affirmé par la pratique par un psychologue dun test psychométrique verbal et non verbal, plus fiable quaprès 5 ans, surtout si troubles comportementaux Prise en charge dépend de la cohérence Relève alors plus dune diminution des exigences scolaires, de soins en structure CAMPS ou SSESAD que dune orthophonie libérale

14 Encore plus difficile : bilinguisme et niveau socio culturel Milieu défavorisé (niveau déducation de la mère, père sans profession, bilinguisme « total ») « favorise » les troubles du langage –Essentiellement le niveau du vocabulaire –Absolument pas la répétition non mots Attention : –Nexplique pas toujours lentièreté du trouble, alors plus sévère et complexe –La corrélation entre déchiffrement et langage oral concerne surtout la conscience phonologique, non le lexique

15 Trois conclusions : en milieu bilingue enrichir vocabulaire et syntaxe action sociale et pédagogique précoce en lien avec la famille repérer troubles de la conscience phonologique et prendre en compte pour lapprentissage de la lecture Les liens entre le vocabulaire et la compréhension en lecture restent à mieux explorer

16 2. Trouble Spécifique du langage Subdivision ARTIFICIELLE en 2 sous groupes Retard de langage « non structurel, non durable, non déviant, guérissant avant ou autour 6 ans, avec ensuite pour certains une dyslexie » Dysphasie: « trouble structurel, langage déviant, perdurant bien après 6 ans »

17 Dysphasie : définition courante Trouble du développement du LO Spécifique Sévère (inintelligible en maternelle) et durable (persiste en primaire) Une grande diversité – Selon les troubles associés – Selon le profil – Description précise des troubles de chaque enfant à un moment donné

18 Dysphasie – Trouble Spécifique du langage Ajurriaguera (60) : audimutité -> 70 : hors du paysage Rapin (70) : dysphasie de développement Tallal (80) : Specific Language Impairment Bishop (20 dernières années) : – Difficultés de prédictivité avant 5 ans et demi – Génétique (études de jumeaux) – Liens Langage oral - Langage écrit 2000 : plan daction

19 Leny

20

21

22 Pronostic précoce peu fiable en labsence de marqueurs biologiques Silva (1000 enfants 3 à 7 ans) : 60% enfants déficitaires à 3 ans se « normalisent » Bishop (87 enfants de 4 ans -> 5 ans et demi) : 37% se normalisent, peu de concordance entre le 1er bilan et le dernier Bicêtre (18 enfants avec trouble très sévère de 7 à 15 ans) : évolution du langage : normal (2), déficit modéré (2), moyen (9), sévère (5)

23 Trouble Spécifique du Langage (SLI) A la place de la subdivision retard – dysphasie Nécessité de décrire « handicap de lenfant à un moment donné » Continuum avec définition des critères précoces de gravité (inintelligibilité, agrammatisme, troubles de compréhension) et des indications de prise en charge

24 Les troubles du langage oral Que peut on faire?

25 3 – 4 ans avant fin MSM Les critères de sévérité –Inintelligible –« agrammatique » –Troubles de compréhension

26 Les troubles SANS critères de sévérité Les troubles sans critères de sévérité nécessitent –accompagnement pédagogique –accompagnement familial –Pas de soins orthophoniques –Suivi

27

28 Les troubles AVEC critères de sévérité Les troubles avec critères de sévérité nécessitent –Une évaluation orthophonique dès PSM si examinable –Rééducation orthophonique dès quils coopèrent

29

30

31 Objectifs rééducation PSM et MSM Communication+++ Intelligibilité Langage (compréhension et expression) Pas seulement le langage en tant quinstrument : aussi travail sur les interactions mère-enfant, les relations familiales, lindividuation…

32 3- 4 ans : Mettre un moyen augmentatif à la communication= les gestes du français signé (ou Makaton) Deux buts sont visés : Proposer d utiliser les gestes pour se faire comprendre dans la vie quotidienne et pallier le manque d intelligibilité « casser la chaîne sonore » en unités signifiantes : on signe les mots plus dessin

33 Rééducation orthophonique 4 – 5 ans Travail sur articulation, phonologie, syntaxe Travail conscience phonologique sur la syllabe Travail sur des petites comptines mimées

34

35 GSM 5-6 ans Tout trouble spécifique de parole et du langage oral doit être rééduqué en orthophonie Intensité variable selon la sévérité –Travail oral –Préparer le langage écrit

36

37 Rééducation orthophonique ans Poursuite du travail langage oral Poursuite du travail de conscience syllabique Démarrage de l apprentissage de la lecture avec la méthode d imprégnation syllabique

38 Pourquoi démarrer la lecture dès la grande section? 2 buts sont visés rééduquer la phonologie poser les bases du déchiffrement avant le CP (avoir les correspondances lettres-sons et pouvoir lire des syllabes simples CV)

39 Un grand principe +++ Le travail sur la conscience phonologique a comme intérêt daider au déchiffrement Obligatoirement –Oral et écrit –Petit groupe à besoin similaire –Intensif quotidien –Explicite sAvec toutes les béquilles

40 Le langage écrit et conscience phonologique : -Le découpage syllabique et la longueur des mots -La lecture de quelques syllabes simples -La reconnaissance son-lettre A a

41 Remédiation après 6 ans : Liens Langage oral et écrit+++ Toujours le langage oral Surtout 6-7 ans … le déchiffrement et la conscience des sons Après : fluence lecture, compréhension, orthographe

42 TLO et lectures Trouble du langage oral très prédictif de trouble du langage écrit surtout déchiffrement MAIS Pas obligatoire++++ (plus fréquent si trouble sévère) Un trouble du langage écrit peut exister AVEC langage oral normal Très lié à « partie immergée de lIceberg » –Conscience phonologique –Discrimination des sons

43 la conscience phonologique -interface entre langage oral et langage écrit - -Entendre les sons et faire le lien avec la lettre Identification du son « on » et feed-back par lécrit

44

45 une approche syllabique aide visuelle des gestes Borel-Maisonnny les syllabes sémantisées pour constituer un stock Le langage écrit

46 Travail sur la voie dassemblage dans les mots : Une approche syllabique

47 Léa monte dans la locomotive rose et Rémi monte dans la voiture jaune.

48

49

50

51 Et après …. Le nom du nombre : 13, 78 La compréhension orale et écrite : vocabulaire, phrase, sémantique La lecture : soit lenteur soit compréhension Lorthographe Les problèmes….. Les adaptations

52 Maxence 11 ans CM1, lecture vitesse – 4 e.t., compréhension –1,4 e.t./ CM1

53 Alexandre 10 ans et demi : 9 ans et demi 10 ans et demi

54 Trouble du le langage oral -Toujours un repérage et une action pédagogique -Toujours un accompagnement familial -Parfois Réponse de soins -à certains âges -avec une intensité liée à sévérité -Toujours surveiller le début du déchiffrement

55 Les problèmes non résolus Lutilisation des moyens augmentatifs de communication chez les jeunes enfants Lévaluation des effets du travail sur la compréhension et la production syntaxique Les limites de ce travail : les critères darrêt et quand passer la main Les indications en cas de déficit intellectuel et de précarité socio culturelle

56 Développer et évaluer les programmes en milieu scolaire avec les parents Développer et évaluer les programmes en milieu scolaire avec les parents l Pour tous les troubles modérés l Mais aussi sévères (en lien avec orthophoniste) l Particulièrement en milieu défavorisé l En petit groupe à besoin similaire l 3-4 ans : Développement lexique, syntaxe, expression l 5-6 ans :Développement début CP conscience phonologique, discrimination sons ET assemblage écrit

57 Réaliser des études cliniques rigoureuses dévaluation l Des programmes préventifs l Des programmes de rééducation l Des relais à la prise en charge orthophonique l Des arrêt des prises en charge


Télécharger ppt "Les troubles du langage oral Que sont ils ? Que peut on faire? Catherine Billard. Centre de référence Bicêtre arta-as.com Dvd :"

Présentations similaires


Annonces Google