La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le B-A / BA… à lusage des médecins Catherine BILLARD, neurologue et pédiatre Monique TOUZIN, Orthophoniste CHU Bicêtre, Réseau TAP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le B-A / BA… à lusage des médecins Catherine BILLARD, neurologue et pédiatre Monique TOUZIN, Orthophoniste CHU Bicêtre, Réseau TAP."— Transcription de la présentation:

1 Le B-A / BA… à lusage des médecins Catherine BILLARD, neurologue et pédiatre Monique TOUZIN, Orthophoniste CHU Bicêtre, Réseau TAP

2 Le langage normal à 3 ans Lenfant comprend tout Il a un langage intelligible, utilise des phrases Sujet-Verbe-Complément, dit le « je », raconte ce quil a fait ou vu, pose des questions Vocabulaire de plus de 300 mots Aime écouter des histoires

3 Langage normal à 4 ans Peut exprimer plusieurs idées dans la même phrase, parle avec plus de précision du temps Maîtrise la plupart des « petits mots », commence à exprimer la relation de cause à effet des événements Aime samuser avec les mots

4 3 - 4 ans : le langage oral Différencier Un trouble du langage secondaire à une autre pathologie Surdité -> ORL Trouble de communication-> pédopsychiatre Trouble de la relation précoce-> pédopsychiatre Trouble acquis -> neuropédiatre Dun trouble isolé

5 A 3 – 4 ans : un trouble du langage spécifique Envoyer à lorthophoniste un enfant avec trouble isolé du langage si critères de gravité Inintelligible Pas de structure de phrase Comprend mal Si pas de critère de gravité Revoir dans 6 – 9 mois

6 Lorthophonie à 3-4 ans La prise en charge est possible si lenfant a un comportement stable et attentif Dans les cas de troubles sévères Elle est directe (centrée sur lenfant) ou indirecte (accompagnement parental) Permet daméliorer la qualité de la communication, daugmenter le vocabulaire, de mettre en place des moyens augmentatifs, déviter linstallation de comportements déviants, daméliorer la compréhension et lexpression

7 Langage normal à 5-6 ans Lenfant continue à enrichir son vocabulaire et sa syntaxe Développe une conscience de la langue, et notamment des éléments qui constituent la parole, ce qui va lui permettre dapprendre à lire.

8 5 – 6 ans : le langage oral Différencier un trouble secondaire à une autre pathologie dun trouble spécifique Trouble de la relation -> orthophoniste ET psychologue (pédopsychiatre) Déficit intellectuel rechercher un retard de développement Faire dessiner un rectangle, un triangle Faire écrire son prénom ->adresser à un « médecin référent » pour un examen clinique de première intention (BREV) communiquer avec la psychologue de lécole

9 5-6 ans tout trouble de parole ou de langage isolé NECESSITE UN BILAN ORTHOPHONIQUE Et une rééducation Deux objectifs Lamélioration du langage oral La préparation de lapprentissage du langage écrit

10 Evaluation et prise en charge Evaluation qui précise la nature et la gravité des troubles Prise en charge de tous les troubles darticulation, des altérations de la parole et des troubles du langage (vocabulaire et syntaxe) Développement de la conscience phonologique pour préparer lacquisition de la lecture

11 Liens entre langage oral et langage écrit La langue orale est constituée De mots De syllabes De sons

12 La lecture Pour lire et écrire, deux possibilités selon que le mot est connu (lecture globale) ou inconnu (analyse lettre à lettre, par groupements de lettres conversions en sons assemblage reconstitution du mot) Pour une bonne lecture, flexibilité entre les deux voies

13 Les liens langage oral et langage écrit Un trouble du langage oral est le signe prédictif le plus reconnu des dyslexies : Population « à risques » Mais Un trouble du langage oral nentraîne pas forcément un trouble du langage écrit Une dyslexie peut survenir chez un enfant qui na jamais eu de trouble du langage oral

14 Lenfant apprenti-lecteur Lenfant apprenti lecteur na pas « rentré les adresses » Il doit aborder tous les mots comme des mots nouveaux Donc apprendre à déchiffrer Donc utiliser sa « conscience phonologique »

15 Lenfant de 7 ans - 7 ans ½ Lenfant est lecteur, il maîtrise lassemblage, son stock visuel de mots se constitue. Sa lecture devient plus automatique Il comprend ce quil lit Il transcrit phonétiquement et apprend un stock de mots de plus en plus grand.

16 7 ans – 7 ans et demi : langage écrit Tout trouble dapprentissage de la lecture nécessite de différencier : Les troubles secondaires à une autre pathologie Sensorielle Relationnelle -> touche aussi le calcul Déficit global-> touche le calcul Les troubles spécifiques

17 Les troubles isolés du langage écrit dès 7 ans Nécessite une évaluation et rééducation orthophonique dès la mi CP si critères de gravité Persistance dun trouble du langage oral Pas de lecture des syllabes Pas damélioration spectaculaire malgré le soutien pédagogique Dès la fin du CP dans les autres cas

18 Les troubles isolés du langage écrit dès 7 ans Nécessitent une réponse de première intention à lécole Celle-ci est évaluée dans la littérature Entraînement spécifique et explicite du déchiffrement et conscience phonologique En petit groupe à besoin similaire INTENSIF : quotidien, une demi-heure par jour sur 5 semaines Encore un vœu pieux en France…

19 Tout trouble du langage écrit Nécessite un lien médecin-ortho-école Adaptations à lécole Continuer les apprentissages MALGRE sa dyslexie Lui offrir une pédagogie en français QUI TIENNE COMPTE de SON NIVEAU Conseils aux parents

20 Accompagner Ses difficultés sont indépendantes de sa volonté Il a un dysfonctionnement spécifique : on doit vous lexpliquer, vous devez vous lapproprier et… laccepter

21 Accompagner Ne le faites pas lire 2 heures le soir Lisez lui ses histoires préférées Écoutez le «lire» le peu quil peut lire Laisser lorthophoniste et le pédagogue lui apprendre différemment

22 Accompagner Favoriser ses talents En base ball… En maths Cest son avenir

23 La dyslexie: définition Difficulté durable, anormale ou incapacité à acquérir les mécanismes didentification des mots Chez des enfants intelligents En labsence de toute cause évidente (trouble sensoriel ou neurologique, difficultés psychologiques, comportementales…)

24 La rééducation orthophonique Plus elle est intense et précoce, meilleur est le pronostic Créer les mécanismes didentification de mots, les automatiser, donner des stratégies efficaces. Obtenir une lecture rapide et fonctionnelle.

25 Les difficultés de la rééducation Difficultés de généralisation Si pas de progrès, se demander si la faute en revient : À la maladie: forme plus sévère ou erreur de diagnostic ou présence de troubles associés À lenfant: mauvaise observance de la rééducation, manque de motivation, impuissance apprise Au rééducateur: mauvais axes de rééducation, mauvaise technique utilisée…

26 Et les troubles non langagiers La dyspraxie existe Développement normal du langage oral Mais maladroit Dessine mal Écrit mal

27

28 Lorthophonie dans les dyspraxies Si lenfant a des troubles du langage oral (type dyspraxie verbale) Si lenfant a des troubles du langage écrit comorbides Sinon, pas dindication de prise en charge orthophonique

29 Les dyspraxies …. Ne relèvent pas de lorthophonie sauf si trouble du langage associé Nécessitent un examen clinique de première intention …. Lorganisation des médecins de ville en réseau avec « un médecin expert » Confirmer la normalité du langage oral versus déficit en graphisme Un diagnostic précis nécessite une évaluation psychologique PUIS en psychomotricité ou ergothérapie


Télécharger ppt "Le B-A / BA… à lusage des médecins Catherine BILLARD, neurologue et pédiatre Monique TOUZIN, Orthophoniste CHU Bicêtre, Réseau TAP."

Présentations similaires


Annonces Google