La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DYSLEXIE - trouble du langage écrit Dr Véronique AZZANO Médecin de lEducation Nationale Médecin attaché au Centre Ressources des Troubles du Langage et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DYSLEXIE - trouble du langage écrit Dr Véronique AZZANO Médecin de lEducation Nationale Médecin attaché au Centre Ressources des Troubles du Langage et."— Transcription de la présentation:

1 DYSLEXIE - trouble du langage écrit Dr Véronique AZZANO Médecin de lEducation Nationale Médecin attaché au Centre Ressources des Troubles du Langage et des apprentissages

2 Objectifs de formation Connaître les définitions relatives au trouble du langage écrit Connaître les principales étapes dacquisition de la lecture et leur traduction sur le plan cognitif Savoir identifier les signes dalerte dun trouble du LE Connaître les tests de repérage pour les enseignants Organiser la prise en charge des enfants porteurs de trouble du LE

3 LA DYSLEXIE La dyslexie est un trouble spécifique de lapprentissage dont les origines sont neurobiologiques. Il se caractérise par des difficultés en reconnaissance des mots écrits touchant la précision et/ou la fluence « trouble durable et sévère de lacquisition et de lautomatisation de la lecture et de lorthographe »

4 La cause essentielle de ces difficultés est dû à un déficit de la composante phonologique du langage en contraste avec le niveau des autres habiletés cognitives et malgré lexposition à un enseignement efficace.

5 Lenfant dyslexique Normalement intelligent Pas de trouble sensoriel Pas de trouble psychiatrique Pas de trouble neurologique

6 Durable : en opposition avec difficultés passagères Sévère : retentissement sur la scolarité, lestime de soi, linsertion socio- professionnelle

7 Quest ce que lire ? IDENTIFIER des mots écrits : ex : BANANE COMPRENDRE

8 Lidentification des mots Est SPECIFIQUE à la lecture Nest pas innée Fait lobjet dun apprentissage explicite Met en jeu des mécanismes cognitifs particuliers pour traiter : -limage visuelle du mot -les sons

9 Modèle du lecteur expert : 2 stratégies différentes pour IDENTIFIER : ASSEMBLAGE ( découpage des mots en graphies et conversion en sons : le b-a-ba) = lecture par voie phonologique ADRESSAGE (reconnaissance du mot par voie globale) = lecture par voie lexicale ou orthographique

10 ASSEMBLAGE /l/O/C/O/M/O/T/I/V/E ADRESSAGE « locomotive » LOCOMOTIVE Analyse visuelle Production Orale

11 ASSEMBLAGE /Ch/Eu/l/A/p/U ADRESSAGE CHEULAPU Analyse visuelle CHEULAPU

12 ASSEMBLAGE /M/ON/S/I/EU/R ADRESSAGE « monsieur » MONSIEUR Analyse visuelle Monsieur

13 LIDENTIFICATION est indispensable IDENTIFICATION RAPIDE et PRECISE = accès au sens Sinon : lecture mauvaise + accès au sens perturbé Ceux qui ont une mauvaise identification des mots + lecteurs précaires Les dyslexiques = 1/4 des lecteurs précaires

14 Statistiques des JAPD 2006 : 20 à 22 % de la population sont des lecteurs précaires leur niveau didentification des mots < CM1 Ne permet pas de comprendre les implicites du textes

15 Dyslexie = mauvaise identification LIDENTIFICATION est le problème n°1des sujets dyslexiques Ils nont pas de problèmes avec la compréhension La mauvaise identification est responsable dune mauvaise compréhension

16 Compétences nécessaires à un enfant pour apprendre à lire… Equilibre Psycho-affectif Intelligence « normale » Enseignement adapté Compétences spécifiques Compétences spécifiques : nécessaires à la mise en place des deux stratégies dIDENTIFICATION: - le langage oral - la conscience phonologique - les fonctions neurovisuelles

17 Compétences spécifiques : les fonctions neurovisuelles (fonctions du regard, organisation du repérage et discrimination visuelle) les fonctions neurovisuelles (fonctions du regard, organisation du repérage et discrimination visuelle) le traitement des sons du langage le traitement des sons du langage (conscience phonologique)

18 Les fonctions neurovisuelles (stratégies du regard) balayage « culturel » de gauche à droite et de haut en bas sauts et des fixations mais pas nimporte où dans le mot : « point de fixation » 20 caractères simultanément Si on enlève une ou deux lettres, le cerveau « rétablit » limage du mot mais la lecture sera moins automatique donc plus lente

19 La conscience phonologique conscience que les mots sont formés de sons (syllabes, phonèmes) Lien très étroit entre cette capacité et lIdentification des mots Cest le facteur le plus prédictif de lidentification des mots au CP

20 Comment lenfant apprend-til à lire ? 3 stades dentrée dans lécrit décrits par Utah FRITH (1980) Qui correspondent avec la mise en place progressive des stratégies dassemblage et dadressage En lien avec des réseaux de neurones spécifiquement dévolus à la lecture

21 En maternelle, les 2 premières années = Stade LOGOGRAPHIQUE lenfant na pas compris la logique de la lecture. Le cerveau traite une forme globale à laquelle il attribue un sens. mot = photographie, ou logo (caractéristiques physiques : longueur, saillance de lettres…) Il ny a pas réelle IDENTIFICATION du mot

22 Dès la GSM et début CP = Stade ALPHABETIQUE Attribution dun sonaux lettres ou graphies (conversion graphème-phonème) principe alphabétique combinatoire Association des sons entre eux = combinatoire Segmentation + combinatoire + fusion = ASSEMBLAGE BANANE = /ba//na//ne/ =

23 Fin CP et après = Stade ORTHOGRAPHIQUE stock orthographique constitution dune mémoire visuelle des mots = stock orthographique conscience de la séquence de lettres (rôle de lécriture) Lecture plus rapide (fluide) et moins coûteuse en attention

24 Dernière étape : la lecture experte Lentraînement systématique de la lecture = AUTOMATISER les stratégies Il ne fait plus deffort cognitif pour reconnaitre les mots, la lecture devient automatique Lenfant est « prêt » pour traiter le sens du texte Il faut attendre la fin de CE2-début CM1 pour automatiser la lecture

25 MATIN Assemblage Assemblage Adressage Conversion G/P Stock orthographique ( déchiffrage)(reconnaissance globale) / m/ / a/ /t/ /in matin

26 MATIN Assemblage Assemblage Adressage Conversion G/P Stock orthographique ( déchiffrage)(reconnaissance globale) DYSLEXIE PHONOLOGIQUE DYSLEXIE LEXICALE chez le dyslexique

27 Rôle de lenseignant Analyser les erreurs de lecture et dorthographe Utiliser un test de repérage des signes de dyslexie Demander : - REPERDYS en CM1-CM2 - ROC en CM2- 6 e- 5 e Demander un bilan de LE (Odédys par médecin scolaire, bilan orthophonique) Organiser la prise en charge de lenfant

28 Diagnostic médical Le médecin pose le diagnostic Après analyse des éléments du langage +/- psy Lanalyse du langage écrit doit mettre en avant: -un décalage (significatif) des performances en lecture et en orthographe -un déficit de lune ou lautre - ou les deux- voies didentification -un déficit du système phonologique et/ou neurovisuel

29 Statistiquement 5 à 10 % denfants dâge scolaire Chaque année, 1 à 2 enfants dyslexiques par classe Le facteur génétique est important : 4 gènes sont impliqués dans la mise en place de réseaux de neurones avant même la naissance 3 garçons touchés pour 1 fille

30 Neurophysiologie de la dyslexie La région Temporo-Occipitale gauche sous activée= mise en relations des symboles visuels avec les sons du langage Dysfonctionnement retrouvé chez anglais, français, italien (idem en kana chez les japonais)– étude de Paulesu et Démonet (2001) Lié à la désorganisation neuronale Chez lenfant dès 7 ans, même dysfonctionnement que chez ladulte Argument fort pour une origine neurobiologique

31 Troubles associés à la dyslexie Mémoire auditive (surtout à court terme) Mémoire de travail Attention Orientation dans le temps+++ Orientation dans lespace Autre dys…

32 Sont conséquences de la dyslexie Lenteur Fatigabilité Mésestime Trouble du comportement La dyslexie a un impact considérable sur la réussite scolaire, lestime de soi, linsertion socio-professionnelle

33

34 Prise en charge pédagogique de lenfant dyslexique Adaptations pédagogiques Objectif : poursuivre les apprentissages et lacquisition de connaissances en contournant lobstacle du langage écrit –Mesures pédagogiques adaptées en fonction du profil de lenfant –PIS Entraînements spécifiques : fluence en lecture, conscience phonologique…

35 Mesures adaptées à lenfant dyslexique Oraliser toutes les consignes écrites (passer par loral, favoriser la compréhension de texte) Temps supplémentaire Eviter la copie de texte qui ne permet pas à lenfant dyslexique de photographier les mots Aérer la présentation (police grossie, interlignes espacés, utilisation de couleurs et surligneurs, pas trop dillustration) Modifier la cotation des dictées, ne pas tenir compte de lorthographe, accepter lusage de lordinateur Evaluer lenfant à loral ou sous forme de QCM

36 Toutes les composantes doivent être travaillées en même temps Phonologie: conscience phonémique Apprentissage et mémorisation de la forme des lettres dimprimerie (entraînement) Le sens des mots (explicité et utilisé immédiatement ) Sens de la syntaxe (explicite et lecture partagée) Compréhension (inférence métaphore autocontrole)

37 Sur une même journée et plusieurs fois dans la semaine Conscience phonémique à loral Combinatoire (code alphabétique) le lire, le dire, lécrire Apprendre le patron dune nouvelle lettre dimprimerie Décomposer en phonème les mots écrits Augmenter la fluence de lecture de phrases de textes (lecture répétée) Ecrire des mots déjà appris Vocabulaire: explicitation dans les textes, usage dans une production Appliquer les stratégies de compréhension travaillées.

38 FIN Merci de votre attention Dr véronique AZZANO


Télécharger ppt "DYSLEXIE - trouble du langage écrit Dr Véronique AZZANO Médecin de lEducation Nationale Médecin attaché au Centre Ressources des Troubles du Langage et."

Présentations similaires


Annonces Google