La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 ANIMATION PEDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE THONON OCTOBRE 07 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 ANIMATION PEDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE THONON OCTOBRE 07 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville."— Transcription de la présentation:

1 LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 ANIMATION PEDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE THONON OCTOBRE 07 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville

2 Objectif de lanimation Aider les maîtres à structurer lapprentissage du lire-écrire au cycle 2

3 Problématique Comment construire un enseignement structuré et systématique de la lecture et de lécriture au cycle 2 ?

4

5

6

7 Plan de lintervention I. Quelques définitions II. La nécessité déquilibrer les apprentissages III. Quelques outils et préconisations

8 I. Quelques définitions

9 1. Lenfant lecteur « Lire, cest extraire dune représentation graphique du langage la prononciation et la signification qui lui correspondent. » IGEN et ONL

10 2. Les phonèmes Les phonèmes sont les plus petites unités de la langue parlée permettant de faire des distinctions sémantiques. Ex : lac / sac/ ou pente/ tente/ rente Il existe aussi des archiphonèmes : des phonèmes présentant plusieurs réalisations sonores

11 3. Les graphèmes Les graphèmes (lettres ou groupes de lettres) ont un rôle fonctionnel de représentation des unités abstraites que sont les phonèmes

12 4. Le code alphabétique Le code alphabétique est lensemble des relations entre les phonèmes et les graphèmes (lettres ou groupes de lettres) de la langue

13 Le code concerne donc différents champs dapprentissage et différentes compétences, particulièrement lorthographe, la morphologie, la sémantique (le sens des mots).

14 Une dissymétrie source de difficultés La langue française est caractérisée par une dissymétrie entre les phonèmes (36 ou 37 selon les chercheurs) et les graphèmes (environ 130 graphèmes).

15 Les incidences pédagogiques de cette dissymétrie Il est plus facile de décoder que dencoder Il faut analyser les manuels et rétablir léquilibre entre décodage (activités les plus fréquentes) et encodage

16 Il y a nécessité de lier étroitement et très tôt apprentissage de lécriture et apprentissage de la lecture Il est donc fondamental de multiplier les exercices de résolution de problèmes orthographiques (B.O. p.46) et de le faire au moins dès lentrée en cycle 2, soit dès la GS.

17 Activités danalyse et de synthèse doivent être équilibrées. cf les dernières instructions

18 5. Le principe alphabétique Les graphèmes représentent (le plus souvent ) les phonèmes, donc la langue écrite code la langue orale tout en ajoutant des éléments spécifiques de la langue écrite (certaines marques du nombre ou du genre non sonores dans la langue orale, notamment).

19 6. Les deux voies daccès à la lecture La voie indirecte La voie directe

20

21 Incidences pédagogiques Il faut donc réfléchir aux expositions aux mots nécessaires pour certains élèves et aux modalités de présentation (après explication sémantique, plusieurs fois dans la journée, en décodage et en copie…)

22 7. La voie phonologique

23 Quelques définitions Ne pas confondre phonétique et phonologie La phonétique traite des caractéristiques physiques et physiologiques (articulation) des sons. La phonologie sintéresse aux oppositions de phonèmes qui portent sur des différences de signification. Ex : mou/sou/cou… La phonologie est donc corrélée à lorthographe et à la sémantique.

24 Suite des définitions La conscience phonologique est lhabileté à séquentialiser la langue orale pour en identifier les unités plus ou moins fines. La conscience phonémique est lhabileté à identifier les unités les plus fines de la langue orale. La conscience orthographique est une habileté à percevoir et à intégrer des règles dépassant les seules correspondances phonèmes / graphèmes.

25 Conscience orthographique Conscience phonémique Principe alphabétique Conscience phonologique

26 II. La nécessité déquilibrer les apprentissages

27 Conscience phonologique et compréhension du principe alphabétique : 2 composantes des compétences du lecteur. Mais ni les seules ni les premières. cf Le langage à lécole maternelle

28 Comparaison des priorités successives au cours de lannée de CP

29 Quelle progressivité des apprentissages ?

30 Le cheminement méthodique Segmenter loral en syllabes Manipuler consciemment des syllabes Identifier le phonème dans la syllabe

31 Le cheminement méthodique Le cheminement méthodique Dénombrer les syllabes, comparer et classer les mots, repérer la longueur des mots Syllabe simple : consonne + voyelle Dénombrer, localiser syllabe à lintérieur du mot, inverser, éliminer, fusionner Approcher le phonème à lintérieur de la syllabe

32 Le cheminement méthodique pour lapproche du phonème Répéter Comparer des mots en fonction dun matériau sonore Isoler le critère, trouver des mots, éliminer des mots Discriminer des sons proches Manipuler les unités sonores (éliminer, ajouter, permuter) Coder la place dune unité

33 Progression des apprentissages dans le décodage des mots Activité de lecture de syllabes, fusion intersyllabique et dictée de syllabes Déchiffrage de mots réguliers Mots faiblement irréguliers Mots irréguliers et fréquents

34 III. Quelques outils et préconisations

35 La nécessité dun entraînement régulier Au moins 15 mn quotidiennes Voir les résultats du National reading panel, des études Goigoux (2000), dune étude en cours sur Paris et banlieue Eviter tout effet de zapping. Un bain ou des activités ludiques ne suffisent pas à construire de réelles compétences phonologiques ni orthographiques

36 La nécessité dune progressivité des apprentissages : aller du langage à la langue (Brigaudiot), de la langue orale à la langue écrite, puis à la forme orthographique.

37 Repenser la place de la phonologie En faire un traitement précoce (dès la PS) Lui donner tout son sens : cest une activité qui ne doit pas être faite pour elle-même (sinon, on fait le constat délèves performants en phonologie et toujours non lecteurs)

38 La lier à lentrée dans lécrit pour étayer tout de suite les compétences orthographiques (cf travaux de Michel Fayol sur ce point) cf exemples de séquences sur le site gdml Laborder sur une base de différenciation

39 Les activités récurrentes Dictée de phonèmes, syllabes, phrases, mots, textes Copie de graphèmes, syllabes, mots, phrases, textes Mémorisation de mots, notamment de mots outils

40 Graphisme et entraînement au geste graphique Phonologie et correspondances phonèmes- graphèmes Exercices de résolution de problèmes orthographiques Mot du jour, phrase du jour

41 Les activités à pratiquer Réécritures, transformations de phrases à loral et dès que possible à lécrit Approche morphologique des mots y compris les familles de mots (gdml74 et Crocolivre) cf Stanislas Dehaene Construction du vocabulaire

42 Conclusion Préférable de bien analyser les outils de sa classe pour vérifier les types dentrées, les équilibres Réfléchir aux premiers automatismes orthographiques à installer Sappuyer sur toutes les dimensions contribuant à construire des enfants lecteurs comprenant la langue écrite


Télécharger ppt "LA STRUCTURATION DU CODE AU CYCLE 2 ANIMATION PEDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE THONON OCTOBRE 07 Fabienne VERNET, IUFM de Bonneville."

Présentations similaires


Annonces Google