La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SCOLARISER UN ELEVE avec un TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Principales indications Inspection ASH – Laon 02 – 2009 Sources diverses.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SCOLARISER UN ELEVE avec un TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Principales indications Inspection ASH – Laon 02 – 2009 Sources diverses."— Transcription de la présentation:

1 SCOLARISER UN ELEVE avec un TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Principales indications Inspection ASH – Laon 02 – 2009 Sources diverses

2 Quelques précisions Léchec scolaire concerne 16 à 24% de la population scolaire Origines principales des difficultés : –déficience avérée (sensorielle, motrice, mentale), traumatisme, TED : = 2 à 3 % de la population scolaire –désordres ou des déficiences des apprentissages appelés « troubles spécifiques des apprentissages » : = 4 à 6 % de la population scolaire –origine culturelle, sociale, économique, pédagogique et/ou psychologique : = 10 à 15 % de la population scolaire

3 La dyslexie – dysorthographie : Trouble manifesté par des difficultés significatives dans lacquisition et lusage de la lecture Difficulté durable de lapprentissage de la lecture Perturbation de lécriture associée

4 Trouble spécifique du langage écrit Le déficit en lecture ne doit être explicable : –ni par une déficience intellectuelle –ni par un trouble sensori-moteur –ni par une scolarisation inadéquate –ni par une problématique psycho-affective –ni par une carence de stimulation socio-culturelle « La dyslexie est une difficulté durable dapprentissage de la lecture et dacquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles sensoriels »

5 Témoignage dun jeune garçon de 14 ans « Je ne comprends pas ce que jai : je suis Intelligent et doué pour les maths ; si mon professeur ne cotait que mes réponses orales, je serai le premier de la classe, mais malheureusement je suis dernier parce que mes camarades, même peu doués, apprennent sans difficulté ce qui malgré tous mes efforts mest impossible : lire et écrire. »

6 Différentes formes de dyslexie Dyslexie phonologique : voie indirecte (assemblage) de lecture peu ou pas efficace. Environ 70 % Dyslexie de surface ou visuo- attentionnelle : voie directe (adressage) peu ou pas efficace. Forme mixte : souvent prédominance des éléments phonologiques

7 Comment comprennent-ils ce quils lisent ? Laccès au sens est plus ou moins perturbé par lactivité de déchiffrement. –Oraliser les consignes et les présenter de façon claire et simplifiées (une à la fois)... –Donner des indices sur le contenu pour faciliter la compréhension… Il naime pas lire, et rejette souvent les matières ou activités qui font appel à lécrit. –Utiliser les livres parlés et prendre du temps pour échanger sur le livre... –Lectures suivies : aménager selon les capacités de lélève…

8 Graphisme qui trahit souvent lanxiété Extrême lenteur le plus souvent, sinon écriture trop rapide marquée par des omissions, des inversions, des répétitions… - Surlignage, copie sur ordinateur, AVS, photocopies… –Alléger la copie et privilégier la compréhension orale… –Ne jamais faire copier pendant une explication orale… La syntaxe est souvent correcte. Comment écrivent-ils ?

9 Comment entendent-ils ? Difficulté de repérage de sons dans des phrases longues -Les énoncés oraux doivent être proposés sur un rythme adapté. -Accompagner les énoncés par des mots repères écrits au tableau Difficulté à se concentrer sur le message important dans le bruit

10 Erreurs fréquemment constatées LECTURE Inversions, confusions, substitution ou omission de sons simples et/ou complexes Erreurs visuelles spatiales : p/b q/p Erreurs visuelles séquentielles : par/pra, bal/bla, ein/ien… Erreurs auditives : t/d f/v k/g Substitution de mots Elisions de lettres, de syllabes, de mots PRODUCTION DECRIT Application aléatoire de règles grammaticales Méconnaissance de lorthographe dusage Confusion des homophones : est/et, vers/vert… Mauvaise segmentation des mots Identification aléatoire de la nature des mots Confusion entre nature et fonction des mots Maîtrise aléatoire des conjugaisons Ignorance de la ponctuation.

11 Comment sorientent-ils ? Dans lespace : Confusions droite/gauche Problèmes avec « devant/derrière, en haut/en bas, dessus/dessous, avant/après » –Placer lenfant près du tableau et du bureau de lenseignant, à côté dun élève calme –Limiter et aérer lécrit au tableau, mettre en évidence lessentiel par des couleurs, écrire lisiblement… –Ritualiser lutilisation et lorganisation du tableau –Montrer, désigner, coder… Dans le temps : Difficultés avec les notions hier, aujourdhui, demain… => difficultés de conjugaison Difficultés à apprendre lheure –Donner les tableaux de conjugaison (terminaisons…) –Veiller à la tenue du cahier de texte élève et… de classe. –Tutorat…

12 Comment voient-ils ? Tendance à être très observateurs alors attention vite détournée Tendance à balayer trop vite le texte: inventent des mots, les inversent ou les devinent Difficultés à reconnaître le sens des traits, donc confusions de lettres

13 Comment mémorisent-ils ? Visuellement ! –Mémoire à court terme : Risques de mémorisations de séquences erronées (inversions, confusions, omissions) Difficulté à fixer le regard sur une page surchargée En amont : –orienter lattention vers lobjectif de mémorisation –Indiquer les savoirs attendus (mots clefs, notions…) - Mémoire auditive immédiate souvent inefficace - Annonce et rappel des consignes, au fur et à mesure des tâches –Mémoire à moyen et long terme : - Nécessité dêtre attentif au sens et à sa compréhension - Utiliser des couleurs, des tracés pour mobiliser le canal visuel


Télécharger ppt "SCOLARISER UN ELEVE avec un TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Principales indications Inspection ASH – Laon 02 – 2009 Sources diverses."

Présentations similaires


Annonces Google