La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Ch. JEBALI Département Urgences – SAMU 03 CHU de Sahloul - Sousse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Ch. JEBALI Département Urgences – SAMU 03 CHU de Sahloul - Sousse."— Transcription de la présentation:

1 Dr Ch. JEBALI Département Urgences – SAMU 03 CHU de Sahloul - Sousse

2 Cas clinique 65 ans, un bronchitique chronique au stade IRC dyspnée de base stade III Consulte pour dyspnée, tirage IC et astérixis GCS à 13 et pas de SNL T°: 37,2 Pas de rales crepitants OMI TA = 162/80 mm hg et pouls = 90 c/min

3 Q 1 : Quels sont les 3 Volets de la PEC dune IRA?

4 PEC des IRA repose simultanément sur 3 volets : – Dgc positif et débuter TTT sympt (O2). – Dgc de gravité et discuter indication de la VM. – Dgc étiologique pour entamer TTT spécifique.

5 Physiopathologie Atteinte de la fonction pompe pulmonaire. Atteinte de la fonction échange pulmonaire. Trouble de la diffusion. – NB: Paco 2 de 10 mm hg Si aigue pH de 0,05 et Hco 3- de 1 meq/L Si chronique pH Nle et Hco 3- de 3 à 5 meq/L

6 Graduant alvéolo – capillaire ?

7 Physiopathologie (2) Graduant alvéolo-capillaire = 150 – Pa0 2 – (PaCo 2 x 1,25) – Normale = 5 25 ou Age/4 + 4 – Si Hypoxémie avec un graduant Alv-cap: élevé Hypoxémie dorigine parenchymateuse (Shunt ou effet shunt) N le hypoxémie par hypoventilation alvéolaire.

8 Diagnostic positif de lIRA ?

9 Diagnostic positif de lIRA (1) A/ Linterrogatoire : ? diurétique, O2 fort débit, post chir, alitement…. Mode de Début? Existence dépisode antérieur identique? Dyspnée de base? Terrain ? Habitude de vie? Travail (maladie professionnel)? Contexte social et familial?

10 Signe précoce : - Tachypnée (> 25 c/min) -TC -Tirage -Transpiration Signe tardif : -Cyanose (? Anémie, CO) -Trble de la conscience. -Hypotension, EDC. -Bradypnée (< 15 c/min) Diagnostic positif de lIRA (2)

11 Diagnostic de gravite de lIRA

12 Respiratoire: S. de lutte (BTA…). Cyanose Difficulté de parler Bradypnée, gasps, arrêt respiratoire. FR >30 c/min. Respiratoire: S. de lutte (BTA…). Cyanose Difficulté de parler Bradypnée, gasps, arrêt respiratoire. FR >30 c/min. Hémodynamique : Hypotension, EDC TC >120 c/min BC hypoxique marbrure Signes dICD aigu Hémodynamique : Hypotension, EDC TC >120 c/min BC hypoxique marbrure Signes dICD aigu Neurologique Asterixis Coma s. Neuropsy Neurologique Asterixis Coma s. Neuropsy Gazométrique : -Hypoxémie profonde (SaO2 < 70%). -PaO 2 < 60 mm hg malgré administration de lO 2 a fort débit. -Hypercapnie aigue (sans hyper-basémie). -pH < 7,25. Gazométrique : -Hypoxémie profonde (SaO2 < 70%). -PaO 2 < 60 mm hg malgré administration de lO 2 a fort débit. -Hypercapnie aigue (sans hyper-basémie). -pH < 7,25.

13 TTT symptomatique = O 2 (Citer les moyens et décrire ces derniers?)

14 Les indications de la VNI A/ Les décompensations dIRC (grade A) : +++ VNI. B/ les pneumopathies hypoxémiantes (SDRA) (grade C) C/ OAP (grade A) : Lintérêt est certain au cours de cette ind même pour f. frustes mais le choix entre VNI et CPAP demeure controversé D/ pathologies neuromusculaires et SAS.

15 Les 3 facteurs prédictifs de succès de la VNI

16 - Faibles fuites aériennes autour du masque. - Leffet positif initial de la VNI ( FR et Vt). -Amélioration à H 1 des échanges gazeux: - PaCO 2 - pH

17 Les contres indications de la VNI

18 Respiratoire: – Absence de ventilation spontanée. – Obstructions des VAS. – Toux inefficace. – Pneumothorax. – Épuisement musculaire. – Grand bradypnée. Neurologique: – GCS < 12 – Administration dhypnotique ou sédatifs. Hémodynamique: – Collapsus ou EDC. – Trble de Rythme. Digestive: – Hémorragie Digestive Haute. – Vomissement. – Syndrome occlusif. Refus de patient. Traumatisme facial. Chir. ORL ou maxillo-faciale.

19 Quelle est votre démarche diagnostique devant une IRA?

20 Démarche diagnostique: A/ commencer par rechercher une étiologie nécessitant un geste extrêmement urgent ? A1/ Obstacle sur les voies aériennes : Tirage + cornage + mouvement resp paradoxal Diminution des MV à lauscultation Les signes de retentissement : cyanose, sueurs

21 A2/ rechercher un pneumothorax compressif: B/ Evaluer létat de conscience : C/ les principales étiologies de lIRA : Démarche diagnostique:

22

23

24 Diurétique kaliurétiques Hypokalémie favorise la rentré H+ dans la cellule avec aggravation de lacidose tissuliare Depression respiratoire par leffet alcalinisant Un assèchement bronchique par effet natriurétique puissant

25 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Dr Ch. JEBALI Département Urgences – SAMU 03 CHU de Sahloul - Sousse."

Présentations similaires


Annonces Google