La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lépisode psychotique aigu ou bouffée délirante aigue (BDA) Dr Rachel Coulombel Le 3 novembre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lépisode psychotique aigu ou bouffée délirante aigue (BDA) Dr Rachel Coulombel Le 3 novembre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Lépisode psychotique aigu ou bouffée délirante aigue (BDA) Dr Rachel Coulombel Le 3 novembre 2011

2 plan 1. Clinique : - terrain et chronologie - syndrome délirant 2. Diagnostics différentiels et examens complémentaires 3. Evolution 4. Pronostic 5.Traitement

3 1. Clinique : terrain et chronologie Terrain : adulte jeune entre 18 et 25 ans, pas datcd psychiatrique Brutalement apparition didées délirantes et de troubles du comportement « coup de tonnerre dans un ciel serein » : parfois apparition en 24/48 heures Rupture avec létat antérieur

4 1. Clinique : terrain et chronologie aigu : début des troubles inférieur à 6 mois. Après 6 mois dévolution : délire chronique Parfois personnalité prémorbide de type schizoïde Pas forcément de facteur déclenchant mais parfois retrouvé : situation de stress ou déchec Prodromes possibles : trouble de lhumeur, émergence anxieuse dans les semaines précédentes

5 1. Clinique : terrain et chronologie Cas clinique Melle B, 19 ans, adressée aux urg par son MT. Depuis son retour de Katmandou il y a 3 jours, difficultés dendormissement et irritabilité. Ce matin, apparition brutale de propos incohérents avec une alternance de moments de repli et dexaltation. A lentretien : ne tient pas en place, simmobilise pour scruter la fenêtre, lair « ailleurs ». Elle sent que lon a remplacé son utérus par une émeraude, signe de sa divine ascendance. A la télé, elle a appris quun démon la manipulait, elle lentend qui répète ses pensées. Elle ne répond pas à vos questions « de toute façon vous savez tout! » et elle refuse de rester à lhôpital car elle craint dy être empoisonnée.

6 1. Clinique : terrain et chronologie Analyse séméiologique de ce cas : Jeune femme Pas datcd psychiatrique Facteur déclenchant possible : voyage au népal Prodromes : insomnie et irritabilité Début brutal des troubles Évolution aigu (inférieur à 6 mois)

7 1. Clinique : syndrome délirant Délire riche et incompréhensible Multiplicité des mécanismes : imagination, hallucinatoire, intuition, interprétation Polymorphisme des thèmes : persécution, grandeur, possession, influence, mystique… les thèmes se mélangent Absence de systématisation, dorganisation

8 1. Clinique : syndrome délirant Conviction, adhésion totale aux idées délirantes : pas de critique Retentissement affectif du délire : anxiété, labilité thymique (fluctuations de lhumeur) Retentissement comportemental du délire: agitation, auto ou hétéro agressivité, fugue… Retentissement somatique : insomnie, anorexie, asthénie

9 1. Clinique : syndrome délirant Cas clinique Melle B, 19 ans, adressée aux urg par son MT. Depuis son retour de Katmandou il y a 3 jours, difficultés dendormissement et irritabilité. Ce matin, apparition brutale de propos incohérents avec une alternance de moments de repli et dexaltation. A lentretien : ne tient pas en place, simmobilise pour scruter la fenêtre, lair « ailleurs ». Elle sent que lon a remplacé son utérus par une émeraude, signe de sa divine ascendance. A la télé, elle a appris quun démon la manipulait, elle lentend qui répète ses pensées. Elle ne répond pas à vos questions « de toute façon vous savez tout! » et elle refuse de rester à lhôpital car elle craint dy être empoisonnée.

10 1.Clinique : syndrome délirant Analyse séméiologique de ce cas : thèmes polymorphes : transformation corporelle, filiation divine (mégalomanie), mystique, influence, persécution Mécanismes polymorphes : imaginatif, hallucinations (visuelles, cénesthésiques, auditives) Délire non systématisé

11 1. Clinique : syndrome délirant Adhésion totale troubles du comportement (agitation psychomotrice) Participation affective

12 2. Diagnostics différentiels et examens complémentaires Devant un tableau délirant aigu, avant de conclure à un trouble psychiatrique, il faut éliminer une origine organique : - décompensation dune affection médicale (diabète par exemple) - confusion mentale dorigine diverse - affection cérébrale (tumeur) - pharmaco psychose : troubles psychotiques induits par une prise de toxiques

13 2. Diagnostics différentiels et examens complémentaires Devant une personne qui présente des troubles psychotiques aigus sans atcd psychiatrique, il faut donc un examen organique avant toute chose Les examens complémentaires indispensables sont : - un bilan biologique avec une recherche des toxiques - un scanner cérébral

14 3. Evolution favorable dans 1/3 des cas récidive unique ou multiple dans 1/3 des cas évolution vers un troubles chronique dans 1/3 des cas : - schizophrénie - trouble schizo affectif - trouble bipolaire NB : apparition fréquente dun syndrome dépressif secondaire à la résolution de lépisode psychotique avec risque de passage à lacte suicidaire

15 3. Facteurs de bon pronostic brutalité du début Existence de facteurs déclenchant Personnalité antérieure bien adaptée Brièveté de laccès Bonne réponse au traitement

16 4. Facteurs de bon pronostic Bonne critique du délire Importance des éléments affectifs Richesse du délire (thèmes et mécanismes) Absence datcd psychiatriques familiaux

17 5. traitement Urgence psychiatrique avec hospitalisation sous contrainte si nécessaire (avec la demande dun tiers) Surveillance du risque de passage à lacte auto ou hétéro agressif Sédation médicamenteuse si besoin Traitement antipsychotique

18 5. Traitement Psychothérapie de soutien Surveillance de lefficacité et de la tolérance du traitement : prise des constantes (TA, pouls, température), état dhydratation, transit, vigilance, production délirante, humeur… Soutien et information de la famille

19 5. Traitement Traitement médicamenteux et consultation spécialisée à poursuivre au long cours pour diminuer le risque de rechute Au moins 12 à 18 mois Travail dalliance thérapeutique au cours des entretiens

20 Merci de votre attention …


Télécharger ppt "Lépisode psychotique aigu ou bouffée délirante aigue (BDA) Dr Rachel Coulombel Le 3 novembre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google