La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins 2006 1 La revue de pertinence des soins (RPS) Sommaire un fichier peut être ouvert.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins 2006 1 La revue de pertinence des soins (RPS) Sommaire un fichier peut être ouvert."— Transcription de la présentation:

1 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La revue de pertinence des soins (RPS) Sommaire un fichier peut être ouvert chaque fois que la main se matérialise

2 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins SOMMAIRE Les principes Les applications La démarche Introduction Revue de pertinence et certification Les caractéristiques de la méthode Les étapes Les acteurs Admissions - hospitalisations Actes - prescriptions - examens REVUE DE PERTINENCE DES SOINS

3 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Introduction (1/2) « Dans une ville du Maine, lhystérectomie a été pratiquée si fréquemment au cours des dix dernières années quà ce taux là, 70 % des femmes auraient été hystérectomisées à lâge de 75 ans. Dans la ville voisine, distante de moins de cinquante kilomètres, ce même taux est tellement plus faible que sil était maintenu, seulement 25 % des femmes auraient perdu leur utérus au même âge. » Wennberg J., Gittelsohn A., « Variations in medical care among small areas », Scientific American, 1982, 246: Les applications Les principes La démarche Sommaire

4 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Lintérêt porté aux variations inexpliquées des pratiques médicales sest développé aux États-Unis à partir des années 80 et en France au début des années 90. Ces variations ont des conséquences sur la qualité de la prise en charge des patients et sur son coût. La deuxième procédure de certification / accréditation met laccent sur la nécessité dévaluer la pertinence des pratiques. Les applications Sommaire Les principes La démarche Introduction (2/2)

5 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Trois références (44, 45, 46) structurent lévaluation des pratiques professionnelles. «La référence 44 a trait à lefficience et conduit les établissements et les équipes à évaluer la pertinence des actes et soins réalisés.» Cette évaluation de ladéquation de lutilisation de ressources (hospitalisations, durées de séjours, actes et prescriptions) aux besoins des patients est un élément important dévaluation de la qualité des soins, notamment sur les plans sécurité et coût. LEPP dans le manuel daccréditation manuel daccréditationmanuel daccréditation Les applications Sommaire Les principes La démarche

6 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 : critères «Les professionnels évaluent la pertinence de leur pratique». a)la pertinence des hospitalisations, b)la pertinence des actes à risque, c)la pertinence des prescriptions médicamenteuses, d)la pertinence des examens de laboratoires et des examens dimagerie. LEPP dans la certification / accréditation Les applications Sommaire Les principes La démarche

7 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Comment évaluer la pertinence ? Les applications Sommaire Il existe une méthode permettant dévaluer la pertinence de lutilisation des ressources : la revue de pertinence des soins (RPS), développée aux États-Unis, puis traduite dans plusieurs pays. Il existe des grilles validées permettant dévaluer la pertinence des journées dhospitalisation et des admissions. La méthode peut être utilisée pour évaluer la pertinence des soins, des examens et des prescriptions médicamenteuses. Les principes La démarche

8 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Les caractéristiques de la méthode Les applications Sommaire La revue de pertinence des soins repose sur la comparaison de la pratique à un ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés, présentés sous forme dune grille. Cest la présence dun seul critère qui permet de valider la pertinence de la pratique. Les principes La démarche

9 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins le promoteur le chef de projet léquipe projet Les applications Les principes La démarche les autres partenaires Sommaire Comme dans toute démarche damélioration de la qualité, tous les professionnels concernés doivent être impliqués dans le projet. Les acteurs

10 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins au niveau institutionnel : le directeur ou le responsable en charge de la qualité, dans un service : un chef de service ou le cadre. décide de lopportunité de réaliser une revue de pertinence, assure la promotion et la communication du projet dans le service et au sein de létablissement. Les applications Sommaire Les principes La démarche Le promoteur ou commanditaire

11 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins (un professionnel de santé médecin, cadre de santé,...) Il doit être considéré comme légitime pour conduire la démarche. Il est mandaté par le promoteur. Il a des compétences danimation de groupe. Il a la connaissance et il est souhaitable quil ait lexpérience des outils damélioration de la qualité. Il constitue léquipe projet et définit les rôles de chacun. Il communique sur le projet. Les applications Sommaire Les principes La démarche Le chef de projet

12 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins est placée sous lautorité du chef de projet ; le rôle de chacun doit être défini ; le choix porte sur des professionnels volontaires et motivés. Sil sagit dune équipe projet au niveau institutionnel : -elle est composée de personnes reconnues pour leur compétence en évaluation ou leur positionnement de leader (pas plus de personnes) ; -un complément de formation peut leur être proposé. Les applications Sommaire Les principes La démarche Léquipe projet (pluriprofessionnelle et pluridisciplinaire)

13 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Le chef de projet doit : identifier tous les partenaires potentiels, sassurer quils approuvent le projet, faire connaître la démarche et les résultats selon les modalités définies dans le plan de communication, solliciter les personnes susceptibles dapporter une contribution directe (médecin du département dinformation médicale, responsable de la formation continue, le responsable qualité …). Les applications Sommaire Les principes La démarche Les autres partenaires (dans les établissements de santé)

14 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La réalisation et la mise en oeuvre dune revue de pertinence se font en 4 étapes qui sinscrivent dans le cycle damélioration continue de la qualité, Plan, Do, Check, Act (PDCA) également appelé roue de Deming. Les applications Sommaire Les principes La démarche Les étapes

15 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La RPS dans un PDCA P D A C Décider la RPS Décider la RPS (contexte, objectifs, moyens) Impliquer les acteurs Impliquer les acteurs (demandeur ou commanditaire, chef de projet, équipe projet, autres) Choisir le champ Choisir le champ (admissions, hospitalisations) Préparer la grille Préparer la grille et le guide Élaborer le protocole Élaborer le protocole (champ, inclusion/exclusion, type détude, mode de recueil, période dévaluation) Recueillir les données Recueillir les données (recueil, contrôle, saisie) Rechercher et analyser les causes Rechercher (causes internes/ externes) et analyser les causes (MRP, outils de la qualité, approche processus) Analyser les journées non pertinentes Analyser les journées non pertinentes (analyse des besoins du patient, identification du lieu dhébergement le mieux adapté) Réévaluer Réévaluer (mise en œuvre dun dispositif de suivi) Mettre en œuvre le plan dactions Mettre en œuvre le plan dactions (choix, planification et pilotage des actions) Communiquer Communiquer (axe transversal ; identifier les destinataires, définir les objectifs de communication, QQOQCCP) PLANIFIER (PLAN) FAIRE (DO) AMELIORER (ACT) COMPRENDRE LES RESULTATS (CHECK) Sommaire

16 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins (Mise en oeuvre dune conduite de projet)conduite de projet a - Décider dutiliser la méthode de revue de pertinence (les questions posées : contexte de la demande, objectif principal de létude, moyens nécessaires). b - Impliquer les acteurs (commanditaire, chef de projet, équipe projet, autres partenaires). c - Choisir le champ dapplication (admissions, journées dhospitalisation, actes, examens … mais aussi le ou les services concernés). d - Communiquer (condition de réussite du projet) indispensable à chaque étape, un plan de communication est élaboré. Les applications Sommaire Les principes La démarche PLAN 1 – PLANIFIER

17 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins a - préparer les grilles et les guides dutilisation ces outils existent pour les admissions et les hospitalisations,admissions hospitalisations pour les actes à risque et les examens, dans certaines spécialités, les sociétés savantes ont proposé, sur Internet, des grilles à disposition des professionnels, dans certains cas, les outils sont à construire à partir des données de la littérature (les critères doivent être valides, fiables, sensibles, spécifiques, compréhensibles et faciles à utiliser). Les applications Sommaire Les principes La démarche 2 - METTRE EN OEUVRE DO

18 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins b - élaborer le protocole de létude le champ dapplication est à définir (spécialité, service, actes, prescriptions …), les critères dinclusion/dexclusion sont précisés, le type détude : rétrospective pour les actes et les examens, prospective pour les hospitalisations et les admissions, le mode de recueil des données : étude sur dossiers ou dans le cadre dentretiens avec les professionnels concernés, la période dévaluation : à définir en fonction de lobjectif et de la problématique. Les applications Sommaire Les principes La démarche 2 - METTRE EN OEUVRE DO

19 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins c - recueillir les données Il est recommandé que le ou les professionnels remplisse(nt) les grilles après sêtre approprié(s) les critères et ce, dans le respect des obligations de lauditeur (objectivité, respect de la confidentialité et des délais, garant de la qualité du recueil). Il doit solliciter, si besoin, lavis de lexpert dans les meilleurs délais. La saisie des données peut être réalisée en utilisant un tableur avec la collaboration du DIM. Les applications Sommaire Les principes La démarche 2 - METTRE EN OEUVRE DO

20 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins a - analyser les résultats Les hospitalisations, admissions, actes ou examens ne satisfaisant à aucun des critères sont soumis à lexpert. Si celui-ci donne une réponse négative à la question de la pertinence, il argumente sa décision. Le service se livre alors à une analyse des causes de non pertinence différenciant les hospitalisations non pertinentes mais justifiées des non pertinentes, non justifiées. Les applications Les principes La démarche CHECK Sommaire 3 - ANALYSER LES RESULTATS

21 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins b - rechercher les causes Le service identifie 2 catégories de causes structurelles ou organisationnelles, internes ou externes : un problème dorganisation des soins, un problème de structure daval ou de relais, un problème de décision médicale, un problème lié au patient ou à sa famille. Les applications Les principes La démarche CHECK Sommaire 3 - ANALYSER LES RESULTATS

22 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins c - analyser les causes et sinterroger sur les conséquences (pour les patients, les professionnels et linstitution : risque, coût …). Les causes de non pertinence sont à hiérarchiser notamment en ce qui concerne la fréquence et le coût. Parmi les méthodes et les outils de la qualité, certains peuvent être utilisés : (outils de la qualité (QQOQCCP, diagramme cause-effet) approche processus, Méthode de Résolution de problème).QQOQCCPdiagramme cause-effetMéthode de Résolution de problème Les applications Les principes La démarche CHECK Sommaire 3 - ANALYSER LES RESULTATS

23 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins a - Mettre en oeuvre les plans dactions (détermination des axes damélioration au regard de lanalyse des causes, choix des actions, planification et mise en œuvre des actions, pilotage des actions). b - Réévaluer (contrôle de lefficacité et de la pérennisation des améliorations proposées et maintien de la vigilance des professionnels). Les applications Les principes La démarche ACT Sommaire 4 – AJUSTER

24 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Les applications Les principes La démarche Sommaire Référence 44 a appliquée aux hospitalisations Référence 44 b appliquée aux actes à risque Référence 44 a appliquée aux admissions Référence 44 c appliquée aux prescriptions médicamenteuses Référence 44 d appliquée aux examens de laboratoire, dimagerie, dexplorations fonctionnelles Les applications de la méthode

25 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins REVUE DE PERTINENCE DES SOINS Application aux admissions et aux journées dhospitalisation Appropriateness Evaluation Protocol (AEP) Les applications Les principes La démarche Sommaire Revue de pertinence des soins - application aux admissions et aux journées dhospitalisation synthèse - juin pages Revue de pertinence des soins - application aux admissions et aux journées dhospitalisation synthèse - juin pages Revue de pertinence des soins - application aux admissions et aux journées dhospitalisation guide - novembre pages Revue de pertinence des soins - application aux admissions et aux journées dhospitalisation guide - novembre pages

26 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 : critères «Les professionnels évaluent la pertinence de leur pratique». a) La pertinence des hospitalisations est évaluée. (Il sagit dactions dévaluation de la pertinence des motifs dhospitalisation, des durées de séjour ou de ladéquation du secteur hospitalisation) La revue de pertinence dans la certification Les applications Sommaire Les principes La démarche RPS adm/ hosp

27 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Les données du PMSI* de létablissement de santé font apparaître que les durées de séjour des patients hospitalisés pour accident vasculaire cérébral (AVC) sont, en moyenne, plus longues que celles des établissements de même catégorie. PMSIPMSI * Programme de médicalisation du système dinformation Le contexte Les applications Sommaire Les principes La démarche RPS adm/ hosp

28 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La méthode repose sur un outil : lAEP Loutil AEPf (Appropriateness Evaluation Protocol et f pour la version française ) est utilisé pour évaluer la pertinence dune admission ou dune hospitalisation. LAEPf comprend deux grilles : une pour les journées dhospitalisation et une pour les admissions. Un protocole précise les modalités de mise en œuvre de la RPS.protocole Les applications Les principes La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

29 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Le champ de lAEPf La grille AEPf des admissions peut être utilisée dans le service des urgences ou dans tout service ayant des entrées directes non programmées. Traduite et validée en France par Davido (1991) la grille comprend 16 critères.16 critères. Cette grille est accompagnée dun guide dutilisation. Les applications Les principes La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

30 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins LAEPf des admissions Les 16 critères évaluent deux situations : létat de sévérité (10 critères), la délivrance des soins (6 critères) Les critères sont objectifs et indépendants du diagnostic. Au moins un critère doit être présent, sinon lavis dun expert * est requis. * voir diapositive 34 Les applications Les principes Les principes La démarche La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

31 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Le champ de lAEPf La grille AEPf des journées dhospitalisation a été validée pour les services de chirurgie et médecine adultes. Traduite et validée en France par Robain et Lang et son équipe (1999), la grille comprend 24 critères. 24 critères La grille est accompagnée dun guide dutilisation. Les applications Les principes La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

32 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Le champ de lAEPf La grille AEPf ne peut pas être utilisée dans sa forme initiale pour les services ou activités suivantes : ­pédiatrie, psychiatrie, réanimation, SSR, -mais aussi hospitalisation de jour (HJ), chirurgie ambulatoire, séjours itératifs de séances de chimiothérapie… Pour ces situations, les professionnels doivent créer leur propre grille en tenant compte des référentiels et en ladaptant au contexte. Les applications Les principes La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

33 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins LAEPf des journées dhospitalisation Les 24 critères concernent : ðles soins médicaux (10 critères), ðles soins infirmiers (6 critères), ðlétat clinique du patient (8 critères). Les critères sont objectifs et indépendants du diagnostic. Au moins un critère doit être présent, sinon l avis dun expert est requis. Les applications Les principes La démarche Sommaire RPS adm/ hosp

34 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Pertinence sur «avis dexpert» ou «over-ride» Typologie des hospitalisations Les applications Sommaire - Il sagit de situations cliniques instables, imprévisibles. - Ces situations représentent moins de 5% des dossiers analysés. - Lexpert doit expliquer clairement sa décision. - En labsence de critère de pertinence sélectionné et davis dexpert positif, la journée est déclarée non pertinente. Les principes La démarche RPS adm/ hosp

35 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Distinction entre pertinente et justifiée (1/2) Devant une admission ou une journée jugée non pertinente (0 critère, avis dexpert négatif) : -définir les besoins du patient ; -analyser la capacité de lenvironnement du malade à répondre à ses besoins de continuité des soins ; -répondre à la question : lhôpital est-il le lieu dhébergement le plus adapté pour le patient (ambulatoire possible) ? Si la réponse est OUI ladmission ou la journée est justifiée mais non pertinente. Les applications Sommaire Les principes La démarche RPS adm/ hosp

36 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Si la réponse est NON (admission ou journée non justifiée et non pertinente). 4 types de causes sont à explorer : 1- un problème dorganisation lié aux soins ex. : attente dun RV dexamen, 2 - un problème lié aux structures de relais ex. : indisponibilité de la structure, 3 - un problème lié à la décision médicale ex. : attente dun avis collégial, 4 - un problème lié au patient ou à sa famille ex. : refus du patient de sortir. Les applications Sommaire Les principes La démarche Distinction entre pertinente et justifiée (2/2) RPS adm/ hosp

37 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Il existe des difficultés dadéquation de certains critères à certains secteurs dactivités auxquels il appartiendra de créer leur propre grille. Il faut veiller à 1.approfondir les causes afin de mettre en place des mesures correctives adaptées et 2.définir lutilisation qui sera faite des résultats et leur mode de communication. Les limites de la RPS Les applications Sommaire Les principes La démarche RPS adm/ hosp

38 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La revue de pertinence des soins (RPS) appliquée aux journées dhospitalisation : 1.en neurologie,neurologie 2.en chirurgie digestive,chirurgie digestive 3.en SSR de psychiatrie.en SSR de psychiatrie.Exemples Les applications Sommaire Les principes La démarche Les exemples présentés ont pour objectif daider le lecteur, il ne sagit pas de recommandations de la HAS. RPS adm/ hosp

39 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Un établissement constate, depuis plusieurs années, une augmentation continue du nombre des admissions générant un problème de disponibilité en lits et lobligation de transferts des patients. Il décide de mettre en place une revue de pertinence des soins (RPS) appliquée aux admissions. Exemple Les applications Sommaire Les principes La démarche Exemple appliqué aux pneumopathies aiguës communautaires RPS adm/ hosp

40 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins REVUE DE PERTINENCE (Appropriateness Evaluation) Application aux actes à risque, aux prescriptions médicamenteuses, aux examens de laboratoires, aux examens dimagerie et aux explorations fonctionnelles. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire Les exemples, pour la plupart, sont issus de la littérature, certains nous ont été fournis par des établissements de santé. Ils ont pour objectif daider le lecteur, il ne sagit pas de recommandations de la HAS.

41 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Les revues de pertinence dans laccréditation / certification Référence 44 : les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques (analyse du bénéfice / risque, recherche des données validées). bénéfice / risquedonnées validées b - la pertinence des actes à risque est évaluée ; c - la pertinence des prescriptions médicamenteuses est évaluée ; d - la pertinence des examens de laboratoires et des examens dimagerie ou dexploration fonctionnelle est évaluée. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire

42 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple décliné : les biopsies ostéo-médullaires (BOM) en gériatrie sont fréquentes comme en témoigne lanalyse des données du PMSI *.biopsies ostéo-médullaires La nature du geste (acceptabilité par le patient, coût pour létablissement, bénéfice/ diagnostic versus le myélogramme a conduit les professionnels à sinterroger sur la pertinence de la BOM. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire PMSI PMSI * programme de médicalisation du système dinformation RPS actes à R Bibliographie référence 44 b Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

43 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple : la coloscopie est un acte à risque. Son coût est élevé et laugmentation croissante des demandes nécessitent une réflexion quant à ses indications. coloscopie La pertinence de la coloscopie est jugée sur un ensemble de critères développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique).document descriptif fiche synthétique Des recommandations professionnelles sont disponibles sur le site European Panel on the Appropriateness of Gastrointestinal Endoscopy. Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS actes à R

44 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple : lendartériectomie est une intervention chirurgicale qui, lorsquelle est réalisée de façon appropriée chez les patients présentant une sténose carotidienne, diminue de façon significative la survenue dun accident vasculaire cérébral à 5 ans. Les sociétés savantes ont établi des recommandations sur ce thème. La pertinence de lintervention est soit sous-estimée, soit surestimée. Un panel dexperts a utilisé la méthode de pertinence de RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique). pour définir les indications de lendartériectomie en fonction du degré de la sténose carotidienne. Une échelle de 1 à 9 a permis de classer les indications en : indication inappropriée, incertaine et justifiée.document descriptif fiche synthétique Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS actes à R Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

45 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple : la prothèse totale de hanche est une intervention chirurgicale de plus en plus fréquente dans les pays développés. La pertinence de la prothèse totale de hanche est jugée sur un ensemble de critères (douleur importante, limitation fonctionnelle, risque chirurgical…) développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique).document descriptif fiche synthétique La réduction des interventions inappropriées a pour objectif daugmenter la qualité et de diminuer les coûts. Afin de mieux en préciser les indications, une étude de la pertinence de cette intervention a été mise en œuvre. Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS actes à R

46 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple : la chirurgie de la cataracte est une intervention chirurgicale de plus en plus fréquente dans les pays développés. La pertinence du traitement chirurgical de la cataracte est jugée sur un ensemble de critères ( acuité visuelle, cataracte uni ou bilatérale, comorbidité …) développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique).document descriptif fiche synthétique La réduction des interventions inappropriées a pour objectif daugmenter la qualité et de diminuer les coûts. Afin de mieux en préciser les indications, une étude de la pertinence de cette intervention a été mise en œuvre. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS actes à R Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

47 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Référence 44 b : la pertinence des actes à risque est évaluée. Exemple : la cholécystectomie est une intervention chirurgicale de plus en plus fréquente pour traiter les lithiases vésiculaires. La pertinence du traitement chirurgical des lithiases vésiculaires est jugée sur un ensemble de critères (patients symptomatiques, avec faible risque chirurgical ou âge < 70 ans) développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique). La réduction des interventions inappropriées a pour objectif daugmenter la qualité et de diminuer les coûts.document descriptif fiche synthétique Afin de mieux en préciser les indications une étude de la pertinence de cette intervention a été mise en œuvre. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS actes à R Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

48 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 c - la pertinence des prescriptions médicamenteuses est évaluée. Exemple : la nutrition parentérale dans un service de médecine est un traitement complémentaire voire vital pour des patients ne pouvant pas recevoir une alimentation per os. Les sociétés savantes ont établi des recommandations sur ce thème. Cette thérapeutique est cependant coûteuse et responsable de complications graves comme des troubles hydro- électrolytiques, des hyperglycémies, des hypertriglycéridémies, des complications hépato-biliaires … La pertinence de ce traitement est jugée sur un ensemble de critères (patients présentant des signes de malnutrition, complications post-opératoires, pancréatite, fistule gastro- intestinale…) développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND (document descriptif de la méthode, fiche synthétique).document descriptif fiche synthétique Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS prescrip med Bibliographie référence 44 c Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

49 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 c - la pertinence des prescriptions médicamenteuses est évaluée. Exemple : lexacerbation de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est souvent un tournant évolutif de la maladie nécessitant le recours à des hospitalisations prolongées et / ou à des soins de réanimation. Elle est responsable dune mortalité hospitalière immédiate variant de 2,5 à 30% selon la sévérité des BPCO. Les exacerbations de BPCO génèrent des dépenses de santé importantes ( séjour hospitaliers / an dune durée de 10 à 12 jours en moyenne). Diverses études européennes et françaises montrent une prise en charge extrêmement hétérogène des exacerbations et souvent non conformes aux recommandations en vigueur. Fiche projet Fiche projet Référentiel Référentiel Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS prescrip med Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

50 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 d - la pertinence des examens de laboratoire est évaluée. Exemple : Les bilans biologiques prescrits aux urgences sont souvent inutiles et coûteux. De nombreux examens de laboratoire réalisés dans les services durgences sont parfois inappropriés et représentent un surcoût. Ces pratiques affectent la qualité de la prise en charge du patient lexamen clinique ne devenant plus une priorité. Par ailleurs ces prescriptions non justifiées génèrent une charge supplémentaire pour la structure. Les indications des examens de laboratoire ont fait lobjet de recommandations. Exemple : prescription du dosage de troponine Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS examens Bibliographie référence 44 d Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

51 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 d - la pertinence des examens dimagerie est évaluée. Exemple : les explorations non invasives en cardiologie (service de réadaptation)explorations non invasives Echographie Doppler et Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS examens Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

52 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 d - la pertinence des examens dimagerie est évaluée. Exemple : lentorse de la cheville est un motif de consultation fréquent dans les services durgences.lentorse de la cheville Outre le coût induit par des examens dimagerie non justifiés, la réglementation vise à limiter lexposition de la population aux radiations ionisantes. La prescription dune imagerie ne doit être pas être systématique, elle doit être guidée par un examen clinique rigoureux et par les renseignements que lon souhaite obtenir. Les règles dOttawa constituent une aide décisionnelle à lindication dune imagerie.règles dOttawa Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS examens Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

53 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 d - la pertinence des examens dimagerie est évaluée. Exemple : le traumatisme cranio-cérébral est un motif de consultation fréquent dans les services accueillant des urgences. Les recommandations des sociétés savantes et la réglementation visant à limiter lexposition de la population aux radiations ionisantes incitent les professionnels de santé à réfléchir à la pertinence des examens dimagerie. Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS examens Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

54 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins La référence 44 d - la pertinence des examens dimagerie est évaluée. Exemple : en cas de pathologie cérébrale aiguë, non traumatique, la pertinence dun scanner cérébral en urgence se pose dans les services accueillant des urgences. Lanalyse de la littérature, lexistence de recommandations professionnelles, la réglementation concernant les radiations ionisantes ont permis didentifier un certain nombre de critères (signes neurologiques en foyer, céphalées avec nausées ou vomissements, coma). Les applications Avant-propos La démarche projet Sommaire RPS examens Les professionnels évaluent la pertinence de leurs pratiques

55 © Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins Fin du diaporama Vous pouvez revenir en arrière Vous pouvez revenir en arrièreOU Cliquez sur la porte de sortie pour fermer le diaporama… Cliquez sur la porte de sortie pour fermer le diaporama…


Télécharger ppt "© Accueil Méthodes dévaluation et damélioration Pertinence des soins 2006 1 La revue de pertinence des soins (RPS) Sommaire un fichier peut être ouvert."

Présentations similaires


Annonces Google