La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions préalables. 4. En guise de conclusion Médiathèque A.Malraux (Béziers) 5 décembre 2012 Préparé avec Michel Rumeau

2 Etymologie et définitions Etymologie : Etymologie : Du latin « mores » mœurs ou plus particulièrement de « moralis » chez Cicéron; traduction de « éthos » en grec à lorigine du mot éthique. Définitions : Définitions : Larousse sur internet : Ensemble de règles de conduite, considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d'une certaine conception de la vie : Obéir à une morale rigide. Science du bien et du mal, théorie des comportements humains, en tant qu'ils sont régis par des principes éthiques. Enseignement qui se dégage de quelque chose, conduite que l'événement ou le récit invite à tenir : La morale de l'histoire. Synonymes : bonnes mœurs, honnêteté, probité, vertu Dictionnaire de Philosophie Godin : Partie de la philosophie qui a pour objet les lois et les règles de laction bonne et qui a une prétention à luniversalité. La morale définit le bien et le mal, ainsi que les moyens dy parvenir. Alors que la morale prétend légiférer pour lensemble des êtres raisonnables, léthique se particularise en points de vue (éthique épicurienne, stoïcienne, sexuelle, professionnelle). La substitution de léthique à la morale qui entraîne le remplacement du bien par le bon, témoigne du triomphe de lindividualisme contemporain.

3 Notions / Concepts / Prise de vue Les principaux types de morale Morale du plaisir : Cest celle qui, comme la cyrénaïque ou lépicurienne (plus ascétique et plus connue), identifie le bon à lagréable (synonyme dhédonisme). On peut classer la morale de Michel Onfray dans cette catégorie. Morale de la vertu : Cest celle des stoïciens. Seule la vertu vaut absolument car tout ce qui ne dépend pas de la volonté est moralement indifférent et seul ce qui en dépend peut être bien ou mal. Morale du devoir : Morale définissant le bien comme laccomplissement du devoir (et non comme la recherche du bonheur ou du plaisir). La morale de Kant est une morale du devoir. Elle est pur respect de la loi. Elle est aussi une morale répondant aux exigences de la raison. Morale de lintérêt : Morale qui définit le bien par le bon, lavantageux, et qui repose sur le postulat que lintérêt commun est lagrégation de la multitude des intérêts individuels. La morale selon Darwin : « survie et développement de lespèce » et la morale selon Durkheim : « intérêts de la société » peuvent être rangées dans cette catégorie. Éthique de lamour : Amour de lhumanité ou du « prochain » comme disent les chrétiens. Lamour nest pas strictement une morale, cest plutôt ce qui léclaire en donnant sens aux vertus. Cest léthique de Jésus, du Dalaï-lama, de Spinoza, de labbé Pierre …. et aussi de Comte-Sponville qui pourtant est athée. De façon provocante, Nietzsche qualifie cette éthique de morale des esclaves par opposition à la morale des maîtres dans laquelle cétait respectivement le fort et le faible qui qualifiait le bon et le mauvais pour le remplacer par le bien et le mal déterminés par lhumilité et lorgueil. Mais, toutes ces morales en sont elles vraiment ? Aller dans le sens de son intérêt ou de son plaisir, sans se contraindre, peut-il constituer une morale ?

4 Questions : 1.Morale et éthique se confondent-elles ? 2.La morale est-elle universelle ? 3.La morale est-elle un concept dépassé ?

5 1.Morale et éthique se confondent-elles ? Peut on confondre le bien et le bon versus le mal ou le mauvais ? Morale et éthique sont-elles toutes les deux impératives ? Morale et éthique répondent-elles à la même question ?

6 1. Morale et éthique se confondent-elles ? Si seul un sage ou un saint peuvent se passer de la morale, parce que la connaissance et lamour leur suffiraient, comment pourrions-nous nous passer de la morale en la confondant à léthique ? 1.Kant et Spinoza pour distinguer la morale et léthique : l Pour Kant la morale est absolue et inconditionnelle. Il faut faire son devoir, un point cest tout ! Cet impératif, parce quil est libre et inconditionnel, est « divin » puisque précisément il na aucunement besoin des dogmes de la religion :la morale commande. Pour Spinoza, léthique est relative, particulière et personnelle. Parce quelle nest conditionnée que par des impératifs hypothétiques :léthique recommande Ne faudrait-il pas en conclure que la morale commande et léthique recommande ? 2.Lerreur ne serait-elle pas de confondre morale et éthique ? La morale La morale ne répond-elle pas à la question Que dois-je faire ? Sous-tendue par lopposition du Bien et du Mal, considérés comme valeurs absolues pour un individu donné, la morale nest-elle pas impérative ? Faite de commandements et dinterdits, nest-elle pas lensemble de nos devoirs ? Léthique Léthique ne répond-elle pas à la question Comment vivre ? Sous-tendue par lopposition du bon et du mauvais, considérés comme valeurs relatives, léthique nest-elle pas simplement normative mais non impérative ? Faite de connaissances et de choix, nest-elle pas dabord un art de vivre qui tend le plus souvent vers le bonheur ? Comment pourrait-on confondre la morale et léthique dés lors que « Que dois-je faire » ne nous dit pas « Comment vivre » et réciproquement ?

7 2.La morale est-elle universelle ? Animation Michel Rumeau La morale est-elle transcendante ou immanente ? Personnelle ou dogmatique ? Libre ou imposée de lextérieur ? Paradoxalement la morale nest-elle pas à la fois personnelle et universelle ?

8 2. La morale est-elle universelle ? 2.Du caractère universel de la morale : « Un type bien », nest-ce pas quelquun qui est : sincère plutôt que menteur, généreux plutôt quégoïste, courageux plutôt que lâche.. (toutes les vertus ne pourraient-elles pas y passer) ? A quelques nuances près, cela nest-il pas vrai partout pour la majorité des humains, sans que ça ne date dhier, quelles quen soient lorigine, la culture et même la religion ? Qui pourrait ne pas voir une certaine convergence des messages moraux de lAbbé Pierre et du Dalaï-lama par exemple : se tourner vers autrui en parvenant à sextirper de son égoïsme ? A la fois personnelle et universelle A la fois personnelle et universelle, la morale nest-elle pas lensemble des règles que je mimpose à moi-même parce quelles me paraissent devoir simposer universellement ? Si la morale était imposée de lextérieur, comment pourrait-elle être libre ? « Lobéissance à la loi quon sest prescrite est liberté » disait Rousseau. Nest-ce pas dailleurs pour cette raison et à cette condition que la morale engage la responsabilité ? 1.Du caractère personnel de la morale : Une action naurait-elle de valeur morale véritable, comme lexplique Kant, que dans la mesure où elle est désintéressée ? Contrairement à ce quon croit souvent, la morale naurait-elle rien à voir avec la religion (espérance de salut) ou la peur (de la sanction ou de lopinion dautrui/le politiquement correct) ? Si la morale nest pas la loi de la société, du pouvoir ou de Dieu, pas plus que des médias ou des Églises que pourrait-elle être dautre que les règles que chacun simpose à lui-même ? la moraleuniversalisable sans contradiction ? Si la morale nest pas strictement universelle, nest-elle pas universalisable sans contradiction ?

9 3. La morale est-elle un concept dépassé ? Léthique peut-elle tenir lieu de morale ? La loi peut-elle tenir lieu de morale ?

10 3. La morale est-elle un concept dépassé ? 2.La loi peut-elle tenir lieu de morale ? Qui pourrait souhaiter lavènement dun régime totalitaire et policier tel que lordre des lois pourrait se substituer à lordre moral ? A contrario, qui pourrait penser quau nom de la morale nous pourrions nous passer des lois, alors que cest précisément parce que nous en manquons que nous en avons besoin ? Ni angéliques ni barbares, comment pourrions nous croire que la morale est un concept dépassé Ni angéliques ni barbares, comment pourrions nous croire que la morale est un concept dépassé ? Croire que léthique peut se passer de la morale, tout comme la morale des lois, nest-ce pas de langélisme ? 1.Léthique peut-elle tenir lieu de morale ? Alors que léthique ne fait que recommander, comment pourrions nous nous passer des exigences et des contraintes de la morale, ne fut-ce quau nom de léthique elle-même, si nous voulons quen actes elle puisse se concrétiser ? Si répondre à la question Comment vivre inclus de facto la réponse à la question Que dois-je faire, alors que linverse nest pas vrai, cela ne signifie-t-il pas que si léthique surplombe la morale, elle ne sy réduit pas ? Ne fut-ce quau nom de léthique damour et parce que souvent nous en manquons, navons- nous pas toujours besoin de la morale ? Croire que la loi pourrait tenir lieu de morale, tout comme la morale damour, nest-ce pas de la barbarie ?

11 «La morale n'est donc pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. » dit Kant «La morale n'est donc pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur. » dit Kant Comme celle de la morale, la voie du bonheur se situerait-elle entre angélisme et barbarie, entre amour et lucidité ?

12 MAM Béziers : MAM Béziers : Fête de la philo " Vivre ensemble " du 23 au 27 janvier : Fête de la philo " Vivre ensemble " du 23 au 27 janvier : dont une conférence dAndré Comte-Sponville samedi 26 janvier à 18h "Amour, générosité, solidarité, trois façons de vivre ensemble ? " " Amour, générosité, solidarité, trois façons de vivre ensemble ? " Café-philo "Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars de 18h30 à 20h Café-philo " Le hasard existe-t-il ? " : mercredi 20 mars de 18h30 à 20h MDS Agde : MDS Agde : Café-philo de 18h30 à 20h : "Déterminisme" : mardi 11 décembre"Déterminisme" : mardi 11 décembre "Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier"Ataraxie" (tranquillité de l'âme): mardi 15 janvier "Inné-Acquis" : mardi 12 février"Inné-Acquis" : mardi 12 février "Transcendance" : mardi 12 mars"Transcendance" : mardi 12 mars "Confiance" : mardi 9 avril"Confiance" : mardi 9 avril Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions de la morale 2. Notions /concepts / prise de vue : Les principaux types de morale. 3. Questions / Discussion : Deux questions."

Présentations similaires


Annonces Google