La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OBÉSITÉ ET ANESTHÉSIE EN PRATIQUE CHIRURGIE BARIATRIQUE INSTALLATION A.BOULY I.CHEVET 03/ 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OBÉSITÉ ET ANESTHÉSIE EN PRATIQUE CHIRURGIE BARIATRIQUE INSTALLATION A.BOULY I.CHEVET 03/ 2010."— Transcription de la présentation:

1 OBÉSITÉ ET ANESTHÉSIE EN PRATIQUE CHIRURGIE BARIATRIQUE INSTALLATION A.BOULY I.CHEVET 03/ 2010

2 Chirurgie bariatrique introduction interventions par an en France Deuxième rang mondial après les Etats-Unis opérations de chirurgie bariatrique Prévalence de l'obésité: 11% des adultes Taux national d'obésité: 0,6% Chirurgie seul traitement efficace de l'obésité

3 Chirurgie bariatrique généralités Définition des obésités IMC= indice de masse corporelle = poids/taille 2 Surpoids: 25 < IMC < 30 Obésité modérée ou type 1: 30 < IMC< 35 Obésité sévère ou type 2: 35 < IMC < 40 Obésité morbide ou type 3: IMC > 40 Superobésité: IMC> 50 Supersuperobésité: IMC > 60

4 Chirurgie bariatrique généralités Buts de la chirurgie bariatrique: réduction des morbidités à long terme(HTA, SAS, diabète, troubles ostéoarticulaires), diminution de la mortalité? Toutes induisent une perte de poids, mais aucune ne satisfait aux critères dintervention idéale: normalisation constante et rapide du poids, maintien et stabilité à long terme de la perte de poids, absence deffets secondaires et de complications précoces ou tardives Prise en charge par équipes multidisciplinaires en liaison avec médecin traitant

5 Chirurgie bariatrique indications selon HAS IMC >4O ou > 35 avec 1 comorbidité associée Après échec traitement médical, nutritionnel, diététique et psychologique bien conduit pendant 6 à 18 mois En l'absence de perte de poids suffisante ou absence du maintien de perte de poids Patients bien informés avec évaluation et prise en charge préopératoire pluridisciplinaire Patient ayant compris et acceptés le suivi médical à long terme Risque opératoire acceptable

6 Chirurgie bariatrique contre indications Troubles cognitifs ou mentaux sévères Troubles sévères ou non stabilisés du comportement alimentaires Incapacité du patient à participer à un suivi médical prolongé Dépendance à l'alcool ou aux substances psychoactives Absence de prise en charge médicale préalable Maladies mettant en jeu le pronostic vital Contre indications à anesthésie générale Femmes enceintes

7 Chirurgie bariatrique généralités Essor important depuis 10 ans obésité = pb de santé publique, développement coelioscopie, inefficacité traitements hygiénodiététiques et médicamenteux Deux types d'interventions: restrictives: anneau gastrique ajustable(AGA), sleeve gastrectomie(GL) et gastrectomie verticale calibrée(GVC)) malabsortives: bypass gastrique(BPG), dér. biliopancréatique (DBP) Pas de supériorité dune technique prouvée Perte de poids, complexité, risque de complications postopératoires, retentissement nutritionnel et mortalité avec les interventions suivantes: AGA, GVG,GL, BPG, DBP

8 Chirurgie bariatrique les techniques et leurs résultats interventions par an en France 8000 anneaux de gastroplastie, 2000 bypass et 500 sleeve Choix de la technique par équipe pluridisciplinaire et patient Laparoscopie = voie recommandée

9 Chirurgie bariatrique anneau gastrique ajustable Anneau serrant lestomac à sa partie supérieure Anneau relié à boitier de gonflage sous cutanée Poche supérieure volume = 15ml si plein sensation de satiété Résultats: perte dexcès de poids 45% à 1 an, 55% à 2 ans Taux moyen de complications=4%, à long terme=11% Perforations gastriques ou oesophagiennes,dilatation aigue estomac avec glissement de lanneau, complications respiratoires ou thromboemboliques, hématomes, infections de boitier,déplacement de lanneau

10 Technique Coelioscopie Anneau au dessus de larrière cavité des épiploons Calibrage 15 ml Boîtier de gonflage : hypochondre gauche ou préxiphoïdien

11 Anneau gastrique ajustable

12 Chirurgie bariatrique by pass gastrique Consiste à cour-circuiter lestomac, le duodénum et le jéjunum proximal On conserve une petite partie de lestomac que lon abouche dans le jéjunum Lestomac exclu reste en place Mauvaise absorption graisses= amaigrissement Résultats: perte dexcès de poids 60% à 1 an, 75% à 2 ans Mortalité 0,6%, morbidité 10% Thromboembolie, rhabdomyolyse et pneumopathie +++ Fistules digestives 2%, occlusion 1% Taux de complications secondaires: 8%, troubles nutritionnels

13 Gastric by pass

14 Chirurgie bariatrique sleeve gastrectomie ou gastrectomie longitudinale Gastrectomie verticale emportant la grande courbure gastrique Laisse en place un tube de 100ml le long de la petite courbure Résultats: perte dexcès de poids 60% à 1 an, 70% à 2 ans Parfois sleeve= 1étape suivie par bypass Meilleurs résultats anneau à court terme Complications postopératoires - importantes que bypass 5% complications: médicales(embolies, pneumopathie) et chirurgicales(fistules digestives, abcès sous phrénique et hémorragie) Inconvénients: intervention plus lourde, non réversible et complications initiales plus graves( fistules ou hémorragie, sténose de la partie basse du tube)

15 Sleeve gastrectomy

16 Installation du patient obèse pour chirurgie bariatrique Complications physiopathologiques sévères et spécifiques Réserves cardiocirculatoires et respiratoires limitent adaptation à certaines postures Installation minutieuse et atraumatique

17 Environnement Matériel adapté :brassard tension, masque facial Lit dhospitalisation spécifique Table dopération pour obèse avec chariot de transfert Dispositif de transfert par glissement latéral Nombre suffisant de personnel musclé Risque de chutes du patient et risque de traumatismes musculaires et articulaires pour soignants Coopération du patient souhaitable

18 Installation Protéger points dappui avant induction Risque douleurs de compression, lésions nerveuses(diabète) Neuropathie ulnaire ou SPE Risque de rhabdomyolyse Risque de syndrome des loges Postures et adaptation peropératoire atraumatiques Dispositif de protection adapté Fixation correcte membres +++obèse morbide Protection des yeux systématique

19 Position pour chirurgie bariatrique Obésité = modifications physiologiques influencées par les positions opératoires Patient obèse réveillé en spontanée = compliance thoracique, Îpression intra thoracique=> CRF du volume de réserve expiratoire et de la capacité pulmonaire totale, effet shunt avec de la paO 2 Patient obèse morbide = Î débit cardiaque, Î pressions artérielles systoliques et pressions VG ET VD => risque dischémie myocardique ou dinsuffisance cardiaque

20 Position pour chirurgie bariatrique Évaluer la tolérance au décubitus dorsal lors consultation danesthésie Patient en proclive dès installation sur la table 25 degrés de proclive Î durée normoxie pour intubation Surélévation de la tète facilite lintubation Éviter compression de la veine cave inférieure qui entraîne diminution du retour veineux

21 Position chirurgie bariatrique par laparoscopie Proclive demi-assis Avantages= ventilation adéquate, décharge le diaphragme du poids des viscères et augmente compliance pulmonaire et la CRF La position transat associant proclive de 30 degrés et surélévation des membres inférieurs améliore la ventilation Association transat +PEEP = oxygénation normale au cours du pneumopéritoine

22 Position chirurgie bariatrique par laparoscopie la mise en position transat doit être progressive sous contrôle rapproché de la PA après remplissage vasculaire et compression intermittente des membres inférieurs Proclive + pneumopéritoine diminuent débit veineux fémoral et augmentent stase veineuse = compression pneumatique intermittente + HBPM

23 Position pour chirurgie bariatrique par laparoscopie Fixation des membres dans gouttières rembourrées Protection des points dappui ++niveau fessier et avant bras Appuis plantaires protégés > emploi isolé de bandes de contention sur face antérieure jambes ( risque de compression musculocutanée dans la région tibiale ) Prévention flexion des genoux par sangles atraumatiques Transfert du patient en SSPI en position demi-assise ou proclive et extubation en proclive ; position maintenue en SSPI et dans le service dhospitalisation

24 CONCLUSION Chirurgie bariatrique = chirurgie à risque de complications liées position et installation patient Utilisation matériel adapté patient obèse Installation en position proclive demi assise rigoureuse et atraumatique Protection des points dappuis+++

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36


Télécharger ppt "OBÉSITÉ ET ANESTHÉSIE EN PRATIQUE CHIRURGIE BARIATRIQUE INSTALLATION A.BOULY I.CHEVET 03/ 2010."

Présentations similaires


Annonces Google