La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gile Theortrad1 Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gile Theortrad1 Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile"— Transcription de la présentation:

1 Gile Theortrad1 Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile

2 Gile Theortrad2 Narratif introductif Commencé à traduire en autodidacte, en 1970 En 1979, commencé à enseigner la traduction technique japonais-français à lINALCO Venais de décrocher un diplôme dinterprète de conférence et un DEA de traductologie à lESIT Etais intéressé par la démarche interprétative et par lidée de tenter denseigner la traduction et linterprétation de manière raisonnée, c.a.d. en expliquant pourquoi et comment Cest dans cet esprit que se déroulera ce cours

3 Gile Theortrad3 Objectifs du cours (1) ESIT : formation à la traduction professionnelle. Différences par rapport à traduction scolaire. Elles impliquent Des objectifs différents, Des raisonnements différents, Des méthodes de traduction différentes, Des difficultés différentes Des évaluations différentes.

4 Gile Theortrad4 Objectifs du cours (2) Lobjectif premier de ce cours nest pas de vous faire acquérir un bagage théorique pour lamour de la théorie. Il sagit plutôt de vous expliquer : - Ce que lon attend de vous, - Les raisonnements sous-jacents à ces attentes, - Les difficultés que vous allez rencontrer, - Les raisons de ces difficultés, - Les raisons des conseils que lon va vous donner, - Des outils conceptuels pour analyser et évaluer ces conseils. (pour la traduction et linterprétation)

5 Gile Theortrad5 Objectifs du cours (3) La totalité de ce cours est destinée à vous tous, traducteurs, interprètes en langue des signes, interprètes en langues vocales Même si certains thèmes se concentrent sur lune ou lautre des spécialités Cest une occasion pour chacun de vous de vous familiariser un peu avec ce qui se passe dans dautres spécialités Evaluation Un examen, à la fin du semestre Série de questions courtes Répondre de manière très brève, avec précision Répondre trop longuement ou à côté, cest perdre des points

6 Gile Theortrad6 Cadre conceptuel général du cours La démarche interprétative de la traduction Cest la démarche enseignée à lESIT… mais aussi ailleurs Elle est compatible avec dautres cadres théoriques Elle peut être enseignée à travers dautres cadres théoriques

7 Gile Theortrad7 Références et coordonnées (1) Lévolution des idées sur la traduction et linterprétation à lESIT peut être suivie à travers les écrits de Danica Seleskovitch Marianne Lederer Fortunato Israël Colette Laplace Freddie Plassard et dautres enseignants et ex-enseignants de lESIT Vous êtes invités à les lire De manière plus restreinte, pour ce cours, les documents de références sont les suivants :

8 Gile Theortrad8 Références et coordonnées (2) Pour la traduction seulement : Gile, Daniel La traduction, la comprendre, lapprendre. Paris: PUF. A lire en totalité pour approfondir les notions abordées en classe Pour la traduction et linterprétation : Gile, Daniel Basic Concepts and Models for Interpreter and Translator Training. (Revised edition). Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins. Il existe aussi Gile, Daniel Regards sur la recherche en interprétation de conférence. Lille: PUL. Epuisé, mais je peux vous lenvoyer sur demande par voie électronique. Attention : sur linterprétation, et pas à jour, mais peut aider. Explorer aussi les pages ESIT/théorie trad du site Contact pour questions :

9 Gile Theortrad9 La traduction : ressources, contraintes, interprétation et décisions Texte de départ Interprétation avec décisions Ressources Contraintes Décisions Enonciation Texte darrivée

10 Gile Theortrad10 Ce modèle IDRC peut servir de cadre général pour situer votre apprentissage et vos difficultés Vous aurez toujours à interpréter des textes/discours de départ Pour comprendre ce quils veulent dire et les intentions et intérêts quils servent Ce ne sera pas toujours facile, ne serait-ce que parce quils ne seront pas toujours très clairs Mais il faudra bien les interpréter et les reformuler en prenant des décisions sur la meilleure manière dexprimer leur contenu compte tenu de ce que vous avez pu comprendre, de votre propre maîtrise de la langue de départ et de la langue darrivée, ainsi que de vos capacités cognitives et autres (que nous étudierons plus tard) Pour cela, vous aurez des ressources, notamment des connaissances linguistiques et extralinguistiques Mais il y aura des contraintes, notamment temporelles, et des ressources cognitives limitées

11 Gile Theortrad11 I(1) trad. scolaire, traduction professionnelle Traduction scolaire : - A pour objectif lapprentissage des langues (Acquisition du vocabulaire, de la grammaire, de lorthographe…, contrôle des connaissances) - Tourne autour de lapprenant Seule autre personne concernée, lenseignant Traduction professionnelle: A pour objectif la communication Tourne autour dun client, dun auteur, de récepteurs Pas de fonction didactique, pas dintervention dun enseignant

12 Gile Theortrad12 I(2) trad. scolaire, traduction professionnelle Traduction professionnelle: A pour objectif la communication. Tourne autour dun client, dun auteur, de destinataires. Pas de fonction didactique, pas dintervention dun enseignant. Le traducteur nest pas au centre des événements. Sa compétence linguistique est supposée acquise et nest évaluée, si elle est évaluée, quen tant que qualité de service.

13 Gile Theortrad13 II(1) la communication en traduct. Profess. Se fait à la demande dun client En tant que professionnels, juridiquement et déontologiquement, votre première obligation de « loyauté » va à ce client. Le client vous confie la traduction dun texte (ou dun discours) fait par un auteur et destiné à un destinataire avec un objectif particulier et dans des conditions particulières (rémunération, délai, présentation du travail, autres instructions sur les modalités du travail, etc.)

14 Gile Theortrad14 II(2) la comm. en trad. professionnelle – Les acteurs Auteur Destinataire (de lAuteur) Client Traducteur Destinataire (du Trad.) - Processus se met en marche à linitiative du Client - Obligations du Trad. vis-à-vis du Client - Mais le contenu et les objectifs de la communication entre lauteur et la destinataire ne dépendent pas du client. - En général, le client les répercute sur le traducteur, mais pas toujours

15 Gile Theortrad15 II(3) la communication en traduction professionnelle – Les objectifs des acteurs Client : Veut que le contrat soit rempli Souvent, mais pas toujours, que lAuteur et les Destinataires(T) communiquent Auteur : Veut que son message passe (Informer, expliquer, convaincre, faire faire ou ne pas faire), Ou que son obligation de faire un discours soit accomplie Destinataires : Veulent comprendre ce que dit lAuteur Parfois en partie seulement Parfois, veulent trouver des arguments contre lAuteur Parfois, veulent savoir comment lAuteur sexprime

16 Gile Theortrad16 II (4) la communication en traduction professionnelle – Les objectifs des acteurs Donc : Les objectifs des différents acteurs peuvent être différents (traduction « ethnologique » pour savoir comment sexpriment les membres dun groupe) Parfois contradictoires (cas judiciaire) Question : au-delà du Client, à qui va la loyauté du Traducteur ? Quelles en sont les incidences potentielles ?

17 Pour alimenter la réflexion (1) Gile Theortrad17 -Quand un traducteur traduit un texte commercial pour une société qui cherche à améliorer ses ventes Et sil voit que le texte est culturellement mal adapté aux destinataires ? -Quand un interprète traduit lors dune consultation psychiatrique Et sil voit que le malade fait beaucoup de lapsus ? Et sil voit que le malade ne comprend pas ce que dit le médecin ? -Quand un traducteur traduit la Bible pour un client missionnaire Et si les images ne sont pas adaptées au public cible ?

18 Pour alimenter la réflexion (2) Gile Theortrad18 -Quand un interprète accompagne un candidat politique dans ses déplacements auprès de minorités ethniques Et sil voit que les propos du candidat ne sont pas culturellement adaptés à la culture cible ? Dans tous ces cas, son rôle / sa mission ne sont pas les mêmes et sont déterminés par des personnes, et non pas « la fidélité au texte » dans labsolu.

19 Gile Theortrad19 II(5) la communication en traduction professionnelle – Les objectifs des acteurs Généralement, dans trad. écrite, dans interpr. de conf. : « Moralement » : A lauteur Car le Traducteur « parle » en son nom Donc essaie de laider à réaliser ses objectifs : - Informer - Expliquer - Convaincre - Faire faire (ou ne pas faire) (Que le Destinataire ait le même objectif dans le cadre de la communication ou pas)

20 Gile Theortrad20 II(6) la communication en traduction professionnelle – Les objectifs des acteurs Mais loyauté toujours à lauteur après le client ? Dans certaines circonstances Le rôle du traducteur (interprète) est perçu comme autre : par exemple, aider létudiant sourd Vous serez fidèle au contenu du discours de lauteur (lenseignant), mais adapterez vos choix linguistiques à létudiant ? Et quand des interprètes en langue des signes informent des personnes sourdes sur laccent et les tics dun orateur, cela reflète-t-il la loyauté à lorateur ? Et quand, en réunion, présid. de séance vous demande de résumer lintervention dun orateur, pas de la traduire intégralement?

21 Gile Theortrad21 II(7) Communication : Interpréter, décider et agir Pourquoi tout cela est-il pertinent ? Parce que le Traducteur a très souvent des décisions à prendre Ces décisions auront potentiellement un effet, petit ou grand, sur les résultats de la communication Si lon comprend que - la loyauté du Traducteur va à des personnes, - le texte nest que le reflet imparfait dintentions Le principe de loyauté permet de guider le Traducteur dans son action

22 Gile Theortrad22 III(1) la qualité en traduction La qualité dune traduction est donc notamment fonction de ce quelle apporte aux acteurs principaux, à savoir : Le client Lauteur Eventuellement le destinataire, mais essentiellement du point de vue du client, puis de lauteur et/ou du destinataire Pour le client, la qualité perçue est celle dune prestation de service (prix, délai, gestion…) Pour lauteur, la qualité perçue dépend notamment de leffet du message que le traducteur fait passer Mais il peut reconnaître une bonne qualité de la prestation même quand leffet le déçoit

23 Gile Theortrad23 III(2) la qualité en traduction Paramètres textuels Fond : Fidélité Forme : Correction de la langue Terminologie et phraséologie appropriée En traduction : mise en page, style En interprétation : voix, élocution, vitesse, prosodie Paramètres extra-textuels Prix, délai de livraison, réactivité, comportement face à face…

24 Gile Theortrad24 III(3) la qualité en traduction Si vous remplissez bien les conditions pour tous les paramètres Votre qualité sera jugée bonne par tout le monde Des différences apparaissent surtout dans la pondération de chaque paramètre (Client privilégie peut-être paramètres extra-textuels, Destinataire privilégie peut-être qualité de langue, ou de voix, ou souhaite abréger…) Question de loyauté professionnelle face à contraintes locales


Télécharger ppt "Gile Theortrad1 Théorie de la traduction ESIT Daniel Gile"

Présentations similaires


Annonces Google