La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D.Gile La fidelite en traduction1 La loyauté en traduction Daniel Gile

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D.Gile La fidelite en traduction1 La loyauté en traduction Daniel Gile"— Transcription de la présentation:

1 D.Gile La fidelite en traduction1 La loyauté en traduction Daniel Gile

2 D.Gile La fidelite en traduction2 Références pour étude plus approfondie Gile, Daniel La traduction. La comprendre, lapprendre. Paris : PUF. Chapitre III Gile, Daniel (2009). Basic Concepts and Models for Interpreter and Translator Training. Amsterdam/Philadelphia: John Benjamins. Chapter 3

3 D.Gile La fidelite en traduction3 PROBLEMATIQUE On parle souvent du traducteur et interprète comme « neutres » Cette idée est depuis un certain temps contestée sur deux plans : 1. Celui du rôle du traducteur et de linterprète 2. Celui de leur capacité à être véritablement neutres

4 D.Gile La fidelite en traduction4 RAPPEL SUR OBJECTIFS DE COMM. VERBALE Un énonciateur parle ou écrit en général dans un contexte non littéraire pour : - Informer et/ou - Expliquer et/ou - Convaincre et/ou - Faire faire ou empêcher de faire Autres objectifs non exclus : Donner une bonne image de soi, inspirer des sentiments, provoquer/humilier/donner une mauvaise image dun autre…

5 D.Gile La fidelite en traduction5 RAPPEL SUR RAISON DETRE DU TRADUCTEUR / DE LINTERPRETE Quand : - Des interlocuteurs de langues différentes ne se comprennent pas - Quelquun souhaite quils puissent communiquer On peut faire appel à un traducteur / à un interprète - Dans une situation particulière contexte - Souvent à des fins précises, et qui ne sont pas « neutres »

6 D.Gile La fidelite en traduction6 EXEMPLES DE SITUATIONS Traduction/interprétation dun discours important (Discours du président des USA sur un événement important) Traduction dun mode demploi Traduction dun texte à visée commerciale Traduction dun texte historique pour un historien Traduction de la Bible Acompagnement dun homme daffaires lors dun voyage de négociation Interprète pour étudiant sourd dans formation pour entendants Interprétation lors dun interrogatoire de police Interprétation lors dune consultation à lhôpital pour immigré Interprétation pour un sourd qui demande un emprunt bancaire

7 D.Gile La fidelite en traduction7 DANS CES SITUATIONS (1) Le traducteur ou linterprète est-il là pour être « neutre » ? Ou pour aider quelquun à réaliser une intention ? Quand vous êtes interprète pour un étudiant sourd, êtes-vous « neutre » ou êtes-vous là pour aider (surtout) létudiant ? Qand vous interprétez pour un sourd qui demande un crédit bancaire, êtes-vous neutre ou êtes-vous là surtout pour laider à obtenir ce crédit ? Quand vous traduisez un texte historique pour un historien, êtes- vous « neutre » ou êtes-vous là pour aider lhistorien à mieux comprendre une période, un personnage, des idées, etc.?

8 D.Gile La fidelite en traduction8 DANS CES SITUATIONS (2) Que signifie la « neutralité »? Sil sagit de ne pas « déformer » le discours de lénonciateur Ne pas modifier son « sens » Cest très général, sapplique difficilement au contexte « local » et à de petites décisions : ajouter, retrancher, modifier de « petites » informations Choisir tel mot plutôt que tel autre, telle structure plutôt que telle autre Atténuer des affirmations, passer dun affirmatif à un interrogatif… Mais dans ces « petites » décisions, est-on vraiment neutre ?

9 D.Gile La fidelite en traduction9 LE CLIENT La traduction professionnelle ne se fait pas spontanément : elle commence par une demande du client Du fait de lexistence dun contrat entre le client et le traducteur, il existe une obligation (juridique) du traducteur vis-à-vis du client Et en réalité, le client ne travaille ni pour lénonciateur, ni pour son interlocuteur, mais pour le client, qui ne fait peut-être pas partie des acteurs engagés directement dans lacte de communication proprement dit Incidences ?

10 D.Gile La fidelite en traduction10 LES INTERETS RESPECTIFS Lénonciateur Informer, Expliquer, Convaincre, Faire faire… (skopos) Le destinataire de la traduction Le même ? Parfois, mais pas toujours Débat contradictoire, affrontement devant juridiction, « ethnographe »… Caramba! Si les intérêts ne sont pas les mêmes, qui servir ?

11 D.Gile La fidelite en traduction11 LE CLIENT : LE RETOUR Intérêts du Client Aider lénonciateur à informer, expliquer, convaincre, faire faire ? Aider le destinataire de la traduction à être informé, comprendre, être convaincu… ou à prendre en défaut… comme le veut parfois le destinataire de la traduction ? Intérêts purement commerciaux ? Intérêts « diplomatiques » ? Intérêts « subversifs » ?

12 D.Gile La fidelite en traduction12 DES CHOIX DE LOYAUTÉ ? Pas vraiment La première loyauté est due au Client Si cela ne vous convient pas et vous en avez la possibilité – refusez la mission Sinon, suivez ses instructions et ses intérêts (parfois difficile en toute âme et conscience) Heureusement, la plupart du temps Les intérêts du Client et de lénonciateur ou le destinataire ne sont pas incompatibles et vous servirez le Client en servant lénonciateur ou le destinataire Problèmes éventuels dans lallocation des ressources (temps, efforts, documentation…)

13 D.Gile La fidelite en traduction13 LOYAUTÉ PAR DEFAUT ? Par défaut Quand le Client ne vous « dit » rien La loyauté à lénonciateur paraît naturelle et « morale » Car vous parlez en son nom Et le destinataire risque doublier/de ne pas tenir compte du fait quil lit le texte/écoute le discours du traducteur et non pas de lénonciateur initial Par défaut, vous allez donc suivre les intentions et intérêts de lénonciateur Quitte à changer chaque fois que lénonciateur change (par exemple dans dialogue interprété)

14 D.Gile La fidelite en traduction14 ET AU-DELA DES PRINCIPES ? (1) Est-on vraiment neutre ? Est-on vraiment détaché de la situation ? Etes-vous neutre politiquement ? Idéologiquement ? Que sent un interprète de service public travaille lors dun entretien entre un réfugié de même origine que lui et une administration et considère que le représentant de ladministration manque de respect au réfugié ? Que sent un interprète auprès des tribunaux qui a limpression que les paroles dun prévenu quil interprète sont déformés par le substitut du procureur ? Ces sentiments personnels nont-ils aucun impact sur la prestation ?

15 D.Gile La fidelite en traduction15 ET AU-DELA DES PRINCIPES ? (2) Que faites-vous quand On vous interrompt en pleine consécutive ? Quand le président de séance vous dit de résumer plutôt que de tout traduire ? Quand un texte que vous traduisez comporte des mensonges grossiers ? Quand votre client vous demande dadapter ? De signaler des erreurs ? Quand lun des interlocuteurs (dune minorité ethnique) vous demande de laider au nom de la solidarité ? Quand lors dune consultation médicale, vous sentez que le médecin et le patient ne se comprennent pas ?

16 D.Gile La fidelite en traduction16 ET AU-DELA DES PRINCIPES ? (3) Intervention ? (Explication, demande, modification informationnelle, ajout de commentaire dans discours / notes de bas de page ?) Abstention ? Quen est-il des effets involontaires et que vous ne percevez peut-être pas vous-même ? (Style, hésitations, langage corporel, moue…)

17 D.Gile La fidelite en traduction17 CONCLUSION (?) Le concept de « neutralité » en traduction / interprétation est insuffisant pour décrire ou prescrire la « loyauté » du traducteur Il existe des principes hiérarchisés (client dabord, puis énonciateur dans la plupart des cas) Il existe des situations multiples Parfois, les rôles doivent être expliqués / négociés Par défaut, loyauté à lénonciateur (donc à ses intentions et intérêts tels que perçus par le trad. /linterprète)


Télécharger ppt "D.Gile La fidelite en traduction1 La loyauté en traduction Daniel Gile"

Présentations similaires


Annonces Google