La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M.de Monsabert octobre 2012. Le langage est une pratique sociale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M.de Monsabert octobre 2012. Le langage est une pratique sociale."— Transcription de la présentation:

1 M.de Monsabert octobre 2012

2 Le langage est une pratique sociale

3 1. Théoriciens du langage Piaget : lapprentissage par laction Vygotski : la double fonction du langage Bruner : le format, lattention conjointe létayage

4 2. Les chercheurs/didacticiens L.Lentin : la syntaxe A.Florin: les groupes de parleurs P.Boisseau : la syntaxe et le lexique J-F Simonpoli : linteraction entre pairs prime

5 3. Apprendre à parler et à penser Apprendre à penser, à parler penser devant les autres et avec les autres. Cest par la sollicitation du maitre dans les échanges langagiers que lactivité intellectuelle leur permet dinterroger, de réfléchir, démettre des hypothèses, de douter, de généraliser, de hiérarchiser

6 4.1. Spécificités du langage oral Une hiérarchie dinformations différente : Oral « moi tu sais ! / mon vélo rouge !// eh ben hier ! j lai cassé ! » Écrit : Hier, jai cassé mon vélo rouge. Oral« moi mon chat ! Les croquettes il les mange pas ! Écrit : Mon chat ne mange pas de croquettes.

7 4. 2 Spécificités du langage oral Les modes denchainement implicites : Oral « ah mince alors ! / ah non cest pas dchance ! il pleut / on va pas pouvoir faire notre pique-nique ! / ah non cest trop bête ! on na plus quà le faire dans le salon !! » Ecrit Il pleut. Le pique-nique est annulé. Maman décide dinstaller la nappe à carreaux dans le salon.

8 4. 3 Spécificités du langage oral Oral « Ah ben aujourdhui cest pas comme avant hein !// Avant il fallait tout faire à la main ! par nimporte quel temps ! /Maintenant on a les machines/ cest moins dur hein ! Mais quand cest en panne ! ça nous pose dautres problèmes aussi: et puis cest cher ! / Mais bon au quotidien ! cest quand même un avantage !» Ecrit Autrefois, la vie des paysans était très pénible. Aujourdhui, les machines agricoles assurent la plupart des travaux.

9 5.Le langage de lécole Le langage « premier » est le langage pratique qui sapprend dans le quotidien. Le langage à lécole va devenir au fil du temps et du cycle, un langage plus scriptural en senrichissant au fur et à mesure des pratiques de lécrit un langage « second », grâce à une pratique de plus en plus décontextualisée. À condition de ne pas sauter trop détapes surtout pour les enfants qui éprouvent des difficultés!

10 6.Quelles difficultés pour le PE ? Travail quon ne peut mener de front avec toute la classe, en impliquant chacun comme à lécrit. Grande variabilité des compétences selon les individus. Peu reconnu : quelles traces laisser des progrès ?

11 7. 1. Quelles conditions pour un réel apprentissage ? différencier les dispositifs que lon peut employer selon lobjectif langagier, varier létayage à lintérieur dun même dispositif Faire en sorte que le groupe,prenne en charge la cohérence de léchange collectif (plus que de chercher la correction linguistique)

12 7. 2. Lattitude de lenseignant Être clair sur les enjeux de la situation Employer un langage précis Avoir une attitude bienveillante loin du laxisme et loin de la surnorme. Reformuler Éviter les questions fermées Considérer lenfant comme un véritable interlocuteur

13 7. 3. Dispositifs en grand groupe conseils de classe : expliquer, argumenter, débattre lectures dalbums ou vidéos: écouter, regarder, comprendre, restituer ateliers philo: expliquer, argumenter projets: anticiper, expliquer récits : narrer

14 7. 4. Dispositifs en petit groupe décrire, expliquer, argumenter en sciences, en arts visuels, raconter autour dun album ou du cahier de vie, dEPS prendre, demander, donner, ordonner, questionner, argumenter, au coin cuisine À condition que: la situation langagière et la tâche soient comprises. lenfant soit vraiment interlocuteur

15 8.1.Priorités syntaxiques par section PSMSGS Pronoms La diversification des pronoms, en particulier le « je » difficile à cause de la relativité, le « tu », et «il », « elle ». Idem en insistant sur le « Idem + nous, vous je » et le « tu » Idem + nous, vous PSMSGS Temps Le renforcement de la construction du système de temps : présent/passé composé/futur aller « je fais », « jai fait », « je vais faire ». Sortir du système des 3 temps en faisant émerger limparfait - alternance imparfait/passé composé dans le récit - émergence du conditionnel et du futur simple

16 PSMSGS Prépo- sitions En rapport avec la découverte de lespace (à, au, de, du, dans, sur,sous, pour, avec…) Les contraires : Devant/derrière ; avant/après ; près de/loin de ; contre ; …. Autour de, au milieu,entre, à lintérieur, à droite … PSMSGS Complex -ités Mot phrase, phrase de 2 mots: manzé cocola Pronom +Gv Il mange du chocolat Présentatif +Gn Cest X GN, Pronom GV X, il est dans la cour émergence de « parce que» «que /infinitif » (je veux que tu partes/je veux partir) ; pour+infinitif ; qui pour que, quand gérondif, les relatives en où, que, 8.2.Priorités syntaxiques par section

17 9. 1.Quelques exemples de supports Les cahiers dEPS Les cahiers de sciences Les albums-échos Les oralbums Les albums Les imagiers Les vidéos

18 9. 2. Quelques situations Toute situation propice aux interactions (accueil, ateliers) - jeux avec commandes - Les marionnettes - les images de toute sorte - les comptines - coin écoute(comptines, oralbum, albums échos)

19 9. 4. Pratique du langage décontextualisé Avec le cahier dEPS Décrire, expliquer, partager les critères de réalisation après la séance dEPS

20 9. 6. Un support pour la syntaxe, le cahier de sciences E1-«ils ont marché sur les feuilles, ils ont glissé.» E2-« dessous, y avait de la colle quand ils marchaient» E3-«mais non, cest de leau parce que les escargots, ils aiment ça leau» E1-« ça ressemble à de leau qui sortait, mais cest pas de leau » E 4- « oui, parce que ça sappelle de la bave »

21 9. 7. Un support pour la syntaxe, le cahier de sciences E1 -on a dessiné les œufs des escargots dans le terrarium. E2 – mais non, c'est les cailloux dans le fond du terrarium ! E3 – i lave le terrarium, le monsieur E4 -et ben non, il leur donne de l'eau E2 -oui, parce qu'ils aiment ça l'eau, aussi parce qu'ils ont soif E1 – y en a un quest différent des autres E3 – oui, y en a même un descargot, il a pas des cornes E1- c'est pas des cornes. c'est des tentacules ! et on les voit pas parce quil les a rentrées

22 9. 8. Les albums à parler de L.Lentin

23 9. 9. Des jeux

24 Des comptines Textes à emporter

25 9. 11 Les ouvrages de Brissiaud et Ouzoulias

26 10.Les albums échos : prioritairement pour la syntaxe. A partir des photos des enfants en action dans des situations :EPS, cuisine, coins-jeux Sur la base des réactions spontanées des enfants à leurs photos, on établit des échos de leurs tentatives, un peu au delà-de leurs capacités syntaxiques et lexicales du moment. Les interactions adulte-enfant qui sinstaurent autour de tels albums, composés de photos accompagnées de ces échos, aident lenfant à progresser en syntaxe orale.

27 Comment observer les progrès ? Cibler chaque jour un enfant dans une activité ritualisée. enregistrer, écouter, retranscrire. Noter à laide de grille (Boisseau), ou noter une phrase

28 Album écho individuel 1 Cest moi Naim, Je saute pour maccrocher à la barre. Je saute accroché.

29 Album écho individuel 1 Cest dur, avec les bras. Cest dur davancer avec les bras.

30 Album écho individuel 1 J balance, j arrive à léchelle, ch uis pas tombé. ça y est, je suis arrivé à léchelle en me balançant, sans tomber.

31 Album écho individuel 1 J saute haut dans le tremplin, jattrape le foulard Je saute très haut sur le tremplin pour attraper le foulard.

32 Album écho individuel 1 On a fini le sport, je joue à mosaïque On a fini le sport, je peux jouer à faire une mosaïque.

33 Album écho individuel 2 En tain de mache

34 Album écho individuel 2 En tain dmont escaliers

35 Album écho individuel 2 En tain de saut

36 Album écho individuel 2 Là, quand fais topocan

37 11.1.Les albums en syntaxe adaptée Livres à parler Textes réécrits dans une syntaxe qui permet à lélève de comprendre et de sapproprier une histoire La restituer tout en se situant à un niveau immédiatement supérieur à ses possibilités Choisir le niveau: PS,MS,GS Identifier les objectifs syntaxiques Noter loral de la version adaptée Préciser le vocabulaire activé

38 11. 2 Les oralbums de Boisseau

39 12.1.L évaluation: pourquoi si difficile ? La pratique de loral est transversale Loral est difficile à observer et analyser L oral implique lensemble de la personne Loral est marqué par les pratiques sociales Loral ne laisse pas de traces Lévaluation nécessite beaucoup de temps

40 Mots clés Dialogue et interaction Loral ne précède pas lécrit Statut dinterlocuteur


Télécharger ppt "M.de Monsabert octobre 2012. Le langage est une pratique sociale."

Présentations similaires


Annonces Google