La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèle expérimental, sportif de haut niveau Etat dhoméostasie de lindividu X ou « Bonne Santé » Incapacité Déficience Décès Paramètres sociaux Environnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèle expérimental, sportif de haut niveau Etat dhoméostasie de lindividu X ou « Bonne Santé » Incapacité Déficience Décès Paramètres sociaux Environnement."— Transcription de la présentation:

1

2 Modèle expérimental, sportif de haut niveau Etat dhoméostasie de lindividu X ou « Bonne Santé » Incapacité Déficience Décès Paramètres sociaux Environnement Homéostasie physiologique « Equilibre » mental

3 Santé Santé publique Bien-être Qualité de vie Maladie Accident Handicap Douleur Risques en rapport avec la santé

4 Homme 70 ans. Moi, jamais été malade! Femme 55 ans. Les docteurs ne trouvent pas! Vieux = malade? (femme enceinte etc.) Trop grand, petit, gros? Quel seuil?

5 Maladie ressentie Maladie diagnostiquée Maladie réelle

6 1946, OMS: la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.OMSsanté bien-être maladie

7 L Organisation mondiale de la santé (OMS), (en anglais World Health Organization (WHO)) est l'institution spécialisée de l'ONU pour la santé.anglaisONUsanté Son siège est situé à GenèveGenève Selon sa constitution, l'OMS a pour objectif d'amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possiblesanté

8 Harmonie entre le corps et lesprit dans un environnement donné. Ce qui permet à un individu de fonctionner au maximum de ses capacités. État physique et mental relativement exempt de gênes et de souffrances qui permet à l'individu de fonctionner aussi longtemps que possible dans le milieu où le hasard ou le choix l'ont placé (René Dubos). Conditions où accomplissement de soi, Et permettant dassurer la survie de lespèce.

9 La santé c est la vie dans le silence des organes (Leriche) La santé est un état précaire qui ne laisse présager rien de bon (J Romains, Knock) Être en bonne santé, c est pouvoir tomber malade et s en relever, c est un luxe biologique (M Canguilhem) La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible qui s'attrape à la naissance et se conclut inévitablement par la mort

10 Santé physique, Santé mentale, Santé reproductive (pas de perturbation du capital génétique transmis), Santé publique, …

11 Nutritionnels (boire, manger; quantité, qualité) Sanitaires (propreté, hygiène) Éducatifs (instruction) Sociaux Affectifs

12

13 Quant à Virginia Henderson a identifié quatorze besoins fondamentaux de tout être humain. La satisfaction de tous ces besoins permet à la personne d'être indépendante, entière. Les quatorze besoins identifiés entrent dans les cinq catégories de Maslow car chaque besoin est dépendant de facteurs physiologiques, psychologiques, sociaux ou culturels

14 Être biologique (physiologie…) Être social (interactions avec dautres individus) Être démotions et de connaissances

15 Objectif : Age physiologique < age civil Moyens: Activités physiques Nutrition … Éducation pour la santé

16 Biologie (ex: génétique) Soins (ex: appendicectomie,antibiotiques) Environnement (ex: pollution, paludisme) Habitudes de vie (ex: tabac, alimentation, activité physique)

17 Mortalité infantile (mort subite) 5/°°, Accidents : 40% de la mortalité, Comportements alimentaires et sédentarité : rapide du surpoids et de lobésité.

18 Bonne santé globale, F: contraception, grossesses, Morts violentes (route et suicides) : 50% des morts H, 30% F, Mode de vie et surcharge pondérale.

19 des différents problèmes de santé, 60% des cancers dans cette classe dâge (poumon fréquent et grave –cf tabac), Maladies cardio-vasculaires.

20 espérance de vie, Démences (dont maladie dAlzheimer) (ordre de en France), Déficiences (ex visuelle) dont lassociation isolement, dépression, dénutrition (prise en charge insuffisante), Arthrose, ostéoporose.

21 1952 OMS: Science et art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et daméliorer la santé et la vitalité mentale et physique des individus, par le moyen dune action collective concertée visant à:

22 Assainir le milieu, Lutter contre les maladies, Enseigner les règles dhygiène personnelle, Organiser les services médicaux et infirmiers en vue dun diagnostic précoce et du traitement préventif des maladies, Mettre en œuvre des mesures sociales propres à assurer à chaque membre de la collectivité un niveau de vie compatible avec le maintien de la santé.

23 Soccupe de la santé globale des populations sous tous ses aspects… Curatifs Préventifs Éducatifs Sociaux

24 Principal instrument dont se dote la Nation afin dorienter et dorganiser son effort pour : protéger, promouvoir et restaurer létat de santé, De lensemble de la population, De la communauté.

25 Santé au travail Médecine du travail Démarches épidémiologiques (ex: TMS) Prévention Promotion de la santé (écoles, circulation, environnement, habitudes de vie…) Vaccinations Organisation des soins Premiers secours Hôpitaux Médecine libérale Formation médicale et paramédicale, Sécurité sociale, Recherche médicale et pharmacologique.

26 1 Surveillance et observation de l'état de santé de la population 2 Lutte contre les épidémies 3 Prévention des maladies, des traumatismes et des incapacités 4 Amélioration de l'état de santé de la population, de la qualité de vie des personnes malades, handicapées et des personnes dépendantes 5 Information et éducation à la santé ; 6 Identification et réduction des risques pour la santé (environnement, conditions de travail, transport, … ) 7 Réduction des inégalités de santé ( promotion de la santé, développement de l'accès aux soins) 8 Qualité et sécurité des soins et des produits de santé ; 9 Organisation du système de santé ( prévention et prise en charge des maladies et handicaps) 10 La démographie des professions de santé.

27 Chargée dévaluer scientifiquement lintérêt médical des médicaments, des dispositifs médicaux et des actes professionnels et de proposer ou non leur remboursement par lassurance maladie; de promouvoir les bonnes pratiques et le bon usage des soins auprès des professionnels de santé et des usagers de santé; daméliorer la qualité des soins dans les établissements de santé et en médecine de ville; de veiller à la qualité de linformation médicale diffusée; d'informer les professionnels de santé et le grand public et d'améliorer la qualité de l'information médicale; de développer la concertation et la collaboration avec les acteurs du système de santé en France et à létranger.

28 Éviter la survenue dun problème de santé Vaccination Exemple Réduire limportance dun problème de santé Dépistage précoce Exemple Diminuer les complications dun problème de santé Réadaptation Éducation Exemple

29 Objectifs: modifier les connaissances, comportements favorable à la santé Éducation thérapeutique du patient et de sa famille ( comprendre, collaborer, améliorer, « coping ») Promotion de la santé ( meilleur contrôle de sa santé, vise le bien-être) Santé communautaire : participation effective de la communauté (professionnels et population) à toutes les étapes cest-à-dire:

30 analyser la situation sanitaire de la communauté, identifier le problème, choisir les priorités, définir les objectifs et activités, mobiliser les ressources pour améliorer la situation, organiser et conduire laction, évaluer laction.

31 missions : De promouvoir la santé physique et psychique des jeunes scolarisés, De favoriser linsertion des jeunes handicapés, De faire de lécole un lieu de vie, La prévention des élèves.

32 deux fonctions : Le contrôle médical des salariés c'est-à- dire la vérification de laptitude du salarié à son poste, Létude de lamélioration des conditions de travail qui agit sur lenvironnement du travail.

33 H andicap = limitation des possibilités d'interaction d'un individu causée par une déficience qui provoque une incapacité, - permanente ou présumée définitive - et qui elle même mène à un handicap moral, intellectuel, social ou (et) physique. - « Lhomme handicapé est un être humain différent mais cest le même que nous » (Claude Lévi-Strauss)

34 Nouvelle définition (loi du 11 février 2005) :loi du 11 février 2005 « Constitue un handicap toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison dune altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

35 4 catégories: Fonction organique (fonction mentale, sensorielle, digestives etc.) = fonctionnement corporel. Structure anatomique (structure du système nerveux, structure liée au mouvement...) qui situe l'organisation physique en jeu. Activité et participation (activité de communication, de mobilité...) qui identifie les fonctionnements concernés. Facteurs environnementaux (produit et système technique, soutien et relation...) qui relie aux facteurs extérieurs potentiellement handicapants.

36 Pour la santé (pas compétition) Définition: capacité à accomplir les tâches de la vie quotidienne, avec rigueur et vitesse, sans fatique excessive, et avec suffisamment dénergie en réserve pour profiter des loisirs et faire face à des situations durgence.

37 Pour la santé (pas compétition) Critères: Composition corporelle (masse grasse / maigre), Index de masse corporelle (IMC) = poids / taille au carré Endurance musculaire Endurance cardio-vasculaire Inactivité physique = facteur de mauvaise santé (mortalité x 1.2 à 2).

38 Vieillir en bonne santé (programme européen): 10 thèmes prioritaires 1. Retraite et préretraite 2. Capital social 3. Santé mentale 4. Environnement 5. Nutrition 6. activité physique 7. Prévention des accidents et des traumatismes 8. Substances addictives 9. Médicaments et problèmes associés 10. Services de santé préventifs

39 Sous-groupes (âge, pathologies) Bien vieillir: trajectoires de vie Gérer les changements Éviter la fragilisation: perte des réserves physiologiques qui affecte la capacité de résilience. Éviter la dépendance Garder un sens à sa vie

40 Diminution de ladaptation (homéostasie, résistance au stress) qui effets tels que progression de la maladie chutes, mort prématurée. (ex : mort après fracture du col du fémur) Pas seulement : pathologies multiples, vieillissement, perte dautonomie

41 Variations biologiques Comportements nocifs pour la santé choisis librement Adoption par certains groupes de comportements sains pour la santé ; Effets néfastes sur la santé lorsque les possibilités de choisir des styles de vie sont sévèrement limités ; Conditions de vie et de travail difficiles ; Accès inadéquat à des services de santé essentiels et services publics ;.

42 Logement, Moyens de se nourrir, se vêtir convenablement, Environnement physique du travail, Stress des conditions de vie, Nutrition, consommation de tabac et dalcool, + spécifique: SDF.

43 Morbidité (fréquence de la maladie) Activité (maladie évolutive ou non) Gravité (stades) Complications Mortalité Nombre de consultations Nombre et durée dhospitalisations Coût.

44 = des soins de qualité. Définie par les professionnels de santé, pour une efficience maximale dans leur démarche Méthodologie: Savoir ce que lon voudrait faire Savoir ce que lon fait Réduire lécart entre les deux

45 Établir la norme = procédure (ex: avant chaque soin, durée, méthode) Valider, diffuser et actualiser la procédure Évaluer les pratiques Comparer avec la procédure (ex : respect dans 60%) Mettre en œuvre une action pour réduire lécart Évaluer les pratiques

46 = des soins de qualité. Qualité pour qui? selon quel point de vue? Les acteurs de soins (qui donnent les soins). Regard identique pour les malades (qui reçoivent les soins)? concilier les deux points de vue, des soignants et des soignés.

47 De quelle qualité sagit-il ? dans le cadre dune pratique pluri- professionnelle, adaptation des soins portés à la personne dans une perspective de santé et non dans un but de « non-maladie ». Pou cela linfirmier dispose dactes techniques et de connaissances quil utilise pour prendre soin de la personne dans sa globalité, tant au point de vue somatique que psychologique.

48 La formation des professionnels : formation des professionnels Initiale Complément à la formation initiale, en fonction du secteur dactivité Formation continue (progrès des connaissances et des techniques Les comportements et les compétences des acteurs : richesse apportée par chaque soignant, par sa personnalité et par lapplication quil met dans son activité professionnelle, La personne soignée et ses proches. A apprécier et prendre en compte par le soignant, La méthode de recueil dinformation sur les pratiques.

49 Être bien… Démarche positive (/ absence de maladie) - Equilibre et une harmonie du psychisme nous permettant de faire face aux côtés positif et négatif de la vie. La santé mentale

50 « Mal à dire » langage du corps Altération de la santé, soit physique, soit mentale, pouvant être détiologies diverses Santé / maladie : font partie de la vie, Symptômes qui sexpriment, Cause sous-jacente.

51 Explication qui dépend Des connaissances Des examens réalisés De la culture De lapproche (anatomopathologique, psychosomatique…)

52 Découverte dun signe inhabituel (perte de mémoire, douleur, inconfort…) par celui qui nest pas (encore) un malade Pré-diagnostic, bilan La maladie et son évolution, les traitements Incertitude fonctionnelle.

53 Préci s: « atteint dune maladie » Mais, étiquette (catégorie). Ségrégation Ex: « tenue » à lhôpital Droits diminués? Anonymisation, réduction (« le malade de la 121 » « Le Hodgkin de la 121) Le « patient »?. Patientèle. « Personne malade » ? Mr X, Mme Y ?

54 Concept de maladie (fluides, envoûtement…) Expression de la symptomatologie, de la douleur (+/- verbal, +/- expansif…). Ex accouchement Compréhension du projet de soins et adhésion au traitement (ex: refus de vaccins, de transfusions, dun médecin de sexe opposé, mauvaise compliance…) Bagage intellectuel, milieu social, religieux, culture étrangère

55 Conduites addictives (« fumer tue »,…) Accidents de la route (radars…) Accidents domestiques (bouteilles…) Adolescents: Rite de passage, affirmation de soi, recherche de sensations, facteurs sociaux et modèles, impulsivité… mauvaise évaluation du risque?

56 « La santé na pas de prix…, Mais elle a un coût! »


Télécharger ppt "Modèle expérimental, sportif de haut niveau Etat dhoméostasie de lindividu X ou « Bonne Santé » Incapacité Déficience Décès Paramètres sociaux Environnement."

Présentations similaires


Annonces Google