La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La maladie de Legg-Perthes- Calvé chez le chien. Tanguy de Lovinfosse 2ième doctorat 28 fevrier 2003.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La maladie de Legg-Perthes- Calvé chez le chien. Tanguy de Lovinfosse 2ième doctorat 28 fevrier 2003."— Transcription de la présentation:

1 La maladie de Legg-Perthes- Calvé chez le chien. Tanguy de Lovinfosse 2ième doctorat 28 fevrier 2003

2 Introduction: Décrite pour la première fois en 1910 par Legg à Boston, Perthes en Allemagne et Calvé en France. Décrite pour la première fois en 1910 par Legg à Boston, Perthes en Allemagne et Calvé en France.

3 Définition: Accident vasculaire affectant lépiphyse proximale fémorale et induisant une nécrose aseptique. Accident vasculaire affectant lépiphyse proximale fémorale et induisant une nécrose aseptique.

4 Epidémilogie: Essentielement races naines: yorkshire terrier et le West highland terrier. Essentielement races naines: yorkshire terrier et le West highland terrier. Jeunes chiens. Jeunes chiens. Pas de prédisposition de sexe. Pas de prédisposition de sexe.

5 Hypothèses étiologiques: Facteurs génétiques. Facteurs génétiques. Hormones sexuelles. Hormones sexuelles. Tamponnade articulaire. Tamponnade articulaire.

6 Hypothèses étiologiques (1): Facteurs génétiques: Facteurs génétiques: *Incidence plus élevée chez certaine races. *Incidence plus élevée chez certaine races. *Travaux de Pidduck. *Travaux de Pidduck. *Travaux de Robinson. *Travaux de Robinson.

7 Travaux de Pidduck: Lintroduction dun nouvel étalon dans un élevage de caniches toya entrainé la naissance dun nombre anormalement élevé de chiens atteints de L.P.C. (14%). Lintroduction dun nouvel étalon dans un élevage de caniches toya entrainé la naissance dun nombre anormalement élevé de chiens atteints de L.P.C. (14%). Il a déduit de ses études que lamaladie de L.P.C. serait déterminée par une homozygotie à gène autosomal récéssif. Il a déduit de ses études que lamaladie de L.P.C. serait déterminée par une homozygotie à gène autosomal récéssif.

8 Travaux de Robinson: Travail sur des portées de West highland terriers et yorkshire terrier au sein desquelles au moins un animal est atteint. Travail sur des portées de West highland terriers et yorkshire terrier au sein desquelles au moins un animal est atteint. Les chiots atteints étant tous issus de parents sains, il a suspecté un gène récéssif. Les chiots atteints étant tous issus de parents sains, il a suspecté un gène récéssif. Nombre de chiots effectivement atteints est en éffet en accord avec le nombre espéré parlecalcul. Nombre de chiots effectivement atteints est en éffet en accord avec le nombre espéré parlecalcul.

9 Hypothèses étiologiques (2): Hormones sexuelles: Hormones sexuelles: Dysendocrinie sexuelle Dysendocrinie sexuelle => épaississement des travées osseuses. => épaississement des travées osseuses. => occlusion des espaces vasculaires. => occlusion des espaces vasculaires. => nécrose osseuse épiphysaire. => nécrose osseuse épiphysaire.

10 Mais… Caractère fréquement unilatéral. Caractère fréquement unilatéral. => hypothèse non retenue. => hypothèse non retenue.

11 Hypothèses étiologiques (3): Tamponnade articulaire: Tamponnade articulaire: => augmentation de la pression intra- articulaire. => augmentation de la pression intra- articulaire. => occlusion artérielle. => occlusion artérielle.

12 Mais… Les vaisseaux de lépiphyse proximale étant complètement incorporés dans des travées osseuses à lage de 8 mois, il est difficile dexpliquer des cas survenant apres 13 mois. Les vaisseaux de lépiphyse proximale étant complètement incorporés dans des travées osseuses à lage de 8 mois, il est difficile dexpliquer des cas survenant apres 13 mois. => Hypothèse non retenue. => Hypothèse non retenue.

13 Autre hypothèse: Pourrait être une forme de dysplasie coxo- fémorale… Pourrait être une forme de dysplasie coxo- fémorale…

14 Signes cliniques: Douleur à la mobilisation de larticulation coxo-fémorale. Douleur à la mobilisation de larticulation coxo-fémorale. Amyotrophie. Amyotrophie. Raccourcissement du membre atteint en extension. Raccourcissement du membre atteint en extension.

15 Diagnostic: Diagnostic clinique: Diagnostic clinique: => Race de lanimal. => Race de lanimal. => Pas de traumatisme initial. => Pas de traumatisme initial. => Unilatéral. => Unilatéral. => Age (3-13 mois, pic 6-8 mois). => Age (3-13 mois, pic 6-8 mois).

16 Diagnostic: Examen radiographique: Examen radiographique: => Dans les 1er stades lésions très discrètes. => Dans les 1er stades lésions très discrètes. => Dans les stades avancés: ostéonécrose et réparations osseuses. => Dans les stades avancés: ostéonécrose et réparations osseuses.

17

18

19

20

21

22 Classification de Catteral: Repose surdes critère radiologiques. Repose surdes critère radiologiques. GROUPE 1: 25% de la tète fémorale atteinte, éssentielement en région antero-externe. GROUPE 1: 25% de la tète fémorale atteinte, éssentielement en région antero-externe. GROUPE 2: 50% datteinte. GROUPE 2: 50% datteinte. GROUPE 3: 75% datteinte avec de large zone dostéonécrose. GROUPE 3: 75% datteinte avec de large zone dostéonécrose. GROUPE 4: Tète fémorale complètement atteinte, un colapsus de lépiphyse est visible. GROUPE 4: Tète fémorale complètement atteinte, un colapsus de lépiphyse est visible.

23 Diagnostic différentiel: Ancienne disjonction épiphysaire du fémur proximal de type Salter Harris I. Ancienne disjonction épiphysaire du fémur proximal de type Salter Harris I.

24 Pronostic: Guérison spontanée exceptionnelle. Guérison spontanée exceptionnelle.

25 Traitement: Traitement médical: Traitement médical: => Confinement strict de lanimal en cage. => Confinement strict de lanimal en cage. => Bandage de Ehmer. => Bandage de Ehmer. => Succès exceptionnel. => Succès exceptionnel.

26 Traitement: Traitement Chirurgical: Traitement Chirurgical: => Excision arthroplastie coxo-fémorale. => Excision arthroplastie coxo-fémorale. => Triple ostéotomie pelvienne. => Triple ostéotomie pelvienne.

27 Conclusion: Etiologie exacte inconnue. Etiologie exacte inconnue. Maladie héréditaire autosomique récessive? Maladie héréditaire autosomique récessive?


Télécharger ppt "La maladie de Legg-Perthes- Calvé chez le chien. Tanguy de Lovinfosse 2ième doctorat 28 fevrier 2003."

Présentations similaires


Annonces Google