La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GESTION DES CONFLITS, PLAINTES, MEDIATION EN FORMATION DU CAS PAR CAS AUX RECOMMANDATIONS POUR TOUS MISE EN CONTEXTE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GESTION DES CONFLITS, PLAINTES, MEDIATION EN FORMATION DU CAS PAR CAS AUX RECOMMANDATIONS POUR TOUS MISE EN CONTEXTE."— Transcription de la présentation:

1 GESTION DES CONFLITS, PLAINTES, MEDIATION EN FORMATION DU CAS PAR CAS AUX RECOMMANDATIONS POUR TOUS MISE EN CONTEXTE

2 « Lorsque vous vivez, entre un ou des demandeurs d emploi et un organisme de formation de la r é gion Li é geoise, des difficult é s ou des conflits qui ne peuvent être r é solus en interne, vous pouvez faire appel au dispositif de m é diation du CSEF »

3 CESF, Liège le 3 décembre Pourquoi une administration qui fonctionne avec des règles valables pour tous met-elle en place un dispositif qui accompagne au cas par cas ? Que visent les recommandations ?

4 POURQUOI LA MEDIATION ?

5 Comment comprendre lémergence et le développement, très important aujourdhui, des pratiques de médiation, pas seulement dans le domaine de lemploi et de la formation, mais dans de nombreux domaines ?

6 CESF, Liège le 3 décembre Pour mieux le comprendre, il est nécessaire de donner des éléments de contextualisation.

7 CESF, Liège le 3 décembre A) L'insistance de la problématique de la médiation dans nos sociétés contemporaines s'explique par une transformation profonde des modes de régulation de nos sociétés et plus particulièrement par un changement dans le rapport à la norme. de lEtat B) Cette question de reconfiguration doit se comprendre dans un contexte encore plus large : celui des évolutions et des transformations de lEtat

8 CESF, Liège le 3 décembre A. MUTATION DU MODELE DE COORDINATION SOCIALE Toute coordination sociale de laction implique toujours trois éléments : - du savoir pour qualifier une situation - une ou des normes pour coordonner les comportements - du contrôle pour vérifier la conformité de laction aux normes

9 CESF, Liège le 3 décembre Si les mutations sont si importantes aujourdhui, cest parce que les mécanismes classiques de la production du savoir, de la norme et du contrôle, tels que construits par les sociétés industrielles, sont en voie de modification.

10 CESF, Liège le 3 décembre Un exemple : le monde du travail monde fordistemonde post-fordiste savoirSavoirs techniques et professionnels codifiés, formalisés. Distinction entre tâches de conception et tâches de réalisation, manuelles et intellectuelles Qualification = maîtrise dun savoir codé « Déformalisation » des savoirs. Savoirs en permanente innovation et communiquant sans cesse entre eux. Qualification = communiquer, interagir, sadapter à des situations toujours nouvelles

11 CESF, Liège le 3 décembre Monde fordisteMonde post-fordiste NormeLa norme de coordination est planificatrice La norme détermine ce que doit être la situation La norme, vague et imprécise, se présente, par ex. sous forme dobjectifs ou de principes abstraits Cest aussi la norme qui détermine la situation ContrôleMécanismes hiérarchiques, autoritaires,verticaux Up/down Procédés de contrôle nouveaux, plus latéraux, In/out.Mécanismes dincitation, remote control...

12 CESF, Liège le 3 décembre Ces changements ne sont pas propres au monde du travail. On les retrouve dans tous les champs de la vie sociale. Si ces transformations ont des conséquences sur nos manières de nous coordonner socialement, il ne faut pas négliger le fait quelles ont aussi des répercussions sur nos identités.

13 CESF, Liège le 3 décembre B. EVOLUTIONS ET TRANSFORMATIONS DE LETAT La question des mutations des modes de régulation sociale doit se comprendre dans un contexte encore plus large, celui des évolutions et des transformations de lEtat

14 CESF, Liège le 3 décembre Des recherches (Genard, De Munck, Kuty) ont distingué trois « modèles » dEtat : LEtat libéral LEtat-Providence LEtat-réseau ou encore Etat social actif, Etat animateur, Etat réflexif,...

15 CESF, Liège le 3 décembre Ces modèles se sont additionnés dans le temps.

16 CESF, Liège le 3 décembre Etat libéralDroits libertés Etat - Providence Droits sociaux Etat réseauDroits moraux

17 CESF, Liège le 3 décembre Le développement de cet Etat réseau saccompagne dune nouvelle sémantique : négociation, proximité, participation, contrat, projet, responsabilisation, efficacité, management, client, société civile, citoyenneté,...et médiation. De nouvelles formes de subjectivité tendent à simposer : une subjectivité moins soumise à un environnement normatif précis. Lindividu est appelé à se construire avec ses propres ressources.

18 CESF, Liège le 3 décembre Le nouveau paysage juridique conduit à renvoyer vers lacteur sa propre autonomie, sa propre capacité de gestion de soi. Un exemple, lorsquil est demandé au chômeur ou au demandeur demploi de construire un projet de formation pour pouvoir bénéficier encore pleinement de ses droits sociaux.

19 CESF, Liège le 3 décembre Lémergence de lEtat réseau est à mettre en relation avec de nouvelles formes de subjectivation, avec la montée dune identité que lindividu a sans cesse à construire à laide de ses propres ressources. Les trajectoires personnelles sont aujourdhui bien plus fluctuantes et précarisées que par le passé.

20 CESF, Liège le 3 décembre Il est demandé sans cesse à lindividu de se construire et reconstruire face aux aléas de la vie. Un individu sans cesse confronté à ses capacités de sassumer, à se prendre en charge.

21 CESF, Liège le 3 décembre Le passage à lEtat-réseau se caractérise par le développement dun pluralisme des dispositifs. La médiation sinscrit dans cette reconfiguration pluraliste des politiques publiques. Elle est un dispositif parmi dautres.

22 CESF, Liège le 3 décembre Merci de votre attention


Télécharger ppt "GESTION DES CONFLITS, PLAINTES, MEDIATION EN FORMATION DU CAS PAR CAS AUX RECOMMANDATIONS POUR TOUS MISE EN CONTEXTE."

Présentations similaires


Annonces Google