La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Culture littéraire et compréhension dans les programmes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Culture littéraire et compréhension dans les programmes."— Transcription de la présentation:

1 Culture littéraire et compréhension dans les programmes

2

3 Dès lécole maternelle, les enseignant doivent avoir le souci de favoriser pour chaque enfant, quelle que soit la langue dans laquelle il a grandi, la conquête dun langage oral de plus en plus précis et structuré. Dans les échanges qui prolongent ces lectures, le maître sassure que chacun a compris les textes ainsi lus et il établit ensuite des liens entre toutes les histoires racontées. Une autre contribution de lécole maternelle à lapprentissage de la lecture est laccès à la compréhension du principe alphabétique

4 Le plus vite possible, lenfant est mis en situation de découvrir le plaisir du conte. Les grands thèmes de la littérature orale, les grands mythes sont abordés régulièrement dès lâge de trois ans. Cest loccasion denrichir les échanges et le langage dévocation, douvrir les jeunes esprits à la culture des contes et des légendes, dont les significations sont universelles. Cette imprégnation se fait dabord par un rendez-vous quotidien avec les albums de littérature de jeunesse. Leur lecture est loccasion dengager le dialogue, de redire lhistoire qui a été entendue et de construire progressivement des représentations vraisemblables et communicables par des mots et des images. Des parcours de lecture permettent des rapprochements de personnages et de thèmes et dinstaller une première culture littéraire. Cette imprégnation se fait aussi à travers ce quon a pris lhabitude dappeler la « dictée à ladulte », qui offre à lenfant qui ne sait pas encore écrire la possibilité de bénéficier de laide dun secrétaire (le maître) pour construire des messages ou des textes. Cest loccasion pour lui de « parler » les textes écrits et de mesurer la différence entre langage de loral et langage de lécrit.

5 Avant même de savoir lire, lenfant peut et doit se familiariser avec les principales fonctions de lécrit en jouant avec les supports les plus fréquents de celui-ci, de la signalisation aux affiches et aux livres, en passant par la presse ou les supports informatiques. Lune des activités les plus efficaces dans ce domaine consiste certainement à demander à un enfant ou à un groupe denfants de dicter au maître le texte que lon souhaite rédiger dans le contexte précis dun projet décriture. Ce nest que progressivement que lenfant prend conscience de lacte décriture de ladulte.

6 Construire une première culture littéraire Des parcours de lecture doivent être organisés afin de construire progressivement la première culture littéraire, appropriée à son âge, dont lenfant a besoin. Ces cheminements permettent de rencontrer des œuvres fortes, souvent rééditées, qui constituent de véritables « classiques » de lécole maternelle, tout autant que des œuvres nouvelles caractéristiques de la créativité de la littérature de jeunesse daujourdhui. Ils conduisent à rapprocher des personnages ou des types de personnages, à explorer des thèmes, à retrouver des illustrateurs ou des auteurs… Cette imprégnation qui commence dès le plus jeune âge doit se poursuivre à lécole élémentaire afin de constituer une base solide pour les lectures autonomes ultérieures.

7 Construire une première culture littéraire Si, pour les plus petits (deux ans), lessentiel de lactivité réside dans limpact de la lecture faite par le maître ainsi que dans la verbalisation suggérée à propos des images qui accompagnent le texte, dès trois ans il convient de demander à lenfant quil reformule ce quil a entendu dans son propre langage. La mémorisation est soutenue par les images. Cest par le dialogue qui accompagne ces tentatives que lenseignant reconstruit les passages qui, parce quils nont pas été compris, nont pas été mémorisés ou encore qui ont été compris de manière erronée. Dès cinq ans, des débats sur linterprétation des textes peuvent accompagner ce travail rigoureux de la compréhension. On évitera de passer de trop longs moments à analyser de manière formelle les indications portées par les couvertures. Par contre, on peut, à partir des illustrations quelles comportent, apprendre aux enfants à retrouver le texte quils cherchent, à faire des hypothèses sur le contenu possible dun nouvel album.

8 Construire une première culture littéraire Dans tous les cas, il appartient au maître de dire ce quest réellement cette histoire par une lecture à haute voix des textes dont on a tenté de découvrir le contenu. Chaque fois que lenseignant lit un texte à ses élèves, il le fait dune manière claire avec une voix correctement posée et sans hésiter à mobiliser des moyens dexpressivité efficaces. Contrairement à ce quil fait lorsquil raconte, il sinterdit de modifier la lettre des textes de manière à permettre aux enfants de prendre conscience de la permanence des œuvres dans limprimé. Cest dire combien, au moment du choix, lenseignant a dû tenir le plus grand compte de la difficulté de la langue utilisée ou des références auxquelles le texte renvoie.

9 Prendre conscience des réalités sonores de la langue Le système décriture alphabétique se fonde essentiellement sur la relation entre unités distinctives du langage oral (phonèmes) et unités graphiques (graphèmes). Lune des difficultés de lapprentissage de la lecture réside dans le fait que les constituants phonétiques du langage sont difficilement perceptibles pour le jeune enfant. En effet, celui-ci traite les énoncés qui lui sont adressés pour en comprendre la signification et non pour en analyser les constituants. Il convient donc de lui permettre dentendre autrement les paroles quil écoute ou quil prononce en apprenant à centrer son attention sur les aspects formels du message. On sait que la poésie joue avec les constituants formels, rythmes et sonorités, autant quavec les significations. Cest par cette voie que lon peut introduire les jeunes enfants à une relation nouvelle au langage : comptines, jeux chantés, chansons, poésies, « virelangues » sont autant doccasions dattirer lattention sur les unités distinctives de la langue. La syllabe est un point dappui important pour accéder aux unités sonores du langage.

10 Cest dans les activités décriture, non de lecture, que les enfants parviennent à vraiment « voir » les lettres qui distinguent les mots entre eux. Découvrir le fonctionnement du code écrit

11 Sites à consulter rennes.fr/litteratureC1C2/LITTE%20C%20 1SITE.htm rennes.fr/litteratureC1C2/LITTE%20C%20 1SITE.htm rennes.fr/litteratureC1C2/LITTE%20C%20 1SITE.htm rennes.fr/litteratureC1C2/LITTE%20C%20 1SITE.htm strasbourg.fr/cddp68/maternelle/littmat/in dex.htm strasbourg.fr/cddp68/maternelle/littmat/in dex.htm strasbourg.fr/cddp68/maternelle/littmat/in dex.htm strasbourg.fr/cddp68/maternelle/littmat/in dex.htm


Télécharger ppt "Culture littéraire et compréhension dans les programmes."

Présentations similaires


Annonces Google