La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Institut UPSA de la Douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Institut UPSA de la Douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction."— Transcription de la présentation:

1 Institut UPSA de la Douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

2 Sommaire Douleur aiguë / Douleur Chronique Les composantes de la douleur Les mécanismes générateurs de la douleur Les outils dévaluation de la douleur Spécificités : enfants / patients âgés Annexe : Échelles dévaluation de la douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

3

4 Douleur aiguë / Douleur chronique Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Définition de la douleur : La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à des lésions tissulaires réelles ou potentielles, ou décrites en termes de telles lésions (International Association for the Study of Pain)

5 Douleur aiguë / Douleur chronique Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleur aiguë : Symptôme = signal dalarme Appel au diagnostic : première cause de consultation chez le médecin généraliste Douleur transitoire qui cède dans le temps avec ou sans antalgique Douleur chronique : Syndrome = douleur maladie Persiste depuis 3 à 6 mois Nécessite souvent une prise en charge globale

6 Douleur aiguë / Douleur chronique Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleur aiguë : exemples Lombo-sciatique hyperalgique, tendinite,… Traumatisme, piqûre, brûlure, crampes abdominales,… Douleurs prévisibles : postopératoires, rééducation, soins infirmiers,… Effets indésirables de médicaments, infections,… Douleur chronique : exemples Arthrose, névralgie cervico-brachiale, … Cancers, Migraine, Amputation, lésions nerveuses, douleur post- zostérienne,…

7 Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

8 Les composantes de la douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Sensori-discriminative Décodage du message nociceptif en termes : de qualité (brûlure, décharge, torsion, …) de durée dintensité de localisation Ces douleurs peuvent parfois être imprécises, exemples : douleurs viscérales profondes douleurs référées (infarctus, pyélonéphrites,...)

9 Les composantes de la douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Affective et émotionnelle Tonalité désagréable, agressive, pénible de la douleur Phénomène amplifié par laspect durable ou récurrent de la douleur Amplificateur de la perception subjective : mémoire de la douleur / douleur anticipatoire La douleur aiguë est anxiogène ; lanxiété cède avec une antalgie précoce dans la majorité des cas La douleur chronique peut saggraver dun syndrome dépressif qui nécessitera une prise en charge spécifique

10 Les composantes de la douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Cognitive Attention accordée par le patient à sa douleur Sa capacité à sen extraire ou non, ses attentes Ses idées, ses croyances sur sa douleur, la cause, les traitements Son aptitude à gérer cette douleur (coping) Sa culture, sa religion, son histoire Lanalyse quil fait de lattitude de son environnement socioprofessionnel et familial

11 Les composantes de la douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Comportementale Ensemble des manifestations verbales et non verbales : cris, plaintes, attitude de protection ou dévitement, … réponses négatives et réflexes manifestations proportionnelles à lintensité de la douleur (douleur aiguë) comportement pouvant se traduire par une prostration (douleur chronique) influence de lentourage : surprotection ou rejet peut être entretenue, apprise ou au contraire améliorée par des facteurs psychologiques ou environnementaux

12 Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

13 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception (les plus fréquentes. Signal dalarme ex. brûlure) Nociception douleur Nociception : mécanisme physiologique de transmission Douleur : sensation ressentie Elles résultent de la lésion des tissus périphériques Transmission par les afférences de linflux nociceptif jusquau cerveau Causes : brûlures, traumatismes, suites dune opérations, grand nombre de maladies

14 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception Neurotransmetteurs périphériques Une lésion périphérique provoque la libération de bradykinine, dhistamine, de sérotonine et de potassium : vasodilatation, activation des nocicepteurs, abaissement du seuil dactivation des fibres nociceptives de prostaglandines et de leucotriènes, puissants médiateurs de linflammation de substance P à partir du ganglion rachidien des fibres afférentes : libération dhistamine et de sérotonine provoquant œdème, sensibilisation des nocicepteurs adjacents et persistance de la douleur Une lésion périphérique provoque une hyperalgésie primaire : sur le site même de la lésion puis une hyperalgésie secondaire par sensibilisation des nocicepteurs à distance de la lésion

15 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception Les voies de la douleur : au niveau périphérique Les nocicepteurs réagissent à trois types de stimulations : mécanique, thermique, chimique leur seuil dactivation est élevé et sabaisse lors dune lésion lactivation des chémonocicepteurs par les médiateurs libérés suite à une lésion explique en partie la persistance de la douleur alors que la cause de la lésion a disparu certains nocicepteurs sont spécifiques à une stimulation particulière, dautres sont dits polymodaux Les fibres nerveuses impliquées Aα et β : myélinisées (conduction rapide) informations somesthésiques non nociceptives Aδ : faiblement myélinisées douleur précise, bien localisée, sensation de piqûre C : amyéliniques (lentes) douleur diffuse, sensation de brûlure

16 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception Les voies de la douleur : au niveau central La corne postérieure de la moelle Convergence des fibres nociceptives et non nociceptives Effets facilitateurs du message nociceptif : substance P (récepteurs NK1), prostagladines centrales, glutamate (récepteurs NMDA),… Abaissement du seuil dactivation du 2 nd neurone, inflammation neurogène, sensibilisation centrale Effets inhibiteurs du message nociceptif : opioïdes endogènes (récepteurs µ, δ et κ)

17 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception Les voies de la douleur : au niveau central La corne postérieure de la moelle

18 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception Les voies de la douleur : au niveau central Lintégration supra-spinale Substance réticulée, thalamus, système limbique, cortex discrimination, dimension affective cognitive et comportementale de la douleur Voies descendantes inhibitrices sérotoninergiques et adrénergiques inhibition des afférences nociceptives par lactivation des interneurones endomorphiniques (voie sérotoninergique)

19 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs par excès de nociception : synthèse Lésion périphérique Inflammation : AINS Cerveau : intègre la douleur ; déclenche les voie inhibitrices Voies afférentes de la douleur : paracétamol Interneurones synthétisant les endomorphines Voie inhibitrice efférente sérotoninergique : antidépresseurs Récepteurs opioïdes : endomorphines opioïdes exogènes

20 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Principales catégories de douleurs par excès de nociception Douleurs articulaires (exemple : arthrose) Douleurs par atteinte vasculaire (exemples : migraine, artérite des membres inférieurs) Douleurs viscérales (exemples : douleurs abdominales, thoraciques ou pelviennes) Douleurs musculaires (exemple : douleurs du rachis) Douleurs osseuses (exemples : tumeurs ou métastases osseuses)

21 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs neuropathiques Définition de lIASP (International Association for the Study of Pain) « Douleur initiée ou causée par une lésion primitive ou un dysfonctionnement du système nerveux » Épidémiologie Affecte 7% de la population française, ce qui représente un quart des patients douloureux chroniques (1) (1) Bouhassira D, Attal N. Les douleurs neuropathiques. 2e édition. Arnette, Doin, 2011, 221 p.

22 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs neuropathiques Diagnostic (1) Devant toute douleur chronique, il est nécessaire de faire la part entre la douleur nociceptive et neuropathique Le diagnostic de douleur neuropathique repose sur un interrogatoire et un examen clinique La douleur neuropathique comporte le plus souvent une composante spontanée continue ou paroxystique, et des douleurs provoquées par des stimulations diverses Certains descripteurs doivent attirer lattention : brûlure, décharge électrique, froid douloureux Des sensations étranges sont souvent associées à la douleur telles que fourmillement, picotements, démangeaisons, engourdissement

23 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs neuropathiques Diagnostic (2) Lexamen recherche lassociation de signes neurologiques déficitaires (déficit sensitif tactile, à la piqûre, ou thermique) Examen clinique en 3 gestes *Allodynie : douleur en réponse à une stimulation qui normalement ne provoque pas de douleur **Hyperalgésie : augmentation de la réponse à un stimulus normalement douloureux Recherche Allodynie au frottement Recherche Hypoesthésie au tact et à la piqûre

24 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs neuropathiques Le DN4 est un outil de diagnostique simple et rapide dutilisation disponible en France pouvant apporter une aide précieuse au diagnostic de douleur neuropathique Plus dinformations sur les douleurs neuropathiques :

25 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs mixtes Association de douleurs par excès de nociception et de douleurs neuropathiques (exemples : stade avancé de la maladie cancéreuse, lombalgies, lombosciatalgie)

26 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs idiopathiques / Douleurs dysfonctionnelles Douleurs dont on ne connait pas la cause physiopathologique. Entités cliniques bien définies sur un plan sémiologique et anatomique [exemple : glossodynie (douleur de la langue), céphalées de tension, fibromyalgie, colopathie fonctionnelle]

27 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs psychogènes Sémiologie psychopathologique avérée pré- existantes (exemples : Conversion hystérique, dépression, hypochondrie) LOMS* nous dit quaffirmer lorigine psychologique de la douleur est toujours difficile. Par contre, la dimension psychologique avec les composantes affective, cognitive et comportementale est toujours présente. * Organisation Mondiale de la Santé

28 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs liées aux actes : douleurs induites (1) Soins : pose de cathéter, pansement Biopsie Ponction Rééducation active Effets indésirables dun médicament, radiothérapie

29 Les mécanismes générateurs Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Douleurs liées aux actes : douleurs induites (2) Chirurgie : douleurs post-opératoires Douleurs aiguës post-opératoire Douleurs neuropathiques post-opératoire (exemples : mastectomie, hernie inguinale) Plus dinformations sur les douleurs induites :

30 Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

31 Les outils dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Lévaluation de la douleur est indispensable à toutes les étapes de la prise en charge du patients communicant ou non communicant.

32 Les outils dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Échelles unidimensionnelles dauto-évaluation Évaluation de lintensité de la douleur et de lefficacité de lantalgique prescrit Échelle Visuelle Analogique (EVA), échelle verbale simple (EVS), échelle numérique (EN)EVAEVSEN Échelles pédiatriques (visages et échelle verticale)visageséchelle verticale

33 Les outils dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Échelles multidimensionnelles Choix par le patient de qualificatif permettant de définir limpact des différentes dimensions de la douleur QDSA : Questionnaire de Saint Antoine (auto- évaluation)QDSA DN4 (douleurs neuropathiques)DN4 BPI (Brief Pain Inventory)BPI HADS (Echelle du retentissement émotionnel)HADS

34 Les outils dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Échelles unidimensionnelles comportementales dhétéro-évaluation Observation par les soignants des modifications du comportement du patient Doloplus ECPA Algoplus

35 Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

36 Les spécificités chez lenfant Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Développement des voies de la nociception : 7 ème semaine in-utero (fibres C lentes) Les voies myélinisées et les systèmes régulateurs apparaissent plus tardivement A la naissance, les concentrations en Substance P sont proportionnellement plus importantes que chez ladulte Jusquen période préscolaire, limmaturité cognitive et sensori discriminative font que lenfant tend à percevoir la douleur dans le registre du tout ou rien

37 Les spécificités chez le sujet âgé Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Modifications de la perception Atypie de certaines douleurs aiguës (ex : infarctus, embolie pulmonaire,…) Difficulté à décrire les douleurs profondes Difficulté à distinguer un état douloureux dun état dépressif ou lié à la démence (apathie, agressivité, cris, pleurs). Douleurs chroniques plus fréquentes que chez ladulte, avec augmentation de la morbidité et dégradation de la qualité de vie pouvant aller jusquau syndrome de désintéressement

38 Les spécificités chez le sujet âgé Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Facteurs en causes (1) Composantes sensori-discriminative vieillissement différentiel des fibre Aδ myélinisées et fibres C (non myéinisées) avec un vieillissement plus rapide des fibres Aδ intégration altérée de la douleur D iminution de lefficacité de la modulation de la douleur par les contrôles inhibiteurs descendants

39 Les spécificités chez le sujet âgé Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Facteurs en causes (2) Composantes émotionnelle, cognitive et comportementale Dépression due à labsence de diagnostic Aggravation des symptômes due à limmobilisation Impact de lentourage (soignant et familial) Négatif : surprotection / rejet : indifférence ou ignorance Positif : écoute et observation du comportement, évaluation régulière de la douleur, adaptation du traitement antalgique (1/2 vies courte) Plus dinformations sur la douleur de la personne âgée :

40 Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil.

41 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Echelle Visuelle Analogique Cette échelle est composée, côté verso dune ligne horizontale allant de « pas de douleur » à « douleur maximale imaginable ». Le praticien explique au patient que cette ligne représente « un thermomètre » de la douleur et que le côté gauche correspond à « pas de douleur », lextrémité droite correspondant à « douleur maximale imaginable ». Le patient indique, avec le curseur, son niveau de douleur sur la ligne. Le score de la douleur saffiche sur le recto de léchelle. Plus dinformations :

42 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Echelle Verbale Simple L'Echelle Verbale Simple est constituée par 4 ou 5 catégories ordonnées de descripteurs. A chaque catégorie, un score correspondant peut être affecté (de 0 à 4). Plus dinformations :

43 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Echelle Numérique L'échelle numérique (EN) permet au patient de donner une note de 0 à 10 (ou 100). La note 0 est définie par « douleur absente » et la note maximale 10 (ou 100) par « douleur maximale imaginable ». Pour le soulagement, on peut le demander en pourcentage par rapport à la douleur de référence. Plus dinformations :

44 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Echelle des visages Le praticien demande à lenfant de choisir le visage qui représente non pas ce quil fait voir aux autres, mais ce quil éprouve tout au fond de lui-même : « montre moi le visage qui a mal autant que toi ». Le score de la douleur se lit sur le recto de léchelle. Plus dinformations :

45 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Echelle verticale Le praticien présente léchelle verticalement (côté triangle rouge) et demande à lenfant de placer le doigt « aussi haut que sa douleur est grande ». Le score de la douleur saffiche sur le recto de léchelle. Plus dinformations :

46 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. QDSA Le QDSA (Questionnaire Douleur Saint-Antoine) est un questionnaire d'adjectifs qui a été traduit du Mac Gill Pain Questionnaire par François Boureau. Plus complexe que les échelles globales, il se présente comme un outil de recherche. Il permet d'offrir la possibilité d'une évaluation à la fois quantitative et qualitative, en particulier de la composante sensorielle et affective de la douleur. Ce type de questionnaire ne se prête pas à des mesures répétées mais est adapté à des passations plus espacées à plus long terme, pour la douleur chronique par exemple. Plus dinformations :

47 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Questionnaire DN4 Le questionnaire DN4 est un outil de dépistage des douleurs neuropathiques. Ce questionnaire comporte 7 items pour linterrogatoire du patient et 3 items dexamen clinique. Ces 10 items sont regroupés dans 4 questions : Questions 1 et 2 (7 items) : le praticien interroge le patient et remplit le questionnaire. Questions 3 et 4 (3 items) : à partir de lexamen clinique, le praticien remplit les données. A chaque item, il doit apporter une réponse OUI ou NON. A la fin du questionnaire, le praticien comptabilise les réponses, 1 pour chaque OUI et 0 pour chaque NON. La somme obtenue donne le score du patient, noté sur 10. Si le score du patient est égal ou supérieur à 4/10, le test est positif. Plus dinformations :

48 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Doloplus L'échelle d'évaluation comportementale Doloplus est destinée aux sujets âgés présentant des difficultés d'expression, des troubles de la mémoire ou encore des troubles cognitifs. Elle se compose de dix items répartis en trois groupes : Retentissement somatique Retentissement psychomoteur Retentissement psycho-social La cotation de chaque item se situe entre 0 et 3 et le score total est compris entre 0 et 30. Un score de 5 sur 30 manifeste la présence de la douleur. Plus dinformations :

49 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. ECPA L'échelle ECPA (Echelle Comportementale pour Personnes Âgées) est utilisée en gériatrie pour des personnes présentant des troubles de la parole. Cette échelle comporte huit items comprenant chacune cinq possibilités, cotées de 0 à 4. Le score total est compris entre 0 et 32 et va d'une absence de douleur à une douleur totale. L'observation du patient par le soignant, qui aboutira à la cotation, se réalise en deux temps. La première partie a lieu cinq minutes minimum avant le soin, la seconde a lieu après le soin. Le temps de cotation est de 1 à 5min. Il est impératif de remplir la première partie avant le soin et de ne pas le faire de tête à la fin du soin. Plus dinformations :

50 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. Algoplus Cette échelle est une échelle comportementale de la douleur aigüe chez la personne âgée souffrant de troubles de la communication verbale. Elle est constituée de cinq items. L'observation d'un seul comportement correspondant à un des items implique sa cotation par le soignant. Chaque item côté « oui » vaut un point. Le soignant doit ensuite additionner les points pour obtenir un résultat sur cinq. Un score supérieur ou égal à deux signale la présence d'une douleur. Plus dinformations :

51 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. BPI (Brief Pain Inventory) Le Brief pain Inventory (BPI) est un questionnaire concis de la douleur Le BPI explore les principales dimensions de la douleur : Intensité, soulagement, incapacité fonctionnelle, retentissement social, vie de relation, détresse psychologique. Plus dinformations :

52 Echelles dévaluation Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est limitée aux formations des professionnels de santé. Les auteurs et les coordinateurs déclinent toute responsabilité directe ou indirecte dans lusage pouvant être fait de cet outil. HADS Les émotions jouant un rôle important dans la plupart des maladies, ce questionnaire a été conçu de façon à permettre au médecin de se familiariser avec ce que le patient peut éprouver sur le plan émotif. Le principe est le suivant, le patient doit lire le questionnaire, sans faire attention aux chiffres et aux lettres imprimés à gauche, et souligner la réponse qui exprime le mieux ce qu'il a éprouvé au cours de la semaine qui vient de s'écouler. Une fois rempli, ce questionnaire sert à l'évaluation de la douleur par le médecin. Plus dinformations :


Télécharger ppt "Institut UPSA de la Douleur Tous les droits dauteurs sont réservés à lInstitut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction."

Présentations similaires


Annonces Google