La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La personnalité du pratiquant Chapitre 7. 1) La personnalité du pratiquant Le sportif est un organisme capable de créer un mouvement, une cinétique en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La personnalité du pratiquant Chapitre 7. 1) La personnalité du pratiquant Le sportif est un organisme capable de créer un mouvement, une cinétique en."— Transcription de la présentation:

1 La personnalité du pratiquant Chapitre 7

2 1) La personnalité du pratiquant Le sportif est un organisme capable de créer un mouvement, une cinétique en utilisant l'ATP. Mais bien au-delà de cette usine à énergie, le sportif est un être vivant à même de penser, réfléchir, créer, aimer, détester,... Toutes ses pensées constituant les traits de sa personnalité. Ce terme générique, souvent utilisé est pourtant bien difficile à définir. Nous allons essayer de définir les différentes composantes que sous-tend la personnalité.

3 A) Les composantes de la personnalité d'un individu La composantes cognitive Cette composante se réfère à toutes les actions qui font appel à la mémoire et aux représentations. Toutes ces informations parviennent au cerveau et grâce à leurs combinaisons, elles constituent ce que l'on appelle l'expérience. Un sportif de haut niveau reconnaît un grand nombre de situations, grâce à son expérience il peut donc agir de façon réfléchie et appropriée. C'est la grosse différence entre un débutant et un expert au plan cognitif. Celui qui cherche à adopter de façon privilégiée une réflexion, une maîtrise des émotions, à analyser l'environnement ou ses adversaires est une personne qui privilégie sa composante cognitive.

4 A) Les composantes de la personnalité d'un individu La composante affective Elle englobe tous les sentiments que peut ressentir le sportif. Elle est liée aux réactions émotionnelles. Contrairement à l'expérience qui se construit au fil du temps, les réactions émotionnelles se construises dans la petite enfance et devienne spontanées, inévitables. Au mieux, on peut apprendre à les contrôler. Un impulsif a une personnalité dominée par sa composante affective. La composante conative Elle est lié aux aspects volontaires de l'individu, aux motivations. En compétitions, cette composante de la personnalité se traduit par le comportement accrocheur, l'agressivité saine, la combativité. Une composante conative forte permet à un sportif de persévérer, de supporter d'importantes charges d'entraînement. Cette composante sous-tend l'action à long terme, lui donne son intensité.

5 A) Les composantes de la personnalité d'un individu La composante physique La composante physique est relative à la morphologie et à la physiologie de l'individu. La morphologie est relative aux critères de taille, poids, envergure, de l'individu. Elle est facilement quantifiable et directement observable. En revanche, les aspects physiologiques de l'individu ne pas directement observables. Ils s'expriment par l'action, sont à la base du mouvement. C'est par exemple, les capacité aérobie, anaérobie, la répartition musculaire en fibres lentes et rapides. Il existe une autre partie dont nous devons parler : le soma (corps) vue comme l'antagoniste du psychisme. Il existe d'ailleurs un lien étroit entre le soma et le psychisme. Les deux sont intimement lié et s'influence mutuellement comme le prouve les maladies psychosomatiques influence du psychisme sur le physique. Certains déséquilibres psychiques comme le stress, l'angoisse, les névroses se traduisent par des ulcères, des tics, du psoriasis,...

6 L'ensemble de ces composantes procure à l'individu une unicité. Ceci explique que l'itinéraire de vie de chacun est unique. B) L'identité.

7 C) La constance. Cette notion sous-entend que dans des situations similaires, un individu réagira de la même manière s'il le désire. Il y a une certaine cohérence dans les actions d'un individu. En connaissant la personnalité d'une personne on peut préjuger de sa réaction dans une situation future.

8 D) La personnalité du sportif. Chaque sport a une particularité ou des particularités qui demande des qualités physiques ou mentales bien précises. Par exemple le cyclisme demande des qualités: d'endurance de persévérance de sang froid au moment de la conclusion tactique de la course. Les cyclistes de haut niveau ou du dimanche matin ont tous une personnalité différente. En revanche il présente tous dans leur personnalité des traits de caractères communs. Ils sont tous endurants, persévérants,...

9 Les questionnaires de personnalité. Il existe une multitude de QCM qui permette de connaître les différentes dimensions ou composantes de la personnalité. Certains sont spécifiques au monde du sport comme le questionnaire de Thill. Les épreuves projectives. Ce type de test s'appuie le principe de constance et de cohérence. Si l'individu a des réactions prédéterminées par sa personnalité alors en le plaçant face à des images montrant certaines situations, on saura alors comment il réagira s'il se trouve plongé réellement dans cette situation. Les images sont choisit pour montrer, mettre en exergue les différentes facettes de la personnalité et donc de façon à les mesurer unes à unes. E) Comment mesurer la personnlité ?

10 Les motivations de l'individu (composante conative) se divise en motivations innées et motivations acquises. Les besoins physiologiques (faim, soif, repos) et les pulsions sexuelles que l'on retrouve chez l'homme et l'animal sont des motivations innées. La vie sociale de l'homme va imposer un certain nombre de contraintes qui vont contrôler ces motivations innées. Les modèles sociaux de l'homme, les expériences auxquels les hommes sont confrontés leur inspirent des buts à atteindre afin de satisfaire une certaine affirmation de soi. A chaque atteinte de but, l'individu affirme, renforce une estime de soi positive. A chaque échec, son estime de soi diminue. L'estime de soi conditionne la confiance en soi. F) Importance de l'estime de soi pour la réussite du sportif.

11 Cette estime de soi est si importante pour l'individu qu'il met en place différents types de stratégies afin de la préserver : Excuses, prétexte,... Externalisation (ce n'est pas moi c'est lui). Tricherie. Toutes ces stratégies ont pour but de se cacher la réalité pour préserver son estime de soi. Le rôle de l'entraîneur va être d'aider l'individu à se réaliser. Il est important pour l'entraîneur de savoir jusqu'ou on peut remettre en question ses athlètes. Elle est nécessaire tout comme la critique mais elle ne doit en aucun cas mettre le gars minable, détruire l'estime de soi, la rendre négative,... F) Importance de l'estime de soi pour la réussite du sportif.

12 Cette remarque a d'autant plus d'importance que l'estime de soi rêvait un aspect dynamique. C'est à dire que l'échec ou la réussite, l'enchaînement de victoires ou de défaite tendent à rendre à modeler de façon durable l'estime de soi. F) Importance de l'estime de soi pour la réussite du sportif.

13 A) Comment prendre en compte les composantes de la personnalité ? Les manifestations affectives de l'individu se traduisent par la peur, l'agressivité, la colère, la joie, la timidité... Pour éviter que ces manifestations nuisent à la performance, elles doivent être prises en compte par l'entraîneur et si possible détournée vers un sens positif. Agir sur l'affectivité d'un individu revient à rééquilibrer sa personnalité. Ceci se fait de façon très simple. Un individu trop émotif est dominé par sa composante affective. Pour rééquilibrer sa personnalité, on va faire appel aux autres composantes de sa personnalité. 2) Applications à la pédagogie.

14 Pour calmer un sujet émotif avant une compétition, on fait appel à sa composante corporelle par des massages calmants, des exercices de relaxation ou de sophrologie et à la composante cognitive en focalisant son attention sur les consignes à appliquer, les phases tactiques ou techniques, etc... La timidité provient d'une composante affective faible, d'un manque de confiance en soi. On aidera le sujet en lui faisant prendre conscience de sa valeur, de ses capacités (composante cognitive), et en mettant dans des conditions corporelles de réussite vis-à-vis des autres et de lui-même (composante corporelle). La réussite en sport permet de reprendre confiance en soi. L'agressivité est nécessaire et utile à la composition dans la mesure ou elle ne se retourne pas contre soi (fuite, défaitisme) et n'entraîne pas de risque de pénalités (disqualification, bagarre,...). L'entraîneur devra, grâce à la composante cognitive et conative, canaliser cette agressivité pour qu'elle devienne combativité. La peur, la crainte traduisent des réactions engendrées par la croyance ou le sentiment de ne pas pouvoir faire face à une situation. Il faudra dans ce cas : soit donner des moyens physiques pour répondre à la tache (apprentissage gestuel, augmenter le potentiel de la composante corporelle). Exemple : apprendre à chuter en judo pour ne pas avoir peur de tomber ; soit faire le sujet exagère l'importance et la difficulté de la tache, faire admettre, si c'est le cas, que le sujet exagère l'importance et la difficulté de la tache (faire appel à la composante cognitive). Exemple : montrer l'efficacité des parades et de la sécurité dans un franchissement d'obstacles. Équilibration de la composante affective.

15 Le manque d'expérience ou d'intelligence (analyser efficacement une situation) peuvent être nuisible aux rendements dans certains sports. Une échelle de complexité existe entre certains sports qui ne sollicitent que très peu de l'individu avec l'entraînement et d'autres sports qui mettent en jeu une relation très riche avec le milieu naturel ou les autres individus. Certes on pourra améliorer le niveau d'analyse de l'individu. C'est là l'objet des séances de tableaux noirs, des cours ou d'entretiens qui permettront à l'athlète d'élargir son champ d'analyse et d'action (analyser une situation technique au tableau noir permet de mieux se situer sur le terrain). Mais on voit des sportifs possédant une très forte composante corporelle (grades capacités physiques)n et une volonté à toutes épreuves pallier très largement cette faible capacité cognitive, surtout dans les sports ou la force et l'engagement physique ont une grande importance. Cette composante cognitive explique aussi que beaucoup de sportifs sont dans certains sports, meilleurs vers la trentaine alors que leurs qualités physiques sont inférieures à celles qu'ils possédaient à vingt ans. Équilibration de la composante cognitive

16 C'est l'histoire de David contre Goliath qui a utilisé l'intelligence pour vaincre une faiblesse physique. On préconise d'utiliser les composantes cognitives et affectives pour équilibrer une composante physique. L'entraînement a évidemment pour objectif de pallier aux déficits physiques mais il existe une limite génétique que l'entraînement ne pourra pas dépasser, nous sommes tous bridés. C'est afin de reculer cette limite que l'on fait appel aux composantes affective et cognitive. A valeur physique égal le vainqueur sera le plus malin, le plus motivé. Les encouragements dans les courses ou les entraînements ont pour but d'exciter la composante affective afin d'accroître l'efficacité de la composante physique. Équilibration de la composante physique.

17 B) Conséquences des relations affectives sur la pédagogie. Cf cours sur les styles : Autocratique. Démocratique. Laxiste.

18 L'enseignement sportif fait peu de place à un enseignement très autoritaire. En sport, plus qu'en toute autre matière, la relation pédagogique apparaît comme une relation de personnes dans laquelle l'entraîneur a des rapports directs, privilégiés avec ses élèves. La nature du sport, l'effort physique commun, l'engagement important de la personnalité de l'individu dans une activité physique, le contexte social différent (on sort de son cadre, on se tutoie facilement) font que les individus se livrent plus facilement en sport qu'ailleurs, ce qui permettra d'influencer plus efficacement la personnalité des élèves. Cette relation constitue l'un des éléments essentiels de la portée éducative du sport. B) Conséquences des relations affectives sur la pédagogie.

19 Cependant, si faire oeuvre d'éducation constitue à utiliser pleinement la richesse de cette relation, l'éducateur se heurte à deux difficultés : la première, pratique, fait apparaître le manque de temps et de disponibilité de l'enseignant obligé de contrôler, commenter, corriger et observer un certain nombre d'élèves à la fois, de l'entraîneur souvent tenu par des résultats et jugé par des observateurs. Le maître ne peut pas toujours accorder toute l'attention nécessaire à chaque cas ; la deuxième, psychologique, montre que le maître est lui-meme impliqué dans cette relation et qu'il n'a pas un regard neutre vis-à-vis des réactions de ses élèves. Aussi réagit-il avec sa propre affectivité, ce qui n'est pas toujours, peut- être pas souvent, dans l'intérêt des élèves, mais dans le sien (couper court aux discussions pour avoir la tranquillité, démontrer pour se faire plaisir, dévaloriser un élève pour se valoriser soi-même,...). Faire oeuvre d'éducateur et utiliser toute la richesse de la relation affective en pédagogie suppose d'être honnête envers soi-même, disponible et suffisamment équilibré pour ne pas chercher constamment à se valoriser au dépens des élèves et être à leur écoute.

20 C) En quoi consiste l'action éducative en sport ? Le sport sera éducatif dans la mesure ou il devient un moyen pour développer, tous les aspects, les composantes de la personnalité des jeunes. Mais le sport n'est pas éducatif en soi et chacun pourra trouver de nombreux exemples montants que la recherche de résultats à tout prix peut engendrer des comportements, allant à contre sens des valeurs éducatives que l'on veut bien prêter au sport. Le sport devient éducatif en fonction des éducateurs et de la façon dont ils le font pratiquer.

21 C) En quoi consiste l'action éducative en sport ? Les différents sports de part leurs caractéristiques présentent diverses vertus : les sports individuels tels que l'athlé, la natation, les APPN, permettent mieux que les autres de développer le goût de l'effort, l'aptitude au dépassement de soi, l'ambition de s'imposer dans le cadre de sa vie active. les sports gymniques, la danse et l'haltérophilie favorisent la libre expression du corps selon ses goûts, développer les pouvoirs physiques des jeunes et les encouragent à mieux s'exprimer, à connaître leur corps; les sports collectifs, les sports de combats et le tennis permettent plus particulièrement de développer et de discipliner les qualités du caractère qui se manifestent dans les rapports avec autrui. Ils peuvent développer le sens de l'initiative et de la responsabilité des jeunes dans les groupes et la société, en leur inculquant le respect des règles, le sens de la coopération, l'esprit de communication. Enfin l'éducateur s'efforcera de valoriser au cours de chaque séance la prise de conscience, le contrôle et le développement des facteurs personnels de la conduite, tels que l'émotivité, la faculté de création, le courage, la volonté et l'aptitude à dominer sa victoire comme sa défaite.

22 2) Les modèles et les méthodes en pédagogie. MODÈLES ET MÉTHODES EN PÉDAGOGIE PrincipesProcessusMéthodes Repères socio- culturels Système de pensée Repères pédagogiqu es MODELE TRADITIONNEL (CULTUREL, FORMEL, TRANSMISSIF) Tradition culturelle Connaisanc e - dialogue - culture -maieutique (dialogue de Platon) -méthode dialectique - paideia (educ grecque) -education privée - citoyenneté Vème siècle av JC relation du maître à l'élève - Platopn -Aristote -Isocrate Précurseurs de la pédagogie scolaire -instruction religieuse (le livre) -tête bien faite Montaigne préfère les têtes bien faites que bien pleines -Méthode magistrale -La grande didactique tout enseigner à tout le monde de la même façon (Comenius) XVIIè siècle-sensoriel -rationnel -analytique -former le jugement -grammaire -scolastique -humanisme L'instuction scolaire -culture formatrice -entrée par les contenus -transmissif -savoir partagé en discipliner -pédagogie frontale XIX-XXè siècle -laïcité -machinisme -développement industriel -instruction primaire obligatoire -instruction vaut éducation -culturel -analytique disciplines scientifiques -instruction publique -pédagogies transmissives -études et enseignemen t magistral

23 MODÈLES ET MÉTHODES EN PÉDAGOGIE PrincipesProcessusMéthodes Repères socio- culturels Système de pensée Repères pédagogiques MODELE DE L'EDUCATION NOUVELLE ET DES PEDAGOGIES ACTIVES L'éducation nouvelle activité -besoin de l'enfant entrée par l'enfant et le groupe classe -méthode naturelle -situation de résolution de problème -méthode globale -école/société coopération -mouvement de l'éduc. nouvelle -les grands pédagogues -courant antipédagogique -avènement des sciences humaines; psycho cognitive, affective et sociale -constructivisme -psychanalyse -Rogers -dynamique de groupe -analyse institutionnelle -pédagogie et pédagogues Dewey, Decroly, Montessori, Freinet -PédaActive (expérience du savoir par l'expérience de l'enfant et coopération dans la classe) -écoles parallèles MODELE DE MAITRISE (ORGANISATION, DIFFÉRENCIATION) Différenciation, intégration dans un projet co-structuration -variables méthodiques cognitives -individualisation du projet construction du savoir -école plurielle -gestion des méthodes d'apprentissag e -pédagogie variée, diversifiée, différenciée -groupe de besoin -société plurielle post- industrielle -culture du projet -sciences cognitivess- éducabilité -sociocognitivisme -traitement de l'info -psychodifférencielle -sociologie Bourdieusienne -pédagogie par objectifs -pédagogie de maitrise -pédagogie différenciée -pédagogie du projet -représentation MODELE GLOBAL ET AUTONOMISATION De l'info au savoir : complexité et autonomisation autonomisation -information -gestion de l'information -autonomie -savoir plus que savoirs -société de l'information -nouvelles technologies -réseau -intelligence collective partagée -individualisation -aide -méthodes de travail personnel -tutorat -apprentissage en situation


Télécharger ppt "La personnalité du pratiquant Chapitre 7. 1) La personnalité du pratiquant Le sportif est un organisme capable de créer un mouvement, une cinétique en."

Présentations similaires


Annonces Google