La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sémiologie des crises généralisées et des crises partielles Pascal Masnou Service de Neurologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sémiologie des crises généralisées et des crises partielles Pascal Masnou Service de Neurologie."— Transcription de la présentation:

1 Sémiologie des crises généralisées et des crises partielles Pascal Masnou Service de Neurologie

2 Traduction clinique d’une décharge paroxystique : - hyper-synchrone et auto-entretenue d'une population plus ou mois étendue de neurones du cortex cérébral - en rapport avec un trouble acquis ou héréditaire de l’excitabilité cérébrale Généralités Crise d'épilepsie

3 Une crise d’épilepsie peut demeurer unique Généralités En relation avec toute agression cérébrale aiguë Traumatique Infectieuse Vasculaire Toxique et métabolique

4 L’épilepsie = répétition de crises Généralités causes multiples Infections, anoxie, AVC, malformations anomalies métaboliques, héréditaires, tumeurs traumatismes

5 Diagnostic: 2- Electroencéphalogramme (EEG) 1- Interrogatoire (patient et témoins)

6 EEG : technique Enregistrement rythmes grapho-éléments Anomalies inter-critiques Anomalies critiques Couplé à la video Polygraphie (EMG,respi..) Veille et sommeil

7 EEG intercritique normal

8 EEG intercritique

9 EEG critique

10 scanner IRM cavernome 3- Imagerie cérébrale

11 Généralités

12 Signes critiques Les symptômes = la crise d'épilepsie Signes postcritiques : Signes au décours de la crise témoignant d’un « épuisement neuronal » transitoire pendant quelques minutes à quelques heures : déficit moteur, troubles du langage…… +

13 Les symptômes = la crise d'épilepsie myoclonies absence crise généralisée crise convulsive crise partielle décharge bilatéraledécharge focalisée

14 Crises épileptiques partielles patterns critiques schématiques

15 Crises épileptiques partielles crises temporales I: Caractéristiques générales (1/4): -les crises sont de longue durée: de 30 à 120 sec (phase post-critique non comprise) -les troubles neurovégétatifs sont précoces et sont souvent associés à des manifestations emotionnelles et affectives sans amnésie(  auras)neurovégétatifs emotionnelles et affectives -elles comportent des manifestations sensorielles, psychosensorielles, dysmnésiques, plus ou moins bien rapportées par le patient à postériori (amnésie totale ou partielle possible)sensorielles, psychosensorielles, dysmnésiques anatomie

16 Crises épileptiques partielles crises temporales I: Caractéristiques générales (2/4): -les troubles du contact et de conscience sont plus ou moins marqués mais ne sont habituellement pas précoces et peuvent être même absents -les automatismes oro-alimentaires sont précoces et les automatismes gestuels et verbaux simples plus tardifs (amnésie habituelle de l’ensemble de ces phénomènes)automatismes

17 Crises épileptiques partielles crises temporales I: Caractéristiques générales (3/4): -Il existe habituellement des troubles phasiques si les crises impliquent l’hémisphère dominant -les manifestations versives et somato-motrices sont tardives et rares: clonies faciales isolées homolatérales ou controlatérales précédant alors une généralisation tonico-clonique. elles témoignent d’une propagation extra-temporaleversives et somato-motrices

18 Crises épileptiques partielles crises temporales I: Caractéristiques générales (4/4): Troubles post-critiques: -états confusionnels prolongés (propagation controlatérale) -amnésie de la crise et/ou de son contenu -troubles du langage (expression, compréhension, aphasie amnésique) (hem. dominant) -troubles praxiques ou gnosiques (hem. mineur) -troubles complexes du comportement moteur et verbal (crise étendue et bilatérale)

19 Crise temporale droite video

20

21

22 Crises épileptiques partielles crises frontales I: Caractéristiques générales -les crises sont brèves, souvent en salves et volontiers nocturnes -début explosif des manifestations cliniques -manifestations subjectives inaugurales fréquentes mais inconstantessubjectives inaugurales -prédominance des signes moteurs précoces (toniques ou automatiques, séquences motrices et comportementales)toniques automatiques, séquences motrices et comportementales -fréquence des modifications faciales, manifestations vocalesfaciales vocales -récupération rapide -généralisation secondaire inconstante anatomie

23

24

25

26

27

28

29

30

31 video

32 Crises épileptiques partielles crises d’origine pariétale I: caractéristiques générales(1/2: -les décharges impliquent très rarement électivement cette région (carrefour des régions centrales, occipitales et temporales) 1.troubles gnosiques: somatognosiques, agnosie spatiale unilatérale: le patient s’oriente du côté de la décharge, illusions héautoscopiques 2.illusions visuelles: métamorphopsies (macro- micropsie), déformation des images ou modification des couleurs, illusion de mouvement anatomie

33 Crises épileptiques partielles crises d’origine pariétale I: caractéristiques générales(2/2): 3.manifestations vertigineuses: vertige « vrai », rotatoire différent des sensations pseudo-vertigineuses des décharges interessant le gyrus temporal sup ou la région temporale antéro-basale. 4.manifestations giratoires: giration assez lente du corps sur son axe le plus souvent ipsi-latéral à la décharge associée ou non à une posture anormale du MS controlatéral

34 video

35 Crises épileptiques partielles crises d’origine occipitale I: caractéristiques générales: 1.Manifestations visuellesvisuelles 2.Manifestations oculomotricesoculomotrices 3.Déficit post-critique du champ visuel 4. Signes en rapport avec la propagation aux lobe temporal, pariétal, cortex moteur et lobe frontalpropagatio anatomie

36


Télécharger ppt "Sémiologie des crises généralisées et des crises partielles Pascal Masnou Service de Neurologie."

Présentations similaires


Annonces Google