La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Journées du CNIM - 24 mai 2012 Dr Jérôme Fauconnier – DIM – CHU Grenoble Projet Fides : la vision du DIM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Journées du CNIM - 24 mai 2012 Dr Jérôme Fauconnier – DIM – CHU Grenoble Projet Fides : la vision du DIM."— Transcription de la présentation:

1 Journées du CNIM - 24 mai 2012 Dr Jérôme Fauconnier – DIM – CHU Grenoble Projet Fides : la vision du DIM

2 Le DIM et la facturation au fil de l'eau Les DIM dans le projet Fides Prise en compte du DIM dans le projet Fides? L'évolution des organisations Les autres acteurs Les outils informatiques L'évolution des outils Fonction groupage Règles de codage L'adaptation du métier à la facturation au fil de l'eau

3 Le projet Fides Instancier Avance de trésorerie Paiement des factures Instancier (suivi des titres de recettes Hélios) Rapprochement débit / crédit Rapprochement bancaire NOEMIE 578 concaténé 7 NOEMIE 578 NOEMIE 578 concaténé Flux cible de paiement des factures SNN Comptable Public Caisse Gestionnaire Établissement Public Factures B2 (smtp) ARL Titre de recette ARL Caisse Paiement Unique Factures B2 4 NOEMIE 908 concaténé 6bi s NOEMIE 908 concaténé 7bis NOEMIE 908 5bis NOEMIE 908 concaténé 7bis Virement 8 ARL 3 Instancier 0bis Traitement des rejets / anomalies 11 Liquidation des factures 4 bis Site national Noemie de la DGFP

4 Le projet Fides Caisse de paiement unique (CPU) ATIH ES public e-PMSI Schémas de flux dinformation Flux de facturation Facturation individuelle des séjours T2A Production de soins Actes (CCAM) Diagnostics Médicaments DMI (en GHS) ….. Gestion médicale Détermination du GHM Réconciliation des données médicales et administratives Gestion administrative des patients Gestion économique et financière DMI + méd CCAM Arrivée du patient Assuré Sortie du patient Facture AMO Séjours T2A (Flux B2) Informations médicales Génération des titres de recettes AMO et AMC Base PMSI Dossier patient administratif Détermination du GHS Valorisation financière + + génération de la facture en flux B2 + Anonymisation + chaînage DEFIS Valorisation du reste à charge des séjours (TJP) Légende : En noir : inchangé En rouge : changements Flux quotidien Bouquet de services enrichi Certification du flux Certification du flux

5 La constitution de la facture Equipe clinique Plateaux médico- techniques Pharmacie Intervenants extérieurs Administration RSSSupplémentsMolécules onéreuses Dispositifs médicaux implantables Dialyses péritonéales Prestations inter- établissements RSFPrélèvements multi-organes DIM Médecins Paramédicaux Unités transversales Médecins Infirmiers Techniciens Autres établissements EFS Hygiène Soins palliatifs Spécialités… Bureau des entrées Informatique Structure Finances

6 La question des organisations : Les rapports avec l'administration Quel rapports avec le service de facturation? Collaboration? Sujétion? Prise en responsabilité? Si collaboration Mise en place d'une équipe "projet" opérationnelle Sensibilisation respective à un autre métier Attention aux "zones blanches" et aux doublons Enquête DIM de CHU (2010) 29 réponses sur 32 CHU hors AP-HP 4 sur 29 directement rattachés à un pôle administratif 5 rattachés "au central" dont 2 rattachés directement à la CME et 3 avec un double rattachement DG-CME Enquête DIM de CHU (2010) 29 réponses sur 32 CHU hors AP-HP 4 sur 29 directement rattachés à un pôle administratif 5 rattachés "au central" dont 2 rattachés directement à la CME et 3 avec un double rattachement DG-CME

7 La question des organisations : Les rapports avec les autres partenaires Une intégration plus poussée des différents producteurs d'information DSI, DAE, pharmacie, BdE Equipe de coordination opérationnelle pérenne et réactive avec moyens propres (maintenance des règles, suivi du contentieux, secrétariat) Définition précise des contrôles et validation Manuel ou automatique? A quel niveau? Définition contextuelle du "top départ" de la facture

8 La question des outils: Bilan initial sur les 50 établissements expérimentateurs 47% des établissements pilotes estimaient que les modalités actuelles de production du fichier des RSS groupés leur permettront dalimenter DEFIS au fil de leau. Problèmes de contrôle qualité, de validation des séjours, de fréquence de production, de délais de production par les services, d'interface SI- logiciel groupeur (manuelle) Enquête Fides (2010) 60% des établissements produisaient manuellement le fichier Fichcomp Médicaments 66% des établissements produisaient manuellement le fichier Fichcomp DMI 2 établissements produisaient automatiquement le fichier Fichcomp DIP 1 établissement produisait automatiquement le fichier Fichcomp PIE 20% des établissements produisaient manuellement le fichier Vidhosp Enquête Fides (2010) 60% des établissements produisaient manuellement le fichier Fichcomp Médicaments 66% des établissements produisaient manuellement le fichier Fichcomp DMI 2 établissements produisaient automatiquement le fichier Fichcomp DIP 1 établissement produisait automatiquement le fichier Fichcomp PIE 20% des établissements produisaient manuellement le fichier Vidhosp

9 La question des outils: Bilan initial sur les 50 établissements expérimentateurs Environ 50% des établissements déclaraient disposer dune base de référentiels uniques alimentant les différentes applications de létablissement en ce qui concerne la structure, la CCAM et la cim-10.

10 La question des outils informatiques: Les éditeurs de logiciels de facturation Quel périmètre? A quel coût? Données Ministère pour la facturabilité des séjours (janvier 2012) Létablissement «Wallerstein » est entré en pré-production sur les séjours à la mi-décembre 2011 (éditeur : SIGEMS). Calendrier de livraison annoncé par les autres éditeurs : 1er semestre 2012 : Siemens Février 2012 : Agfa,Cpage Mars 2012 : 2CSI Mi-2012 : Berger-Levrault Juillet 2012 : Cerner Octobre 2012 : MiPih Automne 2012 : Softway Fin dannée 2012 : McKesson Données Ministère pour la facturabilité des séjours (janvier 2012) Létablissement «Wallerstein » est entré en pré-production sur les séjours à la mi-décembre 2011 (éditeur : SIGEMS). Calendrier de livraison annoncé par les autres éditeurs : 1er semestre 2012 : Siemens Février 2012 : Agfa,Cpage Mars 2012 : 2CSI Mi-2012 : Berger-Levrault Juillet 2012 : Cerner Octobre 2012 : MiPih Automne 2012 : Softway Fin dannée 2012 : McKesson

11 La question des outils informatiques : Les éditeurs de logiciels de recueil et traitement des informations médicales Quel périmètre? Quels contrôles? Quels paramétrages? Quelle maintenance? A quel coût?

12 L'évolution des classifications Passage à la V11 4 niveaux de sévérité Plus de racines pouvant donner lieu à CMA : En V10 : 207 (24,6% des séjours) En V11d : 508 (39,5% des séjours) Plus de diagnostics pouvant donner lieu à CMA V11 SévéritéEffectif Total4697 V10 SévéritéEffectif CMA2567 CMAS580 Total3147

13 L'évolution des classifications Primauté du contexte sur la prise en charge dans la valorisation Plus damplitude de valorisation En moyenne : niveau 1 vs 4 = Minimum : ; maximum : … En moyenne : niveau V vs S = Minimum : ; maximum :

14 L'évolution des classifications Primauté du contexte sur la prise en charge dans la valorisation En V10 (Pour les GHM médicaux de la CMD 01) Rapport de 1 à 4,5 entre les valorisations extrêmes de niveau V Rapport maximum de 1 à 3,8 entre les niveaux V et S En V11d : Rapport de 1 à 3,4 entre les valorisations extrêmes de niveau 1 Rapport maximum de 1 à 7,2 entre les niveaux 1 et 4 Lajout dun seul diagnostic modifie considérablement la valorisation

15 L'évolution des règles de codage

16 Les contrôles de lAssurance Maladie Indus et sanctions : portent sur des montants significatifs du budget de létablissement Dépendent Sur la pertinence de l'hospitalisation Sur des définitions complémentaires D'une jurisprudence incertaine et variable

17 Adaptation nécessaire Multiplication des sources complémentaires d'information Unités transversales Fichiers spécifiques Biologie Prescription Ciblage des dossiers "sous-valorisés" En interne Par l'intermédiaire de sociétés spécialitées Professionnalisation du signalement … et de la tenue du dossier

18 ETBT Lamda Valorisation 2011%ETBT Lamda Valorisation 2011% CHU ,6%CHU ,7% CHU ,2%CHU ,6% CHU ,6%CHU ,5% CHU ,5%CHU ,5% CHU ,0%CHU ,4% CHU ,9%CHU ,3% CHU ,4%CHU ,3% CHU ,1%CHU ,2% CHU ,0%CHU ,2% CHU ,0%CHU ,1% CHU ,0%CHU ,0% CHU ,9%CHU ,0% CHU ,9%CHU ,0% CHU ,9%CHU ,0% CHU ,8%CHU ,0% CHU ,7%CHU ,0% TOTAL ,4% Les délais de récupération

19 S'adapter à la facturation au fil de l'eau Ou mourir? Réactivité des sociétés externes Obsolescence des schémas classiques d'exercice du DIM Maintien des fondamentaux envers et contre tout… Redéfinition des relations avec les autres services impliqués dans la facturation Redéfinition des outils de recueil et de reporting Le salut est-il dans la structuration professionnelle?

20 Anticiper Fides : le diagnostic local Questionnaire ANAP à adapter selon type de recueil par étape : Préadmission Accueil du patient Soins Sortie du patient Facturation Encaissement régie Recouvrement

21

22

23

24 Groupe des DIM "expérimentateurs" Objectifs : Capitaliser sur l'expérience des pionniers Identifier les problèmes Proposer des outils Développer une pratique collaborative Sans se substituer aux institutionnels Sans se substituer aux industriels Accompagnement de l'ANAP Présence de l'ATIH

25 Groupe des DIM "expérimentateurs" Identifier les besoins Les contrôles avant Defis Les contrôles de Defis La restitution des données par Defis Formaliser l'expression des besoins Contrôle des données : exhaustivité, qualité, cohérence Tableaux de bord Suivi de flux, gestion de rejet Identifier ce qui relève des différents acteurs (éditeurs, ATIH, établissements)

26 Groupe des DIM "expérimentateurs" Catalogue de contrôles avant facture À la saisie Après groupage Après confrontation aux autres fichiers En fonction de la nature des informations Diagnostics Actes Molécules onéreuses et DMI Autres informations de soins Informations administratives Information sur la structure (nature des UM)

27 Contrôles à la saisie (exles)Contrôles après groupage (exles)Contrôles"multisources" (exles) Code en Z inhabituel en diagnostic principal Séjours longs de niveau de sévérité bas Diagnostic dablation de matériel orthopédique sans acte dablation Tests Datim à la saisie (Code en Z inhabituel en diagnostic principal par exle…) Code Z en DP avec séjour long (>7 jours par exle) Détection des actes éligibles au SEH en ACHA et sans code d'anesthésie Pas de néphropathie diabétique et insuffisance rénale et/ou dialyse associé à un code de diabète Séjour < 24 h sans acte avec cancer en DP Acte de mastectomie avec DP différent de C50 ou D05 Diabète sans complication en DP et complication en DAS au lieu du code diabète avec complication Séjour de chimiothérapie trop long sans CMA Acte de chirurgie méniscale sans diagnostic méniscal Présence en DP, DR, DAS de diagnostics possiblement améliorables par une précision supérieure Acte requérant un code Z en diagnostic principal DP=intoxication et DAS=manifestation Séjours d'accouchement sans acte DP en Z51 sans DR Séjour en réanimation ou surveillance continue sans acte marqueur Groupe des DIM "expérimentateurs"

28

29

30 Un peu tôt pour le retour d'expérience… Sauf pour les soins externes : bon échauffement! Anticiper la facturation au fil de l'eau Plutôt que la subir Etre attentif aux évolutions de notre métier Meilleure structuration Travail collaboratif … si nous trouvons le temps! DIM "expérimentateurs"


Télécharger ppt "Journées du CNIM - 24 mai 2012 Dr Jérôme Fauconnier – DIM – CHU Grenoble Projet Fides : la vision du DIM."

Présentations similaires


Annonces Google