La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Anxiété. I. Rappel sémiologique :…. troubles de la vie émotionnelle  Les émotions: sentiments éprouvés par un individu en gnl en réaction à une situation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Anxiété. I. Rappel sémiologique :…. troubles de la vie émotionnelle  Les émotions: sentiments éprouvés par un individu en gnl en réaction à une situation."— Transcription de la présentation:

1 Anxiété

2 I. Rappel sémiologique :…. troubles de la vie émotionnelle  Les émotions: sentiments éprouvés par un individu en gnl en réaction à une situation donnée...Ressentis sur le plan psychique et somatique (N-V)  L’affect : tonalité du sentiment :agréable –désagréable -troubles de l’expression des affects: hyperémotivité,défaut..,inadéquation..,labilité émotionnelle. -troubles anxieux: anxiété / crainte,angoisse,peur,phobie,(phobie spécifique,sociale, pan phobie..)

3 ANXIETE II.Définition:  « peur sans objet » (Janet)  " sentiment pénible d'un danger imprécis et mal définissable" (Guyotat )  état d'alerte et d'hyper vigilance,  sentiment de crainte et d'appréhension diffus, subjectif et désagréable.

4 II. Définition:  L’anxiété est une émotion susceptible d’être ressentie par tous les individus.  C’est un Affect pénible,caractérisé par un sentiment de peur anticipant un événement menaçant.  Anxiété normale  Anxiété pathologique

5 Anxiété ou angoisse ?  intensité  symptômes somatiques  « l’angoisse est définie par l’ensemble des troubles physiques qui concourent à donner à l’anxieux l’impression qu’il est serré dans un étau, étranglé, tordu, aux portes de la mort » H.Ey

6 angoisse  C’est une sensation d’extrême malaise accompagnée de manifestations neurovégétatives.  Son vécu pénible exprime une insécurité,une menace liée à un danger indéterminé  Angoisse et anxiété sont des composantes normales du développement chez l’enfant(structuration de la personnalité :angoisse de l’étranger,anxiété de séparation,cauchemars…)  En revanche la pérennisation des troubles anxieux,la répétition et leur organisation sur un mode pathologique (phobie, inhibition,obsession..) peuvent entraver le dvpt et la maturation de l’enfant.

7 Anxiété ou stress  Stress : processus physiologique non pathologique complexe développé par l'organisme en réaction à des événements internes ou externes afin de mettre en place une réponse adaptée à cette situation.  Ce processus implique des composants physiologiques, comportementaux, cognitifs émotionnels.  L'anxiété : la réponse psychique à ce stress  et peut être caractérisée par un sentiment de danger imminent et indéterminé.  L'anxiété devient pathologique lorsqu'elle atteint un caractère invalidant ou que ses manifestations deviennent chroniques.

8 Anxiété normale  L’anxiété normale est une réponse adaptée à une situation menaçante.  Une telle anxiété accompagne normalement les expériences nouvelles et les changements de la vie.  Elle a une fonction d’adaptation.

9 Anxiété pathologique  réponse inappropriée à un stimulus donné,  par son intensité ou sa durée,  par la souffrance et le dysfonctionnement qu’elle entraîne.  le symptôme central d'un authentique trouble anxieux,  l'un des symptômes de nombreuses pathologies mentales ou médicales. l’anxiété devient pathologique lorsqu’elle cesse d’être maitrisée

10 L'anxiété, entité complexe  1. l'anxiété peut être le symptôme central d'un authentique trouble anxieux(Névrose), les troubles anxieux étant nombreux et qualitativement différents,  2. l'anxiété peut aussi être l'un des symptômes de nombreuses pathologies mentales ou médicales,  3. l'anxiété est aussi un élément du fonctionnement psychique normal.

11 III. épidémiologie Prévalence sur vie entière ;  TAG : 3 - 8%  AP : 3 – 5.6%  TP : %  Agoraphobie : %  Phobies sociales : 2 - 3%

12 V. Classification :

13 Correspondance entre classification Française et DSM IV: /les Névroses Névrose.d’angoisse TP, T anxiété généralisée N.phobiquePhobie simple,agoraphobie Phobie sociale N.obsessionnelleTOC N.hystériqueTrbles dissociatifs Trbles somatoformes N.traumatiqueESA PTSD

14 Classification des troubles anxieux  Attaque de Panique -AP-  Trouble Panique -TP-  Trouble Anxiété Généralisée -TAG-  Les PHOBIES  Trouble Obsessionnel Compulsif -TOC-  Etat de stress post traumatique –ESPT-

15 Séparation de trois pathologies anxieuses (névroses d’angoisse)  Crise d’angoisse ou attaque de panique ( AP )  Trouble panique (TP): répétition AP  Anxiété généralisée (TAG ): anxiété chronique

16 1.Attaque de panique

17 1.A P :Attaque de panique -crise d’angoisse aigue-  Episode bien délimité,brutalité,acmé en quelques minutes  symptomatologie : - hyperactivité Neuro végétative: -respiratoire, gastro intestinale,.. somatique : -psychologiques :

18 1.A P ( DSM IV )  Période délimitée peur ou malaise, 4 des Σ suivants  Palpitations, accélération FC  Transpiration  Tremblements  Souffle coupé, sensation étouffement  Sensation étranglement  Nausée, gêne abdominale

19 1.A P (DSM IV)  Période délimitée peur ou malaise, 4 des Σ suivants  Sensation vertige, instabilité, évanouissement, tête vide  Déréalisation, dépersonnalisation  Peur perdre contrôle ou devenir fou  Peur mourir  Paresthésies  Frissons, bouffées chaleur …….. →Fin progressive ou brutale, laissant place à une impression de fatigue intense

20 1.A P Bilan clinique et paraclinique  éliminer les diagnostics différentiels  Urgences médicales: confusion, hypoglycémie,I.D.M,trouble du rythme, E.P, colique néphrétique..  Prise de toxiques: amphétamines, LSD, caféine,opiacée,benzodiazépines  Urgences chirurgicales: neurologiques, abdominales, vasculaires  Autres trbles psychiatriques : T.anxieux, dépression, psychose aigue,chrque..

21 1.AP Évolution de l’attaque de panique  Il peut s’agir d’une AP unique, sans lendemain,comme on peut avoir une récidive :TP,TAG,TOC,…  Lors de la crise le patient peut être soit sidéré ou agité,le tableau le plus grave :raptus anxieux= soit fugue ou passage à l’acte (auto ou hétéro agressif)

22 2.T P  Le trouble panique  Répétition fréquente et durable d’attaques de panique  ( en dehors d’un effort physique ou d’un danger )  Existence d’une anxiété anticipatoire: crainte de faire une AP sans pouvoir s’extraire du lieu ou pouvoir être secouru → agora  Mise en place si anxiété anticipatoire d’une agoraphobie  Sévérité  Moyenne: 4 attaques en 4 semaines  Sévère: 4 attaques par semaine sur 4 semaines

23 2.T P  DSM-IV :  4 attaques de panique au moins en 4 semaines,  Ou 1 seule suivie, pendant au moins un mois, par la crainte anticipatoire d'avoir une autre attaque de panique =« peur de la peur »  Avec ou sans agoraphobie  Pas d’implication d’une substance ou d’une affection médicale générale  Pas expliqué par un autre trouble mental

24 2.T P  Agoraphobie :  Anxiété liée au fait de se retrouver dans des endroits d’où il pourrait être difficile de s’échapper ou dans lesquelles on ne pourrait trouver secours en cas d’AP  Se trouver seul hors domicile, être dans foule ou file d’attente, sur pont, dans autobus, train, voiture,grande surfaces,  Situations évitées ou subies avec souffrance ou la crainte d’avoir AP  Pas d’autre trouble mental

25 3.TAG  Se définit par la présence d’une anxiété excessive et permanente,des ruminations et appréhensions concernant plusieurs domaines de la vie sociale,affective ou professionnelle.  Le patient S’inquiète constamment de manière exagérée pour sa situation financière,la santé de ses proches,ses performances au travail …  Difficultés à contrôler ses préoccupations  Sentiment de tension interne,de nervosité,d’inquiétude, d’hyper vigilance  Le trouble doit évoluer depuis + 6 mois

26 3. TAG Symptomatologie (Hardy 1998) Fatigue 78% Irritabilité 74% Manque de concentration 74% Insomnie 73% Myalgies 59% Palpitations 58% Tremblements 50% Mains moites 49% Vertiges 43% Frissons 41%

27 3.TAG Évolution :  Trouble chronique:10 ans ou plus  De nombreux sujets présentant un TAG rapportent qu’ils se sont sentis anxieux et nerveux toute leur vie  Rechutes et aggravations fréquentes en périodes de stress  Dépression=complication fréquente  Addiction..,  retentissement socioprofessionnel

28 4. phobie sociale Définition  Peur jugement des autres dans 4 groupes de situations  Performance (parler public, entretiens formels, jury)  Intimité (parler de soi, parler avec des voisins )  Affirmation (demander, refuser, donner avis)  Observation (quand on mange, écrit, attend..)

29 4. PHOBIES SOCIALES Les situations anxiogènes Situation de performancePrise de parole dans un groupe Ou face à un public Situation d’intimité Bavarder avec des voisins Situation d’affirmationFaire valoir un point de vue dans une discussion Situation d’observationEtre le point de mire des regards Etre observé pendant qu’on fait qqe chose :manger,marcher,travailler..

30 4.LES PHOBIES SOCIALES  phobie sociale :angoisse liée au regard d'autrui  peur repose sur l'impression d'être jugé négativement.  crainte de se conduire de manière embarrassante voire même humiliante aux yeux des autres.  L'exposition déclenche une réaction anxieuse parfois une véritable attaque de panique.  La peur que celle-ci soit remarquée par les autres :  peur de rougir, de trembler, de perdre le contrôle de ses urines ou de ses intestins ou encore de bégayer, d'avoir des trous de mémoire. _anxiété anticipatoire avec symptômes physiques

31 4.Phobies Sociales Formes frontières et concepts voisins  1.La timidité est un concept large qui peut dans certains cas s’apparenter à une anxiété sociale, et dans d’autres à une caractéristique de la personnalité  la distinction entre timidité et PS serait plus quantitative que qualitative,mesurable sur  - le degré de handicap ( un plus mauvais fonctionnement social)  - et de l’evitement ( plus marqué)  2.Le trac : est lié à une/des situation(s) précise(s), C’est avant que ça se passe, Ca finit par se calmer, Si on pratique, si on répète l'exposition, l’anxiété relative à la situation baisse

32 4.LES PHOBIES SOCIALES  EVOLUTION  trouble chronique  évolution variable et fluctuante  60% des sujets souffrent ou ont souffert de dépression.  On retrouve fréquemment d'autres troubles anxieux associés comme des phobies, une anxiété généralisé mais aussi des problèmes d'abus ou de dépendance à l'alcool (notamment à visée anxiolytique et désinhibitrice lors des situations phobogènes).

33 5.Episode de stress post traumatique (PTSD) Evénements pouvant entrainer un ESPT  Toutes les situations dans lesquelles la personne a pu avoir l’impression qu’elle allait mourir ou être gravement blessée ou mutilée / même en tant que simple témoin (ou sauveteur) - Agressions urbaines(coups et blessures,violences sexuelles,..) - Accidents de la circulation,catastrophes naturelles (incendies,tremblements de terre, avalanche..) - Actes terroristes ou de guerre, holdup up, prise d’otages,… La liste est longue,il ne s’agit pas ici d’un stress quotidien,mais d’un événement précis et très traumatisant.

34 5. Stress post-traumatique: caractéristiques 1. Période de latence 2. Syndrome de répétition/spontané:pensées envahissantes qui rappellent la scène;sentiment que l’événement va se reproduire;parfois nocturne (cauchemar)/réactionnelle:indice qui rappellent la scène 3. Conduites d’évitement,impression d’avenir bouché 4. Hypervigilance et trouble du sommeil:irritabilité,crise de colère 5. Réaction neurovégétative:réaction somatique excessive (hyper activation du système sympathique):F.C., F.R., pâleur,sueurs. 6. Manifestations anxieuses:inquiétude sur la capacité à recouvrer ses pensées et ses émotions 7. Dimension dépressive: aboulie,anhédonie,tristesse 8. Troubles cognitifs :troubles mnésiques

35 5.ESPT évolution :  50%:régression complète à 12 mois  Les autres :évolution chronique avec fluctuation dans l’intensité des symptômes.  80% des patients souffrant de SPT,ont une comorbidité psychiatrique :(EDM,TP, addiction, agoraphobie, Remaniement de la personnalité (irritabilité, dépendance à l’entourage, conduites capricieuses) Risque de TS (/concerne 10% des femmes victimes de viol).

36 6.Trouble obsessionnel compulsif -TOC-  Le trouble obsessionnel compulsif se caractérise par deux types de symptômes qui peuvent être isolés ou coexister chez un même sujet à des degrés divers.  Il s’agit des obsessions et des compulsions récurrentes:  1. L'obsession :  pensée ou idée qui fait irruption dans l'esprit du sujet et qui s'impose à lui de façon répétée  Il tente en vain de l'ignorer ou de la chasser dans un processus de lutte anxieuse  en reconnaît le caractère absurde ou immoral

37  2.Les compulsions  Pour lutter contre ces obsessions, le sujet a recours à des pensées ou actions qui ont pour but de diminuer la tension anxieuse : il s’agit des compulsions.  Les compulsions ou rituels : ce sont des comportements répétitifs (lavage des mains, vérifications, rangement suivant un ordre précis) ou des actes mentaux (prier, compter, répétition silencieuse de mots) qui se déroulent suivant certaines règles ou de façon stéréotypée, dont le but est de prévenir ou de réduire l’anxiété ou la souffrance et non de procurer plaisir ou satisfaction

38 CONCLUSION  A retenir:  L’anxiété est au carrefour de chaque consultation médicale  Classification des trouble anxieux : AP,TP, TAG,phobies,TOC, ESPT  Fréquence de Comorbidités psychiatriques associées,  Handicap parfois lourd sur le plan social,prof, vie affective,..


Télécharger ppt "Anxiété. I. Rappel sémiologique :…. troubles de la vie émotionnelle  Les émotions: sentiments éprouvés par un individu en gnl en réaction à une situation."

Présentations similaires


Annonces Google