La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les transactions professeur- élèves Jacques Méard IUFM Célestin Freinet - Nice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les transactions professeur- élèves Jacques Méard IUFM Célestin Freinet - Nice."— Transcription de la présentation:

1 Les transactions professeur- élèves Jacques Méard IUFM Célestin Freinet - Nice

2 PLAN DE lEXPOSE Introduction : une préoccupation denseignant et de formateur 1/ Une certaine façon de voir les choses 2/ Des attitudes aux … transactions 3/ Les transactions stables et évolutives 4/ Les gestes professionnels de lenseignant

3 1/ Une certaine façon de voir les choses Le système réglementaire de la classe dEPS Les différents niveaux dattribution de sens chez les élèves Lhypothèse de la contamination dattitudes

4 Règles dapprentissage Règles des groupes Règles de sécurité Règles institutionnelles Règles des jeux sportifs ACTIVITE DE LELEVE

5 Règles institutionnelles Fonction sociale Fonction opératoire Règles groupales Règles des jeux Règles de sécurité Règles dapprentissage

6 Les différents niveaux dattribution de sens chez les élèves Autonomie négative HétéronomieAnomie Auto régulation Autonomie incompréhensionméconnaissance Autre règle soumission (Co-)construction intériorisation

7 Lhypothèse de la contamination dattitudes Hétéronomie RJRSRGRARI autorégulation

8 Conséquences : une autre façon de voir les choses en EPS … Donner du sens au métier délève en EPS en « entrant » par tel type de règle -Ex. Règles de sécurité et de groupe -Ex. Règles des jeux sportifs -Ex. Règles institutionnelle (la notation) -Ex. Règles dapprentissage

9 Conséquences : une autre façon de voir les choses en EPS … « Composante méthodologique » des compétences en EPS (Programmes Lycées 2000) « Composante méthodologique » des compétences en EPS (Programmes Lycées 2000) (Référence 2 : Méard, J., Klein, G. (2001). Les programmes dEPS « lycées ». Partir des pratiques pour renforcer la conviction des enseignants. EP.S, 291, Une conception élargie des « contenus en EPS » (quest-ce qui est culturel et qui ne lest pas ?) -Sil sagit effectivement de « contenus en EPS », il faut réaliser un travail de didactisation

10 2/ Des attitudes aux … transactions Rompre avec la conception dune règle en soi Rompre avec la conception dune attitude Rompre avec la conception « causaliste »

11 * La situation d enseignement est marquée par des transactions entre enseignant et élèves (Strauss, 1994). * Ces transactions ont une dynamique propre (Durand, 1996). * Ces transactions portent sur des règles que l enseignant prescrit aux élèves et que les élèves sont supposés intérioriser (Coulon, 1994 ). * L intériorisation des règles par les élèves dépend du sens quils leur attribuent (Leontiev, 1974). * L intériorisation de ces règles par les élèves suit quatre étapes, de l action spontanée à l activité autonome (Vygotsky, 1978). Problématique Il faut (+) il ne faut pas (-) / il faudrait (+/-) Faire ceci Pour cela: motif positif / Sinon : motif négatif La structure des règles et codage standard Pre - proscriptionOpérationMotif

12 Il faut (+) il ne faut pas (-) / il faudrait (+/-) Faire ceci Pour cela: motif positif / Sinon : motif négatif La structure des règles et codage standard Pre - proscriptionOpérationMotif Il faut (+) il ne faut pas (-) / il faudrait (+/-) Faire ceci Pour cela: motif positif / Sinon : motif négatif La structure des règles et codage standard Pre - proscriptionOpérationMotif Les étapes de lintériorisation des règles Actions spontanées (sans tenir compte des signes externes) Actions / signes externes sans comprendre. Actions / signes externes pour créer des liens stimulus - réponse Actions par la greffe de nouveaux liens. Anomie : conflits ouverts, refus dapprendre ostensible Hétéronomie : passivité dans le travail scolaire, déviation/règles Autorégulation : engagement dans le travail scolaire sans contrôle Autonomie : initiative pour modifier les règles du T. S.

13 règles TRANSACTIONS PROFESSEURS ELEVES EN CLASSE

14 3/ Les transactions stables et évolutives Les transactions stables (en collège en France) Autonomie Nég. Anomie Hétéronomie Auto régulation Autonomie élèves professeur Non contrôleImpositionArgumentat°Négociation Persuasion

15 Les transactions évolutives (exemple 1) Autonomie Nég. Anomie Hétéronomie Auto régulation Autonomie Non contrôleImposition Argumentat°Négociation 1 2 Persuasion

16 Les transactions évolutives (exemple 2 - athlétisme 4ième) Autonomie Nég. Anomie Hétéronomie Auto régulation Autonomie Non contrôleImposition Argumentat°Négociation Persuasion

17 Les transactions évolutives (exemple 3) Autonomie Nég. Anomie Hétéronomie Auto régulation Autonomie Non contrôleImposition Argumentat°Négociation Persuasion

18 4/ Le professionnalisme de lenseignant Baser toutes ses interventions sur le contrat de base (qui fonde toutes les règles et légitime son autorité) Donner du sens aux règles du métier délève (connaître ses propres « entrées privilégiées », avoir des entrées pour toutes les activités et chacune de ses classes) Faire découvrir la règle : la vraie négociation Mener des transactions simultanées (loverlaping) Prendre des décisions dans le respect du droit Agir soi-même de manière autorégulée-autonome dans sa communauté de pratique etc.

19 Mener des transactions personnalisées X: « Allez, Oussen, mets ton tee-shirt et roule. Allez, allez, Oussen, cest pas grave, cest pas grave. Tu nas pas le dos cassé, là. Tu as une entaille, cest tout. Ca membête vis-à-vis des autres. Ca membête vis-à-vis des autres. La consigne cest que tout le monde met son tee-shirt. On comprendra pas pourquoi … De toute façon, sil sèche sur toi, ça ne changera rien, Oussen. » X: « Allez, Oussen, mets ton tee-shirt et roule (IMPOSITION). Allez, allez, Oussen, cest pas grave, cest pas grave. Tu nas pas le dos cassé, là. Tu as une entaille, cest tout (ARGUMENTATION PHASE 1). Ca membête vis-à-vis des autres. Ca membête vis-à-vis des autres. La consigne cest que tout le monde met son tee-shirt. On comprendra pas pourquoi … (ARGUMENTATION PHASE 2). De toute façon, sil sèche sur toi, ça ne changera rien, Oussen. (ARGUMENTATION PHASE 3)

20 Il faut mettre ton tee shirt … PARCE QUE TU NAS PAS LE DOS CASSE PARCE QUE LA CONSIGNE EST « TOUT LE MONDE MET SON TEE-SHIRT » (ET) DONC PARCE QUE CA MEMBÊTE VIS-A-VIS DES AUTRES ELEVES PARCE QUE SI TON TEE-SHIRT SECHE SUR TOI, CEST PAREIL REMARQUES Passage immédiat imposition argumentation Deux transactions simultanées Intonation et personnalisation

21 Donner du sens aux règles : largumentation Leçon 1 Transaction 3 (2mn 20 sec.) T: « Quel avantage de faire un service court ? Quelle est la réponse de ladversaire ? Il va renvoyer … ? » Un élève : « Long » T: « Long ? Peut-être. Mais surtout … ? » Un élève : « Haut » T; « Oui, il va monter, Johan. Donc, vous servez, votre adversaire vous envoie un volant haut, quelle est votre réponse ? » Un élève : « Smash » T: « Smash. Ca veut dire : une touche de volant, deux touches de volant, troisième touche de volant et jai marqué mon point. Moi je ne suis pas fatigué, mon adversaire est fatigué. »

22 Vraie argumentation (T) et fausse négociation (K ) Leçon 1 Transaction 2 (0 mn 40 sec.) T : « On va commencer … à envoyer des volants longs pour faire reculer votre adversaire, ou des volants courts pour le faire avancer … Objectif donc : je maîtrise le service, je vais servir volontairement soit très fort pour faire reculer mon adversaire et éventuellement pour en profiter juste derrière, ou volontairement faire un service qui arrive juste derrière la rivière, pour faire avancer mon adversaire et pouvoir conclure le point rapidement. » Leçon 2 Transaction 1 (0 mn 55 sec.) K : « Le but du jeu pour lui, cest de déplacer ce joueur-là au maximum. Et pour le déplacer au maximum, vous essayez de jouer dans les couloirs et on verra après la solution que vous trouverez. »

23 Faire découvrir la règle : ni fausse négociation … (Leçon 2 transaction 2) (1mn 5 sec) K: « Et au départ, dans cette situation, javais prévu de les faire partir directement sur les quatre coins … Matérialiser des zones, et en fait, je me suis dit que, pour quils cherchent eux-mêmes les solutions, je ferais deux couloirs et puis après, eux, ils verraient ce qui est le plus pertinent. » (6 mn 30 sec.) K : « Toi tu mets le volant où tu veux, le but du jeu cest de le déplacer. Donc tu trouves tes solutions. » (7 mn 30 sec.) K : « Cest bien joué ça ! Mais tu dois trouver des solutions encore meilleures. » (7 mn 45 sec.) K : « Alterner droite – gauche, OK, ça tu le fais. Mais il faut que tu essaies de la déplacer encore plus. »

24 … sinon, vraie négociation (implicite). Transaction 4 (5 mn 30 sec) Franck : « Et on joue aussi ? » K : « Eh, bien, après, on va faire le match. » Franck (dun air mécontent) : « Ouais, si on a cinq minutes, après. » K : « Si la situation marche bien, ensuite on fera une situation de match. ».

25 Chez les enseignants novices, on observe souvent que… …les actions dargumentation sont remplacées par - des fausses négociations (Vous allez découvrir …)(masquage de la règle) - des recherches dadhésion (C : Vous savez faire …?) - des questionnements (C : … daccord ? C : est-ce que je chante là ?) - des gestes qui traduisent linquiétude, le dilemme (« anti- persuasion »?) que les élèves chevronnés perçoivent très bien Méard, J., Bertone, S., Flavier, E., Clarke, A. (soumis European Physical Education Review) Relationships between the mode of presenting rules and their internalization during two physical education lessons : Teacher-student(s) transactions.

26 Conclusion LE METIER DELEVE … LE METIER DELEVE … Accorder ladjectif avec le nom Ne pas mâcher du chewing-gum Fixer les appuis de ladversaire Traverser le vestiaire en silence Se démarquer du défenseur Ne pas dire de gros mots Ecouter la professeur quand elle parle Trouver le sens dune phrase Tendre les bras … … CONSISTE A INTERIORISER DES REGLES DAPPRENTISSAGE ET DES REGLES SOCIALES

27 Conclusion LE METIER DENSEIGNANT DEPS … LE METIER DENSEIGNANT DEPS … … CONSISTE A FAIRE INTERIORISER DES REGLES DAPPRENTISSAGE ET DES REGLES SOCIALES AUX ELEVES… … AU COURS DE TRANSACTIONS NÉGOCIÉES EXPLICITEMENT … … OU IMPLICITEMENT. Jacques Méard

28 Bibliographie Méard, J. & Bertone, S. (1996). L'élève qui ne veut pas apprendre en EPS : propositions pour rendre l'activité de l'élève signifiante. EP.S, 259, Méard, J., Bertone, S. (2001). Rendre les règles signifiantes. EPS, 288, Méard, J., Bertone, S. (2004). Les transactions entre professeurs et élèves à propos des règles en éducation physique. Réflexions et propositions doutils pour enseigner. In Carlier G. (Eds) Si lon parlait du plaisir denseigner léducation physique. Montpellier : AFRAPS, Méard, J., Klein, G. (2001). Les programmes dEPS « lycées ». Partir des pratiques pour renforcer la conviction des enseignants. EP.S, 291, Méard, J., Bertone, S. (1998). Lautonomie de lélève et lintériorisation des règles en éducation physique. Paris : PUF. Méard, J. & Bertone, S. (1998). Le professeur dEPS et les attitudes délèves. Paris : EP.S.


Télécharger ppt "Les transactions professeur- élèves Jacques Méard IUFM Célestin Freinet - Nice."

Présentations similaires


Annonces Google