La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.gustavedabresil.vpweb.fr La Cancérologie Gustave DABRESIL, MD Chirurgie ORL-CCMF Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3404-1928.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.gustavedabresil.vpweb.fr La Cancérologie Gustave DABRESIL, MD Chirurgie ORL-CCMF Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3404-1928."— Transcription de la présentation:

1 La Cancérologie Gustave DABRESIL, MD Chirurgie ORL-CCMF Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale / /

2 Le cancer Définition du mot cancer ? M ultiplication anarchique de certaines cellules normales de lorganisme devenant irrégulières (anisocytose, anisocaryose…) avec capacité denvahir les tissus de voisinage et de migrer à distance Différence entre tumeur bénigne et tumeur maligne = cancer Le cancer se traduit en général par une masse localisée ou étendue avec des manifestations générales (cachexie, anorexie…) La finalité du cancer sera la mort de lhôte soit par : 1.Dégradation de létat général (cachexie) 2.Insuffisance dorganes atteints par des métastases ( foie, poumons..) 3.Complications aigues (compression cérébrale, hémorragies, dyspnée…)

3 Histoire naturelle du cancer 1.Initiation : lésion de lADN cellulaire et formation de radicaux libres sous leffet dune substance cancérigène (alcool, tabac, radiations, produits chimiques…) 2.Promotion : exposition prolongée, répétée ou continue à ce facteur cancérigène qui entretient et stabilise la lésion de lADN 3.Progression : la lésion entraîne une multiplication de la cellule avec capacité de perte de différenciation et dinvasion locale 4.Métastase : généralisation se faisant par invasion du drainage lymphatique et/ ou invasion à distance (poumons, foie, os, cerveau…)

4

5 Les principaux agents et facteurs cancérigènes 1.Adénovirus (papillomavirus, EBV,HBV..)____ cancer du col, ORL et du foie 2.Rayons UV du soleil _________ mélanome 3.Ondes radio et électriques _____ antennes, câbles de haute tension, microwave 4.Radiations ionisantes (rayons X, α, β, µ ; neutrons…)_____ travailleurs de mines duranium, de centrale nucléaire, radiologues, faire un XRAY, un CT-Scan, avion ? 5.Régime alimentaire ___ manger trop salé, trop gras, trop sucré, édulcorant 6.Environnement _____ radon des sols volcaniques et couches granitiques, ondes radios, peintures (chlorure de vinyle), gaz déchappement, matières plastiques, sciure de bois… 7.Hormones _____oestradiol et cancer du sein; testostérone et cancer de prostate 8.Facteurs génétiques chez ladulte _____ gênes BRCA1 et BRCA2 (sein), côlon, syndromes de Cowden, Lynch 2, Li Fraumeni, 9.Facteurs génétiques chez lenfant _______ rétinoblastome, neuroblastome, néphroblastome, sarcomes 10.Agents chimiques _______tabac, alcool, fibres (amiante, asbestos, bagasse ?), arsenic, chrome, nickel, brome--- aflatoxines B1 (céréales, grains, pistaches mal stockés) -- aliments et boissons (coca cola, jus artificiel ?, viande et saucisse mal congelées)--- hydrocarbures venant du pétrole et du gaz (asphalte, goudron, mazout, benzène, propane, butane…)---amines aromatiques (barbecues, poissons grillés, huiles alimentaires, caoutchouc et freins, fumée, combustion du diesel…)---nitrosamines (produits cosmétiques, colorants alimentaires)certains médicaments (anticancéreux) Ex: aluminate des déodorants, 4 MEI du Coca

6

7

8 Invasion locale et angiogénèse Linvasion locale : la lésion franchit la membrane basale tissulaire (tumeur invasive ou infiltrante) Dans le voisinage, elle sattaque aux zones de moindre résistance : - nerfs (douleur et paralysie) - paroi des vaisseaux (hémorragie) - cloison des organes - os (hypercalcémie et destruction) Langiogénèse : la tumeur va créer de nouveaux vaisseaux pour mieux salimenter. Ces vaisseaux sont fragiles (saignement ++) et au centre il peut y avoir une nécrose Application pratique : gamme des médicaments antiangiogéniques et tests immunohistochimiques

9 Métastases Elles peuvent être des métastases lymphatiques, viscérales (à distance) et intracavitaires (cavité péritonéale, méninges) 1- Métastases lymphatiques (selon le drainage naturelle de lorgane) sein=aisselle / ORL=cou / poumons=médiastin / rectum, vagin= aine ganglions pelviens (utérus, vessie, prostate, côlon) --- la présence dembols lymphatiques est significative lymphangite carcinomateuse si tout le trajet lymphatique est envahi Métastases à distance (le plus souvent poumons, foie, os, cerveau) on peut avoir des métastases cutanées (nodules de perméation = cancer du sein) 3 - Métastases intra-cavitaires ( méninges envahis dans le médulloblastome, carcinose péritonéale dans le cancer de lovaire et les cancers digestifs) Elles peuvent être synchrones avec le cancer doù limportance du bilan dextension Elles peuvent être tardives en apparaissant après des mois ou années Elles peuvent être révélatrices du cancer (ex : ganglions cervicaux sans cancer identifiable), il faut rechercher le cancer primitif

10

11 Métastases lymphatiques

12 Métastases à distance

13 Métastases osseuse et hépatique Méta os ? sein, prostate,thyroïde, sarcomes … Méta foie ? tube digestif, reins, mélanome...

14 Métastases pulmonaire et cérébrale Méta pulm ? thyroïde, sein, reins… Méta cerveau ? bronchopulmonaire, sein..

15 Manifestations générales du cancer 1.Anorexie – cachexie 2.Fièvre ( syndrome infectieux, leucémie, Hodgkin, phase terminale, méta hépatique, cancer du rein) 3.Troubles neurologiques causés par les métastases cérébrales 4.Troubles dermatologiques ( nécrose, fistules, eczéma du Paget, nodules de perméation..) 5.Syndromes paranéoplasiques 6.Biologie : anémie, hyponatrémie, hypoalbuminémie, hypercalcémie, thrombopénie… 7.Sécrétions dhormones et autres ( HCG = tumeurs germinales, ACTH = cancer bronchopulmonaire, PTH…) doù limportance du dosage de certains marqueurs tumoraux

16 Causes danorexie et de cachexie 1.Dépression (annonce de la maladie), fatigue et jeûne 2.Vomissements et nausées (chimiothérapie) 3.Trouble du goût (mucite, hyposialorrhée, radiothérapie sphère ORL) 4.Modifications anatomiques (cancer ORL et digestif) 5.Dénutrition combiné à lalcool et au tabac 6.Complications telles occlusion et malabsorption 7.Détournement du métabolisme(cytokines produites par la tumeur) 8.Mauvais métabolisme hépatique (métastase du foie) 9.Douleurs 10.Anxiété

17

18

19

20 Classification TNM Classification proposée par le prof Denoix.. UICC, FIGO, AJCC… TNM clinique (cTNM), TNM anatomopathologique (pTNM) rTNM pour les récidives est peu utilisé Pourquoi ? 1.Pronostic ? Survie ? 2.Adapter la thérapeutique, favoriser les essais cliniques 3.Établir les protocoles de traitement Eléments pris en compte : 1.Invasion locale 2.Envahissement lymphatique ou viscéral 3.Type histologique 4.Marqueurs tumoraux

21 T = Tumor Siège de la tumeur Tumeur de vessie ---T1 au niveau muqueuse, T2 musculeuse…. T0 = tumeur in situ Dimensions de la tumeur Tumeur du sein---- T1<2cm ; T2 =2-4 cm Relations avec le voisinage Tumeur estomac envahit le pancréas = T4 Tumeur du cavum étendu aux fosses nasales = T3 Selon lexamen clinique (TR, TV) Tumeur du col Tumeur du rectum Selon la para clinique (cystoscopie, UIV, Scanner) Tumeur du col envahit la vessie= T4 Tx est utilisé quand on ne peut pas préciser

22 N = Node Nombre de ganglions ----N0 pas de ganglions Nx ? Ganglions sont mobiles ou fixes----N3 pour des ganglions fixes du cou Taille des ganglions---N1 < 3 cm, N2 = 3-6 cm….en ORL Réaction inflammatoire---lymphangite carcinomateuse N4 Localisation-----N1 ou N2b ganglions homolatéraux, N2c ou N3 ganglions bilatéraux -----ganglions axillaires ou sus-claviculaires (Sein) Selon chirurgie et anatomopathologie Ganglions positifs après curage et anapath Selon le bilan dextension (Scanner, IRM, TEP-Scan…) Ganglions du médiastin ou Lomboaortiques

23 M = Metastasis Métastases sont rares pour les tumeurs cérébrales et les cancers baso-cellulaires M0 pas de métastases, Mx ? M1 (métastases à distance) On recherchera des métastases : 1.Pulmonaire (Scan thoracique, Xray thorax) 2.Hépatique (bilan hépatique, échographie abdominale, Scan ou IRM) 3.Osseuse (Scintigraphie, IRM, Xray?) 4.Cérébrale (Scanner cérébral, IRM, ponction lombaire) 5.Péritonéale (analyse liquide dascite, Scanner abdominal) 6.Méningée ( étude du LCR, Imagerie Scan / IRM) Le Caméra à positons ou PET-Scan ou même PET-MRI est très adéquat pour la recherche de métastases pour le corps entier

24

25

26

27 Il existe deux sous-groupes pour les glandes : a) localisee b) extension os, nerfs,mx, peau T1T2T3T4 CAVITE BUCCALE 2 CM2-4 CM>4 CMPEAU,OS, AUTRE REGION OROPHARYNX 2 CM2-4 CM>4 CMPEAU, OS, AUTRE REGION HYPOPHARYNX UNE SEULE SOUS- LOCALISATION PLUS DUNE S/S LOCALISATION OU REGION ADJACENTE FIXATION HEMILARYNXOS, CARTILAGES, PARTIES MOLLES LARYNX GLOTTE---CV SUS ET S/S GLOTTE---- LIMITEE EXTENSION INTER GLOTTE-SUS ET SOUS- GLOTTE + MOBILITE FIXATION GLOTTIQUETHYROIDE, OESOPHAGE, OS, VX,MX, AUTRE REGION CAVUM LIMITEE A 1 PAROI2 PAROISFN, OROPHARYNXNERFS CRANIENS, BASE CRANE SINUS DE LA FACE SINUS SANS LYSE OSSEUSE EROSION DE LOS ?AUTRE SINUS, PLANCHER ORBITE TOIT ORBITE, PTERYGOIDES, BASE CRANE, NERFS, PEAU GLANDES SALIVAIRES 2 CM 2-4 CM4-6 CM> 6 CM

28

29

30 TNM anatomopathologique Poumons --- cancer à petites cellules CPC et cancer non à petites cellules CNPC Thyroide----- cancers médullaire, adénocarcinomes, cancer anaplasique… Testicules -----Tumeurs non séminomateuses et les séminomes Lymphomes-----Lymphome Hodgkinien LH et LNH (non Hodgkinien) Seins-----grade SBR (Scarf Bloom Richardson) très important Prostate ----score de Gleason très important

31

32 Stadification / Staging

33 Parfois on y associe létat général évalué de 2 facons : 1- ECOG (score OMS) 2- Indice de Karnofsky

34 Epidémiologie Dépistage Prévention Méthodes diagnostic NEXT


Télécharger ppt "Www.gustavedabresil.vpweb.fr La Cancérologie Gustave DABRESIL, MD Chirurgie ORL-CCMF Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3404-1928."

Présentations similaires


Annonces Google