La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Mélanome. Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Mélanome. Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction."— Transcription de la présentation:

1 Le Mélanome

2 Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de produire un pigment : la mélanine. Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction est de produire un pigment : la mélanine. Naevus : tumeur mélanocytaire bénigne acquise ou congénitale (grain de beauté). Naevus : tumeur mélanocytaire bénigne acquise ou congénitale (grain de beauté). Mélanome : tumeur mélanocytaire maligne pouvant se développer dans tous les tissus comportant des mélanocytes. Cependant 90 % des mélanomes sont cutanés. Cancer à fort potentiel métastatique. Mélanome : tumeur mélanocytaire maligne pouvant se développer dans tous les tissus comportant des mélanocytes. Cependant 90 % des mélanomes sont cutanés. Cancer à fort potentiel métastatique.

3 Fréquence en augmentation (x 2 tous les 10 ans): 7000 nouveaux cas en France Fréquence en augmentation (x 2 tous les 10 ans): 7000 nouveaux cas en France Mortalité secondaire au mélanome est en hausse (1000 décés) Mortalité secondaire au mélanome est en hausse (1000 décés) Augmentation du risque en fonction du phototype Augmentation du risque en fonction du phototype Touche électivement Touche électivement Caucasiens (80%)>>noirs et asiatiques (20%) Caucasiens (80%)>>noirs et asiatiques (20%) Femmes (60 %)>hommes (40%) Femmes (60 %)>hommes (40%) Tous les âges, médiane entre 40 et 50 ans, rare chez lenfant Tous les âges, médiane entre 40 et 50 ans, rare chez lenfant Epidémiologie

4 Facteurs de risque Acquis: Exposition solaire +++, surtout intense et intermittentes, sur des zones habituellement couvertes et pendant lenfance Acquis: Exposition solaire +++, surtout intense et intermittentes, sur des zones habituellement couvertes et pendant lenfance Constitutionnels Constitutionnels ATCD personnel ou familial de mélanome ATCD personnel ou familial de mélanome Phototype clair, présence déphélides Phototype clair, présence déphélides Nombre de nævi > 50 Nombre de nævi > 50 Syndrome des nævi atypiques Syndrome des nævi atypiques Nævus congénital géant Nævus congénital géant Xeroderma pigmentosum Xeroderma pigmentosum

5

6 Clinique Survenue dans 2/3 cas en peau saine et dans 1/3 sur un nævus pré-existant Survenue dans 2/3 cas en peau saine et dans 1/3 sur un nævus pré-existant Tronc chez lhomme et MI chez la femme Tronc chez lhomme et MI chez la femme Lésion pigmentée ayant une ou plusieurs des caractéristiques suivantes (règle ABCDEF) Lésion pigmentée ayant une ou plusieurs des caractéristiques suivantes (règle ABCDEF) A: asymétrie B: bords irréguliers C: couleur hétérogène D: diamètre > 6mm E: extension de taille F: finalement si naevus différent vilain canard)

7 Formes cliniques: : le plus fréquent (70%), avec évolution en 2 temps: Mélanome à extension superficielle : le plus fréquent (70%), avec évolution en 2 temps: Horizontale, lente de bon pronostic: tache pigmentée irrégulière Horizontale, lente de bon pronostic: tache pigmentée irrégulière Verticale, avec invasion en profondeur, de mauvais pronostic avec apparition d1 nodule ou d1 ulcération Verticale, avec invasion en profondeur, de mauvais pronostic avec apparition d1 nodule ou d1 ulcération : nodule de couleur variable ayant tendance à saignoter ou sulcérer Mélanome nodulaire (20%) : nodule de couleur variable ayant tendance à saignoter ou sulcérer Evolution + rapide Evolution + rapide

8 Mélanome nodulaire SSM

9 : sur le visage de sujets > 60 ans: avec 2 phases: superficielle: invasion intraépidermique: macule brun-noir irrégulière dextension lente devenant polychromique puis invasion dermique tardive avec ulcération Mélanome de dubreuilh (5%) : sur le visage de sujets > 60 ans: avec 2 phases: superficielle: invasion intraépidermique: macule brun-noir irrégulière dextension lente devenant polychromique puis invasion dermique tardive avec ulcération Mélanome achromique (palmo- plantaire ou digital) souvent achromique Mélanome acral lentigineux (palmo- plantaire ou digital) souvent achromique

10 Dubreuilh Nodulaire

11 : toute pigmentation chronique de longle biopsie Mélanome unguéal : toute pigmentation chronique de longle biopsie Mélanome des muqueuses buccales et Anogénitales Mélanome occulaire ou choroïdien

12 Achromique Unguéal

13 DIAGNOSTIC Aspect visuel complété au dermoscope (loupe lumineuse) Aspect visuel complété au dermoscope (loupe lumineuse) Suivi informatisé des naevus (photos numérisées) Suivi informatisé des naevus (photos numérisées) Exérèse complète de lésion avec ex anapath Exérèse complète de lésion avec ex anapath Détermination des facteurs pronostiques Détermination des facteurs pronostiques Indice de Breslow: épaisseur maximale de la lésion Indice de Breslow: épaisseur maximale de la lésion Ulcération Ulcération

14 BILAN DEXTENSION Examen clinique cutané : Examen clinique cutané : Métastase cutanée Métastase cutanée 2° mélanome 2° mélanome Naevus atypiques Naevus atypiques Palpation des aires ganglionnaires Recherches de signes fonctionnels ou physiques de métastases Etat général Facteurs de risques personnels et familiaux de mélanome

15 Examens paracliniques Examens paracliniques Mélanome stade I : le bilan clinique suffit mais il est habituel de réaliser une radio pulmonaire, échographie abdominale et aires ganglionnaires et un bilan hépatique. Mélanome stade I : le bilan clinique suffit mais il est habituel de réaliser une radio pulmonaire, échographie abdominale et aires ganglionnaires et un bilan hépatique. Dans les autres cas, le bilan est plus complet : TDM cérébral+thoracique+abdo-pelvis, bilan hépatique calcémie, scintigraphie osseuse, Pet-Scan Dans les autres cas, le bilan est plus complet : TDM cérébral+thoracique+abdo-pelvis, bilan hépatique calcémie, scintigraphie osseuse, Pet-Scan

16 Facteurs pronostiques cliniques Stades cliniques : Stades cliniques : Stade 1: mélanome localisé = 70 % de survie à 5 ans Stade 1: mélanome localisé = 70 % de survie à 5 ans Stade 2 : métastases ganglionnaires régionales = 30 % de survie à 5 ans Stade 2 : métastases ganglionnaires régionales = 30 % de survie à 5 ans Stade 3 : métastases à distances = moins de 20 % de survie à 5 ans (atteinte viscérale = survie globale 3 à 6 mois). Stade 3 : métastases à distances = moins de 20 % de survie à 5 ans (atteinte viscérale = survie globale 3 à 6 mois).

17 Facteurs pronostiques histologiques Epaisseur tumorale maximale : indice de breslow+++ = mesurée de la partie supérieure de la granuleuse de lépiderme jusquà la cellule tumorale la plus profonde Epaisseur tumorale maximale : indice de breslow+++ = mesurée de la partie supérieure de la granuleuse de lépiderme jusquà la cellule tumorale la plus profonde Si < 0.75 mm 96% de survie à 5 ans Si < 0.75 mm 96% de survie à 5 ans Si > 4 mm 44% de survie à 5 ans Si > 4 mm 44% de survie à 5 ans

18 EVOLUTION Guérison possible au stade 1, exceptionnelle aux autres stades Guérison possible au stade 1, exceptionnelle aux autres stades Récidives cutanées et ganglionnaires : la 1 ière récidive dun mélanome est dans 70 % des cas cutanée ou ganglionnaire, cest la raison pour laquelle lauto- surveillance et lexamen clinique sont privilégiés pour la surveillance Récidives cutanées et ganglionnaires : la 1 ière récidive dun mélanome est dans 70 % des cas cutanée ou ganglionnaire, cest la raison pour laquelle lauto- surveillance et lexamen clinique sont privilégiés pour la surveillance

19 Métastases viscérales : Métastases viscérales : Poumon : 80 % Poumon : 80 % Foie : 70 % Foie : 70 % Cerveau : 50 % Cerveau : 50 % Puis intestin grêle, os, surrénales. Puis intestin grêle, os, surrénales. Pour les mélanomes de mauvais pronostic (épaisseur >1.5 mm), le risque de récidive ou de métastase est maximal pendant les 2 premières années. Pour les mélanomes de mauvais pronostic (épaisseur >1.5 mm), le risque de récidive ou de métastase est maximal pendant les 2 premières années.

20 TRAITEMENT TRAITEMENT Préventif: Préventif: éviter les fortes expositions solaires, photoprotection (vestimentaire >> écrans) éviter les fortes expositions solaires, photoprotection (vestimentaire >> écrans) Dépistage des sujets à risque par examen clinique régulier chez 1 dermatologue Dépistage des sujets à risque par examen clinique régulier chez 1 dermatologue Surveillance des patients ayant déjà eu 1 MM Surveillance des patients ayant déjà eu 1 MM

21 Curatif: Curatif: Mélanome localisé: exérèse chirurgicale élargie avec marges fonction de lindice de Breslow + surveillance à vie Mélanome localisé: exérèse chirurgicale élargie avec marges fonction de lindice de Breslow + surveillance à vie Mélanome avec envahissement GGre: curage chirurgical pas dindication à un traitement adjuvant, parfois interféron alpha. Mélanome avec envahissement GGre: curage chirurgical pas dindication à un traitement adjuvant, parfois interféron alpha. Mélanome avec métastase viscérale : Mélanome avec métastase viscérale : chirurgie si lésion unique chirurgie si lésion unique chimiothérapie peu efficace chimiothérapie peu efficace radiothérapie seulement à visée antalgique. radiothérapie seulement à visée antalgique.

22 NB : Le dépistage précoce des ganglions touchés avant qu'ils ne soient palpables (technique du ganglion sentinelle) est une technique récente mise en œuvre dans certains centres spécialisés. NB : Le dépistage précoce des ganglions touchés avant qu'ils ne soient palpables (technique du ganglion sentinelle) est une technique récente mise en œuvre dans certains centres spécialisés. De nombreux protocoles de chimiothérapies, de thérapeutiques ciblées ou dimmunothérapie sont en cours dans les grands centres. De nombreux protocoles de chimiothérapies, de thérapeutiques ciblées ou dimmunothérapie sont en cours dans les grands centres.

23 Une pause ou on continue ???


Télécharger ppt "Le Mélanome. Définitions Mélanocytes : cellules siégeant dans la peau (épiderme), la muqueuse de la sphère ORL, la rétine, les méninges et dont la fonction."

Présentations similaires


Annonces Google