La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels."— Transcription de la présentation:

1 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 1 Partie 3 : Evaluation des opérateurs NS du 21 janvier 2009 A- Définitions, champ d'application, contexte et historique B - Fréquence d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par les exploitants C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés et tri par les exploitants

2 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 2 A- Définitions, champ d'application, contexte et historique Introduction • participation opérateurs à taches retrait fréquente • besoin d’encadrer participation opérateurs : - NS pour formalisation niv national • besoin d’harmoniser motifs de retrait : - référentiel national pour différentes espèces a- définitions - volaille / lagomorphe : annexe I du R 853/ Ss-produits animaux / «Mat. catégorie 2 et 3 - (C2) et (C3) : R1774/2002 b- champ d’application (NS du 21 janvier 2009) - tout abattoir de volaille/lagomorphes agréés • agréés CE • dérogataires de faible capacité (loco-régionaux) amenés à devenir CE • salles d’abattage agréées à la ferme (palmipèdes gras), - si personnel des abattoirs participe aux C. Off. liés à inspection « produit » Sauf : ratites - animaux de boucherie abattus en abattoir de volailles (ex : chevreaux)

3 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 3 A- Définitions, champ d'application, contexte et historique c- contexte réglementaire (cf annexe 1 - NS du 21 janvier 2009)  R 178/2002 • article 17 : responsabilité primaire des exploitants du secteur • article 14 : aucune denrée alimentaire sur le marché si dangereuse. (= préjudiciable santé + impropre consommation humaine ”.  R 854/2004 annexe I • section II - chapitre V : liste (non exhaustive) denrées impropres • section IV - chapitres V et VI : modalités d’inspection ante et post mortem des volailles et lagomorphes • section III -chapitre III - A) points a et b : conditions pour personnel des abattoirs pour être autorisé à exercer activités comme auxiliaires officiels spécialisés (AOS)  -abattoir appliquant des BPHyg + HACCP >= 12 mois  personnel avec formation comparable à AOS pour tâches confiées  vétérinaire présent : supervision activités + contrôle régulier + trace écrite  R 852/2004 annexe II • chapitre XII, formation : "exploitants veillent à ce qu'opérateurs soient encadrés et disposent d'instructions et/ou d'une formation en d'hygiène alimentaire adaptées à leur activité professionnelle "

4 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 4 A- Définitions, champ d'application, contexte et historique c- contexte réglementaire (suite)  1 décret + 1 AM (à venir) précisant • périmètre + contenu du programme pilote • responsabilités respectives SV/exploitants • modalités de formalisation des responsabilités • aspect formation opérateurs de chaîne  SV TOUJOURS gestionnaires du risque pour inspection DAOA (art. L du CR) • responsables de l’organisation de l’inspection en abattoir s’assurent que tâches confiées aux opérateurs correctement effectuées • opérateurs avec formation appropriée • pré-requis exploitant = PMS intégrant HACCP pertinent (NS 8056 du 17 mars 2008)  Mise en place indicateur BOP • Budget Opérationnel de Programme pour suivi de la mise en conformité des abattoirs de volailles / lapins (LDL N° 0693 du 30 juillet 2008)

5 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 5 A- Définitions, champ d'application, contexte et historique d- historique élaboration méthode et durée de validité  méthode d'évaluation des opérateurs = 1 objectif du gpe W national « rénovation de l'inspection dans les filières avicole et cunicole »  demande d'appui à l'AFSSA (avis du 01/10/08 pris en compte)  méthode finalisée par groupe début testée été départements : remarques prises en compte  principe pérenne de l’évaluation des opérateurs sur chaîne  méthode proposée doit être testée dans toutes situations pour permettre RÉVISION FIN 1er SEMESTRE 2009 suite expérience acquise  commentaires, remarques et propositions avant le 15/06/2009

6 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 6 B - Fréquence d'évaluation de la qualité des retraits de carcasses et du tri des sous-produits opérés par exploitants a- fréquence minimale (mission de base) 1/an Vét Off. Fréquence X 2 si - abattoir avec agrément export pays tiers spécifique - abattoirs classés III et IV (sauf si inspection SV quotidien) Situez votre abattoir !!

7 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 7 B - Fréquence d'évaluation de la qualité des retraits de carcasses et du tri des sous-produits opérés par exploitants b- fréquence optimale F (programmation locale d'inspection) F = b x F1 x F2 x E x O Nbre évaluation/an volume de production fiabilité des procédures en contrôle en ante mortem fiabilité des procédures en contrôle en post mortem facteur de risque lié aux espèces abattues origine des animaux annexe 2 de NS :  valeurs pour paramètres 1  F < 32

8 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 8 C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par exploitants • Premier contrôle = contrôle qualitatif de l'organisation • Règle de base : pas d'animaux morts, retrait précoce, inspection de toutes les parties. • Deuxième temps : évaluation quantitative qualité retraits sur chaîne + tri sous- produits Deux types d'erreur Par défaut (  ) = risque consommateur : non retrait carcasse / carcasse mise en C3 et pas en C2 SV vérifie que erreurs par défaut sont minimales Par excès (ß) = risque exploitant car conséquences financières : retrait non justifié d'1 carcasse / carcasse C3 mise en C2

9 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 9 C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par exploitants (…) a- Approche globale : retraits et tri des sous-produits opérés exploitants 1- retraits de carcasses 2- tri des sous-produits

10 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 10 C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par exploitants a- Approche globale : retraits et tri des sous-produits opérés exploitants 1- retraits de carcasses 2- tri des sous-produits

11 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 11 C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par exploitants b- Approche individuelle : tâches de retraits et de tri par opérateurs 1- Méthode 2- Calcul des erreurs individuelles 3- Conclusion de l’évaluation individuelle 4- Conséquences d’une évaluation défavorable individuelle

12 Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels Conclusion 12 C- Modalités d'évaluation de la qualité des retraits et tri opérés par exploitants b- Approche individuelle : tâches de retraits et de tri par opérateurs 1- Méthode 2- Calcul des erreurs individuelles 3- Conclusion de l’évaluation individuelle 4- Conséquences d’une évaluation défavorable individuelle


Télécharger ppt "Inspection ante et post mortem des lots de volailles et lagomorphes Introduction Contexte Information Chaine Alimentaire Évaluation des opérateurs Référentiels."

Présentations similaires


Annonces Google