La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 1 er février 2012 La pratique de l’entretien individuel à la MAIF Assemblée de février / Proviseurs et Inspecteurs pédagogiques des Deux-Sèvres.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 1 er février 2012 La pratique de l’entretien individuel à la MAIF Assemblée de février / Proviseurs et Inspecteurs pédagogiques des Deux-Sèvres."— Transcription de la présentation:

1 1 1 er février 2012 La pratique de l’entretien individuel à la MAIF Assemblée de février / Proviseurs et Inspecteurs pédagogiques des Deux-Sèvres

2 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 2  3 Milliards d’€ de chiffre d’affaires (groupe MAIF cumulé). 7° assureur dommages en France.  2,8 Millions de sociétaires dont personnes morales 1° assureur des associations.  3,4 Millions de véhicules assurés. 4° assureur automobile  2,9 Millions de contrats vie quotidienne et habitation  2,6 Millions de contrats assurance de personnes  13 Milliards d’€ d’actifs gérés.  salariés répartis sur l’ensemble du territoire. Chiffres clefs MAIF

3 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 3 1/3 ont moins de 35 ans 29 % ont moins de 5 ans d’ancienneté Les salariés MAIF (bilan social 2010)

4 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 4 Age moyen = 40 ans Ancienneté moyenne = 14 ans Hommes 26 % Femmes 74 % cadres 13 % non cadres 87 % entrées (CDI)départs (CDI) Les salariés MAIF (bilan social 2010)

5 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 5 Une formation continue importante : 5% de la Masse Salariale consacrés à la formation Plus de 40% de l’effectif formé dans l’année 8 jours de formation/an/stagiaire en moyenne Une formation continue importante : 5% de la Masse Salariale consacrés à la formation Plus de 40% de l’effectif formé dans l’année 8 jours de formation/an/stagiaire en moyenne 230 salariés promus à un grade supérieur en 2010 (soit 3,4% de l’effectif) 10,3% chez les cadres 230 salariés promus à un grade supérieur en 2010 (soit 3,4% de l’effectif) 10,3% chez les cadres Un âge moyen à l’embauche de 26 ans, un taux de départ de 3.2% dont la moitié de départ à la retraite : le plus souvent, l’ensemble de la carrière se fait dans l’entreprise. des moyens d’évolution internes Faire carrière à la MAIF (bilan social 2010)

6 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 6 commercial (vente, animation des ventes, management) conception de produits / marketing / communication commerciale gestion des contrats (particuliers et associations) règles et outils de gestion de l’assurance gestion économique (compta, contrôle de gestion, achats..) gestion financière (finance et immobilier) logistique (matériels, fournitures, bâtiments, sécurité…) informatique, téléphonie organisation, projets éditique audit, contrôle communication institutionnelle Ressources humaines stratégie, partenariat, secrétariat général La répartition des effectifs par grandes activités (bilan social 2010)

7 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 7 Evaluer : oui, mais pourquoi ? 1.L’Exigence et la Qualité reposent sur la bonne volonté des acteurs 2.Préférer le questionnement aux certitudes 3.Des repères externes sont importants pour objectiver la qualité des prestations 4.Tout individu éprouve le besoin de se fixer des objectifs pour progresser

8 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/ Des évolutions culturelles 8 Méthodes de travail Postures Systèmes de reconnaissance Relations/ Climat social EVALUATION

9 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 9 Les enjeux de l’évaluation 1.Soutenir une dynamique de développement de la performance collective et individuelle – Se donner des challenges stimulants 2.Clarifier la contribution individuelle aux objectifs d’entreprise – Expliciter les résultats attendus liés aux responsabilités dévolues à la fonction/au poste 3.Donner un feedback personnalisé et identifier ensemble les moyens les plus adéquats pour progresser 4.Apprécier les compétences réellement mises en œuvre (savoir faire et savoir être démontrés) et qualifier les écarts à combler par rapport au requis 5.Se projeter dans différentes voies d’évolution plausibles à court et moyen terme 6. Objectiver toutes les appréciations qui justifient les décisions salariales

10 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 10 La place centrale d ’ un dispositif d ’é valuation Gestion administrative / Effectifs Emplois & CLASSIFICATION REMUNERATION EVALUATION Recrutement & Mobilité Intégration Engagement CARRIERES / Successions & Développement / Viviers & Ressources-clés COMPETENCES & Formation REVISIONS SALARIALES Avantages Gestion sociale Le développement des compétences Les fondations communes Le minimum indispensable Les dispositifs d’évaluation, source majeure de données individuelles Les incidences financières Les applications hors GRH La construction des cursus professionnels La rétribution globale La recherche de nouveaux talents, le sourcing

11 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 11 Compétences et... Evaluation Au cours de l’entretien annuel, on évalue le QUOI (les résultats atteints)... le COMMENT (les compétences démontrées)

12 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 12 Quoi évaluer ? Compétences CONTRIBUTION (Résultats/objectifs & Maîtrise des exigences de la fonction-du poste) Implication Objectifs de progrès DEVELOPPEMENT RH Objectifs opérationnels REMU. & CARRIERE Objectifs de projet MOBILISATION

13 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 13 Comment évaluer ? Feuille de route Missions / Responsabilités du poste Projets Forces / Limites individuelles OBJECTIFS Bibliothèque des compétences Grilles des attendus (par compétence et par niveau PC/M/E) REALISATIONS ECARTS A COMBLER (Voies de progrès – Nouveaux objectifs) Niveau de contribution Niveau de compétences Niveau d’implication

14 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 14 Compétences et Fonctions  REFERENTIEL DES FONCTIONS Une fonction & ses missions  REFERENTIEL DES COMPETENCES Une compétence & son descriptif Profil des compétences requises pour chaque fonction Connaissance Savoir faire Aptitude Vocation - Missions Résultats attendus Exigences

15 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 15 Décrire les attendus (par niveau de compétences X par fonction) POUR CHAQUE FONCTION Compétence 1 Compétence 2 Compétence 3 Compétence 8 Pratique courante MaîtriseExpertise Connaissances, savoir-faire, aptitudes à démontrer dans cette fonction, à ce niveau de compétence PROGRESSIVITE Niveau inexistant pour certaines fonctions ou très difficile à atteindre

16 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 16 Comment rétribuer à partir des évaluations ? EMPLOYES CADRES Compétence Pratique courante MaîtriseExpertise 3. C-----XX SI ALORS 2% SI ALORS Mini Maxi

17 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 17 Autonomie accrue des managers dans leur rôle RH Principes 17 1.Les managers de proximité sont les premiers responsables de l’évolution de leurs collaborateurs 2.Ce sont eux qui connaissent individuellement chacun de leurs collaborateurs. Ils sont les plus aptes à apprécier leur performance, leurs compétences, leurs capacités d’évolution, leurs besoins de développement et de formation 3.Ils doivent jouer un rôle accru dans les décisions individuelles prises concernant les recrutements, les affectations, l’évaluation, la rémunération, la formation, la mobilité et les carrières 4.A leurs côtés, la DRH doit tenir un rôle d’impulsion, d’orientation, de conseil et de gardien de la cohérence 30

18 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 18 Les besoins de chacun Collaborateur  Faire le point sur son activité et ses compétences,  Mieux identifier la façon dont son manager perçoit son activité et son comportement au travail,  Connaître les attentes de son manager,  Exprimer ce qui le motive dans son travail, sur les éventuelles difficultés rencontrées, et exprimer ses souhaits d’évolution. Manager  Donner un avis explicite et reconnaître le travail effectué par son collaborateur,  Exprimer sur la base de faits ses satisfactions et/ou insatisfactions,  Suivre l’atteinte des objectifs fixés et mesurer les compétences acquises,  Evaluer l’implication du collaborateur,  Fixer des objectifs pour l’année à venir et définir un plan d’actions,  Echanger sur les souhaits d’évolution et motivations de son collaborateur. Entreprise  Identifier les besoins de formation,  Alimenter la gestion des compétences et des carrières,  Recenser les attentes et les souhaits d’évolution de ses salariés.

19 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 19 Comment faire progresser à partir des évaluations ? Résultats partiellement ou non atteints (par rapport aux objectifs fixés) Ecarts de compétences (par rapport au niveau requis) Implication inférieure aux attentes (par rapport au niveau de fonction/de poste) Nouveaux objectifs Actions de développement (formations, projets,…) Actions d’accompagnement (mentoring, coaching,…) Nouvelle cible dans la progression professionnelle

20 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 20 Les craintes des collaborateurs Le manque d’objectivité de l’évaluateur 2.Etre jugé plus qu’accompagné 3.La bienveillance de l’évaluateur 4.Le droit à l’erreur ? 5.Quelle équité par rapport aux autres ? 6.Peur de ne pas y arriver 7.Le regard des autres

21 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 21 Les craintes des managers La capacité à dire les choses 2.La capacité des évalués à entendre les choses 3.Etre formé, accompagné 4.Comment maintenir la motivation ? 5.Etre juste et factuel 6.Faire preuve d’exemplarité 7.Assumer sa responsabilité et son rôle d’évaluateur 8.Etre soutenu

22 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 22 Les conditions de réussite Accompagner les managers dans la durée 2.Comprendre que la bonne prise en main d’un tel dispositif par tous les acteurs prend du temps (plusieurs années) => ne pas bousculer 3.Expliquer le sens de la démarche à tous les acteurs et les objectifs poursuivis par l’entreprise 4.Rassurer sur les modalités de mise en œuvre du dispositif d’évaluation et les garanties individuelles et collectives prises par l’entreprise => l’éthique du dispositif 5.Avoir des managers qui s’engagent dans cet exercice et les plans de progrès de leurs collaborateurs 6.Faire preuve de bienveillance : évaluer n’est pas juger 7.Préparer les entretiens individuels pour les deux parties 8.L’entretien individuel est un dialogue, un moment privilégié d’échanges 9.Etre juste dans ses décisions de rétribution

23 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 23 Contexte MAIF  L’article 77 de la Convention Collective Nationale (Cf. annexe 1) prévoit : Un entretien individuel permettant de faire le point sur le degré de satisfaction réciproque du salarié et de l ’entreprise ainsi que sur leurs attentes mutuelles a lieu une fois par an. Il porte notamment sur les souhaits du salarié en matière de formation, d’évolution de carrière et de conditions de travail.  La mise en place des entretiens individuels à la MAIF :  1993 : tous les emplois en délégations départementales  1998 : les cadres du siège, des centres de gestion et personnel extérieur  2000 : les employés du siège, des centres de gestion et personnel extérieur  2001 : les services généraux et administratifs du siège et des centres de gestion  La réalisation effective des entretiens individuels :  2005 : moins de 41%  2007 : 86,77%  2008 : 88,47 %  2009 : 82,96 %  2010 : 80,26 %  2011 : 82,40 %

24 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 24 Perspectives La mise en place d’une rémunération plus individualisée va engendrer un changement dans les postures managériales. L’évaluation des compétences, lors de l’entretien individuel, va nécessairement accentuer le rôle du manager dans le développement des compétences de ses collaborateurs. L’entretien individuel va devenir un outil managérial incontournable à enjeu, tant pour le manager que pour le collaborateur. La mise en place de la gestion des carrières renforce également le poids de l’entretien individuel dans l’avenir.

25 Assemblée février Proviseurs & Inspecteurs pédagogiques - 1 er /02/12 25 Merci pour votre écoute… QUESTIONS - REPONSES


Télécharger ppt "1 1 er février 2012 La pratique de l’entretien individuel à la MAIF Assemblée de février / Proviseurs et Inspecteurs pédagogiques des Deux-Sèvres."

Présentations similaires


Annonces Google