La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOURCES DES DIFFICULTÉS D’APPRENTISSAGE APPRÉHENDÉES OU PERÇUES PAR LES ÉTUDIANTS Résultats d’une évaluation diagnostique dans le cadre de l’atelier d’efficience.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOURCES DES DIFFICULTÉS D’APPRENTISSAGE APPRÉHENDÉES OU PERÇUES PAR LES ÉTUDIANTS Résultats d’une évaluation diagnostique dans le cadre de l’atelier d’efficience."— Transcription de la présentation:

1 SOURCES DES DIFFICULTÉS D’APPRENTISSAGE APPRÉHENDÉES OU PERÇUES PAR LES ÉTUDIANTS Résultats d’une évaluation diagnostique dans le cadre de l’atelier d’efficience cognitive /08/20141Unité de recherche en éducation cognitive

2 PROFIL DES GROUPES ÉTUDIÉS 5 groupes composites pour un total de 123 étudiants: 3 à Rouyn-Noranda, 2 à Val-d’Or Données recueillies et retenues: N = 90 Répartition des étudiants: – Travail social et psychoéducation 1 ère année = 26 – Baccalauréat en administration 1 ère année = 29 – Baccalauréats en enseignement 3 e -4 e années = 32 – Certificat multidisciplinaire = 03 16/08/20142Unité de recherche en éducation cognitive

3 Sources de difficulté identifiées Attention et concentration: 65,5% Stress:60% Organisation:52,2% Confiance en soi:46,7% Motivation:37,8% Mémorisation:36,7% Communication:23,3% Compréhension:22,2% 16/08/20143Unité de recherche en éducation cognitive

4 ATTENTION - CONCENTRATION Difficulté à résister aux distractions externes: gens, bavardages, bruits, TV, messageries… Distractions endogènes: rêverie éveillée, préoccupations personnelles ou élaboration sur les idées amenées en cours… Excès de stimulation: hyperactivité et multiplication des projets Fatigue: problèmes de santé, style de vie… 16/08/20144Unité de recherche en éducation cognitive

5 STRESS Anxiété: examens, évaluation des travaux, exposés oraux, être observé en stage, prendre la parole en classe: gêne, doute sur ses capacités, faible estime de soi, autocritique sévère Sentiment d’être débordé, en retard, de manquer de temps, d’être mal organisé: procrastination, trop-plein d’activités Sentiment d’en avoir trop sur les épaules: exigences élevées, perfectionnisme 16/08/20145Unité de recherche en éducation cognitive

6 ORGANISATION ET GESTION DU TEMPS Procrastination: remettre au lendemain, travail en dernière minute, absence, pauvreté ou non respect de la planification et des horaires, mauvaise évaluation du temps nécessaire, absence de priorités, manque de motivation Organisation défectueuse: désordre, entreprendre trop à la fois Conciliation études, famille, emploi, loisirs: conflits d’horaire et surcharges de travail 16/08/20146Unité de recherche en éducation cognitive

7 CONFIANCE EN SOI Doute sur ses capacités, sentiment d’infériorité, de vulnérabilité, peur du jugement des autres: retour aux études, maîtrise de la langue, préalables insuffisants, échecs antérieurs, faible estime de soi… Langage interne négatif, autocritique, blâmant: expériences antérieures négatives, faibles notes ou attentes très élevées, pas de droit à l’erreur 16/08/20147Unité de recherche en éducation cognitive

8 MOTIVATION Motivations concurrentes: famille, loisirs, marché du travail Manque d’attrait pour la tâche: longueur, difficulté, liens avec la profession, apprentissage par cœur Incertitude par rapport aux études choisies Pensées défaitistes Désir d’en finir: 4 e année, temps partiel… 16/08/20148Unité de recherche en éducation cognitive

9 MÉMORISATION Difficulté à retenir ce qui est lu: manque de motivation et déficit d’attention et concentration Mémorisation par cœur en vue des examens et oubli rapide: bourrage de crâne en dernière minute Trous de mémoire: stress lors des examens Oublis des notions vues dans les cours: pas d’utilisation subséquente Difficulté à sélectionner, organiser, résumer… Problèmes de santé 16/08/20149Unité de recherche en éducation cognitive

10 COMMUNICATION Orthographe et grammaire Difficulté à se faire comprendre à l’écrit: sélectionner l’essentiel, rester dans le sujet, structure des phrases, vocabulaire Difficulté à composer des textes longs Difficulté à se faire comprendre à l’oral: gêne, blocages, confusion, parler trop vite 16/08/201410Unité de recherche en éducation cognitive

11 COMPRÉHENSION Difficulté à résumer, faire des synthèse, saisir ce qui est important en lecture, notes de cours Prendre des notes et écouter en même temps Compréhension floue des consignes de travaux 16/08/201411Unité de recherche en éducation cognitive

12 Attention et concentration 16/08/201412Unité de recherche en éducation cognitive

13 Une épidémie d’ADT La neurochimie de la dépendance est peut-être sous-jacente à notre utilisation compulsive des ordinateurs et des «CrackBerrys» (John Ratey, psychiâtre à Harvard) ADD: attention-deficit disorder ADT: attention-deficit trait, une variante qui ne se déclenche que dans un environnement spécifique Une multiplication par 10 des cas durant la dernière décade, reliés au travail Distractibilité, impulsivité, hâte, sentiments de culpabilité et d’incompétence (Source: Edward Hallowell, Crazy Busy: Overstretched, Overbooked and About to Snap – Strategies for Coping in a World Gone ADD,, Ballantine Books, 2006) 16/08/201413Unité de recherche en éducation cognitive

14 Les effets du «multitasking» Les interruptions au début et à la fin d’une tâche sont les plus nocives La performance décline et le stress augmente avec le nombre de tâches effectuées «simultanément» Un certain niveau de stimulation améliore la performance; trop la fait chuter (Source: Mary Czerwinski, chercheure senior à Microsoft) 16/08/201414Unité de recherche en éducation cognitive

15 Le coût élevé des interruptions Les interruptions consomment en moyenne 2,1 heures par jour (28%) Les deux heures de productivité perdue incluent les interruptions sans importance et les distractions mais aussi le temps de se remettre à la tâche Les interruptions coûteraient 588 milliards à l’économie américaine par année (Source: Étude auprès de 1,000 travailleurs de bureau, Basex, recherche en technologies de l’information, New York City, 2006) 16/08/201415Unité de recherche en éducation cognitive

16 Attention et «multitasking»: un nouveau vocabulaire Tu sais que tu vis en l’an 2006, quand tu tapes ton mot de passe sur le micro-ondes, que tu as 15 numéros de téléphone pour une famille de 3 personnes et que tu paniques si tu sors de chez toi sans portable et que tu y retournes. Screen sucking: perdre son temps «en ligne» longtemps après avoir trouvé ce qu’on cherchait Frazzing: faire toutes sortes de choses à la fois de façon frénétique et inefficiente, avec l’illusion qu’on en fait beaucoup Doomdart: être dérangé dans ce qu’on fait par le rappel inopiné d’une tâche oubliée, un effet consécutif du «frazzing» Pizzled: ce que ressent quelqu’un avec qui on était en interaction quand on décroche son cellulaire ou son blackberry sans explication ni excuse (Source: Edward Hallowell, Crazy Busy: Overstretched, Overbooked and About to Snap – Strategies for Coping in a World Gone ADD,, Ballantine Books, 2006) 16/08/201416Unité de recherche en éducation cognitive


Télécharger ppt "SOURCES DES DIFFICULTÉS D’APPRENTISSAGE APPRÉHENDÉES OU PERÇUES PAR LES ÉTUDIANTS Résultats d’une évaluation diagnostique dans le cadre de l’atelier d’efficience."

Présentations similaires


Annonces Google