La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Animation pédagogique Annie JOZEFIAK - IEN de Tampon 2 19 septembre 2009 Cette présentation reprend un certain nombre de remarques formulées par Madame.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Animation pédagogique Annie JOZEFIAK - IEN de Tampon 2 19 septembre 2009 Cette présentation reprend un certain nombre de remarques formulées par Madame."— Transcription de la présentation:

1 Animation pédagogique Annie JOZEFIAK - IEN de Tampon 2 19 septembre 2009 Cette présentation reprend un certain nombre de remarques formulées par Madame l’Inspectrice Générale de l’Education Nationale lors du séminaire académique sur l’école maternelle de novembre 2008 et juin 2009.

2 1. La section de petits, une classe charnière 1.1. Une première étape dans le parcours scolaire Importance de l’accueil et de « l’accordage »  Favoriser l’adaptation à un milieu nouveau Les autres, les règles de vie, l’espace, les rythmes, Des adultes aux rôles distincts et différents des parents.  Veiller à la sécurité affective  Ne pas négliger les relations avec les parents  Au plan de la sécurité affective de l’enfant…  Au plan de la cohérence éducative...  Pour leur statut de parents d’élève. 2

3 1. La section de petits, une classe charnière 1.2. Une étape particulière dans la vie du jeune enfant Prendre en compte les caractéristiques de son développement  Période 2 ans / 4 ans pas du tout homogène : 3 ème année = fin d’un cycle (de l’individuation à la personnalisation / subjectivation : accès au JE) Prendre en compte la réalité linguistique réunionnaise.  Passage des langues de la maison aux langues de l’école (au plan pédagogique). 3

4 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.1. Objectif : s’exprimer – Travail sur la production  Créer les conditions de la prise de parole. Ne négliger aucun élément de la communication non verbale avant le langage pour établir des liens. Solliciter les non parleurs, Valoriser toute prise de parole, même peu performante, Nourrir le langage en parlant en situation. PARLER AUX ENFANTS / PARLER AVEC EUX Ne pas négliger les situations de répétition (dire de mémoire). 4

5 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.1. Objectif : s’exprimer – Travail sur la production  Ne pas se leurrer sur la possibilité d’interactions entre enfants parleurs débutants :  les interactions sont d’abord initiées par un parleur expert, elles sont incitées. Se positionner en passeur de langage, en médiateur, en «traducteur». Exploiter et créer des situations de jeux (d’échanges). Reprendre souvent des formats d’activités identiques, dans des groupes identiques. 5

6 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.1. Objectif : s’exprimer – Travail sur la production  Nourrir le langage : parler de.., parler sur…, nommer, décrire, commenter, expliquer ; bref, apporter des modèles en situation d’abord. Veiller à son langage : le « parler professionnel » du maître Pratiquer abondamment la reprise, la reformulation. 6

7 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.1. Objectif : s’exprimer – Travail sur la production  Créer les conditions pour qu’advienne le langage décontextualisé. En être soi même le producteur d’abord, avec le rappel d’activités et de situations antérieures, Nourrir la capacité à produire du langage décontextualisé en racontant des histoires, en apportant des explications, en commentant des comportements ou des émotions. Solliciter des rappels, des évocations. Attirer l’attention sur les manières de dire, la recherche de meilleures manières de dire. Garder des traces et les valoriser… 7

8 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.1. Objectif : s’exprimer – Travail sur la production  Elargir le vocabulaire compris et utilisé. Ancrer cet apprentissage dans les activités. Ne pas négliger le travail sur les ouvrages de littérature. Pratiquer les qualifications, les modalisations. Créer les retours sur ce qui a été appris. Faire chercher des mots sur… (collections). Faire réfléchir à des mots qui forment une famille, un champ sémantique, etc. 8

9 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de l’oral et de l’écrit  Se rendre attentif à cet aspect « invisible » de l’activité langagière et en rendre les enfants conscients. Examiner si les enfants ont besoin de regarder ce que font les autres. Les rendre sensibles à ce que signifie ECOUTER en classe. Mettre toujours en situation d’anticiper : on écoute POUR… 9

10 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de l’oral et de l’écrit  Conduire un travail explicite sur la consigne. Dire en situation, répéter, reformuler ; associer gestes, démonstrations, etc Veiller aux consignes données. Faire reformuler ; faire expliciter. En section de petits, il est normal d’avoir à redire une consigne de manière personnalisée. 10

11 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de l’oral et de l’écrit  Conduire un travail explicite sur les histoires, les textes. Bien distinguer Raconter // Lire. Dire et redire. Lire et relire. Faire des liens Texte / Images Anticiper, rapprocher, revenir en arrière. Varier les formes de vérification de la compréhension. 11

12 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail d’acculturation Le travail sur la compréhension constitue la meilleure forme d’accès à la langue écrite ; Le travail sur le langage décontextualisé est également lié. 12

13 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail d’acculturation  Faire découvrir des supports de lecture variés en situation. Associer l’écrit aux activités de la classe. Faire appel à des apports de la maison éventuellement. Nommer de manière exacte les supports. Faire attention à l’usage du mot « livre ». 13

14 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail d’acculturation  Développer les relations avec les livres (aspects pratiques et symboliques). Ménager un temps pour la familiarisation pratique avec les élèves qui en ont besoin (manipulation, regard…). Veiller à éviter des malentendus liés à des codes culturels : en littérature, importance de l’unité/continuité du livre, de l’album. 14

15 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail d’acculturation  Initier la première étape d’un parcours de lecteur en accord avec les collègues Distinguer les lectures offertes et les lectures « travaillées ». Anticiper en fin d’année avec les lectures offertes préparant des lectures qui seront travaillées l’année suivante. Choisir des ouvrages soit pour leur complémentarité, soit pour les relations qu’ils entretiennent. 15

16 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.4. Objectif : aborder les premiers apprentissages techniques – Préparation à long terme  Familiariser avec les sons de la langue (écoute et reproduction, articulation) Faire jouer avec les sons de la langue, avec les rythmes de la parole (pratiques ludiques, comptines, virelangues, jeux d’articulation, de vocalises, de rimes…). PRIORITE au travail sur le langage et non sur les syllabes. 16

17 2. Créer les conditions favorables à l’apprentissage 2.4. Objectif : aborder les premiers apprentissages techniques – Préparation à long terme  Familiariser avec les lettres et des formes graphiques variées Faire pratiquer des activités graphiques propédeutiques à l’écriture (variété des supports, outils, techniques, travail sur le geste moteur puis graphique, importance du plaisir des traces, des combinaisons...). Veiller à ce que les enfants distinguent les lettres et les chiffres des autres signes graphiques. Familiariser avec l’écriture du prénom. 17

18 3. Le langage, fondamental et fondateur 3.1. Bien identifier les priorités  Deux objectifs fondamentaux pour les élèves  apprendre à s’exprimer (oral surtout)  apprendre à comprendre (oral et écrit via lectures)  Deux objectifs d’un autre ordre  entrer dans la culture écrite (langue ; supports)  aborder de manière implicite les premiers apprentissages techniques (sons ; formes) 18

19 3. Le langage, fondamental et fondateur 3.2. Une progression à aménager en fonction du public accueilli et de l’organisation de l’école  En langage, prendre pour base les repères pour organiser la progressivité annexés aux programmes.  Construire l’équivalent (moins détaillé sans doute) pour les autres domaines (devenir élève = cas particulier).  Tenir compte du caractère particulier de la petite section qui est d’abord une « classe d’expériences ». 19

20 3. Le langage, fondamental et fondateur 3.3. Des modalités éducatives à privilégier  Faire une juste place aux quatre « familles » de situations par lesquelles les enfants apprennent en maternelle  Le jeu :  La résolution de problèmes :  L’imprégnation culturelle :  Les activités dirigées (jeux, exercices) très progressivement en PS. 20

21 4. Prendre en compte les différences entre enfants 4.1. Savoir situer les acquis d’un enfant  Connaître et comprendre le fonctionnement langagier d’un enfant ; connaître ses acquis en langue.  le fonctionnement langagier, c’est-à-dire les usages faits de la langue. Prendre en compte les essais autant que les réussites. Voir ce qu’il en est dans la langue première si possible.  les acquis en langue : sons du français (même si c’est secondaire), lexique, existence de phrases.  Surveiller les progrès.  Pratiquer des évaluations en nombre limité et en fonction des priorités.  Veiller aux progrès, ne pas s’attacher à une norme. 21

22 4. Prendre en compte les différences entre enfants 4.2. Jouer de l’hétérogénéité et de l’homogénéité des groupes.  Groupes hétérogènes : favorables pour l’imprégnation pour les « faibles parleurs », ne pas s’en priver.  Groupes homogènes : indispensables pour un travail d’appropriation ou d’entraînement.  Grand intérêt des classes multiâges mais aussi des groupes multiniveaux / hétérogènes. 22

23 5. Comment faire ? Eléments de base 5.1. Une organisation très réfléchie  Rester simple.  Jouer sur les situations, les enjeux, l’étayage.  Les objectifs et les situations  Les tâches, les consignes  La composition du groupe  La nature de l’encadrement  La quantité de pratiques… 23

24 5. Comment faire ? Eléments de base 5.2 Une organisation très réfléchie  Prendre en compte les contraintes et les ressources de la vie de l’école pour organiser la différenciation aux moments les plus propices  La différenciation ne se résume pas à l’aide individualisée et/ou personnalisée mais intègre cet élément.  La différenciation ne suppose pas a priori plus de moyens mais elle est plus facile avec plus de moyens : temps de la sieste des petits à bien exploiter, ressources ATSEM à mobiliser, etc.  Une organisation très ritualisée facilite le travail. 24

25 5. Comment faire ? Eléments de base 5.3. La question des outils d’évaluation  Valoriser l’observation en continu ; prendre des notes.  Se donner des critères d’observation – évaluation et les faire fonctionner dans les situations ordinaires de vie et d’activités de la classe.  Ne créer de situations particulières d’évaluation que pour quelques compétences et pour des enfants sur lesquels on s’interroge.  Eviter les outils de type papier – crayon en section de petits. 25

26 6. La gestion de l’espace et du temps Des constats Organisation figée de l'espace classe, des aménagements des « coins », du mobilier, Rituels immuables de début de journée, jeux d’accueil, lors des regroupements… Organisation des ateliers… Difficultés repérées aux évaluations académiques. Des propositions 26

27 La gestion de l’espace et du temps Des aménagements évolutifs des espaces. Des coins jeux à des espaces de langage spontané pour une structuration langagière Recherche du lexique spécifique à chaque espace, chaque “coin” Progressivité au sein du cycle. Recherche sur les outils du maître, de la classe, des élèves pour construire des repères temporels, Rituels ponctuant et structurant la journée Objectifs des regroupements. Emploi du temps permettant deux ou trois ateliers “dirigés” (conduits, observés…) chaque jour et pour tous...

28 7. La place de la littérature La richesse de la littérature de jeunesse L’exploitation de la littérature de jeunesse  Une compétence clé : la maîtrise du langage décontextualisé (langage d’évocation)  Une autre compétence très importante : écouter et comprendre un texte lu par l’adulte. Des actions de circonscription Animations pédagogiques, constitution de prêt de « valises-livres », construction d’outils, pistes d’exploitation 28

29 8. La place du jeu Apprendre par les jeux - Quels jeux et dans quels domaines ? - Quelles progressions ? - Quels compétences et objectifs ? - Pour quels apprentissages ? - Quelles acquisitions (en relation avec le programme) les élèves peuvent-ils faire en jouant ? - Comment modifier le jeu pour que chacun puisse apprendre en jouant ? Des actions de circonscription - Animations pédagogiques, - Construction d’outils, de jeux, de pistes d’exploitation… 29

30 Conclusion Veiller à un bon départ scolaire pour chaque enfant, avec ce que cela suppose de temps d’adaptation. Faire vivre des expériences riches. Mettre l’accent sur le langage Au cycle 1, limiter l’évaluation « formelle » mais surveiller les progrès : une absence de progrès doit alerter. 30

31 Enfin … Le langage est fondamental et fondateur  fondamental : force propre à l’humain ; source et reflet de connaissances ; clé d’intégration dans la société  fondateur : source de possibilités d’actions sur les autres et sur sa pensée. L’enseignant est maître de langage d’abord  par son langage : modèle par les usages qu’il fait du langage et la langue qu’il parle ;  par les médiations langagières qu’il développe. 31


Télécharger ppt "Animation pédagogique Annie JOZEFIAK - IEN de Tampon 2 19 septembre 2009 Cette présentation reprend un certain nombre de remarques formulées par Madame."

Présentations similaires


Annonces Google