La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le langage en section de petits Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de léducation nationale La Réunion, 2 juin 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le langage en section de petits Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de léducation nationale La Réunion, 2 juin 2009."— Transcription de la présentation:

1 Le langage en section de petits Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de léducation nationale La Réunion, 2 juin 2009

2 2 Le langage en section de petits Plan de lexposé 1. Quen disent les programmes ? (bref) 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage 3. Prendre en compte les différences entre enfants

3 3 1. Quen disent les programmes ? 1.1. Une présentation qui sépare loral et lécrit mais des relations entre les deux Sapproprier le langage Découvrir lécrit * Echanger, sexprimer * Comprendre * Progresser vers la maîtrise de la langue française : syntaxe et vocabulaire * Se familiariser avec lécrit * Se préparer à apprendre à lire et à écrire

4 4 1. Quen disent les programmes ? suite 1.2. En section de petits : Repères pour préciser le champ exact des attentes institutionnelles : BO / prog./pp. 29 et 30 Deux objectifs fondamentaux pour les élèves apprendre à sexprimer (oral surtout) apprendre à comprendre (oral et écrit via lectures) Deux objectifs dun autre ordre (atteinte différée) entrer dans la culture écrite (langue ; supports) aborder de manière implicite les premiers apprentissages techniques (sons ; formes)

5 5 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Créer les conditions de la prise de parole. Ne négliger aucun élément de la communication non verbale avant le langage (regards, sourires et mimiques, gestes, etc.) pour établir des liens. Solliciter les non parleurs, entrer en communication avec eux en sappuyant sur ce qui les intéresse. Valoriser toute prise de parole, même peu performante (de manière orale, en consignant des traces écrites). Nourrir le langage en parlant en situation (commentaires daccompagnement de laction, avec vocabulaire ad hoc). PARLER AUX ENFANTS / PARLER AVEC EUX Ne pas négliger les situations de répétition (dire de mémoire).

6 6 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Ne pas se leurrer sur la possibilité dinteractions entre enfants parleurs débutants : les interactions sont dabord initiées par un parleur expert, incitées. Se positionner en passeur de langage, en médiateur, en «traducteur». Exploiter les situations de jeux et créer des situations dans lesquelles léchange est un facteur de réussite collective. Pour les enfants les moins en confiance, reprendre souvent des formats dactivités identiques, dans des groupes identiques.

7 7 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Nourrir le langage : parler de.., parler sur…, nommer, décrire, commenter, expliquer ; bref, apporter des modèles en situation dabord. (cf. notion de temps dexposition à la langue en LVE) Tous les domaines dactivités se valent à cet égard. Veiller à son langage : le « parler professionnel » du maître de maternelle est un facteur important pour la conquête du langage par tous. (idem pour le langage de lATSEM) Pratiquer abondamment la reprise, la reformulation ; faire des liens entre des manières de dire, à lintérieur des champs lexicaux (un mot en amène dautres).

8 8 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Créer les conditions pour quadvienne le langage décontextualisé. En être soi même le producteur dabord, avec le rappel dactivités et de situations antérieures (appuis visuels possibles : photographies, traces dactivités, etc.) Nourrir la capacité à produire du langage décontextualisé en racontant des histoires, en apportant des explications, en commentant des comportements ou des émotions (évocation détats mentaux). Solliciter des rappels, des évocations. Leur donner bonne (meilleure) forme.

9 9 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Créer les conditions pour quadvienne le langage décontextualisé / suite Progressivement, si possible en section de petits (LIMITE), attirer lattention sur les manières de dire, la recherche de meilleures manières. Une bonne base : rappel de récits entendus : tendre vers la forme du texte initial (rendre sensible à ce que dit le texte, comment il le dit). Garder des traces et les valoriser (affiches, cahiers de vie collectif et individuels, etc.). (en section de moyens, liens avec la dictée à ladulte)

10 10 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.1. Objectif : sexprimer – Travail sur la production Elargir le vocabulaire compris et utilisé. Ancrer cet apprentissage dans les activités : matériel, matériaux, actions, productions, sensations, émotions, goûts, préférences ; localisations, positions, relations dans le temps, etc. Ne pas négliger le travail sur les ouvrages de littérature. Pratiquer les qualifications, les modalisations. Créer les retours sur ce qui a été appris (traces pour appui : imagiers, cahiers de mots avec illustrations, lotos...). LIMITE mais si possible : faire chercher des mots sur…(collections) ; faire réfléchir à des mots qui forment une famille, un champ sémantique, etc. (mobiliser lattention et la réflexion sur les MOTS)

11 11 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de loral et de lécrit Se rendre attentif à cet aspect « invisible » de lactivité langagière et en rendre les enfants conscients. Examiner si les enfants ont besoin de regarder ce que font les autres (attente) pour se lancer dans une activité, pour répondre à une sollicitation. Les rendre sensibles à ce que signifie ECOUTER en classe. On nécoute pas de la même façon selon ce que lon devra faire (activité mentale enclenchée différente). Mettre toujours en situation danticiper : on écoute POUR…

12 12 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de loral et de lécrit Conduire un travail explicite sur la consigne. Dire en situation (veiller à lattention et au regard), répéter, reformuler ; associer gestes, démonstrations, etc. Veiller aux consignes données (composantes ; langue). Faire reformuler ; faire expliciter (gloser). En section de petits, il est normal davoir à redire une consigne de manière personnalisée.

13 13 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.2. Objectif : comprendre – Travail sur la compréhension de loral et de lécrit Conduire un travail explicite sur les histoires, les textes. Bien distinguer Raconter // Lire. Dire et redire. Lire et relire. Faire des liens Texte / Images Anticiper, rapprocher, revenir en arrière. Varier les formes de vérification de la compréhension.

14 14 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail dacculturation NB: le travail sur la compréhension développé précédemment constitue la meilleure forme daccès à la langue écrite ; le travail sur le langage décontextualisé est également lié. Des aspects complémentaires à ne pas négliger : La découverte de supports de lecture variés Le savoir-faire avec les livres La première étape dun parcours de lecteur

15 15 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail dacculturation Faire découvrir des supports de lecture variés en situation. Associer de manière naturelle lécrit aux activités de la classe (pas de « leçons »). Faire appel à des apports de la maison éventuellement. Nommer de manière exacte les supports (un album, une étiquette, un panneau, une affiche, une lettre, un magazine, un journal, un billet, un ticket, etc.). Faire attention à lusage du mot « livre ».

16 16 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail dacculturation Développer les relations avec les livres (aspects pratiques et symboliques). Ménager un temps pour la familiarisation pratique avec les élèves qui en ont besoin (manipulation ; orientation du regard ; attitudes physiques propices ; relation Adulte/Enfant : côte-à-côte avant face-à-face). Veiller à éviter des malentendus liés à des codes culturels : en littérature, importance de lunité/continuité du livre, de lalbum (indice : nombre de personnages).

17 17 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.3. Objectif : entrer dans la culture écrite – Travail dacculturation Initier la première étape dun parcours de lecteur en accord avec les collègues Distinguer les lectures offertes (nombreuses) et les lectures « travaillées » (moins nombreuses mais approfondies ; reprises de loin en loin). Anticiper en dernière partie dannée avec les lectures offertes sur les lectures qui seront travaillées ultérieures. Choisir des ouvrages soit pour leur complémentarité, soit pour les relations quils entretiennent.

18 18 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.4. Objectif : aborder les premiers apprentissages techniques – Préparation à long terme Familiariser avec les sons de la langue (écoute et reproduction, articulation) Faire jouer avec les sons de la langue, avec les rythmes de la parole : de fréquentes pratiques ludiques (comptines, virelangues et autres jeux darticulation ou de rimes, chants et vocalises) – PAS DANALYSE

19 19 2. Créer les conditions favorables à lapprentissage suite 2.4. Objectif : aborder les premiers apprentissages techniques – Préparation à long terme Familiariser avec les lettres et des formes graphiques variées Faire pratiquer des activités graphiques propédeutiques à lécriture. Veiller à ce que les enfants distinguent les lettres et les chiffres des autres signes graphiques. Utiliser les mots justes. Familiariser avec lécriture du prénom en majuscules dimprimerie.

20 20 3. Prendre en compte les différences entre enfants 3.1. Savoir situer les acquis dun enfant Connaître et comprendre le fonctionnement langagier dun enfant ; connaître ses acquis en langue. Distinguer pour une bonne évaluation le fonctionnement langagier, cest-à-dire les usages faits de la langue (nommer, questionner, répondre, raconter…). Prendre en compte les essais autant que les réussites. Voir ce quil en est dans la langue première si possible. les acquis en langue Sons du français (même si cest secondaire) Lexique Existence de phrases ; grammaticalité ; complexité

21 21 3. Prendre en compte les différences entre enfants suite Quelques repères Période 18 mois / 3 ans Expansion rapide du vocabulaire : noms dabord ; verbes ; adjectifs ; adverbes (évocation dactions, détats, de propriétés ou qualités des objets et des personnes). Combinaison de mots dans des phrases simples (phrases de 3 mots à 3 ans) : apparition des catégories syntaxiques [pronoms (je), déterminants, prépositions ; conjugaisons]. Période 3 / 4 ans Vocabulaire de plus en plus abondant (émotions, sentiments). Phrases de plus en plus longues et complexes, correctement architecturées.

22 22 3. Prendre en compte les différences entre enfants suite 3.1. Savoir situer les acquis dun enfant Surveiller les progrès. Pratiquer des évaluations en nombre limité et en fonction des priorités. P.S. : communication ; langage en situation (dire, questionner) ; production de phrases avec JE Veiller aux progrès, ne pas sattacher à une norme (évaluations pas toujours identiques pour tous). Valoriser lobservation en continu ; prendre des notes. Avoir des repères sur le développement langagier, des attentes précises.

23 23 3. Prendre en compte les différences entre enfants suite 3.2. Jouer de lhétérogénéité et de lhomogénéité des groupes. Groupes hétérogènes : favorables pour limprégnation pour les « faibles parleurs », ne pas sen priver. Groupes homogènes : indispensables pour un travail dappropriation ou dentraînement qui exige un fort engagement, une participation abondante ou pour préparer des enfants peu à laise à une activité collective complexe. Deux stratégies possibles à exploiter (valables aussi pour laide personnalisée).

24 24 3. Prendre en compte les différences entre enfants suite 3.3. Jouer sur les situations, les enjeux, létayage. Situations identiques / objectifs différents selon les enfants Objectifs identiques / conditions ou/et situations différentes (exemple : rappel de récit) Place et conduite du maître (guidage plus ou moins fort).

25 25 Conclusion Le langage, fondamental et fondateur fondamental : force propre à lhumain ; source et reflet de connaissances ; clé dintégration dans la société fondateur : source de possibilités dactions sur les autres (moindre recours à dautres moyens de communication) et sur sa pensée (chercher à dire oblige à penser plus précisément) Lenseignant, maître de langage dabord par son langage : modèle par les usages quil fait du langage et la langue quil parle ; par les médiations langagières quil développe : attitudes à légard du langage produit par les enfants, apports.


Télécharger ppt "Le langage en section de petits Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de léducation nationale La Réunion, 2 juin 2009."

Présentations similaires


Annonces Google