La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA MALADIE D'ALZHEIMER ● La MA : 3ème maladie la plus crainte du grand public français dans le domaine de la santé, après le cancer et les AVP (enquête.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA MALADIE D'ALZHEIMER ● La MA : 3ème maladie la plus crainte du grand public français dans le domaine de la santé, après le cancer et les AVP (enquête."— Transcription de la présentation:

1 LA MALADIE D'ALZHEIMER ● La MA : 3ème maladie la plus crainte du grand public français dans le domaine de la santé, après le cancer et les AVP (enquête INPES 2008) ● 2007 :  personnes de + de 60 ans sont traitées pour MA.  atteintes de MA.

2 EPIDEMIOLOGIE ● Taux de prévalence des démences chez les + de 65 ans : 6,4 %  MA : 70 %  Vasculaires : 10 %  Mixtes : 20 % ● 7/10 ont plus de 80 ans ● 80 % des cas de démences sont des maladies d'Alzheimer

3 FACTEURS DE RISQUE ● Âge : 10 à 20 % des + de 80 ans ● Risque relatif pour la femme/homme = 1,5 à 2 ● FDR vasculaires  HTA : (étude Honolulu) risque X 4, 25 ans plus tard chez hypertendus de 50 ans non traités  Diabétiques : risque démence vasculaire X 2 à 5. Risque MA   FA : risque X 2  Hypercholestérolémie ? Pas d'étude (statines)  Tabac : risque démence vasculaire 

4 ● AVC : 1/4 à1/3 des sujets présentent une démence dans les trois mois. ● GENETIQUE :  Risque X 3 si parent du 1er degré malade. Risque X 7 si + d'un membre de la famille touché  Trisomie 21 : > 40 ans  Formes familiales (- de 10 % de l'ensemble des MA) 3 gènes dont la mutation donne la maladie.

5 ● EDUCATION :  Haut niveau d'études = + grande "réserve cognitive constituée". Développement de stratégies. Mais ne protège pas. ● STYLE DE VIE ACTIF  réduit le risque de démence. Activité intellectuelle, réseau social, activité physique.

6 ● NUTRITION : ● Antioxydants consommés dans l'alimentation (étude vitamine E) ● Acides gras polyinsaturés (oméga 3) rôle protecteur ● Vitamine B et folates  études contradictoires (homocystéïne élevée avec déficit folates d'origine alimentaire) ● Alcool  Paquid : effet protecteur d'une consommation modérée. Résultats contradictoires.

7 EN RESUME ● Réserve cérébrale capital à la naissance :  FDR cardiovasculaire  Diététique  antioxydants ● Réserve cognitive synapses, neurogénèse :  éducation,  loisirs,  occupation ● Réserve psychologique :  anxiété, stress,  solitude,  motivation

8 ● Actuellement, ne sont pas des traitements spécifiques de la MA : antioxydants, (vit E), ginkobiloba, nootropes, AINS, hormones (DHEA et oestrogènes), hypocholestérolémiants (statines), oméga3

9 LE DIAGNOSTIC ● Clinique ● Imagerie ● Anapath ● Biologie (LCR)

10 DIAGNOSTC MA CRITERES HAS ● 1- DSM – IV  Troubles de mémoire  Au moins un autre trouble cognitif  Retentissement sur la vie quotidienne  Déclin progressif et continu, significatif par rapport au niveau antérieur

11 ● 2 – NINCDS - ADRDA ● Possible :  trouble mémoire isolé  troubles cognitifs progressifs  +/- autre affection générale ou neurologique ● Probable :  démence diagnostiquée  aggravation progressive dans 2 domaines cognitifs au moins  perturbations vie quotidienne +/- troubles du comportement  pas d'autre affection générale ou neurologique ● Certaine  probable + anapath

12 CLINIQUE ● I – DEBUT (2 à 4 ans)  troubles mnésiques ● II – ETAT (3 à 6 ans)  démence ● DTS ● déficits cognitifs ● troubles mnésiques ● troubles du comportement

13 ● 1 - DEFICITS COGNITIFS  troubles mémoires ● mémoire immédiate ● mémoire différée faits les + récents ● mémoire sémantique  Troubles du raisonnement et du jugement ● épreuve de similitude ● critique d'une histoire absurde ● calcul mental  Troubles du langage ● manque du mot ● jargon ou semi-mutisme  Troubles praxiques ● apraxie constructive (dessins géométriques) ● apraxie gestuelle

14  Troubles gnosiques ● reconnaissance des visages ● orientation spatiale  Troubles de l'humeur et du comportement ● affectif dépression (au début), ● instabilité émotionnelle ● apathie et troubles de l'appétit ● hyperactivité : agitation, irritabilité, désinhibition  Psychose : ● délire, hallucinations, troubles du sommeil

15 ● III – PHASE TERMINALE (8 à 10 ans)  démence majeure  dépendance totale  communication impossible → Tableau clinique variable d'un patient à l'autre → Evolution variable d'un patient à l'autre

16 EVALUATION COGNITIVE = LES TESTS ● Effectués par le médecin :  MMS  5 mots  horloge  fluence verbale

17 MMS  Passation dans le calme  temps suffisant pour les réponses  mettre en confiance si réponse fausse : "êtes vous sûr " ● Score inférieur à 24 est anormal (ANAES) mais le MMS ne fait pas le diagnostic de MA  léger MMS  > 20  Modéré 14 < MMS < 20  modérément sévère MMS < 14  sévère MMS < 10 ● Déclin cognitif rapide : perte de  3 point/6 mois  4 points/an ● Conduite automobile

18 5 MOTS 5 mots à faire apprendre au patient ● 1ère étape apprentissage de la liste  rappel immédiat libre ou indicé → encodage ● épreuve interférente ● 2ème étape mémorisation proprement dite  rappel différé spontané ou indicé Test performant mais n'explore que la mémoire

19 HORLOGE Présenter feuille où est dessiné un cercle Plusieurs principes de cotation (Solomon) ● CODEX  3 mots du MMS + horloge Si l'une des 2 épreuves anormale : ● 5 questions d'orientation spatiale du MMS catégorie D = 92 % catégorie A = 0 %

20 TEST DE FLUENCE VERBALE ● Production du langage  fluence verbale catégorielle (sémantique)  fluence verbale alphabétique (lexicale) ● Critères sémantiques : "animaux " riche en items (meubles : pauvre, fruits intermédiaire) ● Critères alphabétiques : P fréquent V peu fréquent R intermédiaire ● Cotation : 1 à 2 minutes, 1 nom d'animal = 1 point, autre = -1 point ● Norme femme 60 ans : animaux 27+/- 7 lettre R = 13 +/-5

21 EVALUATION FONCTIONNELLE Echelle IADL Activités instrumentales de la vie quotidienne A remplir avec l'entourage 8 items peuvent être simplifiés à 4  téléphone  transports  médicaments  finances Norme = 0 Plus le score est élevé, plus le patient est dépendant

22 EXAMENS PARACLINIQUES I – BIOLOGIE Pour éliminer une autre cause aux troubles cognitifs  recommandés ● NFP, ionogramme, calcémie, TSH, albuminémie, clearance créatinine  fonction contexte ● Vit B12, folates, bilan hépatique, sérologie HIV, sérologie syphilis

23 II – IMAGERIE Mesure volume hippocampique expérimental. But : éliminer une autre cause visible en imagerie : tumeur, HPN, pathologie vasculaire  IRM : ● temps T1, T2 visualisent l'hippocampe ● séquence T2* montre des lésion microhémorragiques témoignant d'une angiopathie amyloïde (MA) ● FLAIR détecte les lésions ischémiques.  Scanner cérébral sans injection, à défaut  DATScan = scintigraphie cérébrale uniquement si doute pour démence à corps de Lewy. Pas d'imagerie si examen récent. Ne pas répéter l'examen pour le suivi de la maladie.

24 ANALYSE DU LCR ● Marqueurs biologiques, utilisation conjointe des 3 dosages :  protéine TAU  protéine phospho-TAU  protéine AB42 en cas de doute, surtout chez le jeune ● PathologieTauPhosphotauB amyloïde MA  AVC  NN DFT N ou faible  N ou faible  N ou faible  D. corps N ou faible  N  Lewy

25 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ● 1 - DEMENCE VASCULAIRE 2ème cause démence  épidémiologie, FDR : AVC, HTA, diabète, FA, tabac  Clinique : début brutal, évolution par à coups, atteinte des fonctions exécutives, signes neurologiques focalisés ● 2 - DEMENCE A CORPS DE LEWY Syndrome parkinsonien + troubles cognitifs  Clinique : ● mémoire, langage ● fluctuations ● hallucinations visuelles (neuroleptiques CI)

26 ● 3 – DEGENERESCENCES LOBAIRES FRONTO-TEMPORALES (DLFT)  Épidémiologie : sujets < 65 ans formes familiales  Clinique : ● Troubles langage, puis fonctions exécutives puis mémoire. ● Troubles comportementaux :  trouble du contrôle de soi,  négligence personnelle,  désintérêt,  troubles affectifs  DFT, aphasie primaire progressive, démence sémantique sont 3 phénotypes de DLFT.

27 ● 4 – M. CREUTZFELDT-JAKOB très rare Aggravation très rapide en quelques semaines des troubles cognitifs. ● 5 – HYDROCEPHALIE A PRESSION NORMALE

28 TRAITEMENTS ● Stades léger (MMS >20), modéré (14 – 20), modérément sévère (10 – 14) :  Aricept, Réminyl, Exelon ● Stades modéré, modérément sévère et sévère :  Ebixa ● + traitements non médicamenteux

29 CONSULTATIONS MEMOIRE ● Centre de Prévention Sénior 44 avenue V. Hugo ● CHV  neurologie  gériatrie ● Clinique Pasteur : Béatrice Garelli ● France Alzheimer 44 avenue V. Hugo 26 Valence INFOS et AIDE aux familles


Télécharger ppt "LA MALADIE D'ALZHEIMER ● La MA : 3ème maladie la plus crainte du grand public français dans le domaine de la santé, après le cancer et les AVP (enquête."

Présentations similaires


Annonces Google