La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion de projet Quatrième partie : Planification et suivi 2005-2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion de projet Quatrième partie : Planification et suivi 2005-2006."— Transcription de la présentation:

1 Gestion de projet Quatrième partie : Planification et suivi

2 Gestion de projet La planification  La planification de projet Comment organiser le projet ? Comment informer pour réagir VITE ?  Réaliser avec des outils spécifiques par un acteur de l'équipe projet  Une des fonctions délicates du projet

3 Finalités de la planification  Maîtrise des délais  Contrôle financier facilité  Maîtrise de la complexité inhérente au projet

4 Planifier  Le travail à réaliser Découpage en tâches et ordonnancement Mise en place de jalons Définition de points de contrôles  Le personnel Affectation des tâches Situation de chacun dans le projet Définition des points de contrôle

5 Le processus de planification  Les bonnes questions à se poser : Quoi ? PBS Qui ? OBS Comment ? WBS Avec quels moyens ?RBS Quand ?Planning

6 Le quoi ?  PBS : Project / Product Breakdown Structure  OT : Organigramme technique Le produit ou service technique à réaliser est décomposé en systèmes et sous-systèmes, jusqu’au composant le plus élémentaire C’est la première structure arborescente à produire !

7 Le qui ?  OBS :Organization Breakdown Structure  Matrice des responsabilités  Organisation des structures de projets (par projets, fonctionnelles, matricielles…)  Cf. partie du cours consacrée au management

8 Le comment ?  WBS : Découpage en activités : Work Breakdown Structure Ensemble des activités (ou tâches) à entreprendre pour réaliser le projet  Deux approches : arborescente (à partir des phases), ou matricielle (à partir du PBS) Projet -> phases -> lots -> activités

9 Décomposition WBS matricielle D’après Pierre Bonnal, Université de Lausanne, mai 2005

10 Le comment ? Principe du découpage en activité  WBS : Logique du découpage en activité : Work Breakdown Structure Ensemble des activités (ou tâches) à entreprendre pour réaliser le projet  Pour chaque activité : Un responsable Un objectif Un budget La DUREE en J/H Les RESSOURCES nécessaires La difficulté prévue de l'activité Les liens avec les autres activités Les jalons et points de contrôle Un apport significatif à la réalisation du projet

11  On introduit des JALONS : activité à durée =0 1! début et 1! fin des points de rencontre Ne consomme généralement pas de ressources  Notion de tâche d’attente Correspond à un intervalle de temps entre deux activités liées Ne consomme généralement pas de ressources  On définit les contraintes d'antériorité et de lien pour chaque activité Fin / Début Fin / retard / Début Fin / Fin Début / Début Début / Fin  On met à jour le tableau global du projet Date au Deb + tôt et Date Fin + tôt La planification Principe du découpage en activité

12 Début du projet = Début du jour 1 = 1D La planification Exemple de découpage (1) Activité Début A B C D E Fin Durée Contrainte A B, C D, E d+tôt 1D f+tôtd+tardf+tard

13 La planification Les méthodes de représentations  PERT (Planning Evaluation and Review Technique) 1959 Représentation graphique de la méthode CPM (Critical Path Method) Activité = sommet / Antériorité = Arc  GANTT : Tableau à 2 dimensions Henri L. Gantt – 1915

14 La planification Le réseau PERT ou potentiel (1) Début Fin A 15 C 25 B 8 Jal D 7 E 12 Dates au plus tôt 1D 1D / 15F16D / 23F 1D / 25F 25F 26D / 32F 26D / 37F 37F

15 La planification Le réseau PERT ou potentiel (2) Début Fin A 15 C 25 B 8 Jal D 7 E 12 Dates au plus tard 1D 1D / 15F16D / 23F 1D / 25F 25F 26D / 32F 26D / 37F 37F 26D / 37F 31D / 37F 25F 1D / 25F 18D / 25F 3D / 17F 1D

16 La planification Le réseau PERT ou potentiel (3) Début Fin A 15 (2) C 25 B 8 (2) Jal D 7 (5) E 12 Chemin critique / marge 1D 1D / 15F16D / 23F 1D / 25F 25F 26D / 32F 26D / 37F 37F 26D / 37F 31D / 37F 25F 1D / 25F 18D / 25F 3D / 17F 1D

17 Chemin(s) critique(s) : Début - C - E – Fin La planification Exemple de découpage (2) Activité Début A B C D E Fin Durée Contrainte A B, C D, E d+tôt 1D 16D 1D 26D 37F f+tôt 1D 15F 23F 25F 32F 37F d+tard 1D 3D 18D 1D 31D 26D 37F f+tard 1D 17F 25F 37F marge

18 La planification Forme du diagramme de Gant Temps Deb A B C D E Fin

19 La planification Calcul des dates de début et de fin  De gauche à droite, on calcule Déb+tôt = MAX (Fin+tôt des prédécesseurs) Fin+tôt = durée + Deb+tôt De l'activité Début à l'activité Fin Pour l'activité Fin : Deb+tard = Fin+tard  De droite à gauche, on calcule Déb+tard = fin+tard - durée Fin+tard = MIN (deb+tard des successeurs) De l'activité Fin à l'activité début

20 La planification Le chemin critique  La marge d'une activité : Deb+tard - Deb+tôt Marge totale = décalage possible d’une activité dans le temps sans modification de la date de fin de projet Marge libre = décalage possible d’une activité dans le temps sans décalage d’aucune autre activité Le chemin critique est l'ensemble d'activités dont la somme des durées = durée du projet Ensemble d'activités où deb+tôt = deb+tard Ensemble d'activité à marge nulle  Plusieurs chemins critiques sont possibles  La durée des activités du chemin critique doit être la plus faible : parallélisme maximum affectation des ressources

21 Avec quels moyens ?  RBS : RessourcesBreakdown Structure  RAM : Ressources Assignement Matrix Tableau d’assignement et d’utilisation des ressources pour toutes les activités du projet Graphe d’utilisation des ressources qui permet notamment de visualiser la surconsommation

22

23

24 La planification La gestion des ressources  Définition des ressources : Compétences / nombre / disponibilité Coût d'utilisation (coût J/H)  Affectation des ressources aux activités Activité d'une durée de 10 J/H Si on affecte 2 H ==> délai de 5 J/H (ATTENTION !)  Permet de définir et suivre le DELAI du projet et le coût de Développement

25 Le planning  Le diagramme de Gantt est la représentation de choix  Intègre les contraintes, l’utilisation possible des ressources, les jours fériés, les vacances, les indisponibilités diverses…

26

27 Gestion de projet Le suivi de la qualité(1)  Définition de base de la qualité  Ensemble des propriétés d ’un produit qui permet de satisfaire les besoins exprimés ou implicites  La qualité du produit dépend de la qualité du processus de fabrication  Les normes ISO 9000 à 9004 définissent l ’organisation et les procédures pour mettre en œuvre la gestion de la qualité  Le système qualité mis en place peut déboucher sur une certification  Pour l’informatique  La question centrale est la qualité du logiciel  Qui dépend directement des méthodes de développement  En moyenne : 10 à 15 défauts par milliers de lignes de code source exécuté  0,4 = objectif affiché pour un constructeur  0,2 = moyenne japonaise

28 Le suivi de la qualité La qualité du produit: 6 propriétés (2) Qualité du logiciel Fonctionnalité Les fonctions nécessaires sont présentes Facilité d ’utilisation Faible effort pour utiliser Fiabilité Résultats OK dans des conditions et un délai définis Rendement Bon rapport entre le service et les ressources consommées Maintenabilité Facilité à maintenir en fonctionnement Portabilité Transférable dans un environnement différent Norme ISO 9126

29 Suivi de la qualité La qualité du Processus: 3 propriétés Qualité du Processus Estimer Les besoins Les délais Les ressources Utiliser Techniques Systèmes Méthodes Produire Spécifications Programmes

30 Le suivi de la qualité Les actions à mettre en place (1)  Actions a priori  Mise en place d ’un système qualité global qui définit :  Les responsabilité de chacun (fournisseur, interne)  Les procédures et l ’audit qualité (ISO DIS 8402)  Les ressources qualité (hommes et finances)  Mise en place d ’un plan qualité (ISO DIS 8402) par projet qui définit :  Le domaine du projet et les logiciels  Les modèles et terminologies utilisés  La démarche de conduite de projet  La documentation (gestion de projet, analyse, conception)  Les configurations matérielles et logicielles

31  Actions a posteriori (après réalisation du logiciel)  Tests de qualification  Réalisés sur la base du plan qualité  Jeu d ’essai / résultats attendus / outils  Procédure de « recette » : acceptation du logiciel par le client  Maintenance corrective :  Correction des erreurs détectées après utilisation  Éviter la « régression »  Adaptation du système et du plan qualité :  Pour améliorer la conduite de projet Le suivi de la qualité Les actions à mettre en place (2)

32 Gestion de projet Suivi budgétaire : principe  Ne pas confondre temps passé et réalisé Loi du 80 / 20  Contrôler souvent pour réagir vite aux dérives Réallocation de ressources (Danger) Ré-définition du domaine fonctionnelle  Ne pas contrôler TROP souvent Perte de temps Faire faire le contrôle par un "externe" au projet

33 Suivi budgétaire Le Cost Control (1)  Un voyage de 300 km (charge) d'une durée de 3 h en consommant 30 litres d'essence (ressources)  Au bout d'une heure on a consommé 14 litres Contrôle : 4 litres de trop !  Et on a fait 120 Km Contrôle : 20 km de mieux !

34 Le Cost Control (2)  Quelques définitions : CBTP : coût budgété du travail prévu  Total des coûts autorisés estimés (y compris les suppléments) pour les activités (ou parties activités) qu'il avait été prévu d'effectuer pour le projet durant une période définie (habituellement, depuis le début du projet). CBTE : coût budgété du travail effectué  Total des coûts autorisés estimés pour les activités effectuées pour le projet durant une période définie. CRTE : coût réel du travail effectué  Total des coûts encourus (directs et indirects) sur les travaux pour le projet, durant une période définie CEA : coût estimé pour l’achèvement  Estimate to complete (ETC)  Coût restant à dépenser pour achever une activité, un groupe d'activité ou un projet

35 Suivi budgétaire Le Cost Control (2)  Au bout d'une heure : CBTP : 10 litres pour 100 km CBTE : 12 litres pour 120 km CRTE : 14 litres pour 120km  Indice de contrôle : (CRTE - CBTE) + (CBTE - CBTP) 4l = ( ) + (12 -10) 4l = 2l de sur-consommation + 2l de sur- réalisation  Permet de réorienter le projet

36 Gestion de projet Le Bilan du projet  La mémorisation s'effectue tout au long du projet  En fin de projet : bilan Se re-raconter l'histoire du projet Ce qui a marché / Ce qui a échoué  Validation de la documentation  Etre honnête ==> pour apprendre


Télécharger ppt "Gestion de projet Quatrième partie : Planification et suivi 2005-2006."

Présentations similaires


Annonces Google