La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MENINGITES Melle JIAR Nasséra. Généralités Extrême urgence médicale diagnostic et thérapeutique. Les méningites bactériennes sont des infections graves.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MENINGITES Melle JIAR Nasséra. Généralités Extrême urgence médicale diagnostic et thérapeutique. Les méningites bactériennes sont des infections graves."— Transcription de la présentation:

1 MENINGITES Melle JIAR Nasséra

2 Généralités Extrême urgence médicale diagnostic et thérapeutique. Les méningites bactériennes sont des infections graves avec une mortalité importante et la possibilité de séquelles. Les méningites virales ont un pronostic le plus souvent favorable.

3 Agents causals: méningites bactériennes AgeEtiologies principales Adulte et enfant > 5 ansMéningocoque Pneumocoque listéria Nourrisson et enfant < 5 ans Méningocoque Pneumocoque Haemophilus influenzae Nouveau-néEcherichia coli listéria

4 Agents causals: méningites virales Méningite accompagnant une virose connue (exemple: zona, varicelle,…) Méningite, expression principale de la maladie (VIH, HSV, polio,…)

5 Epidémiologie Pneumocoque: 11.9 cas par million d’habitants/an méningocoque: 8.26 streptocoque: 2.7 Listéria: 1 Haemophilus: 0.77

6 Epidémiologie Sérotype du méningocoque: - B : 60% - C : 30% - W135 : 5%

7 Physiopathologie 3 mécanismes d’atteinte du LCR: - Bactériémie ou virémie - Par contiguïté: pneumocoque passe des cavités ORL vers méninges soit à partir d’une infection, soit par brèche ostéoméningée++. - Inoculation accidentelle (trauma) ou chirurgicale (infection nosocomiale)

8 Clinique 1°) Formes communes: *Syndrome méningé: - Céphalées violentes, diffuses, en casque - Photophobie - Vomissements *Fièvre élevée *raideur de la nuque *purpura et signes de localisation neurologiques inconstants

9 Clinique: 2°)Formes cliniques - Méningites purulentes de l’adulte et l’enfant > 5ans: Méningite à méningocoque Méningite à pneumocoque Méningite à listéria

10 Clinique: méningite à méningocoque Début brutal Signes de focalisation rare Purpura fulminans: signe de gravité +++ Parfois arthralgies Évolution: favorable sous traitement Mortalité 10-15% en cas de purpura fulminans

11 Clinique: méningite à pneumocoque Se rencontre à tout âge Début brutal Purpura rare Formes comateuses fréquentes = mauvais pronostic Mortalité importante 30% Porte d’entrée ORL ou brèche ostéoméningée à rechercher systématique

12 Clinique: méningite à Listéria Début progressif en quelques jours chez >50ans Signes d’atteinte du tronc cérébral: paralysie d’1 ou plx nerfs crâniens Hyperleucocytose à PNN Evolution souvent favorable sous TTT

13 Clinique - Méningites lymphocytaires hypoglycorachiques de l’adulte et enfant >5ans: * Méningite tuberculeuse

14 Clinique: méningite tuberculeuse Rare depuis BCG et TTT tuberculose Chez immunodéprimés, immigrés, éthyliques, PA Début + progressif, tableau – franc Manifestations psychiatriques Les signes méningés peuvent être au 2e plan derrière signes généraux et de focalisation neuro Pronostic: réservé. Existe parfois des séquelles

15 Clinique Méningites lymphocytaires normoglycorachiques de l’adulte et de l’enfant > 5ans - Aiguës (=VIRALES) - Formes subaiguës et chroniques

16 Clinique: formes aiguës Surtout chez l’adulte jeune et les enfants En dehors de l’hiver Principales causes: - Oreillons - Entérovirus - Leptospirose - Zona - Primo infection VIH

17 Clinique: formes aiguës Clinique: - Tableau intense - Début brutal et hautement fébrile - Diagnostic parfois évident (pas de vaccin ROR, baignade en rivière, zona, épidémie dans une collectivité)

18 Clinque: formes aiguës Evolution: - Favorable en quelques jours sauf méningo- encéphalites herpétiques - Parfois séquelles: surdité après méningite ourlienne - Hospitalisation nécessaire 72h jusqu’à confirmation des hémoc -

19 Clinique: formes subaiguës et chroniques 3 grandes affections: - Infections - Maladies générales - Affections malignes

20 Clinique: formes subaiguës et chronique Infections: - Bactériennes (maladie de Lyme, syphilis) - Virales (VIH) - Mycosiques (cryptococcose neuroméningée en cas de VIH)

21 Clinque: Méningites du nourrisson et de l’enfant de 3 mois à 5 ans Enfant: Syndrome méningé franc Parfois tableau en 2 temps: douleur adbo, otite masquant céphalées initiales Nourrisson Début + difficile. Troubles du comportement dans un contexte fébrile, fixité du regard, refus de l’alimentation → surtout des méningites virales (penser au pneumocoque et méningocoque)

22 Diagnostic PL: systématique avant ATB, sans TDM Diagnostic de gravité: 1°) réévaluer régulièrement le patient à la recherche de signes de gravité (purpura extensif, troubles neuro, coma…) 2°) réaliser un bilan complémentaire

23 Diagnostic différentiel Hémorragie méningée Abcès du cerveau Encéphalite aiguë Autre maladie

24 Attitude thérapeutique Hospitalisation+++ Hydratation Antiémétiques TTT étiologique: ATB si bactérie : C3G +- amoxicilline si pas de signes de gravité C3G +- vancomycine si signes de gravité

25 Attitude thérapeutique En dehors de l’hôpital: ! Tout malade présentant des signes infectieux et à l’examen clinique un purpura doit immédiatement recevoir 1 dose ATB adaptée au méningocoque. Transfert – 20min à l’hôpital Prévenir les urgences de l’arrivée d’un purpura fulminans pour préparer son accueil.

26 Prévention Méningocoque: prophylaxie de l’entourage, vaccin contre les sérogroupes A C Y W13. Déclaration obligatoire auprès de la DDASS Haemophilus: vaccin, prophylaxie des sujets contacts Pneumocoque: pas de transmission interhumaine! TTT efficace des infections ORL, vaccin chez l’enfant <2ans

27 Prévention Tuberculose: BCG; déclaration obligatoire auprès de la DDASS Listéria: pas de transmission interhumaine!


Télécharger ppt "MENINGITES Melle JIAR Nasséra. Généralités Extrême urgence médicale diagnostic et thérapeutique. Les méningites bactériennes sont des infections graves."

Présentations similaires


Annonces Google