La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseigner le vocabulaire à l’école primaire : Pourquoi ? Comment ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseigner le vocabulaire à l’école primaire : Pourquoi ? Comment ?"— Transcription de la présentation:

1 Enseigner le vocabulaire à l’école primaire : Pourquoi ? Comment ?

2 L’enseignement du vocabulaire Les enjeux « L’acquisition du vocabulaire accroît la capacité de l’élève à se repérer dans le monde qui l’entoure, à mettre des mots sur ses expériences, ses opinions et ses sentiments, à comprendre ce qu’il écoute et ce qu’il lit, à s’exprimer de façon précise et correcte à l’oral comme à l’écrit. Ce domaine doit faire l’objet d’un enseignement spécifique, progressif et transversal. » Programmes 2008 cycle 3

3 Le vocabulaire est l’un des quatre domaines rentrant dans le cadre de la prévention de l’illettrisme, qui est une des priorités nationales. Paradoxe : c’est une matière peu ou mal enseignée alors même qu’elle est reconnue comme essentielle pour la réussite des élèves. L’enseignement du vocabulaire Les enjeux

4 Lexique ou vocabulaire ? En linguistique, on fait la différence entre les 2 : -Lexique = ensemble complet des mots d’une langue -Vocabulaire = ensemble des mots utilisés par une personne On peut employer indifféremment les 2 termes dans la mesure où ils sont considérés comme synonymes dans le langage courant. L’enseignement du vocabulaire Quelques ancrages théoriques

5 Vocabulaire actif et passif -Vocabulaire actif = ensemble des mots bien connus et utilisés spontanément. -Vocabulaire passif = mots non utilisés et plus ou moins bien connus. La différenciation est utilisée dans les IO qui opposent le vocabulaire produit (actif) et le vocabulaire compris (passif). A l’école, on travaille pour rendre les mots du vocabulaire passif plus clairs et donc susceptibles d’être utilisés activement. L’enseignement du vocabulaire Quelques ancrages théoriques

6 Le lexique est un ensemble ouvert : La langue vit et varie selon le temps, les lieux, les milieux socio - culturels, les cultures. C’est un ensemble complexe : Il comprend des sous-ensembles : -Un lexique général commun à tous -Des lexiques de spécialités : la médecine, la menuiserie, le jardinage … A l’école, on parle plutôt de vocabulaire spécifique (termes employés en histoire, en géométrie, en sciences …). L’enseignement du vocabulaire Les particularités du lexique

7 Les instructions officielles de ) Les objectifs : -« Acquisition d’un langage oral riche, organisé et compréhensible par l’autre » confortée par des « activités de mémorisation de mots, de réutilisation du vocabulaire acquis » pour le cycle 1 et son extension jusqu’au CM2. -Sa diversification et sa structuration du CP au CM2. L’enseignement du vocabulaire Comment organiser les apprentissages ?

8 2) Les entrées : -La littérature : « grâce aux histoires que l’enseignant raconte ou lit, les enfants entendent des mots nouveaux ». La richesse du texte littéraire permet des apports spécifiques : « ces textes sont choisis pour la qualité de leur langue ». -L’exemple magistral « l’enseignant veille par ailleurs à offrir constamment un langage oral dont toute approximation est bannie; c’est parce que les enfants entendent des phrases correctement construites et un vocabulaire précis qu’ils progressent dans leur propre maîtrise de l’oral ».

9 L’enseignement du vocabulaire Comment organiser les apprentissages ? -Les champs disciplinaires : Pour le cycle des approfondissements, « tous les domaines d’enseignements contribuent au développement et à la précision du vocabulaire des élèves ». (cf : vocabulaire spécifique). - Les activités de lecture-écriture : « l’étude de la langue (vocabulaire, grammaire, orthographe) est conduite avec le souci de mettre en évidence ses liens avec l’expression, la compréhension et la correction rédactionnelle ». - Le recours au dictionnaire : « première familiarisation » au cycle 2 et usage régulier « sous une forme papier ou numérique » pour le cycle 3

10 Le dictionnaire numérique des écoliers un exemple d’action nationale

11 Le projet dictionnaire Comprendre et produire des définitions. Comprendre un mot en contexte. Illustrer son sens, propre et figuré, par des exemples d’utilisation. S’intéresser à l’étymologie des mots Le projet dictionnaire Objectifs d’apprentissage

12 Le projet dictionnaire numérique des écoliers  Depuis le 1 er juin 2011: le dictionnaire numérique des écoliers est en ligne sur le site :   Pour un mot donné, on peut consulter les définitions produites par une GS, une classe de cycle 2 et 3: la progression des apprentissages est visible.  Un moteur de recherche par critères (alphabétique, orthographique, par terme de définition): une navigation dans le dictionnaire qui mobilise des compétences diverses.

13  Le travail proposé dans ce projet ne s’ajoute pas à l’enseignement conduit dans le cadre ordinaire de la classe, mais prend tout naturellement place dans les programmes d’enseignement.  Il mobilise des compétences multiples de lecture et d’écriture, engage des activités de vocabulaire mais aussi d’orthographe, de grammaire, d’expression orale (exposer, échanger, débattre) sans oublier la création poétique et l’utilisation des technologies usuelles de l’information et de la communication. L’élaboration du dictionnaire Progressivité des programmes 2008

14 Production des définitions Différenciation selon les cycles

15 Illustration de référence CHAISE chaise Phrase de définition Phrase exemple Mise en forme ultérieure Le mot est épelé et la phrase de définition est prononcée. Jeux de mots Mise en forme ultérieure Un clic sur une icône renvoie à une production écrite, résultat d’un travail poétique ou artistique sur la langue. Production des définitions Différenciation selon les cycles

16 Production des définitions Différenciation selon les cycles

17 Illustration de référence Le mot à traiter : Catégorie générique du mot. Genre et nature du mot. Définition avec une phrase simple. Phrase exemple d’utilisation. Mot de la même famille. Synonyme et antonyme. Particularités, expressions, étymologie… Jeux de mots Production des définitions Différenciation selon les cycles Mise en forme ultérieure Un clic sur une icône renvoie à une production écrite, résultat d’un travail poétique ou artistique sur la langue. Mise en forme ultérieure Le mot est épelé et la phrase de définition est prononcée.

18 Production des définitions Différenciation selon les cycles

19 Illustration de référence Le mot à traiter selon un article type de dictionnaire : Catégorie générique du mot. Genre et nature du mot. Définition avec une phrase simple. Phrase exemple d’utilisation. Mot de la même famille. Synonyme et antonyme. Particularités, expressions, étymologie… Jeux de mots Production des définitions Différenciation selon les cycles Mise en forme ultérieure Un clic sur une icône renvoie à une production écrite, résultat d’un travail poétique ou artistique sur la langue. Mise en forme ultérieure Le mot est épelé et la phrase de définition est prononcée.

20  Les entrées « Jeux de mots » communes aux 3 cycles constituent un espace de création graphique et poétique sur les mots avec une dimension phonologique importante en GS. Les productions peuvent être diverses : mot valise, vire langues, mots imaginaires par déformation, combinaisons, reconstruction, calligramme, illustration à partir du mot, comptines…  Les entrées « écoute » donnent l’épellation du mot et permettent d’entendre la phrase de définition pour les plus jeunes(GS).  Les images sont une occasion de créer du sens et de construire des références communes.  Les noms propres traités par le Cycle 3 sont regroupées dans des pages encyclopédiques. Production des définitions Particularités

21  A partir d’un corpus de mots donné, des pistes de travail pour explorer les différentes dimensions en jeu dans l’apprentissage du vocabulaire: 1.Cibler le vocabulaire à étudier 2.Diversifier les activités et les situations 3.Imaginer des dispositifs et des supports variés 4.Traiter le mot selon des points de vue différents. Comment travailler en classe? Accompagnement pédagogique

22 Caractéristiques formelles: formes sonore et graphique Caractéristiques formelles: formes sonore et graphique Le mot Forme et transformation: dérivations et familles de mots. Forme et transformation: dérivations et familles de mots. Réseaux de sens: catégorie générique et champ lexical Réseaux de sens: catégorie générique et champ lexical Variations de sens: la polysémie et les contextes d’utilisation. Variations de sens: la polysémie et les contextes d’utilisation. Analogies et oppositions de sens: synonymie antonymie Analogies et oppositions de sens: synonymie antonymie Le sens: phrase de définition et phrase exemple Le sens: phrase de définition et phrase exemple Nature du mot: catégories grammaticales Nature du mot: catégories grammaticales Pouvoir évocateur: perception et imaginaire autour des mots. Pouvoir évocateur: perception et imaginaire autour des mots. Mémoire des mots: bagage lexical et activités de mémorisation Mémoire des mots: bagage lexical et activités de mémorisation Vocabulaire et littérature de jeunesse Vocabulaire et littérature de jeunesse Comment travailler en classe? Accompagnement pédagogique

23 On peut regrouper les notions lexicales en 3 domaines : -Le domaine sémantique : Le travail sur le sens des mots est explicite dès le cycle 1. Il regroupe les notions de polysémie, de synonymie, d’antonymie, d’homonymie, de sens propre/figuré et de champ lexical. -Le domaine morphologique : Le travail sur la formation des mots (dérivation, familles des mots, mots composés) est implicite au cycle 1. Il est ensuite à travailler de manière spiralaire aux cycles 2 et 3. Ex : essais, erreurs, reformulations en GS analyse des familles de mots en CP/CE1 étude des préfixes, radicaux, suffixes au cycle 3 -Le domaine historique : Le travail sur l’étymologie et les emprunts aux autres langues peut être mené au cycle 3 bien qu’il n’apparaisse plus dans les IO. L’enseignement du vocabulaire Les notions à enseigner

24 -Un exemple de programmations proposé par Micheline Cellier dans son ouvrage : « Guide pour enseigner le vocabulaire à l’école primaire » L’enseignement du vocabulaire organiser une progression

25 Un mot doit être présenté en général une dizaine de fois avant d’être stocké en mémoire et réutilisable (importance du jeu). Commencer par une première présentation en contexte faisant sens Suivre par un processus de décontextualisation pour accéder aux autres sens du terme Terminer par une phase de recontextualisation dans d’autres phrases pour montrer la maîtrise des emplois. Travailler sur les mots les plus fréquents, qui sont souvent plus riches et polysémiques. Ne pas se concentrer uniquement sur les noms mais explorer aussi les verbes et les adjectifs. On ne peut réactiver que ce qui a été stocké d’où l’importance des outils pour fixer le vocabulaire. L’enseignement du vocabulaire organiser une séquence de vocabulaire

26 Les dictionnaires Les carnets, répertoires et classeurs : Ce doit être un outil évolutif car dans l’idéal, il suit l’enfant au cours de sa scolarité et devient alors un document de référence. Une organisation en plusieurs parties : -Une partie « définitions » avec synonymes et antonymes -Une partie « sémantique » (champs lexicaux ou informations morphologiques). -Une partie « créative » (jeux sur les mots, charades, mots tordus …) -Une partie « recherche étymologique » à ajouter éventuellement en cycle 3 L’enseignement du vocabulaire Les outils pour fixer le vocabulaire

27 Les listes : Elles doivent être organisées suivant des principes clairs : - Des listes thématiques reprenant un champ lexical -Des listes familles de mots, qui peuvent être complétées au fur et à mesure de l’année -Des listes affixales autour d’un préfixe ou d’un suffixe (les mots qui se terminent par –age, -ment ou qui commencent par pré-, re-, …). Des outils récapitulatifs : - Ils réunissent en un seul lieu les éléments lexicaux travaillés et les listes créées sous forme d’affiche collective ou de fiche individuelle.

28 L’enseignement du vocabulaire Les outils pour fixer le vocabulaire Exemple d’outil (fiches récapitulatives) pour fixer les mots appris

29 L’enseignement du vocabulaire Les outils pour fixer le vocabulaire Polysémie (MS/GS) Texte et sac illustrant le mot sirène Synonymie (MS/GS) Comprendre la synonymie et acquérir du vocabulaire « le petit train » des synonymes de géant

30 L’enseignement du vocabulaire Les outils pour fixer le vocabulaire Pour la maternelle : -Les imagiers : à faire créer par les élèves de MS et GS -Les guirlandes de mots qui regroupent les termes d’un même champ lexical -Les « boîtes à mots » qui enferment tous les documents en rapport avec le thème traité.

31 L’enseignement du vocabulaire bibliographie « Guide pratique pour enseigner le vocabulaire à l’école primaire » de Micheline Cellier éditions RETZ « ressources pour enseigner le vocabulaire à l’école maternelle » site éduscol : « dictionnaire des écoliers » site : ecoliers.cndp.fr


Télécharger ppt "Enseigner le vocabulaire à l’école primaire : Pourquoi ? Comment ?"

Présentations similaires


Annonces Google