La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelle alimentation pour nos aînés?. LES BESOINS NUTRITIONNELS DU SUJET AGE … De la théorie à la pratique Comment bien manger en qualité et en quantité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelle alimentation pour nos aînés?. LES BESOINS NUTRITIONNELS DU SUJET AGE … De la théorie à la pratique Comment bien manger en qualité et en quantité."— Transcription de la présentation:

1 Quelle alimentation pour nos aînés?

2 LES BESOINS NUTRITIONNELS DU SUJET AGE … De la théorie à la pratique Comment bien manger en qualité et en quantité

3 CONSEILS NUTRITIONNELS Pour chaque nutriment indispensable et conseils spécifiques … L’avis de la diététicienne

4 BESOINS ENERGETIQUES (de base) - Femmes 1800 Kcal / jour - Hommes 2100 Kcal /jour - Pour un senior actif ou fragile (apports importants pour éviter la dénutrition) Un senior ne doit pas restreindre ses apports alimentaires

5 Une alimentation équilibrée se compose de : Protéines : 12 à 15% Lipides : 30 à 33% Glucides : 50 à 55% Eau : 1.5L / jour Fibres : 30g / jour Minéraux et oligo-éléments

6 Pourquoi : Masse musculaire Combien : 1g / kg /j (sauf contre-indication médicale)   60g pour pers. de 60 kg   80g pour pers. de 80 kg Comment :   1 portion viande 100g, c’est-à-dire : viandes 100g (rôtis, sautés…) ou Poissons (saumon, cabillaud, sardines…) ou Oeufs 2 (œufs durs, omelette) ou Abats (foie, rognons…) ou Fromage (2 portions) ou Laitage (1 assiette fromage blanc salé + ciboulette…)   1 portion fromage,   3 laitages,   Protéines des autres types d’aliments BESOINS EN PROTEINES (1)

7 BESOINS EN PROTEINES (2) Si l’ appétence pour la viande diminue, on peut assurer l’apport protidique avec :  du fromage  des laitages  des viandes tendres (jambon, quenelles, charcuterie, steak haché)

8 BESOINS EN LIPIDES Les acides gras essentiels,acides gras mono insaturés et saturés sont à consommer pour 1/3 chacun de la ration lipidique (sauf contre-indication médicale).  Huile d’olive  Poissons gras : saumon, thon… même en boîte !  Huiles contenant des « oméga 3 » (colza, noix, soja, huiles enrichies type ISIO 4)

9 BESOINS EN GLUCIDES Attirance pour les produits sucrés, quantités souvent importantes.   Sucres lents = féculents - 1 assiette de pâtes, riz, pomme de terre, semoule, légumes secs (lentilles, haricots secs…) - du pain (blanc, complet, aux céréales…)   Sucres rapides - sucre « blanc » - bonbons, gâteaux…(sauf contre-indication médicale )

10 BESOINS EN CALCIUM Les besoins augmentent avec l’âge –1200 mg/jour Il faut apporter un produit laitier à chaque repas soit 4 portions de calcium/jour : –Fromages (1 portion de tomme, camembert, chèvre…) –Laitages (flan, yaourt aux fruits, mousse chocolat, crème dessert…) –Lait, lait en poudre (sauf si intolérance au lactose)

11 NutrimentConseils nutritionnels spécifiques FER : Tout déficit peut être source d’anémie ZINC : Tout déficit peut être à l’origine d’une baisse des défenses immunitaires et altérer le goût  Abats (boudin, foie…)  Viande (rouge surtout)  Poisson, œufs  Légumes secs (lentilles, flageolets...)  Produits de la mer (huîtres…)  Viandes (porc, volaille) (sauf contre-indication médicale) titre

12 NutrimentConseils nutritionnels spécifiques MAGNESIUM : Apports souvent inférieurs aux besoins VITAMINE D : Déficit fréquent par manque d’exposition solaire et de diversification alimentaire - Les vitamines favorisent l’assimilation du calcium, et sa fixation osseuse. - Une supplémentation est souvent nécessaire pour éviter l’ostéomalacie  Légumes secs (pois secs…)  Céréales (complètes = pain complet, riz complet…) + apport en fibres végétales  Œufs  Poissons gras  Exposition solaire (modérée) titre

13 NutrimentConseils nutritionnels spécifiques VITAMINES DU GROUPE B Apports insuffisants => troubles comportement (agitation, prostration), difficultés amnésiques, syndrome dépressif Les carences en B9 et B12 sont source d’anémie  Légumineuses (lentilles, flageolets, haricots secs…)  Produits laitiers (fromage, laitages…)  Salade, légumes verts tous les jours titre

14 NutrimentConseils nutritionnels spécifiques VITAMINE C Anti-oxydante insuffisamment consommée VITAMINE E Vitamine essentielle au maintien des structures cellulaires doit être apportée quotidiennement  Fruits et légumes frais et cuits tous les jours  Salades de fruits, fruits pelés, crudités finement découpées  Huiles végétales = 1 cuillère à soupe par jour titre

15 NutrimentConseils nutritionnels spécifiques FIBRES VEGETALES - Permettent de lutter contre la constipation. - Apports souvent insuffisants : - Besoins = 30g/jour  Fruits et légumes frais  Fruits et légumes secs  Céréales complètes titre

16 BESOINS EN EAU 35 à 45 ml/kg/j donc 2,4 L/j pour une personne de 60 kg !!! la moitié dans l’eau des aliments la moitié dans l’eau de boisson IL EST ESSENTIEL DE BOIRE MEME SANS SOIF Pour lutter contre la chaleur l’été et le chauffage en hiver.

17 VOUS POUVEZ BOIRE  Eaux riches en calcium, magnésium et pauvres en sel : - Vittel® - Hépar® - Contrex®… (1 bouteille 1,5 L/jour, sauf contre-indication médicale)  Eaux aromatisées  Tisanes  Thé ou café (1 à 2 tasses/j)  Bouillon de légumes  Alcool déconseillé : 1 verre vin par repas (sauf contre-indication médicale)

18 L’ALIMENTATION DOIT ETRE FRACTIONNEE EN 4 REPAS QUOTIDIENS  Petit déjeuner  Déjeuner  Goûter  Dîner Pour prendre des quantités moindre plus souvent

19 CHAQUE REPAS DOIT COMPORTER UN PRODUIT LAITIER  Lait = 1 verre  Laitage = 1 yaourt aux fruits, 1 flan caramel, 2 petits suisses…  Ou fromage = 1 portion de camembert, emmental, tomme, munster, …

20 REPARTITION ALIMENTAIRE Petit déjeuner : –Lait chocolaté, café au lait, thé, tisane… (1bol) –Pain (1/5 ème de baguette), biscottes… –Beurre ou margarine 20g (=2 belles noisettes) –Confiture ou miel (3 cuillères à café) –1 Fruit ou 1 compote ou 1 jus de fruit –1 Laitage –Viennoiseries

21 Déjeuner : –Crudités (tomate pelée huile olive, carottes finement râpées + citron, betteraves, salade émincée…) –Viande, poisson ou œufs –Féculent ou légume vert –1 portion fromage ou 1 laitage –1 fruit frais ou compote –Pain Bien relever les plats avec épices et aromates REPARTITION ALIMENTAIRE

22 Goûter : –Tisane ou jus de fruit frais –Laitage –Compote –Pain ou biscuits secs REPARTITION ALIMENTAIRE

23 Dîner: – Potage de légumes + fromage râpé ou lait en poudre –Œuf, jambon… –Fromage ou laitage –Fruit ou compote –Pain REPARTITION ALIMENTAIRE

24 BIEN MANGER POURQUOI ? L’avis médical

25 NUTRITION = DEVENIR,FORME,LONGEVITE L’espérance de vie augmente chez les seniors de 60 ans et plus. La population âgée représente 20% de la population en 2000 et devrait représenter 30% en 2030.

26 ERREURS A EVITER GLUCIDES : trop de sucres rapides et pas assez de sucres lents PROTIDES : pas assez chez 1 homme/4 et 1 femme/10 ALCOOL : attention aux gros buveurs LIPIDES : pas assez d’acides gras poly-insaturés FIBRES, EAU : pas assez

27 LES MODIFICATIONS PHYSIOLOGIQUES … Comment nos perceptions et notre corps se modifient avec l’âge ?

28 1. FACTEURS DIGESTIFS Baisse du goût, de l’odorat Tout parait de plus en plus fade En pratique, ajouter huile, crème fraîche pour donner un aspect onctueux (et épices pour la couleur et le goût) Mauvaise régulation soif et appétit Risques Déshydratation et malnutrition

29 Moindre consommation viande et légumes fibreux (légumes secs, poireaux…) 2. Altération état Bucco-dentaire

30 3. CONSTIPATION OU INCONFORT DIGESTIF (la digestion est plus lente) - Enrichir son alimentation en fruits et légumes - Se mobiliser (marche, piscine, gymnastique …)

31 4. FACTEURS SOCIAUX ET PSYCHOLOGIQUES Isolement (social, familial) Dépression Baisse des revenus

32 5. FACTEURS PHYSIQUES Difficultés à marcher (troubles moteur), Tremblements, Troubles visuels … préparation des repas plus difficile

33 6. FACTEURS METABOLIQUES Baisse de l’anabolisme protéique Augmentation de la dépense énergétique Modifications liées au glucose Le rythme des repas doit être régulier

34 LES RISQUES … Comment manger permet un bon équilibre de vie ?

35 MALNUTRITION VIEILLISSEMENTENVIRONNEMENT MEDICAMENTS ET REGIME AFFECTIONS

36 Pourquoi se préoccuper de la malnutrition protéino-énergétique chez les seniors ? 1.Elle s’observe de plus en plus chez les personnes âgées 2.Son retentissement est important sur la qualité de vie et l’état général 3.Ses complications peuvent être dangereuses (surinfection, pertes tissulaires …) 4.Il existe des outils diagnostiques et thérapeutiques permettant une prise en charge efficace.

37 Baisse défenses immunitaires Ostéoporose + risque fractures spontanées Sarcopénie favorisant les chutes Cicatrisation ralentie notamment en cas d’escarres Aggravation de nombreuses pathologies: cardio- vasculaires, dégénérescence cellulaire, pathologie aiguë (grippe…) Dénutrition : La spirale

38 SCORE D’EVALUATION DE LA DENUTRITION Perte de poids Inférieure à 1kg Comprise entre 1 et 3 kg > = 3 kg 1 point 2 points 5 points IMC < 223 points Apports alimentaires modifiés (en texture et / ou en quantité) 3 points Troubles digestifs à type de nausées, vomissements, anorexie, dysphagie qui perdurent 4 points Fonte musculaire, perte graisse sous cutanée, mesure circonférence jambe mi-hauteur 2 points

39 Score > 12 : Dénutrition nécessitant évaluation biologique et intervention adaptée Score compris entre 12 et 4 : Vigilance et surveillance rigoureuse. Score < 4 : Pas de risque de dénutrition immédiat PREVENTION DE LA DENUTRITION = MAINTIEN D’UNE ACTIVITE PHYSIQUE ET ALIMENTATION DIVERSIFIEE Résultat

40 EXEMPLE 1 Madame X, perd 3 kg en 1 mois, appareil dentaire inadapté, adaptation alimentation (potage, purées…) => baisse ingestats Score dénutrition 7 = vigilance et surveillance rigoureuse => refaire appareil adapté, alimentation enrichie pour reprise rapide du poids antérieur.


Télécharger ppt "Quelle alimentation pour nos aînés?. LES BESOINS NUTRITIONNELS DU SUJET AGE … De la théorie à la pratique Comment bien manger en qualité et en quantité."

Présentations similaires


Annonces Google