La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Matière La Micro-économie Mr.Soufyan ROUSSI. Introduction général Le consommateur est un agent rationnel qui cherche la maximisation de la satisfaction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Matière La Micro-économie Mr.Soufyan ROUSSI. Introduction général Le consommateur est un agent rationnel qui cherche la maximisation de la satisfaction."— Transcription de la présentation:

1 Matière La Micro-économie Mr.Soufyan ROUSSI

2 Introduction général Le consommateur est un agent rationnel qui cherche la maximisation de la satisfaction. L’utilité est la mesure subjective de la satisfaction que l’individu retire de la consommation des biens qu’il choisit d’acquérir.

3 L’Objectif: Maximisé la satisfaction totale (l’utilité totale) en tenant compte de la contrainte financière. Hypothèse : Le consommateur est rationnel

4 Section1: L’utilité cardinale et l’équilibre du consommateur Le consommateur est capable de mesurer sa satisfaction suite à la consommateion d’un bien.

5 A-Utilité totale et utilité marginale: Le cas discret Quantité du bien Utilité totale Tableau 1:

6 Quantité du bien Utilité totale Utilité marginale Tableau 2:

7 A-Utilité totale et utilité marginale: Le cas continu

8 C- le choix de consommateur Si Px=Py, la combinaison optimale (x*,y*) qui maximise la satisfaction du consommateur (UT) en dépensant tout son revenu (R=xPx+yPy) est obtenu lorsque Umx=Umy. Lorsque les prix sont égaux,le consommateur compare les utilités marginales des deux biens. Il achète les quantités de X et Y pour lesquelles il y a une égalité entre Umx et Umy.

9 Si Px est différent de Py, la combinaison optimale (x*,y*) qui maximise la satisfaction du consommateur (UT) en dépensant tout son revenu (R=xPx+yPy) est obtenu lorsque Umx/Px=Umy/Py. Lorsque les prix ne sont pas identique, le consommateur compare les utilités marginales par unité monétaire dépensées, il achète des quantités de X et de Y pour lesquelles il ya une égalité entre Umx/Px et Umy/Py. Il n ya pas de rationalité de comportement si chaque dirham dépensé ne donne pas la même satisfaction.

10 Une redistribution des achats (une substitution de X à Y), entrainerait un accroissement de la satisfaction. une augmentation de x entraîne la diminution de Umx/Px (loi de l’utilité marginale décroissante) tandis qu’une diminution de Y entraîne l’augmentation de Umy/Py (devient rare). L’optimum du consommateur est déterminé une fois qu’on a égalisé les utilités marginales pondérées des deux biens.

11 Application: Considérons les quantités de deux biens X et Y dont les utilités totales sont données comme suit: Sachant que Px=2 dh, Py=1 dh, 1 -Comment le consommateur répartira-t-il son revenu R=7dh de façon à obtenir le maximum de satisfaction? 2-Calculer l’utilité totale donnée par la combinaison optimale. Quantités Utx Uty

12 Remarque: la rationalité de consommateur se détermine si chaque unité monétaire dépensée donne la même satisfaction. C’est la deuxième loi de Gossen. Cette loi peut être généralisée en cas de n biens.

13 Le paradoxe de la valeur Ce paradoxe remonte aux travaux d’Adam Smith. Celui-ci a remarqué que 2 biens très utiles ont un prix faible,alors que d’autres bien qui ont des utilités faibles (diamant, Or) ont un prix très élevé. Ce paradoxe provient de faite que l’on relie le prix de ces biens à leurs valeurs d’usage, càd son utilité totale, or ce qui détermine le prix d’un bien n’est pas son Ut mais plutôt son Um. C’est donc cette utilité marginale associée à la rareté du bien,qui fonde la valeur d’un bien.

14 Conclusion L’approche de l’utilité cardinale constitue un bon point de départ de l’analyse économique du comportement de consommation, mais elle a été critiquée principalement pour deux raisons. L’irréalisme de l’hypothèse de mesurabilité des utilités (notion subjective). L’irréalisme de l’hypothèse d’additivité des utilités (on ne peut pas dire que l’utilité d’un jus de pomme c’est exactement l’utilité du lait utilisé plus celle de la pomme).

15 Section 2: L’utilité Ordinale et l’équilibre du consommateur Cette conception de l’utilité ordinale remonte au trvaux de PARETO, et fut approfondie par PAUL SAMWELSON contrairement au cas précédent l’utilité est considérée comme non mesurable.L’approche ordinale suppose le postulat de rationnalité, seulement que le consommateur est capable de classer les biens par un ordre de préférence.

16 Définition et caractéristiques de la courbe d’indifférence Le consommateur est appelé à choisir entre deux biens X et Y et à combiner la consommation de ces biens. Toute les combinaisons possibles de consommation de ces biens qui procurent le même niveau de satisfaction constitue la courbe d’indifférence de consommateur. Alors, le consommateur compose des groupes de combinaisons (x,y) et affecte à chacun de ces groupes un indice d’utilité (U1,U2,U3…). À l’intérieur d’un groupe,les différentes combinaisons sont équivalentes,mais pour U1>U2 par exemple, le consommateur préfère n’importe quelle combinaison de groupe 2 à n’importe quelle combinaison de groupe 1.

17 Exemple avec des quantités discrètes Les préférences d’un consommateur sont présentées à l’aide du tableau suivant: CombinaisonsU1U2 A18210 B2445 C4273 D71 2


Télécharger ppt "Matière La Micro-économie Mr.Soufyan ROUSSI. Introduction général Le consommateur est un agent rationnel qui cherche la maximisation de la satisfaction."

Présentations similaires


Annonces Google