La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tissu singulier Souvent rapproché d’un tissu conjonctif car : - cellules séparées les unes des autres - par une « substance fondamentale » liquide, le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tissu singulier Souvent rapproché d’un tissu conjonctif car : - cellules séparées les unes des autres - par une « substance fondamentale » liquide, le."— Transcription de la présentation:

1 Tissu singulier Souvent rapproché d’un tissu conjonctif car : - cellules séparées les unes des autres - par une « substance fondamentale » liquide, le plasma sanguin, - pouvant présenter des « fibres » (coagulation) - originaire du 3ème feuillet. Origines : Nouveau-né, adulte : la moelle osseuse hématogène Embryon : différenciation de cellules souches totipotentes îlots de Wolff et Pander formation des premiers érythrocytes PUIS formation de cellules souches dans la splanchonopleure paraaortique Multiplication et colonisation du foie Les seules à persister chez l’adulte Fœtus : hématopoièse hépatique puis médullaire

2 LE SANG LA NUMÉRATION SANGUINE : S’exprime normalement en giga/litre Hématies: à Réticulocytes: inf à 20 Globules blancs: 4 à 10 Plaquettes: 150 à 450 LA FORMULE SANGUINE : POLYNUCLÉAIRES : Neutrophiles : 65 % Eosinophiles : inf à 3% Basophiles : inf à 1% LYMPHOCYTES : 30 % L’HÉMOGRAMME : Examen associant la numération des éléments cellulaires du sang circulant, le décompte (ou le pourcentage) des éléments blancs. MONOCYTES : 5 % Chiffres souvent donnés maintenant en valeur absolue en giga/litre NORMALEMENT : aucune autre forme cellulaire dans le sang périphérique ATTENTION : chez le nourrisson et le jeune enfant : Inversion de la formule sanguine avec 60 % de lymphocytes 30 % de polynucléaires

3 ANOMALIES DE LA NUMÉRATION DES GLOBULES ROUGES : 1 – Les polyglobulies : - par hypovolémie - physiologique - maladie de Vaquez 2 – Les anémies : a – par hypervolémie b – par hyperdestruction des hématies : - causes extracorpusculaires : infections, médicaments, toxiques, maladies associées. - causes corpusculaires :  héréditaire : anomalies de la globine, anomalies de la membrane érythrocytaire  acquises : saturnisme, hémoglobinurie nocturne paroxystique c – par diminution de la production d’hématies : - déficits essentiels en facteurs de l’érythropoïèse : Fer, folate, B12, hypoprotidémie, etc. - Erythroblastopénies : Aplasies médullaires : toxiques, médicamenteuses, maladies associées Infiltration moelle osseuse : leucémies, myélomes, carcinomes, etc. Anomalies endocriniennes : myxoedème, Addison, hypopituitarisme.

4 ANOMALIES DE LA FORMULE SANGUINE : Neutrophilie : - Infections bactériennes aiguës, - Intoxications (toxiques, Mdc), - Néoplasies malignes, - Leucémie myéloïde Neutropénie : - Infections bactériennes (typhoïde) - Infections virales (grippe, rougeole), - Toxiques : radiations, antimitotiques, antimétabolites benzène, nombreux médicaments  … Hyperéosinophilie : - Allergies (asthme), - Infections parasitaires tissulaires trichinose, échinococcose - Certaines dermatites pemphigus, dermatites herpétiques - Certaines maladies polyarthrite rhumatoïde, périartérite noueuse sarcoïdose Hypermonocytose : - Certaines infections bactériennes tuberculose, syphilis, brucelloses - Nombreuses infections à protozoaires paludisme, typhus, trypanosomiases - Lymphomes, leucémies - Néoplasies Hyperlymphocytose : - Infections aiguës : coqueluche, mononucléose - Infections chroniques tuberculose, syphilis II, - Diverses hémopathies : LLC, lymphomes  J’ai recensé 166 médicaments pouvant déclencher des neutropénies chez certains patients Liste non limitative…

5 Le GLOBULE ROUGE ou HÉMATIE, NORMOCYTE, ÉRYTHROCYTE 7,4  m Si taille augmentée : MÉGALOCYTE Si taille diminuée : MICROCYTE Anucléé chez les Mammifères Nucléé chez les Oiseaux, les Reptiles Membrane plasmique porteuse des groupes sanguins AB, MN, Rh, Kell, Duffy, etc… (plus d’une vingtaine…) FILIATIONS : Deux lignées se succèdent chez l’Homme : - Lignée MÉGALOCYTAIRE dans le foie embryonnaire, - puis lignée NORMOCYTAIRE dans la moelle. Cellules-souches Érythroblaste basophile Pathologie : anémie de Biermer (non absorption de vit. B12) Érythroblaste polychromatophile Érythroblaste acidophile Réticulocyte Hématie Cytosquelette Pro-érythroblaste

6 MEMBRANE ÉRYTHROCYTAIRE GROUPES SANGUINS M & N GROUPES SANGUINS A, B & O Transfert HCO 3 vs Cl - Na + /K + ATPase Glycophorine Dimère 60 % AquaporineBande 3Glut 1 GlycolipideGlycoprotéine 3 Na + 2 K + Bande 4.1 Spectrine (dimère) Ankyrine Actine HCO 3 - Cl - 25 % des protéines membranaires

7 100 nm Dimères de glycophorine Bande 3Ankyrine Bande 4.1 Actine Spectrine

8 Le GLOBULE ROUGE ou HÉMATIE, NORMOCYTE, ÉRYTHROCYTE 7,4  m Si taille augmentée : MÉGALOCYTE Si taille diminuée : MICROCYTE Anucléé chez les Mammifères Nucléé chez les Oiseaux, les Reptiles Membrane plasmique porteuse des groupes sanguins AB, MN, Rh, Kell, Duffy, etc… FILIATIONS : Deux lignées se succèdent chez l’Homme : - lignée MÉGALOCYTAIRE dans le foie embryonnaire, - puis lignée NORMOCYTAIRE dans la moelle. Cellules-souches Erythroblastes basophiles Pathologie : anémie de Biermer (non absorption de vit. B12) Erythroblastes polychromatophiles Erythroblastes acidophiles Réticulocytes Hématies Cytosquelette Pro-érythroblaste

9 L’ÉRYTHROPOÏÈSE Cellule-souche : CFC-E(Cellule Formatrice de Colonie Erythrocytaire) Cellule-souche indifférenciée PRO-ÉRYTHROBLASTE ÉRYTHROBLASTE BASOPHILE 1 ÉRYTHROBLASTE POLYCHROMATOPHILE 1 M ÉRYTHROBLASTE BASOPHILE 2 M M IL-3 IL-6 EPO M JO

10 L’ÉRYTHROPOÏÈSE ÉRYTHROBLASTE POLYCHROMATOPHILE mitoses 16 ÉRYTHROBLASTE ACIDOPHILE RÉTICULOCYTE HÉMATIE J+6 10% des hématies générées sont malformées et détruites : érythropoïèse inefficace physiologique

11 ÉRYTHROBLASTE BASOPHILE ÉRYTHROBLASTE ACIDOPHILE RÉTICULOCYTE L’ÉRYTHROPOÏÈSE HÉMATIE ÉRYTHROBLASTE POLYCHROMATOPHILE

12 LES FONCTIONS des CELLULES BLANCHES : Polynucléaires Neutrophiles : Phagocytose et destruction des bactéries invasives Eosinophiles : Destruction de parasites, Modulation de la réaction inflammatoire Basophiles : Libération histamine dans la réaction inflammatoire Monocytes : Précurseurs des macrophages : Capture et dégradation de bactéries, de cellules sénescentes, de corps étrangers. Lymphocytes B : Synthèse des immunoglobulines, précurseurs des plasmocytes Lymphocytes T : Médiateurs de l’immunité cellulaire Lymphocytes « natural killer » : Détruisent les cellules infectées par des virus Système des phagocytes mononucléés

13 La GRANULOPOÏÈSE Cellules-souches CELLULE-SOUCHE MYÉLOïDE MYÉLOBLASTE PROMYÉLOCYTES N B E MYÉLOCYTES N B E MÉTAMYÉLOCYTES N B E POLYNUCLÉAIRES N B E MULTIPLICATION DIFFÉRENCIATION M M M MOELLE SANG TISSUS PN. neutrophile PN. basophile PN. éosinophile

14 Polynucléaire neutrophile Promyélocyte neutrophile GRANULOPOÏÈSE Myélocyte neutrophile Métamyélocyte neutrophile Myéloblaste

15 Promyélocyte Myélocyte neutrophilePolynucléaire neutrophile

16 Le MONOCYTE CFC-GM MONOBLASTE PROMONOCYTE MONOCYTE MACROPHAGE Macrophages des séreuses Macrophages tissulaires ou histiocytes Cellule de Küpffer (foie) Macrophages organes hématopoïétiques Microglie Macrophages alvéolaires (cel. à poussière) Cellule de Langerhans (peau) MOELLE SANG TISSUS Passage sanguin très bref : 24 heures Ostéoclastes, cellules géantes, etc… Très longue survie tissulaire Survit à la phagocytose Rôles fondamentaux dans l’immunité  m

17 Monocyte Macrophage

18 Cellule souche multipotente Cellule souche myéloïde CFC-Meg Plaquettes Mégacaryocyte basophile Mégacaryoblaste basophile Mégacaryocyte granuleux La THROMBOPOÏÈSE Endomitose : env. 10 phases S Thrombopoiétine

19 Mégacaryocyte basophile Plaquette

20 LES FACTEURS de L’HÉMATOPOÏÈSE : Facteurs favorisant la prolifération :  Les CSF : IL3 Interleukine 3 GM-CSF G-CSF M-CSF EPO TPOThrombopoiétine IL5Interleukine 5  Les facteurs synergiques : IL1, IL6 LIFLeukemia Inhibitory Factor SCFStem Cell Factor Facteurs à activité freinatrice : TGB  Transforming Growth Factor TNF  Tumor Necrosis Factor Tous ces facteurs sont, pour la plupart d’entre eux, synthétisés par diverses cellules situées dans la moelle osseuse (cellules stromales mais aussi cellules endothéliales, lymphocytes T, monocytes et macrophages). L’EPO par contre est élaborée par le rein et la TPO par le foie. Toutes sont des glycoprotéines Ils peuvent être actifs sur un type cellulaire ou sur plusieurs Liste non limitative…

21 Les CELLULES SOUCHES CELLULE SOUCHE MULTIPOTENTE (CFU-S) CELLULES SOUCHES MYÉLOÏDES (CFU-GEMM) CELLULES SOUCHES LYMPHOïDES (CFU-L) CFC-TCFC-BLGLCFC-ECFC-ÉosinoCFC-basoCFC-GMCFC-MEG Lympho T Lympho B Hématies PN ÉosinoMonocyte PN neutroPN baso Plaquettes Lympho K, NK Lympho-préTLympho-préB COMPARTIMENT MÉDULLAIRE THYMUSBOURSE Immunoblaste Plasmocyte Multiplication, Maturation & apoptose CFC : Colony Forming Cell CFC = CFU CFU = Colony Forming Unit

22 1 = proérythroblaste 2 = érythroblaste polychromatophile 3 = érythroblaste acidophile 4 = monocyte 5 = plasmocyte 6 = Polynucléaire basophile 7 = lymphocyte 8 = myélocyte neutrophile 9 = métamyélocyte neutrophile 10 = promyélocyte FROTTIS MÉDULLAIRE


Télécharger ppt "Tissu singulier Souvent rapproché d’un tissu conjonctif car : - cellules séparées les unes des autres - par une « substance fondamentale » liquide, le."

Présentations similaires


Annonces Google