La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hémogramme Myélogramme DCEM3 TD N°3 24 octobre 2008 - LM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hémogramme Myélogramme DCEM3 TD N°3 24 octobre 2008 - LM."— Transcription de la présentation:

1 Hémogramme Myélogramme DCEM3 TD N°3 24 octobre LM

2 Exploration de lhématopoïèse Examens morphologiques: Examens immunologiques Examens cytogénétiques: Biologie moléculaire: Cultures cellulaires: cellules différenciées Sensibilité tout type de cellules Sensibilité /10 -3 tout type de cellules Sensibilité tout type de cellules Sensibilité 10-4/10 -5 Seul moyen détude des progéniteurs Examens spécialisés donco-hématologie

3 Exploration de lhématopoïèse: examens morphologiques Hémogramme: –cellules différenciées, résultante de tous les mécanismes touchant les cellules sanguines: –Production normale ou non –Élimination physiologique/pathologique Myélogramme: –Visualisation des précurseurs hématopoïétiques différenciés –Ne concerne ni les progéniteurs ni les cellules souches Biopsie ostéomédullaire –Carotte osseuse –Structure de la moelle hématopoïétique

4 Hémogramme

5 Principales indications de lhémogramme Devant un symptôme évocateur / complication –Syndrome anémique –Syndrome infectieux –Syndrome hémorragique –Syndrome tumoral (ADENOPATHIE ou de SPLENOMEGALIE) –ICTERE –Insuffisance rénale aiguë Systématique –Grossesse –Médecine du travail –Prêt bancaire… + suivis de traitements Frottis sanguin: devant toute anomalie de lhémogramme

6 Modifications de lhémogramme Syndrome inflammatoire Insuffisance rénale Grossesse Troubles endocriniens

7 Modification de lhémogramme en cas de syndrome inflammatoire Maladies infectieuses (aiguës) surtout chroniques Maladies inflammatoires et syndromes dysimmunitaires +++ Anémie ++++ –Fréquente –Non régénérative, dabord normochrome normocytaire PUIS microcytaire –Hyposidérémique Hyperleucocytose –prédominant sur les PN –parfois associée à une myélémie Thrombocytose Monocytose

8 Modification de lhémogramme au cours de la grossesse Globules rouges: –Baisse de lHb au 3° trimestre –Augmentation de la masse érythrocytaire + hémodilution ++ –Risque ++ danémie par carence martiale et/ou folates Leucocytes: hyperleucocytose avec polynucléose (! À linfection ; urinaire ++) Plaquettes: thrombopénie modérée, inconstante VS: Augmentée (Jamais > 50 ; ! À linfection ; urinaire ++)

9 Globules rouges: –Anémie normochrome normo ou macrocytaire –Traitement substitutif par EPO recombinante Effondrement de la sécrétion dEPO Raccourcissement de la durée de vie des GR constante si clairance de la créatinine est < 40 ml/mn VS: Augmentée (! À linfection) Modification de lhémogramme au cours de Insuffisance rénale chronique

10 Modifications de lhémogramme en cas de troubles endocriniens Hypothyroïdie +++ –anémie normochrome normocytaire arégénérative (parfois macrocytaire) Hyperthyroïdie –anémie microcytaire sans carence martiale –neutropénie modérée fréquente Maladie dAddison –anémie normochrome normocytaire arégénérative Insuffisance hypophysaire –anémie normochrome normocytaire arégénérative

11 Les anomalies cliniques qui justifient la prescription en urgence dun hémogramme (SFH) État de choc Pâleur intense Angine ulcéro-nécrotique ou résistante aux antibiotiques Fièvre élevée après prise de médicament, surtout après chimiothérapie anti-mitotique Fièvre résistante aux antibiotiques Purpura pétéchial avec syndrome hémorragique

12 Les Urgences immédiates

13 Anomalies de lhémogramme qui justifient lappel durgence dun spécialiste (module 10 item 143, item 162) Hématocrite supérieur à 60 % Anémie inférieure à 6 g/dl ou mal tolérée Neutropénie inférieure à 200/mm3 Hyperleucocytose faite de cellules immatures supérieure à /mm3 Thrombopénie inférieure à /mm3, même sans syndrome hémorragique

14 Myélogramme

15 Indications du myélogramme Suspicion dune atteinte la moelle osseuse –Cytopénies non expliquées: Anémies, thrombopénies, neutropénies Présumées centrales+++ (anémies non régénératives= NON). –Présence de cellules anormales dans le sang périphérique –Blastes, éléments dysplasiques –Suspicion denvahissement Leucémie aiguë Pathologies lymphoïdes (myélome, lymphome, Sd lymphoprolifératifs) Métastases… Prélèvement pour examens complémentaires –Caryotype, immunophénotype, bio mol, myélocultures

16 Réalisation du myélogramme

17

18

19

20

21 Coloration des lames au MGG May-Grunewald- Giemsa Frottis colorés protégés par une lamelle de verre Durée médico-légale de conservation des lames: 30 ans

22 Myélogramme 1 évaluation de la richesse 2 évaluation des mégacaryocytes 3 évaluation des lignées myéloïdes et lymphoïdes 4 recherche danomalies de maturation 5 recherche de cellules anormales

23 Proérythroblastes 1 à 3 % Erythroblastes basophiles 3 à 5 % Erythroblastes polychromatophiles 5 à 10 % 12 à 30 % Erythroblastes acidophiles15 à 20 % Mégacaryocytes : sans particularité (4 à 5/champs) Richesse cellulaire : normale LE MEDULLOGRAMME NORMAL Polynucléaires neutrophiles 15 à 30 % Polynucléaires éosinophiles 1 à 3 % Polynucléaires basophiles 0 à 0.5 % Métamyélocytes neutrophiles15 à 20 % Métamyélocytes éosinophiles 1 à 3 % Métamyélocytes basophiles 0 à 0.5 % Myélocytes neutrophiles10 à 20 % Myélocytes éosinophiles 1 à 3 % Myélocytes basophiles 0 à 0.5 % Promyélocytes < 5 % Myéloblastes < 5 % Lymphocytes < 10 % Monocytes < 5 % Cellules réticulaires 1 à 3 % Plasmocytes 1 à 3 % 50 à 70 %

24 Colorations plus spécialisées Myéloperoxydase Perls Estérases

25 Myélopéroxydases: identifient la lignée myéloïde (au sens large: cellules précurseurs des granulocytes et monocytes); elles sont négatives dans la série lymphoïde

26 Coloration de Perls met en évidence des dépôts de fer dans le cytoplasme Anémies sidéroblastiques +++

27 Biopsie Ostéo-Médullaire Réalisation Avantages /inconvénients par rapport au myélogramme

28

29

30 Coupes histologiques « Carotte osseuse »

31 Avantages /inconvénients Possible si thrombopénie profonde Transfusion plaquettes si thrombopénie profonde

32 Cellule souche Différenciation myéloïde Différenciation lymphoïde Précurseurs Éléments matures Précurseurs Éléments matures Sang Moelle Pathologies onco-hématologiques Différenciation normale

33 Cellule souche Différenciation myéloïde Différenciation lymphoïde Précurseurs Éléments matures Précurseurs Éléments matures Leucémie aiguë myéloblastique Leucémie aiguë lymphoblastique Sang Moelle Éléments immatures LEUCEMIES AIGUES Éléments immatures

34 Cellule souche Différenciation myéloïde Différenciation lymphoïde Précurseurs Éléments matures Éléments matures Précurseurs Éléments matures Sang Moelle SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS Leucémie myéloïde chronique Polyglobulie primitive Thrombocytémie essentielle Peuvent évoluer en LA

35 Cellule souche Différenciation myéloïde Différenciation lymphoïde Précurseurs Éléments matures Précurseurs Éléments maturesSang Moelle SYNDROMES MYELODYSPLASIQUES Anomalies de différenciation: Cytopénies+++, peut évoluer en LA

36 Cellule souche Différenciation myéloïdeDifférenciation lymphoïde Précurseurs Eléments matures Précurseurs Éléments matures Sang Moelle SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS À partir dun gg,organe: Lymphomes: À petites cellules A grandes cellules À partir de la moelle + sang: SLP chroniques: LLC, LPL… Névoluent pas en LA

37 Indications et apports du myélogramme Anémies Thrombopénies neutropénies

38 Anémies

39 Devant quel type danémies est-on susceptible de demander un myélogramme? Anémie arégénérative microcytaire? Anémie régénérative microcytaire? Anémie macrocytaire arégénérative? Anémie macrocytaire régénérative? Anémie normocytaire régénérative? Anémie normocytaire arégénérative? NON OUI

40 Myélogramme érythroblastopénies« dysérythropoïèse » Absence dérythroblastes Anémie réfractaire Myélodysplasies Virus (parvo. B19, HIV) Toxiques Maladie congénitale (Blackfan Diamond) Anémies macrocytaires / normocytaires arégénératives envahissement Leucémie Lymphome Métastases… Carences vitaminiques Aplasie fibrose

41 Thrombopénies

42 Devant un patient présentant une thrombopénie à 90 G/L isolée, réalisez- vous un myélogramme? Il faut: –Thrombopénie vérifiée sur 2 prélèvements (problèmes techniques possibles) –Contrôler labsence dagrégats plaquettaires à lEDTA… … pour éviter des prélèvement inutiles

43 Myélogramme Origine centrale Origine Périphérique Mégacaryocytes nombreux Séquestration splénique Insuffisance médullaire Leucémie Lymphome Métastases Aplasies…… Destruction Immunologique (Médicaments) Allo-immunisation Consommation CIVD SHU-PTT Thrombopénies Mégas rares + pancytopénie Mégas anormaux Myélodysplasies Atteinte isolée Des Mégas Toxique Alcoolisme aigu

44 Neutropénies

45 Myélogramme Atteinte granuleuse pure -Toxique -Immuno-allergique -constitutionnelle -Neutropénie chronique idiopathique sévère -Parfois myélodysplasies Neutropénies graves non élucidées Atteintes de plusieurs lignées Insuffisance médullaire globale: Leucémie Lymphome Métastases Aplasies…… ! Ethnique - chronique

46 Pancytopénies - orientation +/-


Télécharger ppt "Hémogramme Myélogramme DCEM3 TD N°3 24 octobre 2008 - LM."

Présentations similaires


Annonces Google