La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Syndromes Myéloprolifératifs K.Boudjedir Eurocord Hopital Saint louis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Syndromes Myéloprolifératifs K.Boudjedir Eurocord Hopital Saint louis."— Transcription de la présentation:

1 Syndromes Myéloprolifératifs K.Boudjedir Eurocord Hopital Saint louis

2 Définition: Groupe hétérogène dhémopathies malignes caractérisée par une prolifération clonale dun précurseur myéloïde aboutissant à la production de cellules matures en excès (Polynucléaires, GR, Plaquettes) - Splénomégalie (Séquestration dans la rate). - Le risque initial commun est la thrombose Vx - Le risque évolutif est la transformation en leucémie aigue

3 CSH CFU- GEMM Progéniteur lymphoïde CFU- GM CFU- Meg BT Thymus CFU-E Hématies Plaquettes Monocytes Poly Neutro Myéloïde Lymphoïde LA Sd lymphoP Sd myéloP CSH myéloïde commune CSH lymphoïde commune Progéniteur myéloïde Polyglobulie LMC TE

4 CLASSICATION Leucémie Myéloïde Chronique Lignée granuleuse Maladie de Vaquez ( Polyglobulie I aire) Lignée érythroblastique Thrombocytémie essentielle Lignée Mégacaryocytaire Myélofibrose primitive (splénomégalie myéloïde) ?? Syndrome Myéloprolifératif atypique

5 Leucémie myéloïde chronique

6 Définition Prolifération clonale dun précurseur myéloïde intéressant essentiellement mais non exclusivement la lignée granulomonocytaire Entrainant une production excessive faite essentiellement de nombreux PN et de leurs précurseurs immédiat. Constamment associé à une translocation t(9,22) et une fusion BCR/ABL.

7 LMC: Épidémiologie Le plus commun des syndromes myéloprolifératifs % de toutes les leucémies Incidence: 1,5/ Médiane dâge: 40 ans Prédominance masculine Cause : idiopathique++

8 Physiopathologie Apparition dune translocation réciproque entre le chromosome 9 et celui du 22 donnant un chromosome pathologique :le chromosome Philadelphia (chromosome 22 raccourcie) dans toutes les cellules myéloïdes. Entre le site du gène abl et celui du gène bcr La proteine codée a une activité tyrosine k

9 LMC: Signes Cliniques Asymptomatique: NFS systématique (20-40%) SF: Asthénie, pesanteur abdominale, perte de poids, syndrome anémique, sueurs nocturnes Ex Clinique: Splénomégalie isolée parfois hépatomégalie Complications: –Hyperuricémie (lithiase, crise de goutte) –Thrombose (priapisme…..) –Hémorragies –Infarctus splénique (Douleurs+++)

10 LMC: Diagnostic * NFS - Hyperleucocytose à PNeutrophile - Myélémie (éléments granuleux immatures médullaires circulants) - Thrombocytose *Caryotype sang et/ou moelle: +++ t(9.22) –Chromosome Ph1 *Biologie Moléculaire:++++ BCR/ABL

11 Caryotype LMC

12 LMC: Evolution - Pronostic Evolution chronique. Poussées évolutives: Accélération Transformation inéluctable vers Leucémie aiguë (acutisation) en quelques mois voir quelques années. Toujours (évolution naturelle)

13 LMC: Evolution - Pronostic Acutisation Prolifération blastique médullaire sans différenciation = Tableau dinsuffisance médullaire + blastose 2/3 LAM – 1/3 LAL Pronostic effroyable

14 LMC: Traitement En urgence: Contrôle leucocytose et syndrome tumoral. 1/Hydratation 2/Hydroxyurée (Hydrea°) ou le Glivec 3/ Tt hypo-uricémiants :Zyloric° (allopurinol) pour éviter les complications liées à lhyperuricémie)

15 LMC: Traitement Une fois, la phase initiale passée Tt de fond Plusieurs possibilités: –Sujet jeune: Allogreffe de CSH : Seule possibilité curatrice –Immunothérapie: Interféron Alpha en SC –STI: Nouvelle approche.

16 Inhibiteur spécifique de la Tyrosine Kinase du transcrit Bcr-abl Trt per os 400 mg à 800 mg/j en 2 prises Effets secondaires :prise de poids, œdèmes périorbitaires, myalgies, atteinte hépatiques…. Excellente réponse Hématologique ++ Cytogénétique et Moléculaire Vers la guérison? Excellente tolérance

17 MALADIE de VAQUEZ

18 Polyglobulie primitive Définition Prolifération clonale dun précurseur myéloïde intéressant essentiellement mais non exclusivement la lignée érytroblastique Entrainant laugmentation de Hb (>18gr/dl homme, 16 gr/dl femme),l augmentation des GR et de HT. Augmentation du volume globulaire total Mis en évidence dune mutation acquise de la cellule souche myéloïde :JAK2

19 Vaquez: Épidémiologie Variation géographique à travers le monde. Incidence en Europe: 8/ Prédominance masculine (Sex ratio: 2,5/1) Pic: 60 ans Exceptionnel < 20 ans Idiopathique++

20 Vaquez: Circonstances de Découverte Découverte fortuite à la numération Érythrose cutanée (visage, mains, conjonctives), Bouffées congestives, prurit à leau. SF(hyperviscosité): Céphalées, vertiges, paresthésies, somnolence, tr visuels,. Splénomégalie HTA

21 Erythrose faciale Erythrodermie p/r Normal

22 Erythrose faciale Hyperhémie conjoctivale

23 HSM Splénomégalie

24 Vaquez: Biologie ( 1) NFS HB,GR,HT augmentées Souvent Thrombocytose +/- Hyperleucocytose modérée à PN

25 Biologie (2) Biopsie osteomédullaire : montre une hyperplasie myéloïde Etude du volume GT: > 36 ml/kg H et > 32 ml /kg ( > 25 % à la valeur théorique en fonction du poids et de la taille )

26 Diagnostic SPM Hb, Ht, Gr augmentés VGT > 36 ml/ kg ou > 32 ml/kg Eliminer les Polyglobulies Secondaires(SaO2 > 95%,pas de causes rénales….) JAK2 V617F positive (>80%)

27 Polyglobulie: Dg différentiel Réactionnelle –Adaptée (Erythropoïétine en réaction à un stimulus hypoxie)/ BPCO – Tabagisme – CO –Inadaptée(Sécrétion anormale Erythropoïétine)/ Tumeurs rénales – Tumeurs Hépatiques – Tumeurs cervelet

28 Vaquez: Complications Thromboses (Risque le +important): veineuses ou artérielles. Hémorragies(anomalies des plaq) Crise de Goutte et lithiases urinaires Evolution: –Myelofibrose (30%) Pancytopénie –Acutisation (LA: 10-15%) très péjoratif.

29 Vaquez: Traitements Étiologique: –Saignées (Ht <45%). Modalités ++Risque = carence en fer et hyperplaquettose. Risque thrombotique –Hydrea°: Pb = Tt continu. (Attention cytopénie) –Phosphore32( ++ Sujets âgés) Symptomatique: –Aspirine –Allopurinol

30 Thrombocytémie essentielle: Définition-Épidémiologie Prolifération clonale dun précurseur myéloïde intéressant la lignée mégacaryocytaire essentiellement et aboutissant (majoritairement) à la production excessive de plaquettes. Incidence: 1 à 2/ Pic: 60 ans Quelques formes: Femmes 30ans

31 Thrombocytémie essentielle: Signes cliniques Très souvent asymptomatique (NFS systématique) Thromboses vasculaires Hémorragies Signe Clinique: Splénomégalie

32 Thrombocytémie essentielle: Signes Biologiques Thrombocytose > /mm3 Biopsie médullaire: hyperplasie myéloïde avec prédominance mégacaryocytaire Attention: LMC atypique!! BCR-ABL de façon systématique

33 Diagnostics différentiels Thrombocytose réactionnelle: –Carence en Fer –Régénération médullaire –Post-splénectomie Thrombocytose daccompagnement (autre syndrome myéloprolifératif)

34 Evolution-complication Risque majeur +++ Thrombose Risque dhémorragie++ Lévolution vers la myélofibrose ou une LA

35 Thrombocytémie essentielle: Thérapeutique Limiter les complications thrombotiques: –Anti-agrégants plaquettaires : aspirine 100 mg/j –Hydrea si Plq++++

36 Autres syndromes myéloprolifératifs

37 Myélofibrose primitive: Fibrose médullaire responsable dune pancytopénie avec relais par une hématopoïèse splénique. Rare. Sujets âgés. Exceptionnel mais existe chez sujets jeunes. Risque: Evolution vers Leucémie aiguë. TRT : sujets jeunes : greffe allogénique TRT : sujets agés : transfusion + ??


Télécharger ppt "Syndromes Myéloprolifératifs K.Boudjedir Eurocord Hopital Saint louis."

Présentations similaires


Annonces Google