La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M é canismes de transmission des infections et mesures de pr é vention.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M é canismes de transmission des infections et mesures de pr é vention."— Transcription de la présentation:

1 M é canismes de transmission des infections et mesures de pr é vention

2 A- M é canismes de transmission des infections

3 Mécanismes de transmission Réservoir (Agent infectieux) Mode de transmission Hôte réceptif Chaîne de transmission

4 Réservoirs d'agents infectieux Définition générale lieu ou organisme où l’on trouve le micro- organisme considéré et qui assure sa survie Le réservoir peut être humain –Individu infecté : Patient ou Personnel Infection ouverte ou fermée –Porteur : Héberge un micro-organisme en un site donné

5 Réservoirs d'agents infectieux Réservoir humain –Oropharynx –Tube digestif –Peau –Tissus et organes infectés Poumon, voies biliaires, urinaires, sang etc. –Portage ou colonisation : Staphylococcus aureus Résistant à la méticilline (SARM) au niveau nasal ou cutané Méningocoque au niveau ORL…

6 Réservoir environnemental –Naturel : air, eau Pseudomonas aeruginosa, Legionella, Aspergillus… –Matériel : dispositifs médicaux Micro-orgainismes de la flore humaine ou environnementale

7 Origine de la contamination Origine endogène  auto-infection : liée à un MO hébergé habituellement par le sujet Origine exogène : transmission croisée infection exogène, croisée : pénétration chez un individu d'un MO provenant de l'extérieur (autre individu, animal, environnement) - transmission manuportée - transmission lors de gestes invasifs

8 Modes de transmission Transmission directe Transmission indirecte Peur de la contagion +++ Mais Une infection peut être transmissible sans être contagieuse

9 Transmission directe Transmission d'un individu infecté à un autre sans vecteur intermédiaire (matériel, humain) transmission directe entre le réservoir et l’hôte récepteur Exemples - Toux : grippe, tuberculose - Rapports sexuels : syphilis, SIDA - Voie transplacentaire : rubéole

10 Transmission directe Via l’air : transmission aérienne Exemple : Tuberculose, varicelle, aspergillose, légionellose Via les gouttelettes : transmission de type gouttelette Exemple : Méningocoque, grippe Via un contact direct : transmission de type contact - Rapports sexuels : syphilis, SIDA - Voie transplacentaire : rubéole - Contact peau à peau : gale

11 Transmission indirecte Par l'intermédiaire d'un vecteur –Vivant : - Moustique : paludisme - Puce : peste - Mains –Inerte : - matériel Aiguilles : Hépatite B, SIDA endoscopes, matériel chirurgical… - Environnement - Eaux, aliments, surfaces etc...

12 Portes d’entrée –cutanée (peau lésée), site opératoire –respiratoire : mode de transmission = inhalation –digestive mode de transmission = ingestion –urogénitale –conjonctivale –voie parentérale mode de transmission = inoculation

13 Hôte Réceptif Susceptibilité à l'infection Porte d'entrée adéquate Inoculum suffisant

14 Hôte Réceptif Facteurs de risque : –liés au malade : age (très jeune ou très avancé) maladie chronique sous-jacente (diabète..) immunodépression dénutrition incontinence (risque d ’infection urinaire) atteinte de la barrière cutanée  «susceptibilité»

15 –liés aux activités diagnostiques et thérapeutiques traitements immunosuppresseurs interventions chirurgicales manœuvres invasives : –sondage urinaire –ventilation artificielle insuffisances dans l ’organisation des soins

16 Tissus et organes Stériles Barrière cutanée muqueuse Intubation KT périphérique KT central Sonde urinaire vv v v Bactéries vv v v vv v v vv v v Chirurgie

17 Origine des contaminations Chaîne de transmission Réservoir (Agent infectieux) Contamination Hôte réceptif Hôte lui-même Humains : infectés ou non infectés patients ou personnel Environnement : saprophytes ou commensaux Transmission croisée, directe ou indirecte Endogène Auto-infection Infection croisée

18 Séropositivité au Virus de l’Hépatite C Origine nosocomiale Séropositivité au Virus de l’Hépatite C Origine nosocomiale Réservoir Modes de transmission Hôte réceptif - Patients infectés Sang Liquides bio. + sang visible - Soignant Inoculation Projections muqueuses (AES) Via matériel contaminé Personnel Porte d ’entrée Inoculum Patients

19 Séropositivité au Virus de l’Hépatite C Origine nosocomiale Séropositivité au Virus de l’Hépatite C Origine nosocomiale Réservoir Modes de transmission Hôte réceptif - Patient - Soignant Inoculation : blessures avec piquant/tranchant Projections sur les muqueuses (par exemple oculaire) et sur la peau lésée Via matériel contaminé : endoscope… Contact sang /tissus du patient Personnel Porte d ’entrée Inoculum Patients

20 Exemple : Tuberculose pulmonaire Réservoir Modes de transmission Hôte réceptif - Patients infectés - Produit d'expectoration Voie aérienne : Particules < 5 µ « Longs courriers de la transmission» Autres patients Personnel

21 Infection urinaire à Staphylococcus aureus Réservoir Modes de transmission Hôte réceptif - Urines mais aussi selles ? muqueuse nasale ?... Contact : via les mains et le matériel souillés Autres patients

22 B- PREVENTION

23 RESERVOIR Patient (VHB, VHC, VIH, SARM, EBLSE...) Soignant Matériel

24 Patient 1 Patient 2 Soignant MODES TRANSMISSION Indirect (exemple : matériel, fauteuil...) direct (piqûre, air, gouttelettes) Direct : mains

25 PREVENTION RESERVOIR HOTE RECEPTIF directe indirecte Mode Transmission

26 Barrières Physiques Gants Lunettes Masques Surblouses Filtres HEPA (air) Filtre (eau) Procédés chimiques Antisepsie Désinfection Stérilisation Déchets liés aux soins PREVENTION Vaccination : VHB...Précautions Standard et Particulières

27 ANTISEPSIE & DESINFECTION Antisepsie Opération au résultat momentané permettant au niveau des tissus vivants, dans la limite de leur tolérance, d ’éliminer ou de tuer les micro-organismes et/ou d ’inactiver les virus, en fonction des objectifs fixés. Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes et/ou virus présents au moment de l ’opération Désinfection Milieu inertes, Friction des mains

28 ANTISEPSIE & DESINFECTION Familles Spectre d’activité HalogénésBactéricide, fongicide, virucide et sporicide Chlorés Iodés (PVPI) Biguanides *(CHX)Gram+, Gram-, virus enveloppés, levures AlcoolsGram+, Gram-, Virus enveloppés, Mycobactéries

29 DESINFECTION / STERILISATION DESINFECTION Opération au résultat momentané permettant d’éliminer ou de tuer les micro-organismes et/ou d ’inactiver les virus indésirables portés par des milieux inertes contaminés, en fonction des objectifs fixés. Le résultat de cette opération est limité aux micro-organismes et/ou virus vivants présents au moment de l ’opération. STERILISATION Procédé physique permettant de réduire d ’au moins de 6 Log la charge bactérienne initialement présente au niveau d ’une surface inerte (soit 10 6 ).

30 DESINFECTION / STERILISATION DESINFECTION Matériel thermosensible Electrolyse STERILISATION Matériel thermostable (138°C pendant 20 min.)+ + + Matériel thermosensible (oxyde d ’éthylène) Gas plasma Radioactivité

31 DESINFECTION / STERILISATION La règle : on ne désinfecte/ stérilise que ce qui est propre DétersionSuspension des souillures RinçageElimination des souillures DésinfectionEliminer les micro-organismes ou Stérilisation Eliminer les micro-organismes

32 Tableau des précautions standard et particulières


Télécharger ppt "M é canismes de transmission des infections et mesures de pr é vention."

Présentations similaires


Annonces Google