La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Christophe BEZANSON Formation Continue Orthoptistes Lundi 11 avril 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Christophe BEZANSON Formation Continue Orthoptistes Lundi 11 avril 2011."— Transcription de la présentation:

1 Dr Christophe BEZANSON Formation Continue Orthoptistes Lundi 11 avril 2011

2 Définitions « La vision double, les deux yeux ouverts» = disparition du trouble en fermant un œil La diplopie est un symptôme, non une maladie  importance de la démarche diagnostique ! Diplopie transitoire ou permanente Diplopie monoculaire ou binoculaire (++)

3 La diplopie pour le généraliste Symptôme rare ? Accès direct au généraliste ou à l’ophtalmologiste Peu de matériel adapté au cabinet du généraliste Importance de l’interrogatoire Urgence diagnostique et thérapeutique Collaboration avec les professionnels de santé

4 Diagnostic chez le généraliste Interrogatoire Âge, profil évolutif, contexte pathologique Notion de traumatisme crânien, de signes neurologiques associés (AVC, tumeur, épilepsie, fatigue intense, …) Douleurs associées: Horton, anévrysme, diabète, migraine Examen clinique Examen cutané: peau, paupières, globe oculaire Adénopathies, vertiges, syndrome déficitaire Acuité visuelle Mouvements volontaires des yeux

5 Moyens diagnostiques du généraliste Biologie VS, CRP, glycémie Radiologie Scanner ou IRM en urgence Adressé aux confrères Neurologue Ophtalmologiste Orthoptiste

6 Diplopie transitoire Principales étiologies Maladie de Horton (++) inflammation et rétrécissement des artères temporales VS et CRP ++ Biopsie de l’artère temporale Prévalence de1/1000 (60-69 ans) à 1/120 (> 80 ans) Maladie thromboembolique Anévrysme Hémorragies

7 Orientation diagnostique pour le Généraliste ( Neurologie-ECN 2002) Diagnostic d’une paralysie oculo-motrice repose sur : - Les circonstances de survenue - Les signes associés - L’âge - Le mode évolutif 1. Contexte immédiatement évocateur car Traumatisme crânien Signes neurologiques associés (AVC, tumeur,…) Exophtalmie (Basedow,…) Zona ophtalmique 2. Ophtalmoplégie douloureuse (++) Causes loco-régionales anévrysme carotidien tumeur du sinus caverneux carcinomatose de la base du crâne Diabète Horton 3. Ophtalmoplégie fluctuante : myasthénie.

8 Difficultés pour le généraliste Consultations d’ophtalmologie au cabinet essentiellement pour pathologie infectieuse Faiblesse de la formation initiale en ophtalmologie Pas de matériel spécifique à l’ophtalmologie Spécificités diagnostiques et thérapeutiques: ophtalmologiste/orthoptiste?

9 Qu’attendre de l’orthoptiste? Caractéristiques de la diplopie Recherche étiologique Répercussions objectives pour le patient Conseils de prise en charge: ophtalmo, examens complémentaires, rééducation orthoptique? Attente d’un avis de spécialiste !!

10 Communiquer…(1) Attentes de l’orthoptiste à qui est adressé un patient ? Modes de contact généraliste/orthoptiste (courrier, ordonnance, ….) Contenu de la séance d’orthoptie Tarification et modes de remboursement Informer le prescripteur (et le patient!)

11 Communiquer … (2) Pourquoi ? Quand ? Support de communication ? Contenu ? Un compte-rendu orthoptique type (idéal ?) est-il nécessaire/possible?

12 Communiquer … (3) Les supports de communication Contact direct, téléphone, courrier, fax, Internet La place de la messagerie sécurisée Messagerie intégrée au logiciel métier ? Possibilités d’intégration des données reçues dans le dossier du prescripteur Copie au patient et à d’autres professionnels de santé?

13 Communiquer… (4) Le contenu des échanges Les attentes du prescripteur? Les bases du compte-rendu Equilibre nécessaire entre données orthoptiques spécialisées/connaissances du prescripteur Intégrer texte et images ? Expliciter le compte-rendu au patient et les prescriptions recommandées

14 Communiquer …(5) Conservation des données chez l’orthoptiste et chez le prescripteur Accès du patient aux données le concernant? A partir des échanges antérieurs, peut-on définir un compte-rendu type? Critères d’un «bon» compte-rendu?


Télécharger ppt "Dr Christophe BEZANSON Formation Continue Orthoptistes Lundi 11 avril 2011."

Présentations similaires


Annonces Google