La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CAFDES – ARIF PARIS. RESEAU - PARTENARIAT Partenariat et réseau : des concepts «valises» (polysémiques)… –Tout le monde fait du réseau… –Chacun a donc.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CAFDES – ARIF PARIS. RESEAU - PARTENARIAT Partenariat et réseau : des concepts «valises» (polysémiques)… –Tout le monde fait du réseau… –Chacun a donc."— Transcription de la présentation:

1 CAFDES – ARIF PARIS

2 RESEAU - PARTENARIAT Partenariat et réseau : des concepts «valises» (polysémiques)… –Tout le monde fait du réseau… –Chacun a donc sa propre représentation du réseau, comme du partenariat… –Tous les professionnels dun territoire sont désignés partenaires; alors quils ne le sont pas tous… Une approche qui va tenter dapporter les outils nécessaires pour pouvoir prendre en compte deux nécessités : –Nécessité de distinguer les formes de partenariats et de réseaux observées, pour pouvoir poser un diagnostic sur le positionnement de lorganisme ou de létablissement dans son environnement Sur le terrain il existe des organisations originales et complexes. Il ny a pas de modèles unique de réseaux, mais des configurations multiples, en adaptations aux différentes réalités environnementales et contextuelles. Exemples simplifiés pour lintervention, mais logiques identiques observées dans des organisations complexes. –Nécessité de distinguer les formes de partenariats et de réseaux, pour pouvoir les activer efficacement (leviers différents) IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

3 Objectif de lintervention Préciser les concepts Apporter quelques clefs de lecture pour mieux diagnostiquer et mieux agir… IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

4 RESEAU - PARTENARIAT La collaboration : « travail en commun pour réaliser une action, un projet, une œuvre » La mutualisation : « mise en commun » La coopération : « association pour participer à un but commun » La coordination : « mise en ordre », « mise en cohérence », « articulation des actions ». DES OUTILS ORGANISATIONNELS AU SERVICE DE : IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

5 RESEAU - PARTENARIAT Ne peuvent sapparenter à : –Un réseau primaire –Une méthodologie dintervention, comme : Lintervention de réseau Lintervention collective de réseau –Un réseau déchanges NB : Le travail en réseau et le travail en partenariat sancrent dans la collaboration des institutionnels du « réseau secondaire formel » Les pratiques de réseau peuvent aussi sobserver dans le « réseau semi- formel ». Certaines pratiques composent avec ces différents champs (exemple activation du réseau primaire à des fins professionnelles…). IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

6 Le concept réseau et ses autres différentes formes Solidarité (réseau primaire) –Affiliation - Désaffiliation –Mobilisation du réseau primaire (intervention de réseau) Echanges –Affiliation - Désaffiliation –Reconnaissance sociale - Identité sociale et professionnelle –Valorisation des compétences Mobilisation des groupes sociaux –Communauté, quartier, groupe dappartenance (intervention collective de réseau)

7 Le concept « Réseau » Un concept polysémique, « valise » « Retis » « Retiolus » « filet » en français (on sera vigilant : usager «captif » – « contrôle social» critique fréquente du réseau professionnel) – ce qui pose la question de léthique de lintervention. « net » en anglais : communication, réactivité – Avantages et inconvénients NOEUD LIEN MAILLE Approche structurelle du réseau IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT Personnes Lien à définir Organisations Lien à définir Ex : lien fonctionnel ou lien affectif… Ex : lien conventionnel… 2

8 APPROCHE STRUCTURELLE DU RESEAU DENSITE DES LIENS ET FORCE DU RESEAU

9 Le concept « Réseau » AUTRE TYPE de réseau : lorganigramme en râteau Tout organigramme peut sappréhender par lanalyse structurelle du réseau ORGANISATION RESPONSABLE CADRE INTERMEDIAIRE PROFESSIONNELS DE 1 ère LIGNE IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT 3

10 LES RESEAUX Primaires Secondaires semi-formels Secondaires formels

11 RESEAU PRIMAIRE FAMILLE VOISINAGE AMIS TRAVAIL ETUDE MISSION LOCALE M DUPONT Responsable ASSEDIC Mme CAMPAGNE M VILLAGE coordinateur Réseau déchanges RESEAU SECONDAIRE FORMEL RESEAU SECONDAIRE NON-FORMEL Régis DUMONT « Travailler en réseau » DUNOD 2003 IRTS NORD PAS DE CALAIS 7

12 LE RESEAU PRIMAIRE Le réseau primaire est constitué par les relations vécues par le sujet au cours de son existence, non seulement au sein de sa famille, mais aussi avec ses voisins, ses amis et ses camarades de travail (LIA SANICOLA « lintervention de réseau » p 28). Le réseau primaire dune personne est constitué par le groupe de personnes activables et mobilisables pour lui apporter une aide en cas de besoin (R. DUMONT, « travailler en réseau » p 128). Les réseaux primaires sont informels, cest-à-dire que les liens entre les personnes sont naturels. Les interactions entre les personnes qui composent le réseau primaire se régulent de façon implicite, en fonction des modes relationnels qui se sont instaurés au fil du temps. Ces relations et leurs formes sont invisibles pour les personnes extérieures au réseau primaire. IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

13 LES RESEAUX SECONDAIRES FORMELS Les réseaux secondaires formels, « ceux que constituent les institutions sociales qui ont une existence officielle ; ils sont structurés de façon précise, remplissent des fonctions spécifiques ou fournissent des services particuliers ». (Lia Sanicola : « lintervention de réseau »). Les liens et interactions qui sétablissent entre les usagers et les membres des réseaux secondaires peuvent se spécifier ainsi : - ils ne se créent pas de façon naturelle - ils sont établis par les membres en fonction des services à fournir et à recevoir - ils sont déterminés principalement par les rôles endossées par les personnes présentes (travailleurs sociaux, clients, etc.) - des éléments monétaires et légaux y fondent davantage les échanges que la réciprocité (LIA SANICOLA : « lintervention de réseau »). IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

14 LE RESEAU SECONDAIRE « SEMI-FORMEL » OU « NON FORMEL » Le réseau secondaire non formel est mis sur pied à linitiative de certains membres de réseaux primaires pour répondre à leurs propres besoins, pour trouver des solutions à des difficultés communes sans quils acquièrent un statut véritablement institutionnel (LIA SANICOLA : « lintervention de réseau »). Exemple : mères de famille qui se relaient pour conduire et rechercher leurs enfants à lécole qui instaurent une forme de gardiennage à domicile. IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

15 10 RESEAU PRIMAIRE FAMILLE VOISINAGE AMIS TRAVAIL ETUDE MISSION LOCALE M DUPONT Responsable ASSEDIC Mme CAMPAGNE M VILLAGE coordinateur Réseau déchanges RESEAU SECONDAIRE FORMEL RESEAU SECONDAIRE NON-FORMEL La désaffiliation : perte de liens «naturels » de solidarité au sein du réseau primaire, au profit dune institutionnalisation par le réseau secondaire, davantage facteur de dépendance et dassistanat pour la personne en demande daide Lévaluation de la problématique et des ressources doit permettre de déterminer laide à apporter, et les partenaires à mobiliser Service daide à domicile Service social IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT 1

16 LINTERVENTION DE RESEAU Mode particulier dintervention différent et complémentaire à laide à la personne… »Claude BRODEUR »Lia SANICOLA

17 l es méthodes dinterventions : « lintervention de réseau » Claude BRODEUR initiateur de cette méthode dintervention (Canada) Recensement, mobilisation, étayage du réseau primaire autour de lusager afin quil apporte des solutions aux difficultés quil rencontre. On reconnaît les ressources possibles du réseau primaire Cela implique pour le professionnel : –D–Daccueillir les propositions du réseau primaire –D–Danimer le groupe « réseau primaire », jouer linterface entre les membres de ce réseau primaire Lusager est sujet (dépasse la relation soignant/soigné, assistant/assisté) (FIN) IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT 8

18 RESEAU PRIMAIRE FAMILLE VOISINAGE AMIS TRAVAIL ETUDE Foyer daccueil durgence M DUPONT Responsable ANPE Mme CAMPAGNE M VILLAGE coordinateur Réseau déchanges RESEAU SECONDAIRE FORMEL RESEAU SECONDAIRE SEMI-FORMEL Samu social CCAS IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT Urgence hôpital Restaurant du cœur Service pénitentiaire dinsertion et de probation

19 RESEAU PRIMAIRE FAMILLE VOISINAGE AMIS TRAVAIL ETUDE SERVICE DE SOINS MME DUPONT (infirmière) MEDECIN M CAMPAGNE M VILLAGE coordinateur Réseau déchanges RESEAU SECONDAIRE FORMEL RESEAU SECONDAIRE NON-FORMEL Service AVS Service social IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT 1 Repas à domicile CCAS

20 Les étapes de lintervention de réseau (Régis DUMONT, Philippe DUMOULIN « Travailler en réseau » DUNOD 2003, page 135 à 148) Prendre en compte la situation et la demande daide Recenser les personnes du réseau primaire susceptibles dêtre mobilisées Recenser les professionnels et bénévoles du réseau secondaire formel qui interviennent auprès de la personne et du groupe primaire Recenser les réseaux secondaires non formels mobilisables Etablir la carte de réseau Etablir la première ébauche du projet fédérateur de lintervention de réseau Activer et animer le réseau primaire Recenser, prendre en compte et relayer les propositions émises par le réseau primaire Répartir et formaliser les rôles des différentes personnes du réseau primaire Relayer ces propositions auprès des autres professionnels Mettre en place des outils de régulation de laction en cours Evaluer le dispositif daide mis en place Passer le relais, reconnaître lautonomie du réseau primaire et de lusager

21 RESEAU PRIMAIRE FAMILLE VOISINAGE AMIS TRAVAIL ETUDE FAMILLE TRAVAIL ETUDE Leffet « centrifuge » et « centripète » de « lintervention de réseau » dans la mobilisation des ressources IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT 9

22 Les méthodes dinterventions : « le travail social de réseau » ou «lintervention collective de réseau » À la différence de « lintervention de réseau », on va agir, non plus sur le réseau primaire, mais sur : –l–le groupe social –L–La communauté, lorsquelle existe… Il sagit de créer de remobiliser ou détayer des groupes dentre aide pour que le groupe trouve des solutions aux difficultés sociales repérées, ponctuelles ou non. Exemples : –T–Toxicomanie dans un quartier –D–Délinquance dans un quartier (fin) IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT 11

23 IR et ICR : éléments de distinction (P DUMOULIN et R DUMONT – DUNOD p152) Intervention de RéseauIntervention Collective en Réseau EntréeUsager en besoin daideProblématique rencontrée par différentes personnes, organismes, réseaux dans un territoire donné. ViséeRésolution collective dun problème individuel Résolution collective ou communautaire dun problème collectif. Principe dactionSolidaritéCitoyenneté Impact recherchéEssentiellement curatif (résolution dune situation) Curatif, mais aussi préventif (action sur les causes) Solution travailléePré-indiquée ou préfixée par lintervention (étayage du réseau primaire). A imaginer par le groupe/collectif Légitimité de lintervention La pertinence de la modalité dintervention est assurée par lintervenant social A fonder par le collectif : Besoin/nécessité de travailler une connaissance réciproque des acteurs (professionnels et bénévoles), des intérêts, avant dentrer dans des recherches de solutions (Nécessité dune étape dapprivoisement) Effets de lactionEssentiellement apprendre à travailler ensemble pour développer la solidarité Développement dune expertise collective : Apprentissage collectif (savoirs, connaissances…) portant sur les problématiques abordées, les dispositifs, les rôles des différents acteurs et institutions

24 Professionnel Aide à la personne Personne en difficulté Intervention de réseau (Méthodologie dintervention) Etayage par réseau secondaire formel : professionnels Intérêt : réactivité – Compétence – Risque mesuré Danger : assistanat - dépendance Etayage par remobilisation du réseau primaire de la personne Intérêt : autonomie - Risque : réponse inadaptée (Evaluation indispensable) Intervention collective de réseau (Méthodologie dintervention) Etayage par remobilisation du groupe social Intérêt : autonomie - Risque : autonomie IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT

25 Les réseaux dans lintervention sociale « les réseaux déchanges » Les réseaux déchanges de savoirs (les R.E.R.S. de Claire et Hébert SUFFRIN) Maxime : « tout le monde sait quelque chose et possède quelque chose à partager » Reconnaissance réciproque des compétences, lien social entretenu Les réseaux déchange de troc-temps (« sel », « moineau ») Reconnaissance réciproque des compétences, lien social entretenu, solidarité Danger : « économie parallèle » Les réseaux de troc-services (réseau secondaire non formel) –Organisation de garderies improvisées, voire de plus en plus formalisées, voire institutionnalisées (création dassociation) –RECIPROCITE moteur du système : donnant/donnant prenant/prenant (fin) IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT 12

26 LE RESEAU - LE PARTENARIAT Travailler en réseau et en partenariat…

27 RESEAU - PARTENARIAT « collaboration, mutualisation, coopération, coordination » 1- RESEAU SPONTANE 3 - PARTENARIAT 2 - RESEAU PROFESSIONNEL AJUSTEMENT MUTUEL INFORMEL ELABORATION EXPERIMENTATION EVALUATION RENDU COMPTE STANDARDISATION SEMI FORMEL FORMEL

28 LE RESEAU SPONTANE ORGANISATION 2 ORGANISATION 1 USAGER Personnalisation pour lusager Dans un premier temps Réciprocité entre les professionnels de 1ère ligne Donnant-donnant Dans un deuxième temps, au fil des rencontres et des interactions professionnelles : Reconnaissance de la compétence professionnelleReconnaissance de la compétence professionnelle Partage possible des mêmes valeursPartage possible des mêmes valeurs Régis DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS

29 Intérêt : –coordination et mutualisation « palliative », en labsence de partenariat ou quand celui-ci est insuffisant. Cela fonctionne, mais sous certaines conditions… Limite : –Nengage souvent que 2 professionnels (pairage) et pas de réseau complet autour du problème (tous les interlocuteurs concernés par le problème). –Totalement informel donc difficilement « contrôlable » Danger : –Risque de traduction incorrecte des missions : pratique « libérale » du professionnel de 1ère ligne… –Le coté éphémère de cette coordination. Elle dépend de la présence des 2 personnes engagées dans cette pratique informelle et disparaît lorsquelles sont absentes ou en cas de «turn-over » LE RESEAU SPONTANE IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

30 de dispositif LE PARTENARIAT Conventionnel contractuel Spontané, volontaire « stratégique » imposé par charteVolontaire en appui sur les valeurs partagées « intentions » Imposé IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

31 Le partenariat engage et lie les institutions, les établissements, les services (pas les acteurs…). Chacune des organisation conserve sa compétence, sa spécificité, son autonomie daction. Le partenariat formalise les objectifs qui définissent la coopération qui vient compléter les actions habituelles des organismes, établissements, services impliqués. Il ne peut y avoir de partenariat sans projet partagé. On est pas partenaire pour être partenaire... Le partenariat formalise et clarifie le « qui fait quoi » (relations et positionnements des acteurs). Nécessité dun rapport égalitaire gagnant-gagnant et dune préservation des intérêts mutuels LE PARTENARIAT IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

32 Le réseau professionnel est une « organisation de travail » mise en place en complémentarité du partenariat ou pour le préparer. –I–Il se compose de professionnels de 1 ère ligne (le plus souvent). –C–Ces professionnels représentent leurs institutions respectives, par délégation. –I–Ils sont mobilisés pour leurs compétences. –I–Ils tentent de résoudre un problème commun transversal (la réussite de la prise en compte du problème dépend de la cohérence des actions mises en place par les professionnels des différentes institutions représentées et impliquées. –O–Ou recherche comment développer une mutualisation, une coopération –L–Le but de ce travail en réseau et de proposer des solutions aux organisations et aux professionnels du même système dactions (sur un territoire donné), autour du problème commun (transversal) ciblé : outils communs, nouveaux modes dintervention (coordination, innovations outils et pratiques) 2 – RESEAU PROFESSIONNEL Régis DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS

33 RESEAU PROFESSIONNEL Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) Dynamique forte des dacteurs Initiative en libéral ou délégation ? ORGANISMEETABLISSEMENTINSTITUTION Volonté forte des organisations et des décideurs Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané et pairage)

34 RESEAU PROFESSIONNEL Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) Dynamique forte des dacteurs Initiative en libéral ou délégation ? ORGANISMEETABLISSEMENTINSTITUTION Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) CHEF DE PROJET

35 RESEAU PROFESSIONNEL Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) Dynamique forte des dacteurs Initiative en libéral ou délégation ? ORGANISMEETABLISSEMENTINSTITUTION Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) COMITE DE PILOTAGE

36 RESEAU PROFESSIONNEL Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) Convaincre les organisation de lintérêt du réseau Obtenir une délégation Prévoir standardisation des innovations ORGANISMEETABLISSEMENTINSTITUTION Professionnels de première ligne (le plus souvent) confrontés à un problème transversal et tentant de trouver des solution pérennes au bénéfice des personnes concernées (au-delà des solutions par réseau spontané (pairage) COMITE DE PILOTAGE

37 ORGANISATION 2 ORG. 3 ORG.4 ORG. 6 ORG. 5 ORG. 7 TERRITOIRE IRTS NORD PAS DE CALAIS R. DUMONT PARTENARIAT DE DISPOSITIF ORG. 2 SYSTEME DACTION PAIRAGE ORG. 8 Personne en demande daide La personne en demande daide est accompagnée tout au long de son parcours. Les professionnels coordonnent leurs actions par «ajustement mutuel ». Les effets possibles de la prise en compte dune de ses difficultés à un moment du parcours sont anticipés, voire travaillés entre les professionnels, doù gain de coordination et de sens pour la personne en demande daide… Réseau spontané TRAVAIL EN RESEAU PROFESSIONNEL

38 ORGANISATION 2 ORG. 3 ORG.4 ORG. 6 ORG. 5 ORG. 7 TERRITOIRE IRTS NORD PAS DE CALAIS R. DUMONT PARTENARIAT DE DISPOSITIF ORG. 2 SYSTEME DACTION ORG. 8 TRAVAIL EN RESEAU PROFESSIONNEL Participation à une organisation a part entière, avec ses propres modalités de fonctionnement au service de son projet, en interface avec les organisations dappartenance, Le réseau professionnel : une organisation en interface avec les établissements et services impliqués RESEAU

39 Professionnel Aide à la personne Personne en difficultés Besoin = compétence du service et du prof. Situation complexe, transversale : le besoin dépasse la compétence du service et du professionnel (ne peut le résoudre seul) Réponse dans sa compétence Relais à trouver dans lenvironnement pertinent ? Coopération Mutualisation Coordination Travail en partenariat ? Partenariat de dispositif : interpellation du partenaire dans le cadre de sa mission (il faut repérer ce type de partenariat et bien connaître les missions…) Partenariat conventionnel : mobilisation du partenaire selon les termes de la convention Partenariat par charte : mobilisation par rappel des valeurs communes Travail en réseau ? Réseau spontané (pairage) ? Réseau professionnel ? Réponse dans sa compétence IRTS NORD PAS DE CALAIS - R DUMONT

40 Méfions nous des expressions… Un réseau de partenaires : –Pour désigner une pratique de réseau spontané ou en réseau professionnel, sans quil y ait de partenariat véritable… Un réseau détablissements, des établissements en réseau… –Pour désigner une des formes décrites de partenariat, sans quun véritable travail de réseau soit engagé entre les professionnels… IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

41 RESEAU SPONTANERESEAU PROFESSIONNEL PARTENARIAT Coordination Ajustement mutuel Formalisation Standardisation Forme InformelSemi-formelFormel Engagement Pairage entre professionnels 1 ère ligne Professionnels de 1ère ligne par délégation et institutions du système dactions et réseau en interface Institutions et représentants institutionnels Limites Possiblement éphémère (Turn over – conflit de personnes) Le temps de trouver des solutions au problème posé Pérennité donc statique Intérêt Réactivité, adaptabilité aux situations, mais réponses improvisées à la seule initiative des professionnels de 1 ère ligne (face aux situations nouvelles) Adapté aux situations complexes, nouvelles pour lesquelles il faut innover, tester des réponses avant standardisation Adapté aux situations répétitives, courantes, prévisibles (Process défini) Régis DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS

42 LE RESEAU PROFESSIONNEL Une organisation particulière…

43 Fonctionnement interne du réseau professionnel Pas de hiérarchie mais le pouvoir à la compétence : –« on est essentiel ou inutile » (SEYRIEX) Une instance démocratique de validation des travaux et de prise de décisions : «lassemblée générale du réseau » Des pilotes : ceux qui ont la vision à long terme du réseau (finalité et but). Souvent les personnes à linitiative du réseau ou de son projet fédérateur Une logistique particulière : lieux dancrage, imprimerie, photocopies, courrier Des réunions en sous groupe, à partir des objectifs qui permettent à chaque participant de traiter les problèmes qui le concernent et qui motivent sa participation au réseau Un projet : le moteur du réseau (se méfier des réunions de travail improductives) –« Un réseau qui ne produit pas est un réseau qui meurt » (SEYRIEX) Un système de communication et de rendu compte à destination des établissements et services engagés dans ce travail Une représentativité des établissements et services du « système dactions » (Crozier), référé au problème ciblé R DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS - 22

44 INFORMEL FORMEL Ajustement mutuel durant linteraction Expérimentation Délégation Lieu dancrage Journal du réseau Projet Liste institutions Liste professionnels Le réseau professionnel entre formel et informel… Régis DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS

45 LES 4 TEMPS DU RESEAU PROFESSIONNEL Travail de recherche et élaboration de réponses transversales (pratiques et outils innovants) au regard des situations problèmes. Ces propositions innovantes, au bénéfice des personnes en demande daide, sont évaluées comme étant applicables par les professionnels représentant les services, établissements, organismes impliqués dans le réseau professionnel. –Le cas échéant appel à des expertises validant les propositions –NB : nécessité dune représentation de tous les organisations impliquées Expérimentation –Mise à lœuvre des réponses élaborées par les participants du réseau Retour sur expérience et évaluation des effets de lexpérimentation par lensemble des participants du réseau Communication/rendu compte aux services, établissements et organismes impliqués dans le travail du réseau –Objectif : standardisation (mise en œuvre des outils proposés –enrichissement des partenariats : élaboration de charte ou de convention ou enrichissement de celles déjà en place IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

46 Piloter un réseau professionnel…

47 4 leviers pour lire, piloter, diriger, manager un réseau professionnel Le projet –Le projet, moteur du réseau », doit permettre : À chaque responsable de développer lefficience de son organisation à chaque professionnel de 1ère ligne de traiter ses objectifs (réducteurs dincertitude et vecteurs de motivation) La délégation et le rendu compte –Ils sont des leviers qui favorisent ou non : –la marge de manœuvre, lécart des professionnels missionnés pour ce travail en réseau pour « innover », « au-delà du prescrit » (plus le groupe est hétérogène, plus linnovation peut être au rendez vous) Trop de demandes de rendu compte immobilise le réseau (auto légitimation au détriment de la production) A contrario, une absence de cadrage peut favoriser les innovations non incorporables dans les standards des organisations (hors cadre) Une délégation stricte bride le salarié et la dynamique du réseau et freine linnovation, voire à terme peut enclencher une mise à lécart de ce même salarié Une délégation trop souple peut entraîner des positionnements « en libéral » du salarié et la production doutils et de pratiques hors cadre « inexploitables » pour le service. IRTS NORD PAS DE CALAIS : R DUMONT

48 4 leviers pour lire, piloter, diriger, manager un réseau professionnel (suite) Le fonctionnement interne (rôle des pilotes du réseau) –Il doit favoriser la mise en œuvre du projet du réseau « fédérateur » et moteur –Il doit favoriser la représentativité du système dactions dans les groupes projets et la validité des innovations (pratiques et outils dinterventions) –Il doit assurer la communication entre le réseau et les services et établissements auxquels appartiennent les professionnels de 1ère ligne, délégués pour participer à ce travail : Ménager un lieu neutre permettant lécart et linnovation Ménager la participation des organisations par lintermédiaire des responsables (sans intrusion) La transversalité (des représentants du système dactions présents autour de la table) –Elle permet que les propositions développées soient exploitables par les services du système dactions impliqués dans le travail en réseau (développant lefficience des services et réductrices dincertitude pour les professionnels de 1ère ligne) –Elle favorise le travail « dintrospection » professionnelle (la différence est enrichissante, même si elle dérange…) chez chacun des membres du réseau Développement de sa connaissance de son rôle et de sa mission Développement des connaissances des rôles et missions des autres partenaires Développement des connaissances du contexte dintervention Un déséquilibre met le réseau en péril IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

49 INITIER, PERENNISER UN RESEAU PROFESSIONNEL Quelques points de vigilance… IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

50 INITIER UN RESEAU PROFESSIONNEL Un problème commun Mon Action dépend de celle de lautre… Des professionnels confrontés au problème (motivation - carburant…) Même système daction Interaction, expérimentation des innovations CONDITIONS FAVORABLES POUR INITIER UN RESEAU PROFESSIONNEL 1er TEMPS IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

51 INITIER, PERENISER UN RESEAU PROFESSIONNEL LE PROJET (moteur) Réseau : produire pour vivre… Les objectifs : apportent des solutions à tous les participants développent lefficience de lorganisation REPRESENTATIVITE (les solutions innovantes sont applicables…) Représentation du système daction Equilibre des forces (nb – lieu ancrage – appartenance des pilotes) Délégation FONCTIONNEMENT INTERNE (Au service du projet et des solutions innovantes…) Pilote garant du projet Fonctionnement interne démocratique, validation des innovations CONDITIONS FAVORABLES ET DANGERS 2ème TEMPS COMMUNICATION/SYMBIOSE Rendu-compte par les professionnels Communication effectuée par le réseau Recherche du compromis (professionnels de 1 ère ligne/responsables) = projet Stratégie de communication : mode, temporalité (préserver lécart, la marge de manœuvre favorable à linnovation) IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

52 LES LEVIERS POUR AGIR SUR : Le Partenariat de dispositif Rappel du cadre législatif et des missions des institutions Le partenariat conventionnel Rappel des termes de la convention La charte partenarialeRappel des valeurs partagées Le réseau professionnel Le projet La délégation Le rendu-compte La représentation Le fonctionnement interne du réseau Le réseau spontanéDépend de la bonne volonté du professionnel Régis DUMONT - IRTS NORD PAS DE CALAIS

53 Partenariat de dispositif ou non Pas de réseauRépertoire détablissements et services Partenariat de dispositif ou non Réseau spontané informel Répertoire de personnes Pairage Réciprocité gagnant/gagnant EVOLUTION POSSIBLE DUN RESEAU PROFESSIONNEL Partenariat de dispositif ou non Réseau spontané informel Répertoire de personnes Pairage Réciprocité gagnant/gagnant Reconnaissance compétence IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

54 EVOLUTION POSSIBLE DUN RESEAU PROFESSIONNEL Partenariat de dispositif ou autre forme de partenariat Non articulé Réseau spontané informel Répertoire de personnes Pairage Réciprocité gagnant/gagnant Reconnaissance compétence Valeurs partagées Tentative darticulation avec partenariat existant (renforcement du partenariat de dispositif) ou recherche dinstauration dun partenariat opératoire pour standardiser les innovations Charte Convention Réseau professionnel semi-formel Répertoire de personnes Chaîne de professionnels Réciprocité gagnant/gagnant Reconnaissance compétence Réseau = véritable organisation en interface Projet IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

55 EVOLUTION POSSIBLE DUN RESEAU PROFESSIONNEL Tentative articulation avec partenariat existant (renforcement du partenariat de dispositif) ou recherche dinstauration de partenariat pour standardiser les propositions Charte Convention Réseau professionnel semi-formel Répertoire de personnes Chaîne de professionnels Réciprocité gagnant/gagnant Reconnaissance compétence Projet Association Outil du partenariat Position structurelle en interface Institutionnalisation IRTS NORD PAS DE CALAIS – R. DUMONT

56 DIFFERENCIATION PARTENARIAT ET RESEAUX SPONTANES PAR CARTE DE RESEAU Territoire et système daction IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

57 Territoire ASSO musculation Président Animateur MECS Réseau interpersonnel (spontané et informel) Entre ES et animateur Partenariat conventionnel Ex : renforcer une pratique de réseau spontané informel pour pérenniser laccès à une salle de musculation : Identifier et doubler le réseau interpersonnel existant Formaliser le réseau interpersonnel existant par la reconnaissance officielle des têtes de réseau Passer une convention qui pérennise laccès à la salle de sport quels que soient les éducateurs de service Système dactions accès aux équipements sportifs ASSO rugby Président Entraineur IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

58 Territoire ASSO SPORT Président Animateur MECS Réseau interpersonnel Entre ES et animateur Partenariat conventionnel AEMO UTPAS -ASE TE Juges des enfants Partenariat de dispositif Partenariat de dispositif Partenariat de dispositif Réseau interpersonnel (coopération et coordination) « spontané » entre professionnels impliqués dans laccompagnement dun mineur placé en MECS dans le dispositif de protection de lenfance IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

59 Réseau et partenariat des outils complémentaires pour adapter les organisations à leur environnement ENVIRONNEMENT DYNAMIQUE Modification rapide des dispositifs (RMI,RMA,etc.) Législation ORGANISATION HOSTILE Evaluation Rationalisation Concurrence Risque COMPLEXE Massification des problématiques Multiplicité des intervenants Interventions segmentées Réseau et partenariat des outils complémentaires pour adapter les organisations à leur environnement ENVIRONNEMENT DYNAMIQUE Modification rapide des dispositifs Législation galopante Décentralisation ORGANISATION HOSTILE Evaluation Rationalisation Concurrence Risque COMPLEXE Massification des problématiques Multiplicité des intervenants Interventions segmentées, spécialisées 17 IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

60 DES ORGANISATIONS SOUMISES A UNE DOUBLE CONTRAINTE… ENVIRONNEMENT DYNAMIQUE Passage dun dispositif à lautre ORGANISATION HOSTILE Evaluation Rationalisation Concurrence Risque COMPLEXE Massification des problématiques Multiplicité des intervenants « transversalité des PBS INNOVATION/COMPETENCE Inventer des pratiques transversales Inventer des outils transversaux Mutualisation pour fournir une réponse globale Développer une compétence à la coordination Logique dacteur REACTIVITE/ADAPTATION Ouverture : être en prise directe au plus près des situations Veille Logique dacteur : initiative, lien avec environnement STANDARDISATION Programme procédures RENFORCEMENT Du CONTRÔLE INTERNE ; SUPERVISION Circuits de décision courts Si unique réponse : Renforcement du cloisonnement 18 IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

61 DES ORGANISATIONS SOUMISES A UNE DOUBLE CONTRAINTE… ENVIRONNEMENT Réseau spontané Réseau professionnel ORGANISATION Partenariat Réseau professionnel INNOVATION/COMPETENCE Inventer des pratiques transversales Inventer des outils transversaux Mutualisation pour fournir une réponse globale Développer une compétence à la coordination Logique dexpérimentation, de formalisation, dévaluation et de validation avant standardisation (enrichir le partenariat) REACTIVITE/ADAPTATION Ouverture : être en prise directe au plus près des situations Veille Logique dacteur : initiative, lien avec environnement STANDARDISATION Programme procédures 18 IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

62 Evaluer les ressources mobilisables de lenvironnement par votre établissement ou votre service Diagnostiquer létat de vos partenariats et réseau IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

63 Exemple « ressources stage en entreprise » pour un directeur dESAT Lefficience de l établissement dépend du nombre et de la qualité des solutions de stages en entreprises… Etape 1 - Repérer le système daction pertinent : Institutions, organisme, établissements, services Etape 2 - Les ressources sont-elles mobilisables par : 1.Réseau spontané ? 2.Partenariat ? 3.Réseau professionnel ? Etape 3 : Si les solutions dépendent dun travail en réseau spontané en place : Qui est tête de réseau pour mon établissement ? Quel est son environnement pertinent mobilisable et mobilisé : organisme, établissement, service et interlocuteurs privilégiés (têtes de réseau correspondantes) ? Les solutions trouvées sont elles suffisantes en nombre et en qualité ? IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

64 Exemple « ressources stage en entreprise » pour un directeur dESAT Les solutions trouvées profitent : 1.A toute léquipe et à tout létablissement ? - Accessibilité du réseau spontané pour les autres professionnels de létablissement ? - Lisibilité du réseau spontané ? 2.En priorité au professionnel de 1 ère ligne repéré comme « tête de réseau » pour mon service ? -Si oui, analyser les enjeux internes autour du contrôle de lenvironnement pertinent (source dincertitude et dynamique dacteur) -Intérêt et possibilité de doubler le réseau spontané ? -Intérêt de conforter le réseau spontané par un travail en réseau professionnel ou par la formalisation dun partenariat ? IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

65 Exemple « ressources stage en entreprise » pour un directeur dESAT -Réactivité du réseau spontané ? -Les solutions sont trouvées rapidement ? -Sont en nombre suffisant pour les problèmes dinsertion posés ? -En cas de problèmes récurrents malgré la présence et lactivation des réseaux spontanés mis en place par les professionnels de mon établissement : -difficulté de trouver des stages en nombre suffisant par la mobilisation de ces réseaux spontanés… -Mobilisation en baisse ou trop variable des professionnels de lenvironnement pertinent (rapport gagnant/gagnant déséquilibré en notre faveur ou situation conflictuelle ou situation de concurrence dans le même système dactions)… -Lisibilité insuffisante, enjeux de pouvoir et rétention des solutions possibles de la part du professionnel de 1 ère ligne de mon établissement… Développer le partenariat et le travail en réseau professionnel IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

66 Diapositives annexes IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

67 Mécanismes de coordination (MINZBERG) LAJUSTEMENT MUTUEL CADRE OPERATEUR ANALYSTE IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

68 Mécanismes de coordination (MINTZBERG) LA SUPERVISION DIRECTE CADRE OPERATEUR ANALYSTE IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

69 Mécanismes de coordination (MINTZBERG) LA STANDARDISATION CADRE OPERATEUR ANALYSTE Qualification Procédés de travailDéfinition du produit «fini» ou du résultat attendu IRTS NORD PAS DE CALAIS R DUMONT

70 QUATRES SOURCES DE POUVOIR (Crozier - Friedberg) COMPETENCE MAITRISE INFORMATION MAITRISE ENVIRONNEMENT MAITRISE DE LA REGLE


Télécharger ppt "CAFDES – ARIF PARIS. RESEAU - PARTENARIAT Partenariat et réseau : des concepts «valises» (polysémiques)… –Tout le monde fait du réseau… –Chacun a donc."

Présentations similaires


Annonces Google