La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Discipline scientifique qui vise : la compréhension fondamentale des interactions entre les êtres humains et les autres composantes d'un système et la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Discipline scientifique qui vise : la compréhension fondamentale des interactions entre les êtres humains et les autres composantes d'un système et la."— Transcription de la présentation:

1 Discipline scientifique qui vise : la compréhension fondamentale des interactions entre les êtres humains et les autres composantes d'un système et la mise en œuvre dans la conception de théories, de principes, de méthodes et de données pertinentes ERGONOMIE : DEFINITION (Association Internationale d'Ergonomie - IEA) Ergonomie (ou étude des facteurs humains) le bien-être des hommes et l'efficacité globale des systèmes. afin d'améliorer

2 Utilise : une approche systémique dans l'étude de tous les aspects de l'activité humaine. ERGONOMIE : DEFINITION (Association Internationale d'Ergonomie - IEA) Ergonomie (ou étude des facteurs humains) Préconise : une approche holistique tenant compte de facteurs physiques, cognitifs, sociaux, organisationnels, environnementaux.

3 Repère méthodologique Une représentation systémique de la situation de travail Activité tout ce qu'il met en jeu pour atteindre des objectifs qu'on lui fixe Sa production Effets + ou – -qualité -quantité Sa santé Effets + ou – -bien-être -incidents, AT L'entreprise Tache (ce quil doit faire) Normes, procédures, consignes, règlements Outils Organisation Ambiances (t°, dB, lux) … Age, sexe Poids, taille… Formation initiale Formation continue Expérience État instantané … Le salarié

4 La demande dorigine -Recueil des besoins en formation -Réglementation -Charge physique Une formation en prévention des lombalgies

5 Reformulation : Intervention type "formation-action" Enquête, formation, évaluations -collecte de données santé, épidémiologie. -mise à niveau des connaissances et évaluations. Diagnostic participatif -basé sur observation et analyse du travail. -participation d'agents volontaires. Proposition de pistes d'amélioration -restitution générale. -suivi des pistes d'amélioration. Contrat

6 Améliorer les conditions de réalisation du travail -santé des agents (aspects positifs, incidents, accidents) -efficacité pour l'entreprise (production - qualité, quantité) (production - qualité, quantité) Objectif d'intervention en conciliant :

7 Enquête santé du collectif Année précédente : 50 à 60% Le jour même : 15 à 20% Tous les jours : 10% douleurs exprimées (rachis, épaule, poignets) DONNEES D'ENQUETE : tous les agents facteurs marqués Stress, Fatigue, Demande psychologique : 40% à 50% Soutien social :96%

8 1- PRESCRIT PREVENTIF (PRAP) - Transfert de méthode : repérage du risque recherche de solution mise en pratique. Lors de cette mise en pratique, pointage d'écarts entre exigences de prévention et réalité du travail. Formation mise à niveau 2- PRATIQUE SUR SITE - Rapprochement des situations concrètes du terrain.

9 Commentaires d'évaluations 90% concernent des difficultés matérielles Difficultés invoquées - manque de pratique - matériel - organisation RESULTATS D'ÉVALUATION DIFFICULTES DE MISE EN PRATIQUE DES ACQUIS DE FORMATION SAVOIR-FAIRE ET SATISFACTION 80% Formation mise à niveau

10 - Montrer les liens entre certains déterminants de l'activité* de travail et santé ou production. (Savoir pourquoi il n'est pas toujours possible d'appliquer les consignes préventives dans la réalité quotidienne - raison des risques). * activité : au sens ergonomique, c'est tout ce qu'une personne met en œuvre pour atteindre des objectifs qui lui sont assignés. Diagnostic OBJECTIF : COMPRENDRE CES ECARTS -Construire et proposer des pistes d'améliorations adaptées à la réalité du travail.

11 GROUPE DIAGNOSTIC (avec des agents volontaires) PREPARATION : transfert de connaissances construction d'hypothèses Moyens et méthodes OBSERVATIONS DU TRAVAIL (agents + ergonome) ANALYSE : analyse (ergonome) validation avec le groupe diagnostic Diagnostic

12 HYPOTHESE ACTIVITÉ DE DÉPLACEMENT LORS DU CONDITIONNEMENT AU POSTE BLOC (site A) Implantations plans de travail Positionnements des stockages Déplacements nombreux Augmentation de fatigues et temps Diagnostic

13 RESULTATS DEPLACEMENTS 16% du temps (2 à 50sec). Pour alimenter les postes : 1/3 des déplacements. ANALOGIES sites A et G 1°) 2X moins sur site A. durées courtes sur site G (< 7sec). 2°) Pour évacuer les conditionnés : 1/3 des déplacements sur site A 2/3 sur site G -Distances : site A > site G (5:1 environ) site A par transport manuel (transrouleur jamais utilisé) DIFFERENCES sites A et GDiagnostic

14 DETERMINANTS DEPLACEMENTS 1- Stratégie d'évacuation des conditionnés Site A : transport manuel de paniers sur 10m environ (entre emballage et chariot autoclave extrémité de la pièce) Site G : transport 2 ou 3 objets simultanément sur 2m environ (entre emballage et transrouleur immédiatement à côté) 2- Positionnement des stocks de sachets et crêpes Site A : stock autour de la pièce, zone de travail au centre Site G : crêpes sur support roulant, gaines sur plan soudeuse Diagnostic

15 DETERMINANTS DEPLACEMENTS Site A 10mDiagnostic

16 Site G Instrumentistes Linge Autoclaves Emballage Diagnostic DETERMINANTS DEPLACEMENTS

17 ACTIVITÉ POSTURALE LORS DU CONDITIONNEMENT AU POSTE BLOC (site L) Caractéristiques du mobilier Types de stockages d'alimentation Postures à risque augmenté Douleurs, fatigues et temps Diagnostic HYPOTHESE

18 RESULTATS POSTURES POSTURESSIMPLES A RISQUE + Temps utilisation 80% dont 15 * à 45% ** ASSIS 20% Nombre d'utilisation 53%47% 1 ère répartition 1 ère répartition * * séquence emballage gaines uniquement ** ** séquence mixte gaine alterné crêpe Diagnostic

19 RESULTATS POSTURES Analyse de la posture assis Analyse de la posture assis considérer cette posture comme risquée Diagnostic

20 RESULTATS POSTURES POSTURES A RISQUE + Temps utilisation 38%63% Nombre d'utilisation 60% 2 ème répartition corrigée - position assise 2 ème répartition corrigée - position assise ** ** gaine alterné crêpe ** * * * gaines uniquement emballages Diagnostic

21 DETERMINANTS POSTURES 1- TYPE D'EMBALLAGE -Emballage avec gaine = 2 x moins de risques mais restant importants (1/3 du temps, 60% du nombre de postures). -Implantation des distributeurs de gaines. -Positionnement de la soudeuse sur le plan de travail. -Hauteur du plan de soudage (position debout). 2- IMPLANTATION DES ELEMENTS DU POSTE -Surtout le poste de soudage dos tourné au transrouleur. 3- TYPE DE SIEGE -Peu de réglage, manque de solidité des appuis. 4- MARQUAGE APRES EMBALLAGE -Écrire debout, plan bas. Diagnostic

22 ACTIVITÉ OCULO-VISUELLE AU CONDITIONNEMENT LORS DU CONTRÔLE QUALITÉ Niveaux d'éclairements Taille des éléments contrôlés Caractéristiques des supports (couleur, réflexion de fond) Accommodation et convergence oculo-visuelles Fatigue œil Céphalées Recommencer le travail Diagnostic HYPOTHESE

23 RESULTATS ACT.OCULO-VISUELLE ACTIONS Inspection, nettoyage : 75% Déplacements : 25% Variabilité temps d'action DIRECTION DES REGARDS Instruments, paniers, table : 75% Pièce, autre : 25% Loupe non-utilisée (pendant observ.) Variabilité QUANTITATIF ECLAIREMENTS Inférieur aux recommandations Nettement insuffisant pour travail sur petites pièces pour + de 50ans Ombre portée de l'agent réduisant les valeurs Rampes murales dans le champs visuel (éblouissement) QUALITATIF ECLAIREMENTS 13 rampes plafonnières 4 rampes murales Champs bleu mat (sur plan de travail) Diagnostic

24 DÉTERMINANTS EN RELATION AVEC L'ÉCLAIRAGE DETERMINANTS ACT.OCULO-VISUELLE Niveau de détail à percevoir. Niveau d'éclairement. Éblouissement perturbateur (rampe dans le champs visuel, couleur et réflexion du fond). Âge de l'agent (baisse d'acuité). Possibilité de déplacer le plan de travail. DÉTERMINANTS EN RELATION AVEC L'ORGANISATION Assujettissement du contrôle aux aléas du flux de production (lavage, blocs) : possibilité de repos oculo-visuel. Diagnostic

25 Pistes d'amélioration CONCERNANT LES DÉPLACEMENTS Améliorer le flux de production -rapprocher les outils -limiter le transport manuel -rapprocher évacuation et alimentation Positionner l'emballage en module complet autour de l'évacuation -autour du transrouleur central (utilisation du transrouleur) Fournir des sièges "facilitant les déplacements" -dimensions plan de travail -siège assis-debout -coordonner dim. sièges et plans de travail

26 Pistes d'amélioration Augmenter l'utilisation d'emballage par soudage à condition : -dévidoirs gaine à hauteur de plan -plan soudage aligné avec transrouleur central (- de manutentions) -sièges " assis-debout devant le soudage CONCERNANT LES POSTURES Remplacer les sièges au poste pliage -dossiers anatomiques -réglages (notamment assise synchrone basculable vers l'AV)

27 Pistes d'amélioration Éclairages -Supprimer les luminaires muraux -Luminaires plafonniers basse luminance (hors champs visuel) -Couleur de plan de travail à faible facteur de réflexion -Éviter les plans de travail mobiles par rapport aux sources de lumières (ou solidariser les sources au plan de travail) Organisation -Conserver les facteurs de pause oculo-visuelle (alternance d'actions) CONCERNANT L' ACTIVITÉ OCULO-VISUELLE

28 Pistes d'amélioration INTEGRER CES PISTES (PROPOSITION GLOBALE) : PLUSIEURS "MODULES" ou ILOTS COMPLETS DE CONDITIONNEMENT CONCEPTION DU POSTE DE CONDITIONNEMENT -instruments à coté de l'îlot (au lieu de la zone recomposition) -sachets, gaines,… dans l'îlot -distributeurs sur le plan de travail ALIMENTATION DU POSTE - plan de travail permettant soudage et pliage - sièges assis-debout - éclairages - informatique, …. POSTE DE CONDITIONNEMENT EVACUATION DU POSTE dans le poste = le panier, le chariot… à autoclaver

29 ACTION POUR UN COLLECTIF ENTIER Conclusion formation du service en entier 1° Connaissances homogènes : formation du service en entier diagnostic participatif 2° Intégration des situations de travail : diagnostic participatif appropriation de la prévention 3° Bénéfice individuel et collectif : appropriation de la prévention -amélioration des conditions de travail -diminution du risque professionnel -amélioration de l'efficacité de production 4° Bénéfice institutionnel : -amélioration des conditions de travail -diminution du risque professionnel -amélioration de l'efficacité de production

30 ACCOMPAGNER LES PROPOSITIONS. …. POURSUIVRE LA REFLEXION Conclusion Travailler avec les services concernés par ces pistes d'amélioration -stérilisation centrale -ressources, logistique, équipements et technologie (travaux, achats) Inclure ces données dans le projet de "nouvelle stérilisation" -groupe de travail

31 Lavage Conditionnement Stérile Plan prescrit Laveurs Autoclaves

32 Proposition Écran -Stock matériel emballage -Éclairages Entrée du matériel sur l'îlot Sortie du matériel de l'îlot Possibilité de plan de travail additionnel mobile au bout de la zone de déchargement Schéma de principes Soudeuse ( escamotable)

33 Proposition

34 Proposition Conditionnement Îlots de conditionnement Évacuation assistée (convoyage) Plateau de chargement autoclaves (sur rail et pivotant) Convoyeur déchargement machines Convoyeur chargement autoclaves Chariots autotractés Laveurs Autoclaves

35 Conclusion 3- Ne pas oublier les "dimensionnements" des îlots déterminant : -éclairages (quantité, qualité, couleurs des plans, contrastes) -hauteurs de plans et de sièges -largeur des différentes zones des plans -matériaux des plans (bruits, reflexion lumière, zone de déchargement plutôt glissante) -types de sièges -positionnements des outils (types de distributeurs, de soudeuse) 1- Conception du système de conditionnement basé sur la connaissance du travail des agents 2- Attention au lavage : déterminant du flux dans le conditionnement.

36 … ou bien Taylor ?… Et vous ?


Télécharger ppt "Discipline scientifique qui vise : la compréhension fondamentale des interactions entre les êtres humains et les autres composantes d'un système et la."

Présentations similaires


Annonces Google