La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gonarthrose et Traumatismes Aspects Médico-légaux Alain Daragon Service de Rhumatologie CHU Rouen.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gonarthrose et Traumatismes Aspects Médico-légaux Alain Daragon Service de Rhumatologie CHU Rouen."— Transcription de la présentation:

1 Gonarthrose et Traumatismes Aspects Médico-légaux Alain Daragon Service de Rhumatologie CHU Rouen

2 Diagnostic Facteurs de risque de survenue Facteurs de risque de survenue Facteurs de risque daggravation Facteurs de risque daggravation Critères de classification ACR Critères de classification ACR Évaluation de limpact de la gonarthrose Évaluation de limpact de la gonarthrose –Douleur –Indice de Lequesne

3 Facteurs de risque de survenue Age Age –25-34 ans: 75 ans: >30%. Traumatisme Traumatisme –Fractures, contusions, méniscectomie, certains sports de haut niveau. Obésité Obésité –Un poids normal réduit le risque de gonarthrose de 25 à 50% Facteurs génétiques Facteurs génétiques Maladies métaboliques Maladies métaboliques

4 Facteurs de risque daggravation Age Age Sexe féminin Sexe féminin Obésité Obésité Nodosités dHeberden Nodosités dHeberden

5 La clinique Symptômes Symptômes –Douleur articulaire –Raideur articulaire –Craquements –Déformation articulaire –Gêne fonctionnelle Signes physiques Signes physiques –Craquements –Limitations des amplitudes –Douleur sur linterligne et périarticulaire –Gonflement –Déformation –Amyotrophie / faiblesse musculaire –Instabilité

6 Critères de classification 1. Douleur articulaire > 15 j par mois 2. Présence dun ostéophyte 3. Liquide articulaire darthrose 4. Age 40 ans 5. D é rouillage matinal 30 mn 6. Craquements à la mobilisation active Diagnostic de gonarthrose si présence de 1et 2; ou 1, 3, 5 et 6; ou 1, 4, 5 et 6. Sensibilité: 94%; Spécificité: 88%.

7 Liquide synovial Aspect : clair, jaune citrin Aspect : clair, jaune citrin Viscosité : filant Viscosité : filant Cellules : < 1000 éléments / mm 3 Cellules : < 1000 éléments / mm 3 Protides : 20 gr / l Protides : 20 gr / l Parfois présence de quelques cristaux de pyrophosphate de calcium ou dhydroxyapatite Parfois présence de quelques cristaux de pyrophosphate de calcium ou dhydroxyapatite

8 Stades radiologiques : classification de Kellgren et Lawrence Grade 0: absence darthrose Grade 0: absence darthrose Grade I: douteux : ostéophyte minime de signification douteuse Grade I: douteux : ostéophyte minime de signification douteuse Grade II: minime : ostéophyte certain, respect de linterligne Grade II: minime : ostéophyte certain, respect de linterligne Grade III: modéré : diminution modérée de linterligne articulaire Grade III: modéré : diminution modérée de linterligne articulaire Grade IV: sévère : important pincement articulaire, avec sclérose os sous-chondral Grade IV: sévère : important pincement articulaire, avec sclérose os sous-chondral

9

10

11

12

13

14 Evaluation Douleur : EVA Douleur : EVA Périmètre de marche Périmètre de marche Consommation dantalgiques / AINS Consommation dantalgiques / AINS Indice de Lequesne Indice de Lequesne

15 Indice de Lequesne 1. Douleur ou gêne 1. Douleur ou gêne Nocturne sans0 Nocturne sans0 –Aux mouvements1 –Sans bouger2 Dérouillage matinal < 1mn0 Dérouillage matinal < 1mn0 –< 15 mn1 –> 15 mn2 Rester debout ou piétiner 0 Rester debout ou piétiner 0 –< 30 mn1 A la marche A la marche –Après qq distance1 –Dès le début2 Pour se lever dun siège Pour se lever dun siège –Non0 –Oui1 2. Périmètre de marche Sans limite0 Limité > 1 km1 1 km ou 15 mn2 500 à 900 m ou 7 à 15 mn3 300 à 500 m4 100 à 300 m5 < 100 m6 + 1 canne cannes Difficultés vie quotidienne monter un étage 0 à 2 Descendre un étage 0 à 2 Saccroupir 0 à 2 Marche en terrain irrégulier 0 à 2 Score total : 0 à 24

16 Pièges Douleur projetée hanche / genou Douleur projetée hanche / genou Diagnostic différentiel: bursite Diagnostic différentiel: bursite Absence de parallélisme radio-clinique Absence de parallélisme radio-clinique

17

18 La Méniscose « arthrose du ménisque » « arthrose du ménisque » Epanchement Epanchement Dl interligne interne Dl interligne interne Limitation extension Limitation extension Grinding test + Grinding test + Radio Nle (ou méniscocalcinose) Radio Nle (ou méniscocalcinose)

19

20 Chondromalacie rotulienne Ramolissement +/- fissuraire du cartilage rotulien Ramolissement +/- fissuraire du cartilage rotulien Sd douloureux rotulien Sd douloureux rotulien Amyotrophie quadricipitale Amyotrophie quadricipitale Parfois, épanchement Parfois, épanchement Radio normale Radio normale

21 Traumatisme sur genou sain Pas de pb médico-légal Pas de pb médico-légal Mais risque darthrose secondaire par: Mais risque darthrose secondaire par: –Chondromalacie –Lésion ligamentaire (instabilité) –Lésion méniscale –Cal vicieux (genu varum ou valgum)

22 Traumatisme sur genou pathologique = problème de lEtat Antérieur (EA) –Anatomique –Patent ou latent –Connu ou inconnu –Stable ou évolutif

23 Traumatisme sur genou dégénératif Les situations par rapport à lEA Les situations par rapport à lEA –EA aggrave laccident –Accident aggrave lEA (patent & stable) : »Momentanément »En permanence –Décompensation EA (stable, latent ou connu, sans incapacité) –Accélération EA (patent & évolutif)

24 Rôle de lexpert 1. Analyser EA au moment accident 2. Décrire évolution EA sans accident 3. Décrire évolution accident sans EA 4. Décrire évolution du complexe EA- accident

25 Décrire évolution du complexe EA-accident et ses répercussions Sur lITT Sur lITT Sur lIPP: Sur lIPP: –Droit commun: »Tx avant accident »Tx après accident –AT: »EA muet révélé (et non aggravé) : non pris en compte »EA révélé aggravé : indemnisation totale de laggravation »EA connu et aggravé : prise en compte EA –Assurance : tx estimé comme si pas dEA –Pension militaire : infirmité aggravée par service imputable au service

26

27 Cas clinique Homme 58 ans Homme 58 ans Espaces verts Espaces verts 1,72 m85 kgs 1,72 m85 kgs AVP (non AT) : choc direct sur genou droit AVP (non AT) : choc direct sur genou droit –Dl face ant genou –Le soir, épanchement –TTT : repos, ponction, AINS

28 Cas clinique EA : EA : –Gonarthrose FP bilat connue (RX) –A déjà eu 1 épanchement à G, 2 à Dte –Dl après station assise prolongée

29 Cas clinique Evolution: Evolution: –Dl quotidienne 3 mois –Arrêt travail 3 mois –Puis mais D > G avec »Dl en flexion, descente escaliers »Dl après 30 station assise »Marche normale

30 Cas clinique ITT ITT IPP: IPP: –EA : –Après accident :

31 Cas clinique ITT : 3 mois ITT : 3 mois IPP: IPP: –EA : –Après accident :

32 Cas clinique ITT : 3 mois ITT : 3 mois IPP: IPP: –EA : 0 –Après accident :

33 Cas clinique ITT : 3 mois ITT : 3 mois IPP: IPP: –EA : 0 –Après accident : 3 %


Télécharger ppt "Gonarthrose et Traumatismes Aspects Médico-légaux Alain Daragon Service de Rhumatologie CHU Rouen."

Présentations similaires


Annonces Google