La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de la Russie : des origines à la révolution Deuxième cours : Les principautés autonomes. La domination mongole et lituanienne. Lascension de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Deuxième cours : Les principautés autonomes. La domination mongole et lituanienne. Lascension de la."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de la Russie : des origines à la révolution Deuxième cours : Les principautés autonomes. La domination mongole et lituanienne. Lascension de la Moscovie ( )

2 5 – Société et économie 5.1 – Société : 5.1 – Société : Les classes possédantes : Prince, boyards et clergé. Les classes possédantes : Prince, boyards et clergé. Avant le congrès de 1097, le prince nest que propriétaire temporaire des terres sur lesquelles il règne. Avant le congrès de 1097, le prince nest que propriétaire temporaire des terres sur lesquelles il règne. Ses revenus proviennent dune redevance de ses serfs (obrok et barchtchina), de même des taxes quil perçoit sur le commerce. Ses revenus proviennent dune redevance de ses serfs (obrok et barchtchina), de même des taxes quil perçoit sur le commerce. Les boyards (les nobles) vivent à lorigine des salaires versés par les princes, mais avec le temps, ils seront payés en territoire et certains deviendront plus riches que certains princes. Ils sont soumis à limpôt Les boyards (les nobles) vivent à lorigine des salaires versés par les princes, mais avec le temps, ils seront payés en territoire et certains deviendront plus riches que certains princes. Ils sont soumis à limpôt

3 Le clergé : subsiste grâce aux terres offertes par les princes. Ces terres sont inaliénables et appartiennent à la communauté. Des serfs y travaillent aussi. Il nest pas soumis à limpôt. Le clergé : subsiste grâce aux terres offertes par les princes. Ces terres sont inaliénables et appartiennent à la communauté. Des serfs y travaillent aussi. Il nest pas soumis à limpôt. La classe possédée : La classe possédée : Deux grandes catégories de dépendance : la dépendance à la terre et la dépendance personnelle. Deux grandes catégories de dépendance : la dépendance à la terre et la dépendance personnelle. Dans le premier cas, le paysan loue au seigneur la terre et lui verse une redevance. Dans le premier cas, le paysan loue au seigneur la terre et lui verse une redevance. Sil savère incapable de sen acquitter, il tombe dans la seconde catégorie. Sil savère incapable de sen acquitter, il tombe dans la seconde catégorie.

4 Enfin, on compte une faible proportion dhabitants appartenant aux « classes libres », artisans et commerçants. Enfin, on compte une faible proportion dhabitants appartenant aux « classes libres », artisans et commerçants. Ils sont plus nombreux au nord, ou le commerce est florissant, et peu au sud, dont léconomie sappuie surtout sur lagriculture. Ils sont plus nombreux au nord, ou le commerce est florissant, et peu au sud, dont léconomie sappuie surtout sur lagriculture. Ils sont bien sûr soumis à limpôt. Ils sont bien sûr soumis à limpôt.

5 5.2 – Économie : Débats chez les historiens : économie agricole ou mixte ? Débats chez les historiens : économie agricole ou mixte ? En fait, variable selon les régions En fait, variable selon les régions Le sud essentiellement agricole Le sud essentiellement agricole Le nord surtout commerçant Le nord surtout commerçant Le nord-centre, à vocation mixte. Le nord-centre, à vocation mixte. Le commerce est peut-être à lorigine de la fondation de lÉtat, les Varègues ayant désiré établir leur contrôle sur laxe allant de la Baltique à Byzance.

6 6 – Religion et culture 6.1 – Religion 6.1 – Religion On sait peu des choses des religions animistes davant la conversion. On sait peu des choses des religions animistes davant la conversion. Si on accepte la théorie normane, on peut supposer que la panthéon des Slaves de lest avait au moins quelques points communs avec celui des Varègues. Si on accepte la théorie normane, on peut supposer que la panthéon des Slaves de lest avait au moins quelques points communs avec celui des Varègues. Péroun, dieu suprême du panthéon slave, est ainsi assimilé à Thor, chez la Varègues. Péroun, dieu suprême du panthéon slave, est ainsi assimilé à Thor, chez la Varègues.

7 En outre, il est peu probable que les pratiques religieuses aient été identiques sur lensemble du territoire. En outre, il est peu probable que les pratiques religieuses aient été identiques sur lensemble du territoire. Cest dans ce contexte de fragmentation que se pose le problème de la conversion. Cest dans ce contexte de fragmentation que se pose le problème de la conversion. Afin dunifier un territoire éclaté, Volodimer envisage en 980 ladoption dune religion dÉtat. Afin dunifier un territoire éclaté, Volodimer envisage en 980 ladoption dune religion dÉtat. Ayant été incapable dunifier les croyances des différentes régions, il opte finalement pour le christianisme byzantin. Ayant été incapable dunifier les croyances des différentes régions, il opte finalement pour le christianisme byzantin.

8 Pour différentes raisons : Pour différentes raisons : - Proximité de lempire - Proximité de lempire - Liens commerciaux entre les deux États. - Liens commerciaux entre les deux États. - Liens politiques et dynastiques. - Liens politiques et dynastiques. - Puissance de lempire byzantin à lépoque. - Puissance de lempire byzantin à lépoque. Afin que le baptême devienne une alliance et non une soumission, Volodimer sempare de la Crimée et exige en retour dépouser la sœur de lempereur, ce qui nécessite donc sa conversion. Afin que le baptême devienne une alliance et non une soumission, Volodimer sempare de la Crimée et exige en retour dépouser la sœur de lempereur, ce qui nécessite donc sa conversion.

9 Trois conséquences majeures à ce baptême : Trois conséquences majeures à ce baptême : Unification et consolidation du pouvoir de Kiev. Unification et consolidation du pouvoir de Kiev. Permis lentrée des arts et de la culture sur le territoire Permis lentrée des arts et de la culture sur le territoire Lança la Rous dans le « concert des nations civilisés » Lança la Rous dans le « concert des nations civilisés »

10 6.2 – Culture 6.2 – Culture Avant la christianisation, domination de la tradition orale. Avant la christianisation, domination de la tradition orale. Après le baptême, se mettent à fleurir larchitecture (suivant le modèle byzantin), de même que la peinture et la littérature, à lépoque presque exclusivement religieux. Après le baptême, se mettent à fleurir larchitecture (suivant le modèle byzantin), de même que la peinture et la littérature, à lépoque presque exclusivement religieux. Une exception, les biélines, sortes de récits épiques, issus de la tradition orale, mis en forme grâce au développement de lécriture. Une exception, les biélines, sortes de récits épiques, issus de la tradition orale, mis en forme grâce au développement de lécriture.

11

12

13 Plan de cours 1 – Les États successeurs de la Rous 2 – Le joug mongol. 3 – Le royaume lithuanien 4 – Le début de la réunification 5 – Le règne dIvan III le Grand ( ) 6 – Le règne de Vassili III ( )

14 La Rous à lépoque des Apanages

15 1- Les États successeurs de la Rous 1.1 – Le modèle souzdalien - Modèle autocratique, où le prince dispose de lensemble du pouvoir - Cest lui qui simposera à terme sur tout le territoire - Comprend certaines des plus vieilles villes de Russie (celles de lanneau dor)

16 3 princes importants y régneront avant larrivée des Mongols. - Iouri Dolgorouki ( ), fondateur de Moscou et vainqueur de Kiev. - Iouri Dolgorouki ( ), fondateur de Moscou et vainqueur de Kiev. - Andreï Bogouliobski ( ), son fils, est le premier véritable despote de la lignée. Il met Kiev à sac en Andreï Bogouliobski ( ), son fils, est le premier véritable despote de la lignée. Il met Kiev à sac en Vsévolod la Grande Nichée ( ), père dune nombreuse progéniture, qui va peupler les trônes de la principauté. - Vsévolod la Grande Nichée ( ), père dune nombreuse progéniture, qui va peupler les trônes de la principauté.

17 - 3 axes de la politique étrangère de la principauté : - 1 – Pacification de lest, en direction des Bulgares de la Volga - 2 – Lutte contre Kiev pour le titre de Grand prince - 3 – Lutte contre Novgorod, compétiteur de la Souzdalie pour la conquête des terres de lest.

18 1.2 – Le républicanisme novgorodien - Fondé au VIII e siècle par des Slaves et des Estes. - Le mouton noir de la Rous : sa puissance et son éloignement lopposent souvent à Kiev - En 1126, les Novgorodiens chassent leur prince et nomment un posadnik pour le remplacer. En 1136, ils chassent un autre de leur prince, Vsévolod - En 1156, ils choissent eux même leur évêque.

19 - Ville puissante et riche, mais dépendante des importations alimentaires. - Sauf exception, le prince de Novgorod na que peu de pouvoir. - Le Vetche dirige la ville. Chaque division administrative (il y en a cinq) a son propre vetche. Il faut en ajouter un autre pour lensemble de la ville.

20 1.3- Le modèle aristocratique de Galicie- Volhynie - Dans ce troisième cas, ce sont les boyards qui dominent, même si le prince est également puissant. - Cest le prince Roman ( ) qui unifiera les deux principautés. - À labri des nomades des steppes, elle est cependant souvent menacée par les Polonais et les Hongrois.

21 1.4 – Quelques autres principautés : - Kiev : après le sac de Bogoulioubski et la perte de son statut de capitale, elle perd beaucoup de son importance. Cest le modèle aristocratique qui y domine. - Smolensk : version molle de lautocratie souzdalienne, grâce à la présence de marchands. Indépendante jusquau XV e siècle. - Polotsk : rivale de Novgorod, les marchands y sont puissants. Rapidement absorbée par lexpansion lituanienne.

22 2 – Le joug mongol 2.1 – Larrivée de la Horde - 31 mai 1223 : bataille de la Kalka, où une avant- garde mongole massacre une coalition de princes russes et polovtsiens. Les Mongols repartent. - Ils reviennent en 1237, pour longtemps. À la tête de hommes, Batu dévaste les territoires russes, en commençant par lest.

23 2.2 – Brève histoire de lempire mongol - En 1196, Temudjine ( ) est « élu » roi des Mongols sous le nom de Gengis Khan. Il unifie les populations nomades de la steppe. - En 1207, il lance ses armées contre la Chine. Beijing tombe en En 1227, Gengis Khan décède, ce qui donne un coup darrêt aux conquêtes. Son fils Ogudaï lui succède. - En 1235 débute une nouvelle vague de conquête. Batu se voit confier la tache de conquérir les territoires à louest de la Volga.

24 - À partir de 1261, la direction de Kubelaï est contestée. Ce dernier fonde la dynastie Yuan en Chine et en semparant de Hangzou en 1279, il réunifie celle-ci. - Après deux défaites contre le Japon et une contre Java, Kubelaï séteint en 1294, provoquant ainsi une dislocation de lempire. - Les querelles internes et lapparition de Timour vont peu à peu venir à bout de lempire. En 1502, le Khan de Crimée porte le coup de grâce à Saraï.

25 2.3 – Le fonctionnement de lempire mongol - Capitale : Karakorum - Superficie maximale : 35 millions de kilomètres carrés. - En 1227, le territoire est divisé en oulous. Celui de Djotchi sétend sur les terres russes. Cet oulous est à son tour divisé en trois : la horde bleue, la horde blanche et la horde dor. Cest cette dernière division qui correspond aux territoires habités par les Russes. La capitale est Saraï.

26 Partage de lempire mongol

27 - Deux éléments constituent le fondement du système administratif de lempire : le tribut et le yarlik. - À partir de 1255, le système se formalise et cest alors quapparaît le système fiscal. - Le yarlik est une charte octroyée par le khan, qui permet au prince de continuer à gouverner. À partir de 1259, cela lui permet aussi de percevoir les impôts au nom du khan. - Les Mongols ne changent rien au système en place. Ils autorisent lorthodoxie et permettent même aux prêtres de convertir des Mongols.

28 2.4 – Grandes étapes des relations russo- mongoles. - Deux grandes périodes : celle de la soumission et celle de la collaboration. - Jusquen 1380, sauf exceptions, les princes russes sont dans une position difficile face aux khans, assujettis totalement à la pratique du yarlik. - Avec la victoire de la bataille du Don en 1380, les choses changent et les princes russes peuvent davantage parler dégal à égal avec les khans.

29 3 – Le royaume lituanien 3.1 – Historique - Les Lituaniens, tribu balte, sinstallent sur les rives de la Baltique au V e siècle. - Dabord nomades, lapparition des Portes-Glaives va les pousser à la sédentarisation - À partir du grand-duc Guédémine ( ) la Lituanie commence son expansion sur les terres roussènes. Vilnius devient sa capitale.

30 Le grand-duché de Lituanie

31 3.2 – La tentative lituanienne dunification des terres russes - Le titre officiel du chef de la Lituanie est « Grand duc des Lituaniens, des Samogitiens et des Russes ». - À la mort de Guédémine, le territoire de la Lituanie englobe la quasi-totalité des terres occidentales de la Rous. - En 1358, Olgerd décide que toutes les terres de la Rous doivent appartenir à son sceptre, ce qui marque le début de son opposition à Moscou, qui prétend faire de même.

32 - Finalement, Jagellon, fils dOlgerd, choisira le catholicisme, et à terme, la Lituanie sunira à la Pologne - Dès lors, les Russes de Lituanie vont se tourner vers Moscou pour assurer leur défense, rendant inévitable la victoire de cette dernière.

33 4 – Le début de la réunification 4.1 – Les grandes étapes du développement de la Moscovie - Étape préliminaire : formation de la principauté et début des annexions sous Daniel, fils dAlexandre Nevski - Seconde étape : lutte pour la prédominance entre Moscou et Tver, qui correspond aux règnes de Iouri (fils de Daniel) et surtout dIvan premier Kalita.

34 - Troisième étape : reprise des annexions et développement du territoire sous Vassili I et II. - Quatrième étape : fin du rassemblement et annexion des dernières principautés, correspondant aux règne dIvan III et de Vassili III. - Cinq méthodes daccroissement du territoire : rachat, intimidation militaire, manœuvre diplomatique, contrats et établissement de villes le long de la Volga.

35 Croissance de la principauté de Moscou

36 4.2 – Pourquoi Moscou ? - Diverses explications sont possibles : - Géographie : au milieu des autres principautés et de forêt, Moscou est protégée. - Économie : Carrefour de routes commerciales

37 - Politique : Stabilité de la lignée dynastique. Système successoral efficace et politique de collaboration avec la Horde. - Religion : à partir de la seconde étape, léglise orthodoxe russe prend fait et cause pour la Moscovie. En 1328, le métropolite sinstalle à Moscou. - Prestige : vers la fin du processus, Moscou est devenue si puissante que la population des autres principautés voit en elle le siège du pouvoir légitime.

38 4.3 – Le rôle de léglise - Avec la disparition de lÉtat central, lÉglise orthodoxe russe demeure le seul facteur de rassemblement des Russes. - Ce rôle particulier, allié à linfluence byzantine, fera en sorte de mettre en place en Moscovie un système théocratique, où les pouvoirs spirituel et temporel sont liés. - Quelques noms : Sérapion ( ), Saint-Serge de Radonèje ( ), le métropolite Alexis ( ) et Andreï Roublev

39 4.4 – La vie sociale et économique, du XIII e au XV e siècle. - Peu de traces écrites, donc peu dinformations. Néanmoins certains changements surviennent. - Dabord, liquidation des communes paysannes, absorbées par les princes et les féodaux. - Ensuite, développement de lautonomie des boyards, qui sopposent de plus en plus souvent aux princes.

40 - Troisièmement, transformation du rôle des boyards, qui délaissent de plus en plus les fonctions militaires pour occuper des postes de cours. - Et surtout, quatrièmement, détérioration de la condition paysanne. Le seul droit quils avaient, le droit au départ, est sévèrement réglementé par le soudiebnik de 1497.

41 5 – Le règne dIvan III le Grand ( ) 5.1 – Lexpansion - Cest à partir dIvan III que le prestige remplace souvent les armes dans la politique dexpansion de la Moscovie. - Novgorod est annexé en 1478, après que les notables de la ville aient conclu une entente avec les Polonais. La population accueille le grand prince de Moscou.

42 - En 1485, même chose pour la ville de Tver. Michel ne pourra même pas sopposer car ses soldats acclameront le prince moscovite. - Il en sera de même, avec des nuances, pour les dernières principautés irrédentes : Iaroslav (1463), Perm (1472) et Rostov (1474)

43 5.2 – La construction de labsolutisme - En 1462, Ivan doit partager son pouvoir avec les membres de sa famille, qui règnent sur dautres territoires. Il va semployer à saffranchir de cette situation. - Le Soudiebnik (1497) est élaboré en ce sens. Deux grands objectifs : se rallier la noblesse, tout en la contrôlant.

44 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. - Commence par lhérésie des « judaïsants », née à Novgorod, qui prône le rejet de la vie monastique et le refus de la hiérarchie, entres autres. Sans les soutenir, Ivan fait dabord preuve de sympathie à lendroit des hérétiques. - Mais en 1491, un Concile condamne lhérésie. Joseph de Volok devient le grand pourfendeur des judaïsant, Nil de la Sora, son défenseur. - En gros, le premier croit que lÉglise doit être riche pour accomplir ses œuvres, le second, que toute richesse corrompt lâme.

45 - Un problème extérieur va pousser Ivan à condamner les non thésaurisateurs, lui qui dabord leur était favorable, désireux quil était de séculariser les biens de lÉglise.

46 6 – Le règne de Vassili III ( ) - La prime à laîné jouant, Vassili hérite de la totalité du royaume de son père en En récupérant Pskov (1510) Riazan (1520) et dautres encore, il parachève lœuvre de ses ancêtres. - Sur le plan intérieur, son règne est associé à la théorie de la 3 e Rome de Philotée, première évocation de la vocation messianique de Moscou.


Télécharger ppt "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Deuxième cours : Les principautés autonomes. La domination mongole et lituanienne. Lascension de la."

Présentations similaires


Annonces Google