La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mireille Bastien - PSYA31 LAPPRENTISSAGE: UNE ILLUSTRATION Lapprentissage de la lecture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mireille Bastien - PSYA31 LAPPRENTISSAGE: UNE ILLUSTRATION Lapprentissage de la lecture."— Transcription de la présentation:

1 Mireille Bastien - PSYA31 LAPPRENTISSAGE: UNE ILLUSTRATION Lapprentissage de la lecture

2 Mireille Bastien - PSYA32 valentinvacancesvertugadin 2 gds processus didentification des mots

3 Mireille Bastien - PSYA33 mot écrit accès direct processus de reconnaissance rep° orthographique rep° lexicale (sens) prononciat° (facultatif) adressage rep° pictographique sens prononciat° (facultatif) traitement logographique accès indirect processus de production segment° conversion GP assemblage prononciat° sens (facultatif) assemblage

4 Mireille Bastien - PSYA34 1. De létat final à létat initial 1.1. Deux approches Priorité au sens Priorité aux mécanismes 1.2. Deux conceptions pédagogiques 1.3. Les pbs de cette démarche 2. De létat initial à létat final 2.1. une question préalable 2.2. un consensus: traitement logographique 2.3. des divergences sur la nature des indices traités sur le rôle de ce mode de lecture pour la suite de lapprentissage quelle méthode pédagogique? Qté pléthorique de travaux, mais 2 gdes démarches

5 Mireille Bastien - PSYA35 1. De létat final à létat initial Le langage écrit cest quoi? cest celui qui … … … le langage écrit Fonctions: Système de comm° (codage du sens) Propriétés: signes graphiques codage du son Le bon lecteur cest quoi? DONC, cest ………… qui est à mettre en place tout ça

6 Mireille Bastien - PSYA Deux approches ( priorité au sens) Position: lire cest comprendre Comment fait le bon lecteur? Fait hypothèses (anticipations) Goodman (1969): « reading as a guessing game » preuve: SACCADES OCULAIRES Xxxxx xxx xxxxxxxx xx xxxxxx xxxxxxx xxxxxx xxxxxxx xx xxxxxxx => On ne se préoccupe pas des mécanismes didentification des mots

7 Mireille Bastien - PSYA Deux approches ( priorité aux mécanismes) Position: lire cest identifier les mots Mécanismes du bon lecteur? Mvts oculaires Transcodage GP Mvts oculaires: Xxxxx xxxxx Fixat° oculaire (env 250 ms) (Zone fovéale - parafovéale - périphérique) Kevin ORegan Dans langues suffixées (français): point de fixation 1 car. à gche du milieu du mot (contraire dans langues préfixées ) Saccade oculaire (20 à 50 ms) de progression de régression (10 à 15%) => Vitesse de lecture: 200 à 400 mots / mnMAIS… doucement déranger suffixe préfixe

8 Mireille Bastien - PSYA Deux approches ( priorité aux mécanismes) Transcodage grapho-phonologique bon lecteur: correspondance entre GRAPHÈMES et PHONÈMES on s ch /on/ /s/ /ch/ Conscience phonologique (manipulation consciente des sons du lgge) Pour de nbx auteurs, si pas conscience phonologique, pas dapprentissage de la lecture => On ne se préoccupe pas du sens de ce qui est lu

9 Mireille Bastien - PSYA Deux conceptions pédagogiques On sait ce que fait un bon lecteur => entraîner lenfant à faire pareil Méthode « globale » ou « holistique » (Richaudeau, Foucambert) « Plonger lenfant dans un bain décrit » texte -> phrases -> mots -> (syllabes -> graphèmes) Faire des gdes saccades oculaires Entraîner la vitesse de lecture mot écrit accès direct processus de reconnaissance accès indirect processus de production

10 Mireille Bastien - PSYA Deux conceptions pédagogiques On sait ce que fait un bon lecteur => entraîner lenfant à faire pareil Méthode « analytique » graphèmes -> syllabes -> mots -> phrases -> texte Apprendre la correspondance GP « le sens viendra après » => mimi a mis la mule de maman mot écrit accès direct processus de reconnaissance accès indirect processus de production

11 Mireille Bastien - PSYA Problèmes avec cette démarche (de létat final vers létat initial) Saccades oculaires: artefact technologique Xxx xxxx xxxx xxxxxx xx xxx: xxxxxx xxx xxx xxxxxxx x xxxxxx xx xxxxxx xxx xxxxx xxxxxx xxxx, Fixations oculaires: cf DEA de Nice; Largy et al (potentiels évoqués); colloque Strasbourg (Ducrot & al.) Correspondance GP José Morais: analphabètes portugais, poètes => tâches de conscience phonologique impossibles Cossu et Miceli: étude de cas: décodage parfait; aucune compréhension Snowling: étude de cas: compréhension parfaite qd mots connus mais aucun décodage de nouveaux mots

12 Mireille Bastien - PSYA Problèmes avec cette démarche (de létat final vers létat initial) erreur fondamentale: plaquer une technique dexpert sur un novice bon lecteur: la lecture est un processus qui est devenu automatisé Un processus qui sest automatisé change complètement de nature (il nest plus contrôlable) On ne peut pas retrouver dans le résultat dun apprentissage, ce qui a contribué à le mettre en place

13 Mireille Bastien - PSYA De létat initial à létat final (2.1. Une Q préalable) Quel point de départ? Pour bcp, cest le CP (avant, cest de la « pré-lecture ») => Pédagogie des « prérequis » => Travail sur le rythme la manipulation des sons du langage latéralisation orientation dans lespace Idée: ça prépare à la lecture

14 Mireille Bastien - PSYA314 2.De létat initial à létat final (2.2. Un consensus: lecture logographique) C est quoi logographique? boxe C est moi c est alexis logographique = visuo-sémantique

15 Mireille Bastien - PSYA315 2.De létat initial à létat final (2.2. Un consensus: lecture logographique) mot écrit accès direct processus de reconnaissance rep° orthographique rep° lexicale (sens) prononciat° (facultatif) adressage rep° pictographique sens prononciat° (facultatif) traitement logographique accès indirect processus de production segment° conversion GP assemblage prononciat° sens (facultatif) assemblage

16 Mireille Bastien - PSYA316 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) traitement global (« enveloppe du mot »)?? sapincigare Foureaux, 1988; puis Bastien-Toniazzo, 1998; Bastien-Toniazzo & Jullien, 1999; Genisio, Martinez, Bastien-Toniazzo, 2001; Bastien-Toniazzo & Bastien, > Enfants MS et GS -> lire son propre prénom michel michmielchel mimichelmichchelmichelel rumichelmiruchelmichelru chelmilehcim mielchelchmimielch

17 Mireille Bastien - PSYA317 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Contexte « extra-linguistique » (cf. manip Pepsi), Masonheimer & al Foureaux, > Enfants MS et GS mots et environnement complet mots et environnement appauvri mots sans environnement (script) prisunic esso nice renault omo Ni lecture globale « enveloppe » Ni indices extérieurs aux mots Mais… REPÉRAGE DES LETTRES (unités graphiques et non phonologiques) Traitement ANALYTIQUE et NON GLOBAL NICE nice

18 Mireille Bastien - PSYA318 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Quelles lettres? lapin valise lavabo lamanage Quelques-unes: De préférence, début ou fin Ou lettres rares

19 Mireille Bastien - PSYA319 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Pb: mêmes lettres pour des mots => Nécessité de toutes les lettres, mais ordre non traité sophie sapin phare savon phieso sophie ??? Ya tout de sophie dedans

20 Mireille Bastien - PSYA320 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Pourquoi ces divergences? Cadre théorique Conception behavioriste: apprendre = associer (une R à un S) si S alors R doit être On a vu que ce nest pas le cas (mêmes R pour mots )

21 Mireille Bastien - PSYA321 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Conception piagetienne: apprendre = assimiler à ses structures log- math (travaux de Emilia Ferreiro, 1977; 1982 ) 1. une ou qqs lettres : poso -> papa 2. ttes les lettres, sans ordre: ppaa, appa -> papa 3. ordre des lettres 4. chgt graphique => chgt de sens: soso -> ourson 5. chgt graphique => chgt sonore: soso -> ourso 6. alternance 4 et 5 - niveau préopératoire: divorce ou conflit déchiffrage/sens - niveau intermédiaire: début d assimilation du rapport graphie/son - niveau opératoire: coordination déchiffrage/sens => Mêmes réponses si même niveau logico-mathématique!!

22 Mireille Bastien - PSYA322 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) Conception cognitiviste: apprendre = apprendre à traiter des infos Pour le jeune enfant: mot = « objet » graphique qui code du sens => même traitement visuel que sur les autres objets Lettres = identificateurs graphiques du mot (idem traits des dessins) Conception cognitiviste: lapprentissage est guidé par le but buts: accéder au sens nécessité de discriminer Conception cognitiviste: connaissances spécifiques aux domaines (en lecture, cest la trace écrite qui compte; cf manip « pbqd », cours A5)

23 Mireille Bastien - PSYA323 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) carré rond lapin robot carré rayé carré lapin lavabo carré rayé troué carré rayé lapin lapon Le moteur de lévolution: nécessité de discriminer discriminer mots de sens familier (lamanage??) dans langues alphabétiques, lettres communes à mots

24 Mireille Bastien - PSYA324 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) carré rayé troué carré troué rayé lapin palni Est-ce une incapacité à traiter lordre? NON (cf. Bastien & Bovet): parcours ordonné à 4;6 ans : schème du parcours ordonné construit mêmes lettres dans un ordre différent (anagrammes lexicales): chien niche situation très rare: très peu danagrammes lexicales en Français Donc pas de réelle nécessité de traiter lordre, dans situations écologiques

25 Mireille Bastien - PSYA325 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: rôle du traitement logographique dans la suite de lapprentissage 3 positions: On ne sen préoccupe pas (ce nest pas de la lecture) Limportant cest dentraîner lenfant dans les tâches phonologiques (de toutes façons, cest un « stade » qui disparaît) On aimerait empêcher ce mode de traitement Ce mode de traitement est essentiel: il fournit des connaissances sur les propriétés graphiques de lécrit => précurseurs pour la suite (développé en L3)

26 Mireille Bastien - PSYA326 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: nature des indices traités) i l a n p 100% 50% CPCE1 CE2 CM1 CM2 10% Normo-Lecteurs:let+d Normo-Lecteurs:let Lecteurs en diff:let+d Lecteurs en diff:let rep cor

27 Mireille Bastien - PSYA327 2.De létat initial à létat final (2.3. Des divergences: quelle méthode pédagogique? Traitement logographique: spontané Mais apprentissage CGP NE PEUT ÊTRE DÉCOUVERT (conception « romantique », cf. Morais) DOIT ÊTRE ENSEIGNÉ Conceptions théoriques cognitives récentes: - Toute nouvelle K sintègre dans précurseurs - Plusieurs modes de construction des K (hétérogénéité) => PAS UNE BONNE MÉTHODE


Télécharger ppt "Mireille Bastien - PSYA31 LAPPRENTISSAGE: UNE ILLUSTRATION Lapprentissage de la lecture."

Présentations similaires


Annonces Google