La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AB – CEPEC – mars 2011 1 Pour commencer … a.Mise en œuvre du socle et promotion dune formation par compétences au collège et au lycée : précisez, dans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AB – CEPEC – mars 2011 1 Pour commencer … a.Mise en œuvre du socle et promotion dune formation par compétences au collège et au lycée : précisez, dans."— Transcription de la présentation:

1 AB – CEPEC – mars Pour commencer … a.Mise en œuvre du socle et promotion dune formation par compétences au collège et au lycée : précisez, dans le fonctionnement avec les élèves, ce que vous percevez comme changements induits par les incitations officielles. b.Formulez 1 ou 2 questions fortes que vous vous posez à propos des mises en œuvre qui en découlent. c.Formulez ce sur quoi vous souhaiteriez avoir avancé en fin de journée.

2 AB – CEPEC – mars Collège, Lycée un contexte, des questions ! A linternational : – Logiques évaluatives (PISA, PIRLS, …) : comparaisons des SE – Orientations européennes Entrée par les compétences, CECRL, B2i, socle … Pilotage par les résultats : LOLF 3 dimensions : aspirations démocratiques / ambitions de performances / contraintes économiques. Au national : – Succession de réformes ; questions récurrentes sur les savoirs de base, la culture commune, « la difficulté scolaire » : débats vifs et répétés, insatisfactions … lassitude… – Contexte social, culturel, économique diverses confusions sur les missions, attentes paradoxales par rapport à Ecole … – Tournant de la LOLF en 2001 gestion rationnalisée, contrats dobjectifs : nécessité de changer / contraintes de moyens

3 AB – CEPEC – mars Assise institutionnelle du socle commun 1. Un engagement National, une attente européenne : Loi dorientation 2005 Un socle définit en termes de COMPETENCES. 2.Les 7 compétences sont validées sans compensation. 3.3 Temps forts : CE1, CM2 et 3 ième : Pilotage par les résultats 4. Lenseignement obligatoire ne se réduit pas au socle. Chaque programme inclut le socle. La maîtrise de la langue française La pratique dune langue vivante étrangère (CECRL) Principaux éléments maths et culture scientifique / technologique. La maîtrise des TIC (B2i). La culture humaniste. Les compétences sociales et civiques. Lautonomie et linitiative.

4 AB – CEPEC – mars Textes & références Socle commun et enseignements Socle commun et évaluation Livret personnel de compétences Grilles de références socle commun Outils pour l'évaluation des compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences - Circulaire n° du 18 juin 2010 Évaluation en collège et en lycée professionnel préparant au diplôme national du brevet - Note de service du 13 juillet 2009 Banque de problèmes ; Vade-mecum de mathématiques L'ESEN Discipline.ac-

5 AB – CEPEC – mars Attestation au palier 3 Comment remplir le LPC 5 11/03/ /01/ /06/ /05/ /06/ /12/2010 COMPETENCE Validation DOMAINE Pas de renseignement ITEMS Information possible exemple de la compétence 6 (11 items)

6 AB – CEPEC – mars Au collège La validation seffectue exclusivement au niveau des 7 compétences Chacune des sept compétences doit être validée pour que la maîtrise du socle soit validée : pas de compensation Les domaines ne sont pas un niveau de validation Une compétence peut être validée même si tous les items ne sont pas renseignés. Les équipes enseignantes sont libres de renseigner ou pas les items pour une compétence validée. Elles sont en revanche tenues de renseigner les items dune compétence non validée. 6

7 AB – CEPEC – mars LPC et DNB « …sont prises en compte pour lattribution du DNB : a)La maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences, palier 3 ; b)La note obtenue à loral dhistoire des arts ; c)Les notes obtenues à lexamen du brevet ; d)Les notes de contrôle continu… e)La note de vie scolaire. Le DNB est attribué aux candidats ayant validé le socle commun de connaissances et de compétences et obtenu une note moyenne égale ou supérieure à 10 … » Le socle est une partie du DNB mais ne se confond pas avec lui : la validation de la maîtrise du socle ne signifie pas obtention du DNB Tout élève se présente au DNB. Le jury est souverain pour attribuer le DNB au vu des éléments du dossier scolaire Lattribution du DNB atteste la maîtrise du socle commun. … (mais) les compétences manquantes au palier 3 ne sont pas « rétro-validées ». 7

8 AB – CEPEC – mars Lattestation palier 3 doit pousser à agir mais pas à faire nimporte quoi ! Tout pourrait pousser à une gestion analytique A partir de combien on atteste ? Rester centré sur les enjeux initiaux Le 1° problème à gérer nest pas d ATTESTER mais demmener les élèves aux attendus socle et bien au-delà … Un principe utile Si le socle est le seuil plancher dalerte alors au 1 ier conseil de classe valider tous les élèves et, si problème pour tel élève on suspend telle ou telle compétence PRENDRE des DECISIONS pour lui permettre de se rétablir En fin de parcours seuls certains élèves sont à « examiner » !

9 AB – CEPEC – mars Peut-on joindre A à A, B à B et C à C par une ligne, sans que les trois lignes ne se coupent ? Si oui comment, si non pourquoi ? B CCB A A Réfléchir mentalement à la question Ce qui parait impossible à première vue, mérite dêtre essayé pour mettre à jour à jour des … évidences

10 AB – CEPEC – mars Les compétences du socle renvoient à de lexistant Ce sont des préoccupations déjà présentes dans les disciplines. Les enjeux majeurs du socle Former par compétences : Une compétence est un ensemble cohérent et indissociable de connaissances, capacités et attitudes à évaluer Evaluer par seuils de maîtrise Par complexifications progressives apprentissages Le socle suppose que le traitement des programmes, les classes, lévaluation, … doivent être organisés différemment. Agir en tenant compte de seuils réels avec un seuil plancher A un terme donné dire le seuil de maîtrise pour chaque élève. Cela implique une recherche de cohérence par équipe matière, par équipe de cycle et de niveau co élaboration en équipe. Avant dattester se mobiliser pour former les élèves aux compétences du socle commun !

11 AB – CEPEC – mars Le socle bouscule des conceptions RAPPORT à la DIFFICULTE & APPRENDRE Ne pas savoir faire tout de suite ; Ne pas savoir faire quand dautre savent faire ; Se plaindre de ses difficultés … Ce quest apprendre, ce quest aider ! REUSSIR : être le plus fort ; être le premier ; réaliser une performance ; atteindre un but ; améliorer une réalisation ; atteindre un seuil de maîtrise différencier lévaluation. EVALUER dire le niveau ; expliciter ce qui a été fait et comment, ce qui est réussi et ce qui ne lest pas ; dire ce que sait faire lélève, jusquoù et dans quelles conditions. différencier évaluer et noter

12 AB – CEPEC – mars Evaluation – Notation – Validation A distinguer pour éviter des ambiguïtés Lévaluation de compétences doit porter le seuil de maîtrise de compétences clairement explicitées au niveau considéré. (modèle de référence langues ; B2I). La notation se résume à traduire une production délève par une note chiffrée. Elle garde sa place pour des synthèses finales et certificatives (brevet des collèges). Par essence, la valeur moyenne obtenue au final ne peut traduire une acquisition de compétences. Elle assure une communication sociale. Évaluation de compétence et notation dépreuve sont ainsi deux aspect distinguer. Dans le contexte actuel les 2 co-existent. La validation est une décision sappuyant sur les résultats des évaluations de compétence mais assure une cohérence globale qui dépasse ces seuls résultats.

13 AB – CEPEC – mars La maîtrise dune compétence implique La mobilisation dun ensemble de ressources diversifiées ce qui renvoie à des tâches complexes ayant un caractère global. Participer à un débat pour élaborer des connaissances (raisonnement, critique des faits constatés, précision des propos ) Exploiter un/des document(s) pour répondre à une question ou pour faire des liens entre des éléments introduits séparément. Engager une recherche sur un thème, limiter le sujet et poser la question, utiliser =/= ressources, identifier lorigine et la nature de ces ressources, hiérarchiser, croiser, contrôler, mettre en relation des infos …. Ecouter une production musicale (écoute fine, discrimination auditive, …) pour en rendre compte ou en débattre. Réaliser une performance motrice optimale mesurable à échéance Sexprimer oralement en continu devant un auditoire sur un sujet. Résoudre une situation de doute et en rendre compte par écrit. « Maîtriser le socle commun, cest être capable de mobiliser ses acquis dans des tâches et des situations complexes, à lécole puis dans la vie ; cest posséder un outil indispensable pour continuer à se former tout au long de la vie afin de prendre part aux évolutions de la société. …» Préambule du socle commun

14 AB – CEPEC – mars Socle et tâches complexes Une autonomie encadrée « Dans la vie courante, les situations sont toujours complexes, à un degré plus ou moins important. Les résoudre ne se réduit pas à les découper en une somme de tâches simples effectuées les unes après les autres sans lien apparent…», Vade-mecum Situations qui favorisent la mobilisation par les élèves de diverses attitudes (curiosité, esprit critique, …), de connaissances et de savoir-faire impliquant de faire appel à des outils non définis et sans démarche explicitement préétablie ni communiquée. Les ressources peuvent être de divers ordres : – Appel autonome à des supports méthodologiques construits précédemment et que les élèves ont appris à utiliser – Organisation de phases déchanges et de confrontations par binôme, par sous groupes, par voisinage. – Présence de lenseignant parmi les élèves et possibilité dappui ponctuel sous forme de questionnement.

15 AB – CEPEC – mars Seuils pour « écrire un texte narratif » 1.Ecrire une partie de récit (début, milieu, fin). 2.A partir de données (titre, personnages, thème) écrire une histoire complète. 3.Transposer un récit ou un conte connu. 4.Ecrire un récit en respectant les caractéristiques dun genre littéraire donné. 5.Ecrire un récit en y insérant un dialogue, un portrait, une description. Seuils pour « faire du vélo » 1.Avec des petites roues se tenir sur la selle et avancer 2.Idem et décider de la direction en évitant les obstacles 3.Faire du vélo en espace protégé sans petites roues 4.Faire du vélo à usage domestique 5.Participer à des compétitions (acrobatique, vitesse, …) Que sait faire un élève excellent ? Que sait faire un élève en difficulté ? La difficile notion de seuil de maîtrise Dans chaque matière, pour des situations significatives référées à diverses compétences du socle quel est le seuil plancher, la côte dalerte à un niveau donné ? Quel sont les seuils progressifs de défi ? SOCLE = PLANCHER sans PLAFOND

16 AB – CEPEC – mars La classe, lieu de fortes sollicitations des élèves pour … Reformuler ce qui est lu, dire lessentiel dun doc, commenter Ressaisir lessentiel dun message entendu, le reformuler Rendre compte à loral du résultat dune recherche, dune démarche. Simpliquer dans un débat avec écoute, respect et ordre. Verbaliser une observation, décrire, exprimer un avis Rechercher de linfo, sélectionner, croiser des infos … Rédiger, améliorer un écrit : récit, argumentation, résumé, … Suivre un protocole, des étapes données …. Coopérer en groupe pour comprendre, pour réaliser Accepter de sécher, chercher, faire des essais, seul ou en groupe Sinvestir sur un plan de travail avec des marges de choix Sorganiser, planifier une démarche … Se remémorer des éléments de savoirs sur un sujet Anticiper le texte dune épreuve Faire synthèse, formuler des questions sur un chapitre, schématiser … Faire le point sur ce quon a compris, sur ce quon maîtrise Contrôler une réalisation, sauto et se co évaluer, utiliser des critères. Quelle cohérence et quelle progressivité des sollicitations dans chaque discipline sur les divers niveaux (6° à 3°; 2 nde à Terminale) ? Quelle cohérence et quelle complémentarité des sollicitations, entre les disciplines, sur un même niveau donné ?

17 AB – CEPEC – mars Comment sengager dans la mise en œuvre du socle ? Cest une affaire déquipe et dabord chaque équipe matière (proximités disciplinaire dans un petit établissement). 1.Par exemple, en équipe matière en partant de certains sortant de 3° dont on peut regretter quaprès 10 ans ils ne … – Se donner une / des priorités dans la matière sur 4 années, des principes de fonctionnement de classe (apprentissage, évaluation, sollicitation des élèves …) susceptibles de contribuer aux compétences du socle et en particulier faire en sorte que certains – Expliciter des seuils, des modalités de différenciation en classe, des indices dalerte significatifs … 2.Par équipe de cycle et détablissement, coordonner les projets daction disciplinaires pour une cohérence densemble, se donner des modalités de repérage délèves et de préparation des CC, une palette de décisions possibles pour agir avec des objectifs « décisifs », organiser des initiatives interdisciplinaires, … Dans tous les cas agir sans perdre de vue les enjeux du socle commun : Faire en sorte quaucun élève ne se retrouve en zone rouge et que tous progressent au-delà … et bien bien au-delà …

18 AB – CEPEC – mars Cest sur la base des indices dalertes par matière que sont à repenser les Conseils de Classe Actions dans le cadre des heures de cours Actions dans le cadre de structures Format : ATPE, études dirigées. Format : groupes de besoins / suivi individualisé Format : écoute / adulte référent Format : IDD, groupe de projet protocoles de préparation des CC schéma de déroulement et procédures de décisions mise à plat, en fonction de lexistant, dune palette de décisions de prise en compte délèves en « zone rouge » pour les amener, à terme, à des seuils au moins planchers. Dans le cadre de partenariats externes

19 AB – CEPEC – mars Ce document de collecte dinfos de format A4 est prévu pour au plus 5 élèves : ne sont signalés que les seuls élèves en difficulté par rapport à des seuils planchers des attendus du socle. 15 jours avant le CC le professeur principal, dans son casier ou sur lENT du collège, met à disposition des intervenants dans la classe un document à renseigner qui peut avoir la forme :. Ed musi repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir Léo Espagnol Nora repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir Techno repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir Jean repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir FrançaisEPS repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir repérer une info « explicite » dans un texte en lien avec une question et à la reformuler mobiliser des connaissances triviales étudiées distinguer affirmation gratuite et affir EPS Anaïs Exemple doutil de synthèse

20 AB – CEPEC – mars Et maintenant ….


Télécharger ppt "AB – CEPEC – mars 2011 1 Pour commencer … a.Mise en œuvre du socle et promotion dune formation par compétences au collège et au lycée : précisez, dans."

Présentations similaires


Annonces Google