La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Apprentissage collectif et autodirigé : une formation expérimentale au multimédia pour de futurs enseignants de langues François Mangenot et Katerina.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Apprentissage collectif et autodirigé : une formation expérimentale au multimédia pour de futurs enseignants de langues François Mangenot et Katerina."— Transcription de la présentation:

1 1 Apprentissage collectif et autodirigé : une formation expérimentale au multimédia pour de futurs enseignants de langues François Mangenot et Katerina Zourou Université de Franche-Comté 5e Colloque UNTELE, Compiègne, mars 2004.

2 2 Plan 1. Cadre théorique: travail autodirigé et collectif 2. Un mode de formation autodirigé 1. Présentation du dispositif 2. Autodirection et accompagnement 3. Dynamiques collectives et apprentissages 4. Bilan et perspectives UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

3 3 Cadre théorique 1 : autodirection Galaxie de lautoformation : autoformation éducative (Carré, Moisan, Poisson, 1987) Auto-apprentissage institutionnel (Barbot 2000) Autoformation en contexte institutionnel (Albero 2000) Importance du tutorat dans le travail autodirigé Danger du « présupposé implicite dautonomie » (Linard, 2003): « les dispositifs d'(auto)formation par TIC font appel implicitement à la capacité d'autonomie des apprenants mais ils ne la prennent pas en charge. Ils se contentent de la présupposer acquise […] L'injonction faite à chacun dêtre autonome sans que suivent les moyens nécessaires n'est pas un hasard. » UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

4 4 Cadre théorique 2 : apprentissage collaboratif assisté par ordinateur (ACAO) CSCL en anglais Champ pluridisciplinaire Problème du paradigme, quantitatif ou qualitatif Le « C » dACAO = collaboratif ou collectif ? (George, 2001, Mangenot, 2003) Outils technologiques ad hoc ou outils ordinaires ? UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

5 5 LACAO dans notre projet : Paradigme qualitatif Croisement de multiples données : questionnaires, entretiens, production multimédia, observations Objectif : décrire et modéliser des dynamiques collectives plutôt que prouver lefficacité dun dispositif UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

6 6 Le dispositif TD de 25h, « Analyse et conception de matériel multimédia » 16 étudiants travaillant par dyades, chaque dyade a choisi un thème par rapport au manuel utilisé par les Australiens (Tempo 1, Didier) Au second semestre, les Français tutorent (bénévolement) les Australiens via un collecticiel UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

7 7 Consignes, modalités de travail et accompagnement Réaliser des activités multimédias autocorrectives pour certaines et ouvertes pour dautres destinées à faire pratiquer le français et à présenter la région (point de vue interculturel). Travail lors des séances et à distance via un collecticiel (Lotus QuickPlace) Accompagnement : essentiellement réactif assuré par un professeur et une doctorante UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

8 8 Autodirection : extrait dun entretien semi-directif « Il y avait une grande part dautonomie […] ça a changé beaucoup par rapport à dautres cours. On nest pas habitués à travailler comme ça […] une grande liberté quand même de choix dobjectifs, au niveau des réalisations quon a pu faire, on avait vraiment une aisance totale ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

9 9 Variété des choix pédagogiques et technologiques Reflet de la liberté laissée aux étudiants : Les activités multimédias abordent : Des problèmes langagiers (négation, tutoiement,…) Des champs lexicaux (les professions) Des actes de parole (demander son chemin) Des thématiques (sports aquatiques en Franche- Comté) Diversité aussi au plan technologique UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

10 10 Laccompagnement Facteur capital pour créer et maintenir la motivation. Pour beaucoup, un manque daccompagnement aurait sans doute provoqué labandon. Les heures de TD ne suffisent pas: séances facultatives (jusquà 5h/semaine) UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

11 11 Deux extraits exprimant bien le principe du travail autodirigé : « [Le tutorat] était indispensable parce que Nicole et moi, on nétait pas très très bonnes techniquement, Hot Potatoes et Powerpoint, on ne savait ni lune ni lautre sen servir, donc heureusement que Katerina était là. […] Oui, on a dû bien lagacer [rire]… mais bon, après il y a la satisfaction, après on est arrivées à faire… » « Vous étiez le relais entre notre objet de création et puis nos compétences de départ ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

12 12 Dynamiques collectives et apprentissages Distinction traditionnelle entre coopération et collaboration (Dillenbourg, 1996; George, 2001; Mangenot, 2003) 3 champs danalyse: Mode de fonctionnement des dyades Dynamiques au sein du groupe-classe Influence du public cible sur les apprentissages collectifs des Français. UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

13 13 Mode de fonctionnement des dyades A) Coopération équilibrée = partage dactions individuelles coordonnées « Moi je m'occupais de tout ce qui était informatique et tout, elle était le cerveau (…) elle était vraiment la tête pensante et moi c'était les mains sur le clavier quoi ; on se complétait finalement » B) Coopération déséquilibrée = travail inégalement reparti « Il y avait le problème de linvestissement personnel. Certaines personnes sont très motivées et motivantes et dautres ne le sont pas du tout. Jaurais aimé connaître ma partenaire un peu plus avant de mêtre engagée dans ce projet avec elle ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

14 14 Mode de fonctionnement des dyades (2) C) Collaboration= effort mutuel ayant des sous-buts identiques « On travaillait soit ensemble soit chacun chez soi, puis elle m'envoyait par exemple une idée sur QuickPlace, puis après moi j'envoyais un début d'exercice et on se donnait nos avis sur ça ». D) Conflit menant à la rupture « Ça ne marchait pas entre nous, puis elle venait pas le lundi, ni le mercredi (…) Puis elle a arrêté, jai travaillé toute seule sur le reste ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

15 15 Sur le plan socioaffectif… -Partage du stress lié à la manipulation des outils « Quand je suis toute seule face à linformatique, je mimpatiente, jai tendance à ménerver rapidement, donc le fait quil y avait Nicole ça ma calmée (…) le fait de travailler à deux, je pense que ça énerve moins ». -Harmonie dans le travail par une affinité émotive « Avec Céline ça marchait bien parce quen effet on a une même forme de sensibilité aussi ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

16 16 Dynamiques collectives au sein du groupe-classe Absence déchanges entre les dyades « […] Chaque groupe a fonctionné dans son coin et puis […] chacun était dans son monde et a communiqué avec les autres de façon très très marginale... ». Il y a plusieurs explications, soit on n'en avait pas besoin et c'était superflu, soit […] un effet concurrentiel… Manque de temps? de confiance? Effet concurrentiel?…Effet concurrentiel? Influence positive ou négative sur les apprentissages? Quel est le rôle de la médiation des savoirs? UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

17 17 Impact de la médiation des savoirs sur les apprentissages collectifs Mise en ligne progressive des travaux sur le collecticiel : Retentissements sur le plan socio-cognitif « On a essayé de voir ce que les autres faisaient (....) et cela aussi nous donnait des idées de ce qu'on peut faire, nous. On se disait bon, on peut faire quelque chose qui est très différent mais qui s'inspire de leur travail ». Emulation (positive) Emulation négative/ frustration « Je pensais qu'on s'était bien investis mais mercredi par rapport à ce qu'avaient fait les autres, je me suis dit « j'aurais travaillé trois fois plus ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

18 18 Médiation des savoirs sur les apprentissages collectifs (2) Emulation= facteur déclenchant les compétences métacognitives des acteurs? « On voulait faire autant sinon mieux que les autres (…) Si on navait pas vu ce que les autres ont fait, peut-être on ne serait pas arrivés à ce niveau là; voir ce que les autres avaient déjà fait nous a beaucoup aidés à améliorer notre travail ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

19 19 Rôle joué par les Australiens sur les apprentissages collectifs Souci constant de tenir compte de la réalité socio-culturelle australienne pour sen rapprocher: « Je me disais « Attends, des Australiens, quest-ce quils en ont à faire de la Franche-Comté ? » Javais pensé à différents trucs : montrer tout bêtement des sports de glisse ici parce que javais pensé au surf, donc javais pris (des photos) des jeunes en skate, donc, je cherchais vraiment à trouver un point dentente » « Ca me semble tellement difficile darriver vraiment à motiver, à donner un désir de connaître la Franche-Comté à des étudiants de Sydney; (ce serait sympa) si à la fin par exemple de leur séance ils disent « Ah, ça a lair super, cest intéressant, etc ». UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

20 20 Pour conclure… Les processus dapprentissage en jeu : ont relevé autant du socio-affectif que du socio-cognitif ont été de nature différente (dyades / groupe-classe). Paradigme qualitatif: il serait trop déterministe de postuler que tel processus apparaît dans telle configuration. (Rappel de notre objectif : décrire et modéliser les dynamiques collectives plutôt que prouver lefficacité du dispositif). UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

21 21 Les réalisations en ligne: UNTELE, Compiègne, 19/03/2004

22 22 Bibliographie Albero, B Lautoformation en contexte institutionnel. Paris : LHarmattan. Barbot, M.-J Les auto-apprentissages. Paris : Clé International. Bélisle, C « Enjeux et limites du multimédia en formation et en éducation ». In Les Cahiers de l'ASDIFLE n° 9, Multimédia et français langue étrangère. Paris : Association de didactique du FLE. p Brown, J.S., Collins, A. and Duguid, P Situated Learning and the Culture of Learning. Education Researcher, 18 (1): Consulté en mars 2004 : Carré, P « Un état de la recherche sur lautoformation ». Communication au 6ème colloque sur lautoformation. Consulté en mars 2004 : Carré, P., Moisan, A. & Poisson, D Lautoformation. Paris : PUF. Dillenbourg, P., Baker, M., Blaye, A. O'Malley, C The evolution of research on collaborative learning. In Spada, E. et Reiman, P. (Eds) Learning in Humans and Machine: Towards an interdisciplinary learning science. Oxford: Elsevier, p Disponible à ladresse suivante (mars 2004) : George, S Apprentissage collaboratif à distance. SPLACH : un environnement informatique support dune pédagogie de projet. Thèse de doctorat en informatique, Université du Mans. Disponible sur larchive Tematice (mars 2004) : Linard, M « Autoformation, éthique et technologies : enjeux et paradoxes de l'autonomie ». In Albero, B. (dir.) Autoformation et enseignement supérieur. Paris : Hermès / Lavoisier, p Disponible sur larchive Tematice (mars 2004) : Mangenot, F « Informatique et autonomie dans l'apprentissage des langues ». In Rüschoff & Wolff (éds.), Technology- Enhanced Language Learning in Theory and Practice, Proceedings of EUROCALL 94. Mangenot, F « Apprentissages collaboratifs assistés par ordinateur appliqués aux langues ». In Bouchard R. & Mangenot F. (dir.) Interaction, interactivité et multimédia. Notions en question en didactique des langues. Lyon, ENS-Editions. p Mangenot, F « Tâches et coopération dans deux dispositifs universitaires de formation à distance ». In ALSIC, vol. 6, no 1, p 109–125. Rogers, C Liberté pour apprendre. Dunod, 1971.


Télécharger ppt "1 Apprentissage collectif et autodirigé : une formation expérimentale au multimédia pour de futurs enseignants de langues François Mangenot et Katerina."

Présentations similaires


Annonces Google