La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le peuple français, considérant proclame Le peuple français, Considérant : Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l'émergence de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le peuple français, considérant proclame Le peuple français, Considérant : Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l'émergence de."— Transcription de la présentation:

1

2 Le peuple français, considérant proclame Le peuple français, Considérant : Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l'émergence de l'humanité ; Que l'avenir et l'existence même de l'humanité sont indissociables de son milieu naturel ; Que l'environnement est le patrimoine commun des êtres humains ; Que l'homme exerce une influence croissante sur les conditions de la vie et sur sa propre évolution ; Que la diversité biologique, l'épanouissement de la personne et le progrès des sociétés humaines sont affectés par certains modes de consommation ou de production et par l'exploitation excessive des ressources naturelles ; Que la préservation de l'environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation ; Qu'afin d'assurer un développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins, Proclame : Article 1er. - Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. Article 2. - Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement. Article 3. - Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences. Article 4. - Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi. Article 5. - Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d'attributions, à la mise en œuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage. Article 6. - Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. A cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social. Article 7. - Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement. Article 8. - L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte. Article 9. - La recherche et l'innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l'environnement. Article La présente Charte inspire l'action européenne et internationale de la France.

3 La Charte de l'environnement de 2004 Article 8. - L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.

4 Des attentes sociales: Familles Collectivités Usagers de lécole Différents groupes sociaux Des attentes institutionnelles Programmes Socle commun de connaissance et de compétences Circulaires

5 Textes de référence : circulaire n° du 8 juillet 2004 : généralisation d'une éducation à l'environnement pour un développement durable - rentrée circulaire n° du 8 juillet 2004 circulaire n° du 29 mars 2007 : lancement de la 2ème phase de généralisation de l'E.D.D. circulaire n° du 29 mars 2007 note de service n° du 5 juin 2008 : instructions pédagogiques - éducation au développement et à la solidarité internationale. note de service n° du 5 juin 2008 encart n°10 du 5 mars 2009 : l'opération 2009 "L'École agit : Pour le développement durable". encart n°10 du 5 mars 2009 :

6 Donner une dimension pédagogique à léducation à lenvironnement en lintégrant dans une perspective de développement durable. Définition dune éducation à lenvironnement pour un développement durable (EEDD) : une composante importante de la formation initiale des élèves dès leur plus jeune âge et tout au long de leur scolarité Pour leur permettre dacquérir des connaissances et des méthodes Afin de se situer dans leur environnement et dy agir de manière responsable.

7 LEEDD vise la prise de conscience des questions environnementales, économiques, socioculturelles sans catastrophisme mais avec lucidité…

8 … afin de les aider à mieux percevoir Linterdépendance des sociétés humaines avec lensemble du système planétaire La nécessité pour tous dadopter des comportements propices à la gestion durable de celui-ci La nécessité du développement dune solidarité mondiale.

9 Létude de lenvironnement se place dans la perspective du développement durable, défini comme un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

10 Le concept de DD revêt une dimension éducative particulièrement riche, car il prend en compte : - les différentes échelles de temps et despace ; - la complexité du domaine dont les multiples composantes interagissent - les différents axes danalyse scientifique qui fondent un développement durable (composantes environnementales, économiques, sociales, culturelles) ; - la complexité des questions et des réponses envisagées

11 Une complexité qui : implique une approche critique met en valeur limportance des choix insiste sur la responsabilité de chacun dans ces choix.

12 1 - Une éducation ancrée dans toutes les disciplines 2 - Une éducation aux modalités diversifiées 3 – Une éducation à généraliser De quelle manière ?

13 LEEDD ne constitue pas une nouvelle discipline. À lécole primaire, lEEDD est fondée sur lacquisition de connaissances et de comportements ancrés dans une démarche dinvestigation des problématiques liées à lenvironnement.

14 Compte tenu de sa spécificité, lEEDD doit reposer sur : des démarches pédagogiques diversifiées des situations concrètes qui développeront chez les élèves : la sensibilité, linitiative, la créativité, le sens des responsabilités et de laction.

15 Dans le premier degré, le projet décole définit, au niveau de chaque cycle, une programmation annuelle des thèmes à aborder et des projets Linvestissement des personnels non enseignants renforcera la dimension éducative, favorisera la transmission intergénérationnelle et encouragera des comportements exemplaires hors de la classe. Laccompagnement pédagogique : voir le Pôle National de Ressources Education (lien sur site IEN Grasse) et Eduscol.

16 Deuxième phase de généralisation Nouvelle terminologie : LEducation à lenvironnement pour un développement durable devient Léducation au développement durable (EDD)

17 Deuxième phase de généralisation : Nouveau plan triennal en faveur de léducation au développement durable (EDD) pour Trois axes prioritaires : - Inscrire plus largement lEDD dans les programmes denseignement. - Multiplier les démarches globales dEDD dans les établissements et les écoles. - Former les professeurs.

18 Mobilisation de toutes les disciplines à lécole primaire, au collège et au lycée. Approche codisciplinaire pour prendre en compte la complexité des situations et des problématiques liées au développement durable. Formation à une démarche scientifique, permettant à chaque citoyen dappuyer ses choix et ses engagements sur une réflexion lucide et éclairée. Réflexion sur les valeurs, prise de conscience des responsabilités individuelles et collectives et de la solidarité entre les territoires, intra et intergénérationnelle.

19 Les établissements « éco-responsables » sengagent à réduire leurs déchets, leur consommation dénergie, deau, de papier. Ils ont une action volontariste en matière dalimentation, de santé, de risques, de transport et daccès à létablissement... LAgenda 21 = programme dactions adopté par lONU à la Conférence de Rio (1992). Les établissements sengagent dans une démarche éducative globale Mise en place de partenariats avec les collectivités territoriales Les écoles sont encouragées à sengager dans des démarches de projets.

20 La posture de lenseignant : Sappuyer sur des connaissances scientifiques avérées et rechercher lobjectivité scientifique. Son rôle est dapprendre aux élèves à développer leur esprit critique. Les éduquer au choix et non enseigner des choix. Développer des pratiques pédagogiques plus intégrées et plus efficaces.

21 Léducation au développement et à la solidarité internationale peut seffectuer dès le plus jeune âge. Partie prenante de trois composantes du socle commun de connaissances et de compétences : la culture humaniste ; les compétences sociales et civiques ; lautonomie et linitiative. Léducation au développement et à la solidarité internationale est aussi une éducation au développement durable.

22 Pour le premier degré, quatre grands thèmes: la biodiversité, lévolution des paysages, la gestion des environnements, réduire-réutiliser-recycler. Compte tenu de l'âge des élèves, priorité accordée à l'éducation à la composante environnementale.

23 Travail scientifique rigoureux pour se démarquer des "messages catastrophistes " ou militants souvent véhiculés par les media. Permettre aux élèves d'amorcer une réflexion personnelle amenant à moduler certaines idées reçues. Les gestes citoyens pourront s'appuyer sur la connaissance des faits, et pas seulement sur leur perception affective.

24 Prendre en compte trois perspectives : la dimension spatiale et temporelle ; l'analyse scientifique ; la citoyenneté. L'objectif de cet apprentissage sur les trois cycles est d'aboutir en fin du cycle 3 à une approche du concept de développement durable en s'appuyant sur les enseignements disciplinaires (histoire, géographie, sciences expérimentales et technologie) sur le domaine transversal de l'éducation civique.

25 La biodiversité, ou diversité biologique, s'exprime à travers la grande variété des êtres vivants sur la terre : à ce jour, les scientifiques ont décrit et nommé 1,75 million d'espèces, mais les biologistes estiment qu'il en existe réellement de 10 à 80 millions. La biodiversité repose sur 3 composantes principales : la variation génétique (variation individuelle au sein d'une population - variation entre les populations, associée à des adaptations aux conditions locales) La variété des espèces dans un écosystème ou dans toute la biosphère la variété des écosystèmes de la biosphère Toute perte de diversité entraîne d'importantes conséquences : la disparition d'une population locale cause, pour l'espèce concernée, la perte d'une partie de la diversité génétique responsable des adaptations et réduit, de ce fait, les perspectives d'adaptation de l'espèce considérée l'extinction d'une espèce produit des effets sur l'équilibre des chaînes trophiques la modification d'un écosystème peut avoir une grande influence sur l'ensemble de la biosphère (ex : le phytoplancton des océans contribuant à modérer l'effet de serre, en consommant, dans le cadre de la photosynthèse, des quantités massives de CO2, sa diminution causerait des effets catastrophiques) La biodiversité est essentielle à notre bien-être. Outre des raisons esthétiques et éthiques, des raisons pratiques nous poussent à préserver la biodiversité : la biodiversité constitue une ressource naturelle capitale (alimentation, médicaments) les écosystèmes naturels contribuent à maintenir la vie humaine sur terre (purification de l'air et de l'eau, atténuation de la gravité des sécheresses et des inondations…) La biodiversité est soumise à la menace de 4 facteurs humains principaux : la destruction des habitats à cause le l'agriculture, les exploitations forestières et minières et la pollution de l'environnement l'introduction d'espèces nouvelles dans des aires géographiques où elles étaient absentes la surexploitation de certaines espèces végétales ou animales les perturbations dans les chaînes alimentaires

26 Considérations pédagogiques : aborder le DD par les notions Les activités liées à la compréhension des notions de biodiversité et au développement des comportements responsables qui en résultent, permettent d'aborder à l'école primaire le concept de développement durable.

27 Considérations pédagogiques (suite) : interdisciplinarité Le travail sur la biodiversité touche plusieurs domaines : éthiques (" Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants " A. De Saint Exupéry) esthétiques scientifiques

28 Considérations pédagogiques (suite…) Les activités seront centrées sur : la notion d'être vivant les conditions de développement des êtres vivants l'interdépendance des êtres vivants l'écosystème les relations entre l'homme et son environnement

29 Considérations pédagogiques (et fin !…) Le contenu des activités pédagogiques doit prendre appui sur une programmation au niveau de l'école et des supports variés : sorties pédagogiques, opérations partenariales travail "classique" en classe, basé sur la démarche d'investigation, le travail documentaire et le cours magistral de l'enseignant.

30

31

32

33

34


Télécharger ppt "Le peuple français, considérant proclame Le peuple français, Considérant : Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l'émergence de."

Présentations similaires


Annonces Google