La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

15 Mars 2007 Le référentiel eSCM Alain MOSCOWITZ, directeur IT Gouvernance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "15 Mars 2007 Le référentiel eSCM Alain MOSCOWITZ, directeur IT Gouvernance."— Transcription de la présentation:

1 15 Mars 2007 Le référentiel eSCM Alain MOSCOWITZ, directeur IT Gouvernance

2 2 2 S inscrire dans une dynamique ITIL, ISO 20000, COBIT, CMMI, … Un référentiel en cours de développement par Carnegie Mellon eSCM : eSourcing Capability Model définit laxe client fournisseur dans le cadre dun contrat dinfogérance, Il est composé de deux modules : Fournisseur eSCM-SP (SP pour Service Provider) Client eSCM-CL (CL pour Client) Ce référentiel définit de façon symétrique le service rendu côté fournisseur et le besoin exprimé côté client Problématique du Sourcing

3 3 3 6 types de relation client / fournisseur -La relation traditionnelle ; un fournisseur livre un client, -La relation "Co-Sourcing" : 2 fournisseurs sassocient pour répondre à une demande client, -La relation "Multi Sourcing" identique à la précédente mais avec plusieurs fournisseurs, -Lalliance où plusieurs fournisseurs collaborent pour répondre à une demande dun ou plusieurs clients, -La Joint Venture, -La relation "In Sourcing" où le fournisseur est intégré dans lorganisation du client. Le choix de lun de ces types de relations dépendra essentiellement de la stratégie adoptée par le client en terme de sourcing

4 4 4 3 dimensions eSCM est un référentiel organisé selon 3 dimensions : -Le cycle de vie du service à rendre, -Les domaines daptitude regroupant des pratiques sur lesquelles repose le service, -Le niveau daptitude associé à chaque pratique.

5 5 5 4 phases Le cycle de vie couvre 4 phases : -Initialisation, -Livraison, -Clôture, -Vie courante

6 6 6 Le domaine daptitude Un domaine daptitude est un groupement logique de pratiques qui sappuient sur une typologie de documents. On distingue : Les pratiques de type procédure, Les pratiques de type règle, Les pratiques de type plan. Les concepteurs ont ainsi élaboré 84 pratiques réparties sur 10 domaines daptitude. Les pratiques répondant spécifiquement aux exigences dune des 3 premières phases du cycle de vie sont traitées dans les domaines suivants : La gestion du contrat, La conception et déploiement du service, La livraison du service, Le transfert de service. Les pratiques en continu sont réparties dans les 6 autres domaines : La gestion des connaissances (8 pratiques), La gestion des ressources humaines ( 11 pratiques), La gestion de la performance ( 8 pratiques), La gestion des relations et parties prenantes (client, partenaires, fournisseurs) ( 8 pratiques), La gestion des technologies (7 pratiques), La gestion des risques (8 pratiques).

7 15 Mars 2007 eSCM-SP : un référentiel de management pour les prestataires en infogérance

8 8 8 Les 5 niveaux daptitude eSCM-SP a établi 5 niveaux daptitude : Niveau 1 : Fournir les services - Gestion des services Niveau 2 : Répondre systématiquement aux besoins – Gestion des engagements Niveau 3 : Traiter la performance organisationnelle – Gestion des performances Niveau 4 : Améliorer pro-activement la valeur – Gestion de linnovation Niveau 5 : Maintenir lexcellence – Développement de lexcellence Comme pour CMMI, ces 5 niveaux matérialisent une trajectoire damélioration de service. Cela va de la fourniture du service sans pratiques particulières (niveau 1), au maintien de lexcellence pour laquelle une mise en œuvre de toutes les pratiques est requise et reconnue suite à deux évaluations consécutives (niveau 5). Chaque pratique est associée à un et un seul niveau. Par conséquent, seuls les niveaux 2, 3 et 4 contiennent des pratiques, le niveau 5 nétant quune résultante qualité de toutes les activités issues des niveaux inférieurs.

9 9 9

10 10


Télécharger ppt "15 Mars 2007 Le référentiel eSCM Alain MOSCOWITZ, directeur IT Gouvernance."

Présentations similaires


Annonces Google